Un catholique, peut-il encore être républicain?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Un catholique, peut-il encore être républicain? - Page 2 Empty Re: Un catholique, peut-il encore être républicain?

Message par Prince de Talmont le Sam 6 Avr - 0:37

Lysliane a écrit:
Je crois être royaliste légitimiste mais le suis je vraiment , parce que j'entrevois ce que pourrais être la venue de Louis XX sur le trône , une monarchie parlementaire avec la non dissolution de la laïcité ce qui ne m'intéresse pas du tout .

Le principe royal est une pierre parmi d'autres de l'édifice à reconstruire.
Vous n'avez pas à vous dire : je suis pour que le roi remonte sur le trône mais j'ai peur qu'il agisse mal. Nous en tant que légitimistes restons droits dans nos bottes et conseillerons toujours le roi dans le sens de la tradition.
Mais le roi n'est pas un faiseur de miracles.
Quand Louis XVIII est remonté sur le trône, il n'a pas pu rétablir une monarchie absolue de droit divin. On a voulu lui imposer une constitution, il a fait un compromis : une charte. C'est mieux qu'une constitution mais c'est moins bien que la monarchie absolue.
Son successeur a voulu passer plus en force et le régime est tombé.
Par le passé nous avons eu des rois qui ont fait de graves erreurs. C'est regrettable, mais cela ne change pas le fait qu'il faille se soumettre à l'autorité du roi.



Prince de Talmont
Prince de Talmont
Vénérable
Vénérable

Un catholique, peut-il encore être républicain? - Page 2 A5comt10
Messages : 852
Points : 1410
Date d'inscription : 17/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Un catholique, peut-il encore être républicain? - Page 2 Empty Re: Un catholique, peut-il encore être républicain?

Message par florence_yvonne le Sam 6 Avr - 16:54

Y a t-il beaucoup de catholiques monarchiques ?
florence_yvonne
florence_yvonne
Vénérable
Vénérable

Messages : 637
Points : 870
Date d'inscription : 24/03/2019
Age : 59
Localisation : Hérault

http://www.forum-religions.org/

Revenir en haut Aller en bas

Un catholique, peut-il encore être républicain? - Page 2 Empty Re: Un catholique, peut-il encore être républicain?

Message par Lysliane le Sam 6 Avr - 18:45

Prince de Talmont a écrit:
Lysliane a écrit:
Je crois être royaliste légitimiste mais le suis je vraiment , parce que j'entrevois ce que pourrais être la venue de Louis XX sur le trône , une monarchie parlementaire avec la non dissolution de la laïcité ce qui ne m'intéresse pas du tout .

Le principe royal est une pierre parmi d'autres de l'édifice à reconstruire.
Vous n'avez pas à vous dire ...//...




Et vous vous n'avez pas à me dire ce que j'ai à me dire , se poser des questions est toujours plus sain que de suivre aveuglément comme dans une secte .

Lysliane
Vénérable
Vénérable

Messages : 456
Points : 791
Date d'inscription : 18/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Un catholique, peut-il encore être républicain? - Page 2 Empty Re: Un catholique, peut-il encore être républicain?

Message par Bryand le Mer 25 Sep - 13:55

Chouan-XXI a écrit:En tout cas, j'accuse le général de Gaulle
         d'avoir laissé massacrer les Algériens
               fidèles à la France (donc à ses valeurs),
        de ne pas les avoir secourus et d'avoir également menti en son temps
      ("Je vous ai compris" ; "Vive l'Algérie française"),
    parce qu'il ne concevait pas tout-à-fait la politique
        comme un chef d'Etat catholique aurait dû le faire.
  Il mettait encore la "Raison d'Etat" au-dessus de tout,
          et pensait que l’Église devait s'occuper de son domaine,
                exclusivement spirituel,
          et laisser l’État à ses responsables et au domaine politique
                 (en cela, il commettait la grave erreur de séparer l’Église et l’État !).
    Cependant, son orientation catholique, même incomplète,
          l'a nettement distingué de tous les autres chefs d’État de la France républicaine,
               jusqu'à nos jours.
     Je ne me suis pas permis de le condamner
                ("Tu ne jugeras point, tu ne condamneras point, de peur d'être condamné !")
         mais de penser
          qu'il a dû se rendre compte à la fin solitaire de sa vie
               de l'erreur fondamentale qu'il a commise dès le début,
         et qui en fin de compte n'a pas servi la France (je n'en dis pas plus).
 
    Aucun catholique n'est sans péché !
      Dieu Seul est Saint avec, Seule, Notre Dame,
             Qui est sainte par Son Immaculée Conception même.
Ce n'est pas joli de jeter la pierre à un catholique, fût-il un "mauvais catholique"
             selon votre point de vue (encore un jugement !).
Je ne suis pas sûr que "Cécile de Polignac" est vraiment,
            qualitativement et quantitativement meilleure que le sieur de Gaulle,
           qu'elle a abreuvé des pires insultes.
Et, souvenez-vous des paroles du Seigneur sur la "paille" et la "poutre"...
A ce propos, "Ce que vous avez fait aux plus petits de mes frères(*), c'est à moi que vous l'aurez fait" :
           lorsque chacun de nous sera déféré devant le Seigneur de l'Univers,
                  Il ne nous demandera pas "Pourquoi ce jour-là, tu as donné un soufflet à Untel ?"
         mais "Pourquoi ce jour-là,
           M'as-tu donné un soufflet ?".
  Et vous ne pourrez Lui répondre :
       Mais, Seigneur, ce n'était pas Toi, c'était ce misérable, cette ordure de X"...
           Comme Il rétorquera :
              "Non, c'était Moi ! Tu Me traites d'ordure, maintenant ?",
                 vous n'allez pas traiter le Seigneur de l'Univers de "menteur !",
                    pour aggraver encore votre cas !

Alors, prudence !
       Et douceur, humilité, force, amour du prochain !
Gloire et Louange au Seigneur, notre Modèle, notre Roi, Sauveur et Rédempteur !
Vive la France, Fille aînée de l’Église, aimée d'un amour particulier par le Dieu de l'Univers !

Chouan-XXI

(*) même le plus misérable des hommes !
       Si le Seigneur le respecte, qui sommes-nous pour le mépriser ?
        Le serviteur n'est pas plus grand que le maître.
Chouan XXI
Les ajustements pour l'Église on s'en reparlera...
Bien des moments, au cours des siècles (la connaissance ne fut que progressive comme cela a été  prophétisé)
 ont servi à faire prendre conscience à l'Église de son rôle légitime 
            et de sa mission universelle 
            qui n'est pas de prendre la place des sociétés 
       mais de les éduquer à des responsabilités premières, un des moyens 
   dans ses étapes pour être conforme à l'Évangile...
Ceci dit très brièvement et à développer...

Car outre les responsabilités diverses,
   nous sommes ensemble pour développer les prises de conscience
et premièrement que bien des choses nous échappent avant que d'avoir 
      une bonne définition de ce qui se passe ou se serait passé....

Mon poste n'était que pour solliciter une analyse plus objective
           sur tous les événements dont la provenance ne peut être imputée seulement à un Général (ici), 
        dont les différents protagonistes n'ont plus rien à voir avec sa personne.
Ce qui serait à ne pas juger serait sur la valeur volontaire/ non-volontaire,
       où l'on sous-entend trop un relâchement de bonne volonté chez l'accusé.

C'est ce qui m'avait semblé être d'abord les propos accusateurs (à reconsidérer) sur la personne de De Gaule.
Rien de plus dans mon énoncé.

Pour le reste vous l'aurez compris.
Ce qui reste à comprendre ce sera avec le temps et tous ensemble:
les événements historiques sont plus complexes que leur interprétation facile...
Chacun à quand même droit à son opinion, bien sûr.

En ce qui concerne la séparation Église État:
tout n'a pas été énuméré.
Que l'État comprenne qu'elle n'a pas à empêcher l'enseignement de l'Église.
L'Église demande l'équité, la participation de l'État dans le rôle consommateur/partage/porte-parole
   (diplomatie) protection civile (mobilisation; appel soldatesque, etc)
    interaction avec discernement dans la possibilité des effectifs disponibles,
                              lorsque la force doit être employée etc... etc.   etc... 
Qui faut-il frapper? (Il faut d'abord discerner l'envahisseur... 
                      et tenter de le dissuader si possible avant d'employer d'autres moyens...)
 (Avez-vous lu le lien de référence?)

Nous tous, pour une meilleure analyse:
je crois que vous n'avez pas lu le lien référé... 

Sincèrement!
Bryand

_________________
Idéal : trouver la manière de dire / défendre le pape François de la mauvaise médiatisation qui le calomnie et des baptisés infidèles qui ne lui portent pas allégeance et qui se laissent influencer par les mauvais média / IL Y A DEUX VATICAN II: le vrai, béni par Dieu et le faux: celui des mauvais média qui sont nombreux à brouiller les pistes...
Saint intercesseur : L'Immaculée, saint André et tous les saints apôtres; ainsi que les Pères et les docteurs de l'Église
Bryand
Bryand
Vénérable
Vénérable

Un catholique, peut-il encore être républicain? - Page 2 A0page11
Messages : 609
Points : 882
Date d'inscription : 26/02/2019
Age : 67
Localisation : Amérique, Québec, Montréal.

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Un catholique, peut-il encore être républicain? - Page 2 Empty Re: Un catholique, peut-il encore être républicain?

Message par Bryand le Ven 27 Sep - 11:55

lucianedurand a écrit:Bonjour
Que la paix du Seigneur soit avec vous
Il serait injuste de ma part de ne pas faire l'éloge de celui qui m'a permis d'obtenir un prêt d'argent. la semaine dernière dont j'avais besoin d'argent pour sauver la vie en danger de mon père. Au départ je n'y croyais pas un seul instant mais ma curiosité ma poussé a essayer et finalement j'ai pu obtenir ce prêt qui ma sortie de cette impasse dans laquelle je vivais, j'ai accepté remplie les conditions et sans tracasseries, mon compte a été crédité de 20.000€ que j'ai demandée.Vous qui avez besoin de faire un prêt, je vous prie de prendre contact avec Mr PHILIPPE à son adresse E-mail: parisphillippe96@gmail.com
Merci de faire comme moi et envoyer votre demande pour obtenir votre Prêt en 72 heures au maximum.
ARNAQUE!!!

_________________
Idéal : trouver la manière de dire / défendre le pape François de la mauvaise médiatisation qui le calomnie et des baptisés infidèles qui ne lui portent pas allégeance et qui se laissent influencer par les mauvais média / IL Y A DEUX VATICAN II: le vrai, béni par Dieu et le faux: celui des mauvais média qui sont nombreux à brouiller les pistes...
Saint intercesseur : L'Immaculée, saint André et tous les saints apôtres; ainsi que les Pères et les docteurs de l'Église
Bryand
Bryand
Vénérable
Vénérable

Un catholique, peut-il encore être républicain? - Page 2 A0page11
Messages : 609
Points : 882
Date d'inscription : 26/02/2019
Age : 67
Localisation : Amérique, Québec, Montréal.

Revenir en haut Aller en bas

Un catholique, peut-il encore être républicain? - Page 2 Empty Re: Un catholique, peut-il encore être républicain?

Message par Chouan-XXI le Lun 30 Sep - 10:25

Nouvel Obs (feuille de gauche !) a écrit:

N’en déplaise aux caciques de l’UMP ou aux éléphants de Solférino, Jacques Chirac et François Hollande ont plus d’un point commun. Leur complicité repose sur un socle républicain immuable : le bon vieux radical-socialisme de nos aïeux. Un dinosaure venu de la IIIème République qui aurait miraculeusement survécu, loin des atteintes de la mondialisation dans un "Jurassic Park" politique : la Corrèze du plateau de Millevaches et de feu Henri Queuille.

Corrézien et radical-socialiste, Chirac l’est par atavisme. Son grand père paternel, Louis Chirac était instituteur, "hussard noir(*)" à la Jules Ferry, franc-maçon et "rad’soc". Devenu parisien, énarque et définitivement embourgeoisé par son mariage avec Bernadette Chodron de Courcelles, le fondateur du RPR n’a jamais oublié cet héritage. Ambitieux, il n’est peut-être (?!)  passé par la droite conservatrice que par opportunisme. (...)

Chirac, l’ex-vendeur de l’Humanité négociait avec les représentants de la CGT en plein mai 68. Député rebelle et professionnel de l’appel, il planta Chaban-Delmas en 74 puis Giscard en 1981. Lieutenant "Algérie française", jeune-turc gaulliste chef de parti anti-européen, candidat libéral proeuropéen à la présidentiel, américanophile contempteur de la guerre d’Irak…Souvent Chirac a varié. Mais le vrai ressort de sa carrière fut la poignée de main d’un élu du peuple et la recherche d’un compromis républicain sans inclination ni faiblesse pour les droites dures. Ni celle de Le Pen, ni celle de Sarkozy-Guéant.

Radical-socialiste, François Hollande l’est par tempérament. Haut-fonctionnaire comme son aîné Chirac, il a fait preuve à la tête du parti socialiste pendant plus de dix ans d’un sens de la manœuvre et de la synthèse épuisant pour ces camarades et qui ne fut pas sans rappeler l’art des palabres de la république parlementaire d’avant 1958.

Naguère proche de Delors, François Hollande n’a jamais été marxiste. Son programme de "président normal" rappelle celui du "Bloc des gauches" de Waldeck-Rousseau (1899-1902) qui allia progressisme et économie budgétaire.

Professionnel du sourire et du bon mot, François Hollande n’a rien à envier à Chirac entre champs de foire, visites de terrain et meeting politiques. Ces deux-là peuvent flatter plusieurs centaines d’électeurs par heure. Mais surtout, Hollande le Parisien est devenu corrézien. Parachuté à Tulle en 1988, il a sillonné les petites routes du département et s’est puissamment enraciné dans ce terroir à l’ancienne.

Chirac s’est reconnu. Chirac a dit sa préférence
.

(*) Hussard noir : instituteur dévoué à la République, appliqué à conditionner les enfants de l’École primaire dans la bien-pensance républicaine ("tyrans, descendez au cercueil", "tyrans et rois tous au tombeau", "la République vous appelle", "Barra le jeune héros",  etc.)
Chouan-XXI
Chouan-XXI
Maître
Maître

Messages : 158
Points : 405
Date d'inscription : 18/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Un catholique, peut-il encore être républicain? - Page 2 Empty Re: Un catholique, peut-il encore être républicain?

Message par Prince de Talmont le Lun 30 Sep - 14:27

Prince de Talmont
Prince de Talmont
Vénérable
Vénérable

Un catholique, peut-il encore être républicain? - Page 2 A5comt10
Messages : 852
Points : 1410
Date d'inscription : 17/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Un catholique, peut-il encore être républicain? - Page 2 Empty Re: Un catholique, peut-il encore être républicain?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum