Saint du jour
Avril 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     

Calendrier Calendrier


Un catholique, peut-il encore être républicain?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Un catholique, peut-il encore être républicain? Empty Un catholique, peut-il encore être républicain?

Message par Jean-Pierre Aussant le Mer 13 Mar - 12:00


Jusque dans les années 80 du siècle dernier, chaque parti politique, bien qu’étant déjà atteint par la pensée unique, avait néanmoins son catholique « de service » dont le but était de rassurer, ceux qui, tout en croyant en Dieu, voulaient être républicain. Ainsi, pour ne citer qu'un exemple, il y avait à l'UDF Jean Lecanuet qui s’opposait à l’avortement. Les partis politiques avaient donc les moyens de faire des tours de « passe-passe » et de déculpabiliser les catholiques qui se réclamaient de la "démocratie". C’est seulement avec la monté en puissance du « politiquement-correct » (et sa fixation sur la promotion de l’avortement et de l’homosexualité, pierres angulaires de la déchristianisation éthique) qu’il est apparu que désormais être « citoyen et républicain », c’était aussi devoir approuver le « package sémantique global » de la bien-pensance. Or ce « package », était bien évidemment en opposition frontale avec l’éthique chrétienne de toujours dont le fondement est le respect des lois naturelles étant à la base du développement de la vie créée par Dieu.
Paradoxalement, cette grossière et fulgurante évolution antichrétienne de la république (enfin mise au grand jour même pour les plus naïfs) aura au moins eu le mérite d’empêcher « l’honnête homme » catholique de tourner en rond et de faire des « grands-écarts » intellectuels et spirituels pour concilier l’inconciliable. Cette incompatibilité essentielle entre le système démocratique et la foi catholique est désormais visible pour tous. Nul, en effet, n’est obligé d’être chrétien, mais pour celui qui prétend l’être, il y a (et c’est la moindre des choses) le devoir de reconnaître l’existence d’une vérité transcendantale, non négociable, qui nous a été révélée par Dieu. Cela est essentiellement en opposition avec les idéaux démocratiques qui affirment (par définition) que la « vérité » et le « normatif » sont définis par la volonté majoritaire d’un peuple. La vérité devenant ainsi intrinsèquement « relative »; inutile de rappeler que le principe « en soi » de la démocratie, est à la base des pires crimes de l’histoire récente. Souvenons-nous, entre autres, que si il y avait eu un referendum en 1939 en Allemagne, l’immense majorité des allemands auraient voté pour Adolf Hitler.
À toute chose, cependant, malheur est bon. En effet, face à l’évolution satanique des idéaux républicains désormais à la soldes de la culture de mort féministo-maçonnique-LGBT planétaire, de plus en plus de catholiques semblent enfin comprendre que le système démocratique contient « en soi » les racines de l’immonde et osent enfin dire qu’il faut changer de régime et revenir à la monarchie.
En 2018, prétendre pouvoir être à la fois catholique et républicain, relève en gros du discours sur la quadrature du cercle. Cela équivaut, in fine, à ne respecter ni le principe de causalité, ni le principe de non contradiction.
Jean-Pierre Aussant
Jean-Pierre Aussant
Habitué
Habitué

Messages : 29
Points : 106
Date d'inscription : 18/02/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un catholique, peut-il encore être républicain? Empty Re: Un catholique, peut-il encore être républicain?

Message par Léon Dubois le Mer 13 Mar - 13:13

Oui tout à fait, et j'ajouterais qu'un catholique devrait garder à l'esprit les circonstances de la condamnation de Jésus-Christ, l' Innocent par excellence.
C'est bien la foule et sa loi du nombre qui a condamné le Christ à mort, tout en libérant Barabbas...
C'est cela aussi la démocratie.

C'est donc autant la lumière de la raison que celle de la foi qui devraient nous indiquer que le système démocratique est fondamentalement mauvais et totalement mortel.

Au delà des catholiques, je ne crois pas que les français soient complètement aveugles et insensés, mais je les trouve un peu lent à réagir.
Ce n'est qu'au pied du mur qu'on voit mieux le mur, comme dirait l'autre.
Donc oui la république avec sa démocratie court à ruine, à sa perte, avec ou sans les catholiques.
Léon Dubois
Léon Dubois
Habitué
Habitué

Messages : 20
Points : 67
Date d'inscription : 09/03/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un catholique, peut-il encore être républicain? Empty Re: Un catholique, peut-il encore être républicain?

Message par Jean-Pierre Aussant le Jeu 14 Mar - 18:59

Léon Dubois a écrit:Oui tout à fait, et j'ajouterais qu'un catholique devrait garder à l'esprit les circonstances de la condamnation de Jésus-Christ, l' Innocent par excellence.
C'est bien la foule et sa loi du nombre qui a condamné le Christ à mort, tout en libérant Barabbas...
C'est cela aussi la démocratie.

C'est donc autant la lumière de la raison que celle de la foi qui devraient nous indiquer que le système démocratique est fondamentalement mauvais et totalement mortel.

Au delà des catholiques, je ne crois pas que les français soient complètement aveugles et insensés, mais je les trouve un peu lent à réagir.
Ce n'est qu'au pied du mur qu'on voit mieux le mur, comme dirait l'autre.
Donc oui la république avec sa démocratie court à ruine, à sa perte, avec ou sans les catholiques.
Je vous comprends. Pour autant je me dois d'être honnête. Je suis monarchiste essentiellement parce que la vérité venant de Dieu, un roi de droit divin (catholique) est la personne la mieux à même (et au fond la seule) pour lutter contre la culture de mort. Une monarchie qui reposerait sur une fausse spiritualité (donc toutes sauf l’Église catholique) ou bien qui serait athée, n’aurait pour moi pas plus de légitimité qu’une république. Il suffit d’ailleurs d’observer les monarchies protestantes d’Europe du nord qui sont autant infestées que nos démon-craties en matière de politiquement correct (assassinat des enfants à naitre, mariage d’infamie « contre nature », PMA pour toute), pour s’en convaincre. L’ordre naturel et harmonieux (chacun à sa place dans le meilleur des mondes athées) comme le proposait Mr Maurras, ne pourra jamais incarner une légitimité sérieuse pour la royauté (même si par ailleurs je reconnais les qualités et le courage de Charles Maurras). Je suis monarchiste car je suis catholique et non pas l’inverse. En outre, d’un point de vue athée, la vérité n’a de toutes façons ni sens ni justification. Celui qui pense que Dieu n’existe pas (à moins de tomber dans une illusion d’éthique illusoire qui ne fonctionne pas comme la « pitié naturelle » de Schopenhauer ou Albert Camus) est obligé de reconnaitre qu’entre Staline, Hitler, Pol Pot ou mère Teresa il n’y a aucune possibilité d’établir une hiérarchie sérieuse sur l’échelle du bien et du mal, et ce pour la simple raison, que cette échelle serait elle-même posée sur les sables éternellement mouvants du pur hasard du moment et du pur relativisme.
Jean-Pierre Aussant
Jean-Pierre Aussant
Habitué
Habitué

Messages : 29
Points : 106
Date d'inscription : 18/02/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un catholique, peut-il encore être républicain? Empty Re: Un catholique, peut-il encore être républicain?

Message par Léon Dubois le Ven 15 Mar - 3:16

Pour un catholique, ni sa foi ni sa conscience ne l'obligent à adopter un régime politique particulier.
Il est nécessaire de distinguer le spirituel du temporel, sans confusion.
Car la confusion est cause d'excès et de désordres en tous genres.

Ensuite, normalement un catholique se distingue par son réalisme.
Sur ce point, il me semble impossible actuellement de légitimer la suppression de la Constitution, des parlements, de la déclaration des droits de l'homme, des codes pénal et civil.
Cela signifierait l'anarchie totale car la nature a horreur du vide, comme disait mon père.
Je veux dire par là que pour un catholique, comme pour tous les français, il n'y a pas d'alternative réaliste à la république et son "ordre" social (largement pervers, boiteux et mortel, j'en conviens).
Ceci dit, la république reste un mythe fondé sur le sable donc n'a pas vraiment vocation à durer, comme toutes les illusions d'ailleurs.

Parler de monarchie traditionnelle pour l'avenir, mais sans noblesse ni corps intermédiaires relève également d'une grande illusion, à mon avis.
Mais je reconnais que cette idée abstraite est séduisante en termes de paix sociale, de stabilité, de sécurité.
Léon Dubois
Léon Dubois
Habitué
Habitué

Messages : 20
Points : 67
Date d'inscription : 09/03/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un catholique, peut-il encore être républicain? Empty Re: Un catholique, peut-il encore être républicain?

Message par Jean-Pierre Aussant le Ven 15 Mar - 5:40

Vous voulez ménager la paix sociale? Mais de quelle paix sociale parlez-vous? la république est elle -même illégitime (coup d'état jacobin); quant à notre système dont vous voudriez maintenir l'ordre, il nous permet d'assassiner les enfants à naître (230000 par ans), d'attaquer frontalement l'ordre de Dieu (mariage d'abomination, théorie du genre, PMA pour toutes etc.). Non, les excuses raisonables sont justes des pretextes pour nous déculpabiliser de notre lâcheté.
Jean-Pierre Aussant
Jean-Pierre Aussant
Habitué
Habitué

Messages : 29
Points : 106
Date d'inscription : 18/02/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un catholique, peut-il encore être républicain? Empty Un catholique doit être tolérant, donc démocrate.

Message par Engelkampf le Ven 15 Mar - 13:18

Je suis un peu surpris de ce discours qui confond la République et la démocratie et qui appelle à une monarchie absolue théocratique …
On peut, comme moi, regretter le régicide de 1793, regretter que le symbolisme d'un Roi ou d'une Reine représentant la totalité de la Nation n'ait plus cours, et se sentir profondément démocrate, catholique et adhérer à notre République --laïque-- qui permet, tant bien que mal, c'est vrai, mais plutôt pas mal au fond de respecter chacun de ses "enfants".
Jean-Pierre Aussant vous fustigez violemment, pêle-mêle, les LGBT, les féministes, les francs-maçons, et au fond, tout ceux qui ne partagent pas vos idéaux. Perso, ce n'est pas comme ça que je fonctionne.
En fait, votre rejet de la démocratie est le rejet de l'expression populaire qui n'est elle-même que le reflet de l'évolution générale des mœurs au fil du temps.
Le peuple se trompe ? Il ne reste plus qu'à le dissoudre n'est-ce pas ?.
On peut avoir le sentiment d'avoir raison contre tout le monde, mais cela ne mène qu'à de l'aigreur et , si l'on n'y prend pas garde, à de la haine.
Ma démarche n'est pas celle-là. Je suis chrétien et je m'efforce de comprendre et d'aimer, même si j'ai parfois beaucoup de mal. Heureusement, ma foi m'aide ! …



Dernière édition par Engelkampf le Ven 15 Mar - 16:48, édité 1 fois

_________________
^Å^

L'homme n'est ni ange ni bête, et le malheur veut que qui veut faire l'ange fait la bête.  Blaise Pascal:
Engelkampf
Engelkampf
Expert
Expert

Un catholique, peut-il encore être républicain? A2chev10
Messages : 95
Points : 152
Date d'inscription : 11/03/2019
Age : 49
Localisation : BLOIS

Feuille de personnage
Fonction:
Province:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un catholique, peut-il encore être républicain? Empty Re: Un catholique, peut-il encore être républicain?

Message par Jean-Pierre Aussant le Ven 15 Mar - 16:01




En ces temps de ténèbres où règne la culture de mort (assassinat des enfants à naître et « contre Dieu et nature » mariage gay), la recherche du « gentil » compromis n’a plus rien à voir avec un authentique engagement chrétien, mais relève davantage de la lâcheté. Certes, d’une lâcheté « saupoudrée » de vagues valeurs chrétiennes ayant pour but de nous donner bonne conscience. Les « gentils » compromis, c’est ce que les chrétiens ont fait ces quarante dernières années. D’abord avec l’avortement où l’église de France (mais pas le Vatican, notamment grâce à Saint Jean Paul II) a lamentablement abandonné le professeur Lejeune, dans son magnifique combat pour la vie. On disait alors qu’il fallait être conciliant et que peut-être fallait-il accepter cette loi qui devait être limitée à des cas exceptionnels. Le résultat on le connait : 230000 enfants-à-naître » innocents qui sont maintenant assassinés chaque année. Ensuite, nous avons fait « rebelote » avec le pacs, résultat : Légalisation du « contre Dieu et nature » mariage gay et théorie du genre qu’on essaye d’imposer à l’école. Voilà, où nous ont mené les faux compromis qui au fond n’étaient que des couvertures pour masquer nos lâchetés. Ne confondons pas sentimentalisme et amour dans la vérité. Jésus-Christ a pris le fouet pour chasser les marchands du temple et Il a passé une grande partie de sa vie à dire les quatre vérités (sans esprit de compromis) aux pharisiens « Langues de vipères… ». Il a dit aussi « il y aura beaucoup d’appelés et peu d’élus" de même que « convertissez-vous ou vous périrez tous".
Je vous invite à méditer sur cette belle phrase de François Mauriac. Je crois que c’était dans
« Nœuds de vipère ».
«Cette habilité à se duper soi-même qui aide à vivre la plupart des hommes»

Jean-Pierre Aussant
Jean-Pierre Aussant
Habitué
Habitué

Messages : 29
Points : 106
Date d'inscription : 18/02/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un catholique, peut-il encore être républicain? Empty Re: Un catholique, peut-il encore être républicain?

Message par Engelkampf le Ven 15 Mar - 17:04

Vous confondez allégrement lâcheté et tolérance, mais passons sur l'insulte, elle ne me touche pas.
Je vous accorde la cohérence du discours, c'est le discours d'une nouvelle inquisition qui ne peut mener qu'à la colère la haine et la violence … vous n'y arriverez pas comme ça.
Je hais l'avortement autant que vous, mais je vois aussi des femmes qui souffrent et qui, il y a peu, mourraient dans les supplices des "faiseuses d'anges". Peut-être ont-elles besoin d'autres choses que de subir des insultes, vous ne croyez pas ?
Ne faites pas parler Jésus par votre voix, en ces temps là, il savait pardonner lui. Et en notre temps, son pardon est toujours d'actualité !
Le monde a changé, il changera encore, peut-être même un jour les hommes prendront-ils conscience de leurs inconséquences et de leurs turpitudes, je le souhaite. Quant à moi, je m'efforce de mettre mes actes en cohérence avec mes principes et de prêcher par l'exemple sans hurler que je détiens la vérité et que je voue aux gémonies ceux qui sombrent dans les horreurs de la sodomie où de je ne sais quels péchés que je juge tels.
Qui suis-je pour juger ? Qui suis-je pour mépriser ?
Je me garde d'abord de moi-même et je regarde le monde ..

_________________
^Å^

L'homme n'est ni ange ni bête, et le malheur veut que qui veut faire l'ange fait la bête.  Blaise Pascal:
Engelkampf
Engelkampf
Expert
Expert

Un catholique, peut-il encore être républicain? A2chev10
Messages : 95
Points : 152
Date d'inscription : 11/03/2019
Age : 49
Localisation : BLOIS

Feuille de personnage
Fonction:
Province:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un catholique, peut-il encore être républicain? Empty Re: Un catholique, peut-il encore être républicain?

Message par La Houssaye le Ven 15 Mar - 17:51

Engelkampf a écrit:

En fait, votre rejet de la démocratie est le rejet de l'expression populaire qui n'est elle-même que le reflet de l'évolution générale des mœurs au fil du temps.
Le peuple se trompe ? Il ne reste plus qu'à le dissoudre n'est-ce pas ?.


Bonsoir Engelkampf,

Etes-vous sûr que l'expression populaire est le reflet de l'évolution général ? N'avez-vous pas pensé que cette évolution général de la société dans son ensemble peut être dirigé par les divers médias ? Pourquoi les sujets sociétales qui nous sont imposés aujourd'hui sont discutés dans les sociétés secrètes (les antichambres de la république) des années auparavant ? Etes-vous sûr que le peuple est souverain de quelques manières que se soit ?
Lorsque le Pape Léon XIII avait demandé au cristeros de déposer les armes, et que le gouvernement Méxicain promit une loi d'amnistie (on connais la suite) :ça donne à réfléchir. Et des exemples comme celui-ci sont nombreux.
La Houssaye
La Houssaye
Habitué
Habitué

Messages : 20
Points : 71
Date d'inscription : 03/03/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un catholique, peut-il encore être républicain? Empty Re: Un catholique, peut-il encore être républicain?

Message par Jean-Pierre Aussant le Ven 15 Mar - 18:09

L’amour sans vérité est la ruse privilégiée du démon
Sur les rapports nécessaires et essentiels entre l'amour et la vérité, je vous invite, à lire la très lumineuse encyclique du Pape émérite Benoît XVI. "Caritas in veritate". C'est une lecture où on comprend que quand l'amour ne repose pas sur son socle divin naturel (la vérité qui vient de Dieu), il tend à dégénérer en une "parodie" d'amour et peut même devenir une ruse du prince de ce monde (Satan). En effet, Satan, parasite jaloux de l'Eternel, étant incapable de créer quoi que ce soit, est condamné à imiter dans un premier temps l'œuvre de Dieu pour pouvoir ensuite "en douce" la dénaturer. C'est sa technique par excellence. Hélas, dans notre monde, elle fonctionne souvent. Ainsi au nom d'un faux amour (ou d'une fausse tolérance) qui n'est plus l'amour tel que Dieu l'a pensé mais un amour dénaturé par le Malin, l'homme moderne commet les pires abominations (culture de mort). L'exemple le plus typique est le suivant:
Au nom d'une fausse tolérance, on assassine les enfants-à-naître"(avortement), ce qui est bien sur la pire des intolérances et des discriminations (tuer un être humain innocent contre son grés qui ne demande qu'à se développer). C'est aussi pour cette raison que l'Antéchrist passera d'abord pour un être aimant et rempli de bonté. C'est seulement, en communion en Dieu, grâce à la force de l'Esprit Saint, que les élus pourront identifier le ver dans le fruit et pourront le démasquer. Ce qui est certain, c'est que la culture de mort actuelle prépare sa venue.
Le Diable est l'imitation corrompue de Dieu. Mais imitation quand même. Là se situe le danger. Quand l'amour n'est pas lié à la vérité, il devient une simple ruse du Démon et le socle de la "culture de mort". Les deux pierres angulaires de cette culture de mort étant:
-Le meurtre légal des enfants pas encore nés (avortement)
-La légalisation du "contre Dieu et nature "mariage homosexuel

L'amour oui. Mais l'amour dans la vérité. "Caritas in veritate."
Cela est le vrai sens du commandement du Seigneur, Jésus Christ, Fils de Dieu et Messie d'Israël, annoncé par les prophètes:
"Aime ton prochain comme toi-même". C'est à dire, aime ton prochain comme Dieu voudrait qu'il soit et que tu sois.
En réalité, les mots, "amour", "vérité", "bonté", "dignité" sont dans leur essence sémantique divine interchangeable. Quand ils perdent leur liens avec Dieu, ils perdent leur substance, deviennent diaboliques et peuvent même être le support sémantique de la culture de mort
C'est justement ce qui se passe actuellement.

Jean-Pierre Aussant
Jean-Pierre Aussant
Habitué
Habitué

Messages : 29
Points : 106
Date d'inscription : 18/02/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un catholique, peut-il encore être républicain? Empty Re: Un catholique, peut-il encore être républicain?

Message par Engelkampf le Sam 16 Mar - 4:33

@La Houssaye , bonjour.
Êtes-vous sûr que l'expression populaire est le reflet de l'évolution générale ?
Je ne fais que constater. Que les médias influencent le peuple, c'est une évidence, mais quels médias ?
Les sources d'information sont tellement variées qu'on peut y trouver tout et son contraire.
Au delà de cette influence, le peuple est assez grand pour dire et affirmer ses envies dans l'expression de son vote démocratique.
Churchill disait à peu près ceci : "La démocratie est le pire des systèmes a l'exception de tous les autres …"

@Jean-Pierre Aussant
J'ai bien compris votre position, mais j'ai bien peur que nous ne vivions pas exactement dans le même monde. Être rigoriste et promettre l'enfer à ceux qui ne pensent pas exactement comme vous, ou ne se comportent pas comme on le souhaite, ne les fera guère progresser vers la vérité …
Où cela nous mène t-il ? A un affrontement fait d'incompréhension et de haine de l'autre ?
Si ce forum pouvait permettre d'y réfléchir, ce serait déjà une réussite ...

_________________
^Å^

L'homme n'est ni ange ni bête, et le malheur veut que qui veut faire l'ange fait la bête.  Blaise Pascal:
Engelkampf
Engelkampf
Expert
Expert

Un catholique, peut-il encore être républicain? A2chev10
Messages : 95
Points : 152
Date d'inscription : 11/03/2019
Age : 49
Localisation : BLOIS

Feuille de personnage
Fonction:
Province:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un catholique, peut-il encore être républicain? Empty Re: Un catholique, peut-il encore être républicain?

Message par Prince de Talmont le Sam 16 Mar - 5:28

Engelkampf a écrit:
Au delà de cette influence, le peuple est assez grand pour dire et affirmer ses envies dans l'expression de son vote démocratique.

Le peuple est un ensemble hétérogène d'individus, il ne correspond pas à une entité déterminée et raisonnable.
Autant un individu peut être intelligent autant une foule peut être stupide et incohérente.


Engelkampf a écrit:Churchill disait à peu près ceci : "La démocratie est le pire des systèmes a l'exception de tous les autres …"

En fait c'est la monarchie.

Engelkampf a écrit:
J'ai bien compris votre position, mais j'ai bien peur que nous ne vivions pas exactement dans le même monde. Être rigoriste et promettre l'enfer à ceux qui ne pensent pas exactement comme vous, ou ne se comportent pas comme on le souhaite, ne les fera guère progresser vers la vérité …

La prédication de la Justice de Dieu a toujours sauvé bien plus d'âmes que la prédication de Sa miséricorde.
Saint Alphonse de Ligori

Voyez vers quel gouffre va notre monde qui ne craint plus rien, pas même Dieu.
Prince de Talmont
Prince de Talmont
Vénérable
Vénérable

Un catholique, peut-il encore être républicain? A5comt10
Messages : 457
Points : 744
Date d'inscription : 17/02/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un catholique, peut-il encore être républicain? Empty Re: Un catholique, peut-il encore être républicain?

Message par La Houssaye le Sam 16 Mar - 7:50

[quote="Engelkampf"]@La Houssaye , bonjour.
Êtes-vous sûr que l'expression populaire est le reflet de l'évolution générale ?
Je ne fais que constater. Que les médias influencent le peuple, c'est une évidence, mais quels médias ?
Les sources d'information sont tellement variées qu'on peut y trouver tout et son contraire.
Au delà de cette influence, le peuple est assez grand pour dire et affirmer ses envies dans l'expression de son vote démocratique.
Churchill disait à peu près ceci : "La démocratie est le pire des systèmes a l'exception de tous les autres …"

Bonjour Engelkampf,

Vous savez, j'en suis persuadé, quels médias nous pouvons mettre en cause. Sans vouloir vous offenser, mais en posant cette question, vous ne faites pas honneur à votre intelligence. Il suffit de savoir quels sont les propriétaires et l'on trouvera dans ces relations des conflits d’intérêts, voir de la corruption tout court.
Comment pouvez-vous dire "au delà de cette influence", alors que celle-ci à un impacte directe sur le comportement du peuple. Sans vouloir vous commander, je vous conseille de lire "La psychologie des foules" de Gustave Le Bon.
Je ne crois plus au vote démocratique, c'était bon lorsque j'étais républicain. L’intérêt personnel de chacun ne conduira jamais au bien commun.

Bien à vous,
La Houssaye
La Houssaye
Habitué
Habitué

Messages : 20
Points : 71
Date d'inscription : 03/03/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un catholique, peut-il encore être républicain? Empty Re: Un catholique, peut-il encore être républicain?

Message par Engelkampf le Sam 16 Mar - 12:03

Non, non, il n'y a pas d'offense Rolling Eyes Very Happy
Pour l'un je suis un lâche, pour l'autre inintelligent, pour l'un le droit à la tolérance est interdit, pour l'autre, seul le complotisme a droit de cité …
Alors, comme je sens bien que personne ne convaincra l'autre, je vous laisse à vos certitudes que je ne qualifierai évidemment pas.

Pour répondre simplement à St Alphonse de Ligori qui s'exprime via Prince de Talmont, je dirais que la justice de Dieu n'appartient qu'à lui et que les hommes seraient judicieusement inspirés de ne pas l'anticiper.


_________________
^Å^

L'homme n'est ni ange ni bête, et le malheur veut que qui veut faire l'ange fait la bête.  Blaise Pascal:
Engelkampf
Engelkampf
Expert
Expert

Un catholique, peut-il encore être républicain? A2chev10
Messages : 95
Points : 152
Date d'inscription : 11/03/2019
Age : 49
Localisation : BLOIS

Feuille de personnage
Fonction:
Province:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un catholique, peut-il encore être républicain? Empty Re: Un catholique, peut-il encore être républicain?

Message par La Houssaye le Sam 16 Mar - 12:52

Engelkampf a écrit:Non, non, il n'y a pas d'offense Rolling Eyes  Very Happy
Pour l'un je suis un lâche, pour l'autre inintelligent, pour l'un le droit à la tolérance est interdit, pour l'autre, seul le complotisme a droit de cité …
Alors, comme je sens bien que personne ne convaincra l'autre, je vous laisse à vos certitudes que je ne qualifierai évidemment pas.

Pour répondre simplement à St Alphonse de Ligori qui s'exprime via Prince de Talmont, je dirais que la justice de Dieu n'appartient qu'à lui et que les hommes seraient judicieusement inspirés de ne pas l'anticiper.


Engelkampf,

Vous n'êtes ni un lâche, ni inintelligible, ni quoique ce soit d'autre qui pourrai vous dévaloriser. Vous avez vos pensées, vos idées, et heureusement, et je les respectent. Et si je vous ai blessé, je vous présente mes sincères excuses. Je cherche seulement à confronter mes arguments, à connaître la vérité car il n'y en a qu'une. Et si je me trompe, alors je reviens sur ma position "sous condition d'argumentations solides".
Juste une dernière chose, le complotiste (un qualificatif à la mode) est, selon moi, celui qui empêche de tourner en rond et qui posera toujours des questions.
Je vous souhaite une très belle soirée et au plaisir de dialoguer avec vous.
La Houssaye
La Houssaye
Habitué
Habitué

Messages : 20
Points : 71
Date d'inscription : 03/03/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un catholique, peut-il encore être républicain? Empty Re: Un catholique, peut-il encore être républicain?

Message par Prince de Talmont le Sam 16 Mar - 15:52

Engelkampf a écrit:

Pour répondre simplement à St Alphonse de Ligori qui s'exprime via Prince de Talmont, je dirais que la justice de Dieu n'appartient qu'à lui et que les hommes seraient judicieusement inspirés de ne pas l'anticiper.


Il ne s'agit pas de l'anticiper, juste de ne pas l'ignorer et de rappeler qu'elle attend chacun d'entre nous.

Vous savez Polnareff et son célèbre tube "on ira tous au paradis" n'a pas rempli mais vidé les églises.

Prince de Talmont
Prince de Talmont
Vénérable
Vénérable

Un catholique, peut-il encore être républicain? A5comt10
Messages : 457
Points : 744
Date d'inscription : 17/02/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un catholique, peut-il encore être républicain? Empty Re: Un catholique, peut-il encore être républicain?

Message par Engelkampf le Sam 16 Mar - 16:13

@La Houssaye
Très bien; cette réponse vous honore.
Ah, encore un mot. Lorsque j'écris ci-dessus :"Que les médias influencent le peuple, c'est une évidence, mais quels médias ?
Les sources d'information sont tellement variées qu'on peut y trouver tout et son contraire."


Je pensais que, comme la réponse se trouvait juste après la question, chaque lecteur comprendrait que je considérais que chacun était libre de puiser dans la diversité des médias mis à notre disposition, des sources différentes à recouper pour se faire une idée de la réalité des faits au delà des apparences et du côté orienté de certains journalistes partisans.
J'ai la faiblesse de croire dans le discernement de mes semblables … mais je ne me fais pas d'illusion ...  

Nous n'avons pas la même définition du complotiste. Pour moi, ce n'est pas synonyme de "curieux" comme pour vous, c'est plutôt synonyme de "méfiant", "d'incrédule", --ce qui n'est ni méchant ni péjoratif, -- sauf si j'ajoute que, pour moi, c'est souvent aussi celui sur lequel la réalité n'a aucune prise ! et qui suit "sa" vérité les yeux fermés ...  
@Prince de Talmont
Je partage votre analyse lorsque vous écrivez :
"Le peuple est un ensemble hétérogène d'individus, il ne correspond pas à une entité déterminée et raisonnable.
Autant un individu peut être intelligent autant une foule peut être stupide et incohérente."

Mais je partais du principe simple que l'expression de la démocratie se fait dans l'isoloir ou l'individu est seul …
Par contre, lorsque je lis cette phrase : "Voyez vers quel gouffre va notre monde qui ne craint plus rien, pas même Dieu."
Hélas, je le constate tous les jours !
Quant à Polnareff, si certains le prennent comme  maître à penser, grand bien leur fasse !


Dernière édition par Engelkampf le Sam 16 Mar - 16:53, édité 1 fois

_________________
^Å^

L'homme n'est ni ange ni bête, et le malheur veut que qui veut faire l'ange fait la bête.  Blaise Pascal:
Engelkampf
Engelkampf
Expert
Expert

Un catholique, peut-il encore être républicain? A2chev10
Messages : 95
Points : 152
Date d'inscription : 11/03/2019
Age : 49
Localisation : BLOIS

Feuille de personnage
Fonction:
Province:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un catholique, peut-il encore être républicain? Empty Re: Un catholique, peut-il encore être républicain?

Message par Prince de Talmont le Sam 16 Mar - 16:31

Engelkampf a écrit:
Je pensais que, comme la réponse se trouvait juste après la question, chaque lecteur comprendrait que je considérais que chacun était libre de puiser dans la diversité des médias mis à notre disposition, des sources différentes à recouper pour se faire une idée de la réalité des faits au delà des apparences et du côté orienté de certains journalistes partisans.

Il y a diversité d'organes médiatiques, mais ils ont tous la même voix.

Engelkampf a écrit:J'ai la faiblesse de croire dans le discernement de mes semblables … mais je ne me fais pas d'illusion ...

Le discernement est un don du Saint Esprit et je crois malheureusement que nos semblables ne l'invoquent pas beaucoup. Chacun recherche son propre contentement, tout imbu de ses "droits" et sans se soucier de l'intérêt général.

Engelkampf a écrit:Mais je partais du principe simple que l'expression de la démocratie se fait dans l'isoloir ou l'individu est seul …

Et que fait-il dans l'isoloir ? Il choisit entre les différents bouts de papier proposés... Quelle puissance de discernement est sollicitée et quel acte politique majeur ! Vous n'avez pas encore compris que c'est une c....llonade comme on dit en Provence ? Wink

Et puis prenez la voix d'un expert en économie qui aura peut-être pris la bonne décision par son vote, elle sera sans doute annulée par la voix du dernier de la classe pré-pubère qui lui aussi vote et dont la voix pèse le même poids en démoncratie.

Engelkampf a écrit:Quant à Polnareff, si certains le prenne comme  maître à penser, grand bien leur fasse !

Mais c'est un peu le vôtre quand vous dîtes qu'il ne faut pas prêcher l'enfer.

On ira tous au paradis, mêm' moi
Qu'on croie en Dieu ou qu'on n'y croie pas, on ira...

Qu'on ait fait le bien ou bien le mal
On sera tous invités au bal

Avec les saints et les assassins
Les femmes du monde et puis les putains
On ira tous au paradis

Avec les chrétiens, avec les païens
Et même les chiens et même les requins
On ira tous au paradis

On ira tous au paradis...
Surtout moi
Prince de Talmont
Prince de Talmont
Vénérable
Vénérable

Un catholique, peut-il encore être républicain? A5comt10
Messages : 457
Points : 744
Date d'inscription : 17/02/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un catholique, peut-il encore être républicain? Empty Re: Un catholique, peut-il encore être républicain?

Message par Engelkampf le Sam 16 Mar - 17:09

@Prince de Talmont
Oui, c'est la grandeur de la démocratie qui fait que ma voix compte autant que … la vôtre (désolé Wink

Il y a d'autres moyens que la dictature, quelle que soit sa forme, pour gouverner un pays.
L' expert en économie dont vous parlez ci-dessus a une chance, en démocratie, d'imposer ses idées, même si c'est difficile de convaincre sans violenter.
Je ne répéterai pas le mot de Churchill ...

Engelkampf a écrit:
Quant à Polnareff, si certains le prennent comme maître à penser, grand bien leur fasse !

Prince de Talmont a écrit:
Mais c'est un peu le vôtre quand vous dîtes qu'il ne faut pas prêcher l'enfer.


J'ai dit ça moi ?
Pas exactement. J'ai dit qu'il ne fallait pas se faire juge à la place de Dieu. Par contre, mettre son prochain en garde, oui, bien sûr !
Et puis Polnareff, c'est tellement vieux que ça ne me m'inspire pas beaucoup, d'autant que je pense que le "paradis" qu'il chante c'est tout simplement la mort… où on ira tous ...





_________________
^Å^

L'homme n'est ni ange ni bête, et le malheur veut que qui veut faire l'ange fait la bête.  Blaise Pascal:
Engelkampf
Engelkampf
Expert
Expert

Un catholique, peut-il encore être républicain? A2chev10
Messages : 95
Points : 152
Date d'inscription : 11/03/2019
Age : 49
Localisation : BLOIS

Feuille de personnage
Fonction:
Province:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un catholique, peut-il encore être républicain? Empty Re: Un catholique, peut-il encore être républicain?

Message par Bryand le Dim 31 Mar - 7:08

La question serait-elle mieux posée ainsi:
Un républicain peut-il être catholique (véritable)?
La république après trois siècles, a-t-elle respecté l'âme de chaque citoyen, autant catholique que protestant qu'autres des différentes religions. Nous vivons dans un quotidien où chacun souhaite avoir de quoi nourrir et protéger sa famille avant tout.

La voix de l'Évangile n'est pas interdite dans le régime actuel:
   c'est donc à savoir: pouvons-nous redéfinir la République, 
               qui ne semble plus être comme à ses débuts, avec les crimes qu'on lui a vu perpétrer,
                  pour appeler la république post-république,
        puisque de tous les premiers dirigeants de la République,
             leurs pages sont tournées sur d'autres aspects qui ne sont pas tous clairement définis...
Après tout on peut se perdre dans les définitions, car un président n'est pas nécessairement élu par acclamation, et même s'il semble l'être (démocratique) on suspecte souvent la démagogie élective...
D'où beaucoup de ''républicains''  sont insatisfaits ... de la République!

Dans ce cas
pourrions-nous avoir une république royale?
L'expression pourrait en être une sémantiquement adoucissante au coeur des républicains,
et comprendre finalement que le seul régime capable d'être l'ami véritable protecteur de tous,
c'est le royal...


La question pourrait être aussi: combien de sortes de républicains avons-nous actuellement?

_________________
Idéal : trouver la manière de dire / défendre le pape François de la mauvaise médiatisation qui le calomnie et des baptisés infidèles qui ne lui portent pas allégeance et qui se laissent influencer par les mauvais média / IL Y A DEUX VATICAN II: le vrai, béni par Dieu et le faux: celui des mauvais média qui sont nombreux à brouiller les pistes...
Saint intercesseur : L'Immaculée, saint André et tous les saints apôtres; ainsi que les Pères et les docteurs de l'Église
Bryand
Bryand
Sage
Sage

Un catholique, peut-il encore être républicain? A0page11
Messages : 178
Points : 250
Date d'inscription : 26/02/2019
Localisation : Amérique, Québec, Montréal.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un catholique, peut-il encore être républicain? Empty Re: Un catholique, peut-il encore être républicain?

Message par Lysliane le Dim 31 Mar - 8:36

Autant un individu peut être intelligent autant une foule peut être stupide et incohérente."

Bien sûr l'inverse n'est pas possible ...

Et quand une foule d'individus seuls dans leur isoloir votent en majorité pour une personne plutôt qu'une autre vous les définissez comment , à part des veaux ou des moutons ?


Les républicains d'aujourd'hui ne savent même pas ce qu'est la royauté .
A tel point qu'ils ne sont pas contre de voter pour élire un roi

Alors être catholique c'est un peu pareil ils ne savent plus ce qu'est être catholique , mon Dieu priez pour eux Laughing

_________________
Un catholique, peut-il encore être républicain? Ee10
Lysliane
Lysliane
Vénérable
Vénérable

Messages : 337
Points : 479
Date d'inscription : 18/02/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un catholique, peut-il encore être républicain? Empty Re: Un catholique, peut-il encore être républicain?

Message par Bryand le Dim 31 Mar - 11:00

Lysliane a écrit:Autant un individu peut être intelligent autant une foule peut être stupide et incohérente."

Bien sûr l'inverse n'est pas possible ...

Et quand une foule d'individus seuls dans leur isoloir votent en majorité pour une personne plutôt qu'une autre vous les définissez comment , à part des veaux ou des moutons ?


Les républicains d'aujourd'hui ne savent même pas ce qu'est la royauté .
A tel point qu'ils ne sont pas contre de voter pour élire un roi

Alors être catholique c'est un peu pareil ils ne savent plus ce qu'est être catholique , mon Dieu priez pour eux Laughing

Je parlais de républicain dans un sens large:
étant sous un régime républicain,
                il s'agit du peuple et du gouvernent en place,
donc de tous ceux de cette génération qui acceptent ou non le régime... 
Quant à l'idée, beaucoup ne sont certes pas républicains,
       et parmi les autres un grand nombre ignore qu'il ne l'est pas... 
La liberté n'est sous contention.
Il faut profiter de la déception pour se redéfinir.

_________________
Idéal : trouver la manière de dire / défendre le pape François de la mauvaise médiatisation qui le calomnie et des baptisés infidèles qui ne lui portent pas allégeance et qui se laissent influencer par les mauvais média / IL Y A DEUX VATICAN II: le vrai, béni par Dieu et le faux: celui des mauvais média qui sont nombreux à brouiller les pistes...
Saint intercesseur : L'Immaculée, saint André et tous les saints apôtres; ainsi que les Pères et les docteurs de l'Église
Bryand
Bryand
Sage
Sage

Un catholique, peut-il encore être républicain? A0page11
Messages : 178
Points : 250
Date d'inscription : 26/02/2019
Localisation : Amérique, Québec, Montréal.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un catholique, peut-il encore être républicain? Empty Re: Un catholique, peut-il encore être républicain?

Message par Lysliane le Dim 31 Mar - 11:15

Je trouve que ce n'est pas si simple , je ne peux que parler en ce qui me concerne  et puis j'en resterai la si vous permettez quoi que vous me répondiez , donc je crois être catholique mais le suis je vraiment puisque que rejette Vatican II, suis je une hérétique pour vous ?
Je crois être royaliste légitimiste mais le suis je vraiment , parce que j'entrevois ce que pourrais être la venue de Louis XX sur le trône , une monarchie parlementaire avec la non dissolution de la laïcité ce qui ne m'intéresse pas du tout .
je m'aperçois qu'autant de personnes qui peuvent paraitre du même côté et loin de l'être en définitive .

_________________
Un catholique, peut-il encore être républicain? Ee10
Lysliane
Lysliane
Vénérable
Vénérable

Messages : 337
Points : 479
Date d'inscription : 18/02/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un catholique, peut-il encore être républicain? Empty Re: Un catholique, peut-il encore être républicain?

Message par Bryand le Dim 31 Mar - 11:32

Lysliane a écrit:Je trouve que ce n'est pas si simple ,
               je ne peux que parler en ce qui me concerne  et puis j'en resterai là si vous permettez quoi que vous me répondiez , donc je crois être catholique mais le suis je vraiment puisque que rejette Vatican II, suis je une hérétique pour vous ?
Je crois être royaliste légitimiste mais le suis je vraiment , parce que j'entrevois ce que pourrais être la venue de Louis XX sur le trône , une monarchie parlementaire avec la non dissolution de la laïcité ce qui ne m'intéresse pas du tout .
je m'aperçois qu'autant de personnes qui peuvent paraître du même côté et loin de l'être en définitive .
Là Lysliane, vous avez deux propositions totalement différentes.
Je ne rejette personne. Je n'entre pas dans des débats pour les diriger,
je parle toujours en fonction de mon interlocuteur.
           La plupart des traditionalistes sont des gens simples et bienvenus .

Des traditionalistes et moi avons déjà  manger à la même table de façon conviviale.
Je ne sais pas si vous avez connu dans l'actualité le curé Normandin:
il était traditionaliste.
Je le trouvais triste, et c'est ce qui m'avais amené à parler avec lui.
   (Il y a de cela plus de trente ans).
Je n'exposerai pas ce que nous avons dit.
Toute conversation privée est personnalisée...

Trois mois plus tard il acceptait ce que lui proposait l'évêché.
Un autre est venu chez moi dire la messe, amené par deux amies...
Il a accepté, à la surprise des mes amies, de dire la messe en français...

Ceci seulement pour répondre un peu à votre allusion
pour que sans ambages, une fois pour toutes, 
       on cesse de penser que les catholiques 
         ainsi que le Pape pensent 
     des traditionalistes en général
             qu'ils sont des hérétiques.
Je ne peux répondre pour chacun...


Dernière édition par Bryand le Ven 5 Avr - 11:02, édité 2 fois

_________________
Idéal : trouver la manière de dire / défendre le pape François de la mauvaise médiatisation qui le calomnie et des baptisés infidèles qui ne lui portent pas allégeance et qui se laissent influencer par les mauvais média / IL Y A DEUX VATICAN II: le vrai, béni par Dieu et le faux: celui des mauvais média qui sont nombreux à brouiller les pistes...
Saint intercesseur : L'Immaculée, saint André et tous les saints apôtres; ainsi que les Pères et les docteurs de l'Église
Bryand
Bryand
Sage
Sage

Un catholique, peut-il encore être républicain? A0page11
Messages : 178
Points : 250
Date d'inscription : 26/02/2019
Localisation : Amérique, Québec, Montréal.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un catholique, peut-il encore être républicain? Empty Re: Un catholique, peut-il encore être républicain?

Message par Loiseau le Ven 5 Avr - 9:07

Avant d’êtres Royaliste, je suis Catholique et Français; je dirai même que JE SUIS ROYALISTE PARCE QUE JE SUIS CATHOLIQUE ET FRANCAIS (Maurice d’Andigné) !

La république française a des fondations sanglantes qui s'appuient sur les martyrs des prêtres et de valeureux chrétiens (vendéens, chouans, etc.).

Votre question est un oxymore.
Loiseau
Loiseau
Disciple
Disciple

Messages : 59
Points : 87
Date d'inscription : 04/04/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un catholique, peut-il encore être républicain? Empty Re: Un catholique, peut-il encore être républicain?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum