C'est arrivé le : 23 Mars .... l'histoire d'un jour sur terre.

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

C'est arrivé le : 23 Mars .... l'histoire d'un jour sur terre.

Message par Excalibur le Jeu 21 Fév - 6:46

21 février



21 février 1613 : Michel Romanov est élu tsar de Russie
Le 21 février 1613 (selon le calendrier julien en vigueur en Russie), Michel Romanov, fils du patriarche de Moscou, est élu tsar de toutes les Russies. Son accession au pouvoir met fin à une longue période de troubles. Elle inaugure une dynastie qui durera jusqu'à la Révolution démocratique de février 1917...



21 février 1795 : La liberté des cultes est rétablie
Le 21 février 1795, un décret de la Convention du 3 ventôse an III rétablit la liberté des cultes. En mettant fin à une longue période d'intolérance inaugurée par la Constitution civile du clergé votée le 12 juillet 1790, les députés espèrent réconcilier les Français avec la Révolution ou ce qu'il en reste.



21 février 1804 : Naissance du chemin de fer
Une locomotive à vapeur circule pour la première fois au monde le 21 février 1804, à Pen-y-Darren, une région minière du pays de Galles, près de Merthyr Tydfil. La locomotive a été conçue par l'ingénieur Richard Trevithick.

Après ce premier succès, d'autres inventeurs, Georges Stephenson et son fils Robert, vont se lancer dans l'industrialisation du chemin de fer...



21 février 1848 : Publication du Manifeste du Parti communiste
Le Manifeste du Parti communiste est un opuscule d'une cinquantaine de pages publié anonymement à Londres le 21 février 1848. Ses auteurs Karl Marx et Friedrich Engels n'en revendiqueront la paternité qu’en 1872.

Karl Marx, âgé de seulement trente ans à sa publication, exprime déjà dans le Manifeste l'essentiel de sa philosophie. Il réduit l'histoire de l'humanité à la lutte des classes et explique ses rebondissements par des facteurs économiques. Il pronostique l’avènement prochain du communisme et la fin de l'Histoire, considérant que le capitalisme provoque inconsciemment sa propre fin.

Le Manifeste débute sur une assertion quelque peu surprenante : « Un spectre hante l'Europe: le spectre du communisme. Toutes les puissances de lavieille Europe se sont unies en une Sainte Alliance pour traquer ce spectre : le pape etle tsar, Metternich et Guizot, les radicaux de France et les policiers d'Allemagne ». Il s'achève sur ce programme : « Prolétaires de tous les pays, unissez-vous ! ». Il paraît curieusement la veille de la révolution qui va emporter le roi des Français Louis-Philippe, signe de ce que les temps sont effectivement agités. Quelques semaines plus tôt, Tocqueville, un penseur conservateur mais au moins aussi lucide, avait aussi mis en garde ses contemporains contre l'avènement d'un conflit de classes !

Le Manifeste, en dépit de sa minceur, va inspirer presque tous les mouvements révolutionnaires du XXe siècle.



21 février 1916 : L'enfer de Verdun
Le 21 février 1916, à 16h 45, l'infanterie allemande se lance à l'attaque contre les positions françaises autour de Verdun, en Lorraine. Aucune bataille, aucune tragédie n'a autant marqué la mémoire des Français que la bataille de Verdun.

Elle dure dix mois et pratiquement tous les soldats de la Grande Guerre y participent chacun à leur tour. Le sort de la France se joue dans cet affrontement...


Aucune bataille n'a autant marqué la mémoire des Français que celle de Verdun. Tout d'un coup, un déluge de feu...

Tout commence le 21 février 1916, à 7h30, avec un déluge de feu sur les forts de Verdun et sur les tranchées où sont tapies trois divisions françaises.

Puis, l'infanterie allemande monte à l'assaut. Certains soldats sont équipés d'un lance-flammes. C'est la première fois qu'est employée cette arme terrible.

Le chef d'état-major allemand Erich von Falkenhayn veut de cette façon en finir avec une guerre de positions qui dure depuis la bataille de la Marne, dix-huit mois plus tôt. Il projette de « saigner l'armée française » par des bombardements intensifs.

Tenir !
Verdun à la veille de la bataille (carte : Alain Houot, pour Herodote.net, 2016)Les poilus résistent héroïquement au premier choc, en dépit de la perte du fort de Douaumont. Très vite, le commandant de la IIe Armée, Philippe Pétain, organise la riposte. Il met en place une liaison avec Bar-le-Duc, à l'arrière. En 24 heures, 6.000 camions montent vers le front en empruntant cette «Voie sacrée». L'assaut allemand est repoussé et la brèche colmatée.

Les attaques vont se renouveler pendant plusieurs mois, sans cesse contenues.

« On les aura ! » écrit Pétain le 10 avril... Le général obtient, à défaut de renforts, que ses troupes soient régulièrement renouvelées. C'est ainsi que, par rotations successives (la « noria »), toute l'armée française va connaître l'enfer de Verdun !

La contre-offensive
Le 22 juin apparaissent les terrifiantes bombes au phosgène, un gaz mortel en quelques secondes. Le 1er juillet survient enfin l'offensive de la Somme. Destinée à soulager le front de Verdun, elle va se solder par un échec sanglant.

Près de Douaumont (décembre 1916)

La bataille de Verdun prend fin le 15 décembre 1916. Elle aura duré dix mois. L'avantage reste aux Français mais c'est au prix d'une terrible hécatombe. Verdun est le tournant de la Grande Guerre et pour les poilus, le symbole de toutes ses horreurs.

Du côté français, le total des pertes (morts, blessés et disparus) est évalué à 379 000 et du côté allemand, à 335 000. Cela fait de la bataille de Verdun la plus meurtrière des batailles de la Grande Guerre de 1914-1918 après l'offensive de la Somme.





21 février 1944 : L'Affiche rouge
Le 21 février 1944, les murs de Paris se couvrent de grandes affiches rouges qui font état de l'exécution de 23 terroristes membres d'un groupe de FTP (francs-tireurs partisans) dirigé par Michel Manouchian...




21 février 1965 : Assassinat de Malcolm « X »
Le militant afro-américain Malcolm X est assassiné par des rivaux le 21 février 1965, pendant un discours à Harlem (New York). Dans les mois suivants, les militants extrémistes noirs «  Black Panthers » vont tenter de reprendre ses appels à la guerre. Comme « Che » Guevara, il fait partie des icônes improbables des années 60, adeptes de la violence anti-occidentale, populaires parmi dans chez les jeunes bourgeois gauchistes comme l'est aujourd'hui Ben Laden parmi les djihadistes européens...



21 février 1972 : Rencontre entre Mao et Nixon
Le 21 février 1972, Mao Zedong, président du Parti communiste chinois, accueille à Pékin le président des États-Unis Richard Nixon, pour une visite de huit jours en Chine populaire, une « semaine qui a changé le monde » selon les mots du président américain.

Cette ouverture diplomatique spectaculaire prend de court toutes les chancelleries, alors que la Chine populaire se relève mal de la Révolution culturelle et que les États-Unis sont encore embourbés dans la guerre du Vietnam.

Elle a été préparée en 1971 par la « diplomatie du ping-pong », autrement dit les visites croisées des équipes nationales de tennis de table américaine et chinoise en Chine et aux États-Unis.

Notons que, le 27 janvier 1964, le président français Charles de Gaulle avait été le premier des Occidentaux à oser nouer des relations diplomatiques avec la Chine populaire, de préférence à la Chine nationaliste (Taiwan).


Dernière édition par Excalibur le Sam 23 Mar - 7:14, édité 24 fois
Excalibur
Excalibur
Postulant
Postulant


Messages : 38
Points : 75
Date d'inscription : 18/02/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est arrivé le : 23 Mars .... l'histoire d'un jour sur terre.

Message par Laurent le Jeu 21 Fév - 18:43

Le 21 février 1403 à hôtel Saint-Paul, Paris , Naissance de Charles VII le bien servi.
Fils du malheureux roi Charles VI le Fou et d'Isabeau de Bavière, le futur Charles VII connaît une jeunesse difficile.
La mort prématurée de ses quatre frères aînés l'amène à 14 ans aux marches du trône. Mais voilà que les Anglais, victorieux à Azincourt, occupent une grande partie du royaume avec leurs alliés bourguignons.
L'héritier, ou Dauphin, est alors déshérité par ses propres parents au profit du souverain anglais ! Replié à Bourges et ne disposant que d'une poignée de partisans, il se proclame roi mais ne règne que sur le centre du royaume.
Il est prêt à renoncer quand survient... Jeanne d'Arc.
La jeune paysanne lui redonne courage et bientôt, le roi va pouvoir chasser les Anglais du royaume et reconstruire le pays, méritant les surnoms de Charles le Victorieux ou Charles le Bien Servi. Outre Jeanne, ses plus fidèles appuis sont les frères Bureau, le chancelier Jouvenel des Ursins, le banquier Jacques Coeur,... et Agnès Sorel.
Laurent
Laurent
Expert
Expert

Messages : 81
Points : 128
Date d'inscription : 18/02/2019
Age : 38
Localisation : Jarnac Champagne

Feuille de personnage
Fonction:
Province:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est arrivé le : 23 Mars .... l'histoire d'un jour sur terre.

Message par Excalibur le Sam 23 Fév - 7:04

C'est arrivé le : 22/ 02 / .... l'histoire d'un jour sur terre.

22 février 705 : Abdication de l'impératrice chinoise Wu Zetian
Dans la nuit du 22 février 705, à Chang'an (actuelle Xi'an), l'impératrice Wu Zetian (80 ans) est obligée d'abdiquer après avoir dirigé la Chine d'une main de fer pendant 50 ans...

Favorite à 14 ans de l'empereur Taizong le Grand, qui a fondé la prestigieuse dynastie des Tang, elle a séduit aussi son fils et successeur Gaozong. À la mort de celui-ci, elle a gouverné en lieu et place de leur fils, le petit empereur Zhongzong. Enfin, lasse de jouer la comédie, elle l'a déposé et pris elle-même le titre d'« empereur »...



22 février 1358 : La révolution manquée d'Étienne Marcel
Le 22 février 1358, le prévôt des marchands Étienne Marcel massacre les maréchaux de Champagne et de Normandie sous les yeux du dauphin Charles, héritier du trône. Il préserve toutefois ce dernier de l'assassinat en le coiffant du chaperon aux couleurs de Paris, le bleu et le rouge, que portent ses partisans.




22 février 1680 : Exécution de la Voisin
Le 22 février 1680, une femme est brûlée en place de Grève, face à l'Hôtel de ville de Paris, sous l'accusation de sorcellerie et d'empoisonnement.

Il pourrait s'agir d'un fait divers parmi d'autres. Mais la condamnée a dénoncé avant de mourir nombre de ses clients et clientes, dont certains appartiennent à la haute aristocratie. Madame de Montespan, la maîtresse du roi Louis XIV, est compromise ! C'est le point d'orgue d'une affaire à rebondissements, l'« affaire des Poisons »...



22 février 1848 : Insurrection républicaine à Paris
Le 22 février 1848, lassée par le règne débonnaire du roi des Français, Louis-Philippe 1er, ennuyeux à force de paix et de prospérité, l'opposition se soulève et, au terme de trois jours d'émeute, impose un régime républicain (la Seconde République).

Conduite par des républicains modérés : Lamartine, Ledru-Rollin, Arago, Dupont de l'Eure, Marie,... la « Révolution de Février » met ainsi fin à la « Monarchie de Juillet » (parce que née en juillet 1830). Le poète Lamartine repousse le drapeau rouge des manifestants populaires et promeut le drapeau tricolore.



22 février 1877 : La dernière bataille des samouraïs
L'empereur du Japon Meiji Tenno ayant remplacé le corps féodal des samouraïs par une armée de conscrits, son ancien ministre de la Guerre Saigo Takamori prend la tête d'une ultime révolte de ces guerriers, nostalgiques de leur code de l'honneur (le bushido), de leurs beaux uniformes et de leur sabre rituel (le katana).

À la tête de quelques centaines de samouraïs, il est défait le 22 février 1877 devant le château de Kumamoto par 30.000 soldats impériaux. Fidèle à l'honneur ancestral, il se suicide par éventrement selon le rite du seppuku (faussement appelé harakiri).



22 février 1943 : Décapitation de la « Rose blanche »
Le 22 février 1943, l'étudiante allemande Sophie Scholl, son frère Hans et leur ami Christoph Probst sont guillotinés pour s'être rendus coupables de résistance au nazisme. Ils avaient formé un mouvement clandestin dénommé La Rose blanche et distribué des tracts dans leur établissement...



22 février 2014 : Le président ukrainien Ianoukovitch destitué
Endémiques depuis l'automne 2013, les manifestations pro-européennes de Maïdan, la place centrale de Kiev, redoublent d'ampleur le 18 février 2014. Deux jours plus tard, l'intervention de la troupe fait plus de quatre-vingt morts parmi les manifestants. Le Parlement de l'Ukraine destitue le président et réclame sa mise en jugement. Viktor Ianoukovich arrive toutefois à s'enfuir en Russie.

Le nouveau régime n'a rien de plus pressé que de déchoir la langue russe de son statut de deuxième langue officielle, une mesure qui a pour effet d'attiser les dissensions entre l'Est russophone et le reste du pays. La mesure, d'une insigne maladresse, est rapportée dans les heures qui suivent sur l'injonction des alliés occidentaux mais le mal est fait...

Vladimir Poutine se saisit du prétexte pour provoquer la sécession de la Crimée et proclamer son retour dans le giron de la Russie après un référendum organisé le 18 mars 2014.

Les Occidentaux, d'habitude si soucieux du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes, ripostent en annonçant des sanctions contre la Russie et son exclusion du G8, le traditionnel rendez-vous des principaux dirigeants de la planète. La Russie a beau jeu de leur rappeler qu'eux-mêmes n'avait pas hésité à organiser en 2008 la sécession du Kossovo en violation de toutes les règles internationales.
Excalibur
Excalibur
Postulant
Postulant


Messages : 38
Points : 75
Date d'inscription : 18/02/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est arrivé le : 23 Mars .... l'histoire d'un jour sur terre.

Message par Excalibur le Sam 23 Fév - 7:07

C'est arrivé le : 23/ 02 / .... l'histoire d'un jour sur terre.

23 février 1653 : Le roi danse !
Le 23 février 1653, le duc de Nemours organise une grande fête à Paris pour célébrer le retour du roi Louis XIV à Paris après les troubles de la Fronde...


23 février 1766 : La Lorraine devient française
Le 23 février 1766, Stanislas Leszczynski est brûlé vif dans son château de Lunéville pour s'être endormi trop près de la cheminée...



23 février 1771 : La justice du roi se fait révolutionnaire
Le 23 février 1771, quelques semaines après avoir exilé les parlementaires, le roi Louis XV réforme le système judiciaire en publiant un édit révolutionnaire préparé par le chancelier Maupeou.

Il abolit en particulier la vénalité des charges. Mais cette réforme ambitieuse n'aura pas de suite, le successeur de Louis XV n'ayant d'autre hâte que de rappeler les parlementaires et de les rétablir dans leurs privilèges...



23 février 1899 : Funérailles de Félix Faure
Le 23 février 1899 se déroulent les funérailles nationales du président de la République Félix Faure, mort à la tâche dans les bras d'une admiratrice. Un nationaliste exalté, Paul Déroulède, tente mais en vain d'entraîner des militaires dans un coup d'État.
Excalibur
Excalibur
Postulant
Postulant


Messages : 38
Points : 75
Date d'inscription : 18/02/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est arrivé le : 23 Mars .... l'histoire d'un jour sur terre.

Message par REQUETE CARLISTE le Sam 23 Fév - 12:35

23 février 1495

Mariage du dauphin Louis de France avec Marie-Therese, infante d'Espagne.

_________________
Pour Dieu, la Patrie et le Roi
REQUETE CARLISTE
REQUETE CARLISTE
Sage
Sage


Messages : 178
Points : 230
Date d'inscription : 19/02/2019
Age : 52
Localisation : Rade du Port du Levant

Feuille de personnage
Fonction:
Province:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est arrivé le : 23 Mars .... l'histoire d'un jour sur terre.

Message par Excalibur le Dim 24 Fév - 18:51

24 février


24 février 303 : Premier édit de la «Grande Persécution»
Désireux de renforcer la cohésion culturelle et politique de l'empire romain, Dioclétien inaugure de violentes persécutions contre les communautés chrétiennes qui refusent de sacrifier au culte impérial. Il y est encouragé par son collègue Galère, lequel a plus que quiconque les chrétiens en horreur.

En 299, il exclut de l'armée des soldats baptisés, ces derniers refusant en effet de verser le sang ! Puis, de février 303 à février 304, quatre édits impériaux ordonnent de brûler les livres saints et de raser les églises partout dans l'empire.

La «Grande Persécution» atteint son paroxysme avec un édit qui prescrit au début de 304 un sacrifice général dans tout l'Empire, sous peine de mort ou de condamnation aux travaux forcés dans les mines. Toutefois, les fonctionnaires locaux exécutent les édits avec un zèle relatif...



24 février 1382 : Révolte de la Harelle à Rouen
Le dimanche 24 février 1382, c'est jour de carnaval. À Rouen, l'une des principales villes du royaume de France, plusieurs centaines d'ouvriers drapiers promènent sur un char le « roi » qu'ils se sont choisi. C'est un marchand du nom de Jean le Gras. Il décrète immédiatement l'abolition des impôts sur le sel et le vin.

On est sous le règne de Charles VI et, celui-ci souffrant de démence, le gouvernement du royaume a été abandonné à un conseil de régence qui réunit ses oncles, de puissants seigneurs qui en profitent pour s'enrichir en taxant tant et plus le petit peuple. Aussi la plaisanterie du « roi de carnaval » est-elle prise à la lettre par la population. Une émeute éclate, on ouvre les portes des prisons et pendant trois jours, ce sont des scènes de pillage visant aussi bien les hôtels particuliers des bourgeois que le chapitre de la cathédrale ou les demeures des juifs, assimilés à l'argent.

Cette révolte est dite de la Harelle, d'après « haro », le cri poussé par les émeutiers. Elle va dans la foulée entraîner les Parisiens à se soulever aussi...



24 février 1525 : François 1er est fait prisonnier à Pavie
Le 24 février 1525, le roi de France François 1er est fait prisonnier au cours d'une mémorable bataille à Pavie, près de Milan.

«De toutes choses ne m'est demeuré que l'honneur, et la vie qui est sauve», écrit-il à sa mère Louise de Savoie dans la belle langue de l'époque...



24 février 1670 : Création de l'Hôtel des Invalides
Par l'ordonnance du 24 février 1670, le roi Louis XIV ordonne la fondation à l'écart de Paris d'un hôtel destiné à soigner et héberger les soldats invalides et les vétérans de ses guerres.

Le roi veut que «ceux qui ont exposé leur vie et prodigué leur sang pour la défense de la monarchie passent le reste de leurs jours dans la tranquillité»… et ne vagabondent plus dans les rues, au grand déplaisir des passants. Il souhaite aussi valoriser la carrière militaire en assurant aux volontaires une retraite honorable.

Cet Hôtel des Invalides figure aujourd'hui parmi les plus beaux monuments de la capitale.


24 février 1793 : La Convention lève 300.000 hommes
Le 24 février 1793, l'assemblée de la Convention décide de lever 300.000 hommes pour faire face à la première coalition européenne contre la France révolutionnaire. Trois jours plus tôt, elle a instauré l'amagalme des volontaires et des troupes de ligne régulières issues des armées royales. De fait, la République ne réussira à recruter que la moitié des effectifs souhaités et elle devra recourir le 10 mars à la levée en masse autoritaire, ce qui aura entre autres conséquences de pousser les Vendéens à la révolte.



24 février 1848 : Louis-Philippe 1er abdique
Le 24 février 1848, le roi des Français Louis-Philippe 1er abdique et part en exil au terme de trois jours d'émeutes. C'est la naissance de la IIe République - une naissance romantique à l'image de son époque.



24 février 1895 : Seconde guerre d'indépendance à Cuba
Le 24 février 1895, des révolutionnaires cubains se rebellent les armes à la main contre Madrid et sa tutelle coloniale, à l'initiative de José Marti et des frères Antonio et José Maceo. Les États-Unis du président William McKinley prétexteront de la répression menée par le gouvernement espagnol pour entrer en guerre contre l'Espagne et la dépouiller de ses dernières colonies...


24 février 1956 : Rapport de Khrouchtchev au XXe Congrès
Le 24 février 1956, Nikita Khrouchtchev donne lecture d'un rapport sur les crimes de Staline au XXe Congrès du Parti communiste d'URSS...
Excalibur
Excalibur
Postulant
Postulant


Messages : 38
Points : 75
Date d'inscription : 18/02/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est arrivé le : 23 Mars .... l'histoire d'un jour sur terre.

Message par Excalibur le Dim 24 Fév - 18:57

25 février


25 février 1117 : Mort de Robert d'Arbrissel
Le 25 février 1117 meurt Robert d'Arbrissel, fondateur de l'abbaye de Fontevrault (ou Fontevraud). Curieuse époque de foi, d'espérance et de misère que celle-là qui voit un va-nu-pieds fonder l'une des abbayes les plus prestigieuses d'Occident...



25 février 1429 : Jeanne d'Arc rencontre le roi à Chinon
Le 25 février 1429, Jeanne d'Arc rencontre le roi Charles VII à Chinon. Venue tout droit de Vaucouleurs, aux marches de Lorraine, la jeune paysanne illettrée était attendue avec une certaine impatience et beaucoup d'appréhension.

Le souverain, désespérant de conserver sa couronne face à l'offensive des Anglais, n'attendait plus guère qu'un miracle. Aussi avait-il accueilli avec faveur la proposition de Robert de Beaudricourt, son fidèle prévôt de Vaucouleurs, de lui envoyer une jeune fille guidée par des voix célestes et ardemment désireuse de sauver le pays et la monarchie...



25 février 1803 : Recez de Francfort
Le 25 février 1803, la Diète de Ratisbonne, réunie par le Premier Consul Napoléon Bonaparte, adopte le recez de Francfort qui redécoupe l'Allemagne et entérine la déchéance du Saint Empire romain germanique.



25 février 1830 : La « bataille d'Hernani »
Le 25 février 1830 se déroule à la Comédie française, à Paris la plus fameuse bataille qu'aient jamais livrée des hommes de plume et des artistes ! Elle reste connue sous le nom de « bataille d'Hernani », du nom d'une pièce de Victor Hugo que l'on jouait ce soir-là pour la première fois...



25 février 1948 : Le coup de Prague
Le 25 février 1948, par le « coup de Prague », le président de la République tchécoslovaque, Édouard Benes, doit céder tout le pouvoir aux communistes et à leur chef, Gottwald, après deux semaines de pressions intenses des Soviétiques...


25 février 1954 : Nasser prend la tête du gouvernement égyptien
Le 25 février 1954, Gamal Abdal Nasser devient chef du gouvernement égyptien. Ce lieutenant-colonel de 36 ans avait, quelques mois plus tôt, renversé le régime corrompu du roi Farouk avec un groupe de jeunes officiers. Il est après Cléopâtre le premier chef proprement égyptien qu'ait eu le pays.
Excalibur
Excalibur
Postulant
Postulant


Messages : 38
Points : 75
Date d'inscription : 18/02/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est arrivé le : 23 Mars .... l'histoire d'un jour sur terre.

Message par Excalibur le Lun 25 Fév - 6:01

26 février


26 février 320 : Chandragoupta fonde la dynastie Goupta
Le 26 février 320, monte sur le trône du Magadha (l'actuel Bihar, dans la vallée du Gange) Chandragoupta 1er, premier souverain de la dynastie Goupta.



26 février 1815 : Napoléon quitte l'île d'Elbe
Le 26 février 1815, Napoléon 1er quitte l'île d'Elbe en catimini avec quelques compagnons d'infortune. Dédaignant la souveraineté de l'île, à lui concédée par ses vainqueurs, il projette rien moins que de restaurer l'Empire français. Son entreprise réussira à la barbe des gouvernants européens, réunis en Congrès en Vienne pour remodeler l'Europe. Il ne faudra que Cent jours avant que Napoléon 1er rende définitivement les armes. Les royalistes et les réactionnaires de tout poil prendront alors leur revanche.



26 février 1834 : Abd el-Kader s'allie avec l'envahisseur français
Le 26 février 1834, le général Desmichels signe un traité par lequel il reconnaît l'autorité de l'émir Abd el-Kader sur la région d'Oran. Désireux qu'il pacifie la région, il l'aide à constituer son armée : 2.000 cavaliers, 8.000 fantassins avec fusils modernes à baïonnette, 250 artilleurs.

Les Français, embarrassés par la prise d'Alger, n'ont aucune envie de s'aventurer dans l'arrière-pays ni de soumettre celui-ci. Ils y seront contraints par la révolte d'Abd el-Kader...



26 février 1885 : Partage de l'Afrique noire

Le 26 février 1885 prend fin la conférence de Berlin sur l'Afrique. Considéré par les Européens comme une terre sans maître, l'immense continent noir est partagé comme une vulgaire tarte aux pommes... sans que les habitants, pas plus que les pommes, aient leur mot à dire.

Acte final de la Conférence de Berlin
Le Congo, objet de toutes les convoitises
Léopold II, roi des Belges (1835-1909Une dizaine d'années plus tôt, le roi des Belges Léopold II a organisé à ses frais une conférence de géographie à Bruxelles en vue de faire le point sur l'exploration de l'immense bassin du Congo (ou Zaïre), au centre de l'Afrique équatoriale.

Presque aussi vaste que les Indes, il est l'un des rares espaces de la planète encore libres de toute ingérence européenne.

Le roi songe à rien de moins que de s'approprier et coloniser ce territoire considéré comme terra nullius (« terre sans maître »). Mais les Français, installés à l'embouchure du Congo, ont aussi des visées sur lui, à commencer par Savorgnan de Brazza qui a conclu le 10 septembre 1880 un premier traité avec un chef de la rive droite du fleuve.

Plus au sud, les Britanniques et les Portugais sont en bisbille à propos de l'arrière-pays des implantations portugaises d'Angola et du Mozambique. Ces implantations médiocres contrarient le projet britannique de relier Le Cap au Caire par un ensemble continu de colonies...

Pour ne rien arranger, les Allemands eux-mêmes commencent à s'intéresser à l'Afrique noire, avant tout pour des questions de prestige. Le 24 février 1884, le Reich place sous sa protection les implantations allemandes du Sud-Ouest africain.

Tout juste deux jours plus tard, le gouvernement de Londres signe avec Lisbonne un traité par lequel il reconnaît la souveraineté du Portugal sur l'embouchure du Congo. Tollé chez les marchands anglais et protestations de Léopold II.

Le 24 avril 1884, le chancelier Bismarck s'entretient de l'Afrique avec l'ambassadeur de France Alphonse Chodron de Courcel et, pour la première fois, évoque une concertation internationale sur le sujet afin de mettre tout le monde d'accord.

Après le succès du congrès de Berlin sur les Balkans, en 1878, il ne déplaît pas au chancelier de replacer Berlin au coeur de la diplomatie européenne et mondiale.

La conférence et ses résultats
C'est ainsi que s'ouvre la conférence, le samedi 15 novembre 1884. Y participent les représentants des puissances directement concernées par le Congo : l'Allemagne, l'Angleterre, la France et le Portugal...

D'emblée, les participants, à commencer par Bismarck, se fixent de nobles objectifs comme le désenclavement du continent africain ou l'éradication de l'esclavage et de la traite musulmane.

Le représentant anglais prévient qu'il ne sera pas plus question de traiter du bassin du Niger, domaine réservé de l'Angleterre, que de celui du Sénégal, domaine réservé de la France. L'attention se focalise donc sur celui du Congo, pompeusement qualifié par Bismarck de «  Danube de l'Afrique  ».

La lettre d'invitation à la conférence prévoyant de traiter des « nouvelles occupations sur les côtes d'Afrique », les Anglais proposent d'édicter aussi des règles pour l'intérieur ! Mais l'ambassadeur de France fait observer que cela reviendrait à un partage de l'Afrique, ce qui n'est pas l'objet de la conférence ! Dont acte.

Après trois mois et demi, l'« acte général » de la conférence définit des zones de libre-échange dans le bassin du Congo. Il proclame la liberté de navigation sur les grands fleuves africains, le Niger et le Congo. Il arrête aussi quelques principes humanitaires contre la traite des esclaves ainsi que le commerce de l'alcool et des armes à feu. Enfin et surtout, il reconnaît à Léopold II, roi des Belges, la possession à titre privé d'un vaste territoire au coeur de l'Afrique noire, qui sera baptisé « État indépendant du Congo » !
Excalibur
Excalibur
Postulant
Postulant


Messages : 38
Points : 75
Date d'inscription : 18/02/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est arrivé le : 23 Mars .... l'histoire d'un jour sur terre.

Message par Excalibur le Mar 26 Fév - 11:00

27 février


27 février 1531 : Naissance de la Ligue de Smalkalde
Le 27 février 1531, différentes principautés et villes d'Allemagne constituent à Smalkalde, en Thuringe, une ligue destinée à tenir tête à l'empereur Charles Quint. Les ligueurs, tous protestants de confession luthérienne, entendent avant tout préserver leur liberté religieuse. Pour cela, ils ne craignent pas de solliciter l'aide du très catholique roi de France.

Après la paix de Crépy-en-Laonnois conclue en 1544 avec François 1er, l'empereur décide d'en finir avec la ligue. Il met au ban de l'Empire ses deux chefs, l'Électeur Jean-Frédéric de Saxe et le landgrave de Hesse. Après une victoire des troupes impériales à Mühlberg, en Saxe, le 24 avril 1547, le landgrave fait sa soumission tandis que l'Électeur est déposé et remplacé par son rival Maurice de Saxe.

Malgré ce succès, Charles Quint va devoir se résigner par le recès d'Augsbourg à la division religion de l'Allemagne.



27 février 1594 : Henri IV est sacré à Chartres
Le 27 février 1594, le roi de Navarre Henri de Bourbon est sacré à Chartres et devient roi de France sous le nom d'Henri IV, après s'être converti au catholicisme. C'est la fin des guerres religieuses entre catholiques et protestants qui ont tourmenté une génération de Français...


27 février 1844 : Naissance de la République dominicaine
Le 27 février 1844, quarante ans après l'indépendance d'Haïti, la population créole de la partie orientale de l'île, de langue espagnole, profite d'une grave crise politique pour s'émanciper.

C'est ainsi que naît la République dominicaine (República Dominicana), aussi appelée Saint-Domingue (Santo Domingo), du nom de sa capitale...


27 février 1848 : Ouverture des Ateliers nationaux
Le 27 février 1848, à l'initiative de Louis Blanc, le  gouvernement provisoire de la IIe République prend la décision d'ouvrir des Ateliers nationaux pour donner du travail aux chômeurs, à Paris et en province...



27 février 1856 : Martyre d'Auguste Chapelaine
Au milieu du XIXe siècle, en France, après la tragédie révolutionnaire, l'Église catholique bénéficie d'un afflux croissant de vocations et beaucoup de jeunes prêtres sont envoyés comme missionnaires en Extrême-Orient par les Missions étrangères de Paris. Parmi eux, Auguste Chapdelaine.

Ce prêtre d'origine normande est arrêté par les autorités chinoises du Guangxi, soumis à la torture et exécuté le 27 février 1856, à 42 ans. Son supplice est largement évoqué par la presse française. Le gouvernement impérial de Napoléon III va en prendre prétexte pour s'associer à l'Angleterre dans une nouvelle guerre contre la Chine. Ce sera la « Seconde guerre de l'opium ».



27 février 1933 : Incendie du Reichstag
Le 27 février 1933, à Berlin, le Reichstag, siège du Parlement allemand, prend feu, sans doute à l'initiative des SA nazis, commandités par Hermann Göring. Un demi-fou communiste Marinus van der Lubbe est cependant accusé du forfait.

Adolf Hitler, chancelier depuis moins d'un mois, en prend prétexte pour interdire aussitôt le KPD (Kommunistische Partei Deutschlands, parti communiste allemand. 10.000 personnes proches du parti ou opposants avérés aux nazis sont internées dans les nouveaux camps de concentration.

Dès le lendemain est promulgué un «décret pour la protection du peuple et de l'État» qui suspend les libertés fondamentales, donne des pouvoirs de police exceptionnels aux Régions (Länder) et met fin à la démocratie !...



27 février 1943 : Cri d'amour dans la Rosenstraße
Le 27 février 1943, les nazis raflent à Berlin les derniers Juifs de la ville. Il s'agit pour la plupart d'hommes mariés à des femmes de souche « aryenne ». Ils attendent dans un bâtiment de la Rosenstraße d'être déportés dans un camp d'extermination. Mais leurs épouses vont obliger le pouvoir à faire marche arrière...
Excalibur
Excalibur
Postulant
Postulant


Messages : 38
Points : 75
Date d'inscription : 18/02/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est arrivé le : 23 Mars .... l'histoire d'un jour sur terre.

Message par Excalibur le Jeu 28 Fév - 17:36

28 février


28 février 1638 : « National Covenant » en Écosse
Le 28 février 1638, les représentants de l'Écosse s'engagent par le « National Covenant » à résister au roi anglais Charles 1er qui veut leur imposer une Église de type anglican.



28 février 1835 : Publication du Kalevala
Le 28 février 1835, Elias Lönnrot, un médecin de campagne finlandais de 33 ans, publie un recueil de 32 chants inspirés des contes traditionnels de Carélie, sous le nom de Kalevala (le Pays des héros).

Fait rare dans l'histoire, les 32 chants du Kalevala sont devenus le fondement mythique de la culture finlandaise. Deux grands artistes finlandais, le peintre Akseli Gallen-Kallela (1865-1931) et le compositeur Jean Sibelius (1865-1957), y ont puisé une bonne part de leur inspiration.

Célébration nationale
Le 28 février est commémoré chaque année en Finlande à l'égal de la fête nationale (celle-ci commémore l'indépendance du pays, le 6 décembre 1917).

Akseli Gallen-Kallela (1865-1931), La Défense de Sampo (Turku Art Museum, 1896, DR)


28 février 1921 : Les marins de Cronstadt contre Lénine
Le 28 février 1921, les marins de Cronstadt se soulèvent contre la dictature bolchevique. C'est l'acte de désespoir de révolutionnaires bolcheviques, déboussolés par l'évolution du régime de Lénine vers une dictature brutale.

La révolte est noyée dans le sang. Son échec marque la fin de la période révolutionnaire ouverte en Russie en 1917 par la Révolution démocratique de Février et la Révolution bolchevique d'Octobre...



28 février 1986 : Assassinat d'Olof Palme
Olof Palme (Stockholm, 30 janvier 1927 ; 28 février 1986)Le 28 février 1986, le Premier ministre suédois Olof Palme (59 ans) est abattu à bout portant par un inconnu alors qu'il sort paisiblement d'un cinéma de Stockholm, au bras de son épouse Lisbet. Son assassin ne sera jamais identifié.

L'émotion est immense en Suède et dans le monde démocratique car Olof Palme, leader respecté du parti social-démocrate, bel homme au demeurant, était devenu le symbole d'une société suédoise aussi prospère qu'égalitaire.

Tout juste lui reprochait-on, comme à ses concitoyens, de s'ériger trop souvent en « donneur de leçons », à l'abri dans son royaume des neiges, avec des prises de position progressistes sur tous les enjeux mondiaux : guerre du Vietnam, apartheid, colonialisme...

Il avait accédé pour la première fois au poste de Premier ministre le 14 octobre 1969 puis l'avait recouvré le 8 octobre 1982 après en avoir été chassé six ans plus tôt par une coalition « bourgeoise ».



28 février 2013 : Renonciation du pape Benoît XVI
Écrasé par l'ampleur des difficultés, les scandales qui agitent l'administration vaticane et le poids de l'âge, le pape Benoît XVI «renonce» à sa charge le 28 février 2013. Une première depuis Célestin V, le 13 décembre 1294...

Il est remplacé dès le 13 mars 2013 par l'archevêque de Buenos Aires, Jorge Mario Bergoglio (76 ans), issu de la Compagnie de Jésus. Il devient pape sous le nom de François. Il est tout à la fois le premier pape non européen, jésuite et ayant choisi ce prénom.
Excalibur
Excalibur
Postulant
Postulant


Messages : 38
Points : 75
Date d'inscription : 18/02/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est arrivé le : 23 Mars .... l'histoire d'un jour sur terre.

Message par Excalibur le Ven 1 Mar - 5:31

C'est arrivé le : 1 Mars .... l'histoire d'un jour sur terre.

1er mars 293 : Dioclétien instaure la « tétrarchie »
Le 1er mars 293, l'empereur romain Dioclétien instaure la tétrarchie, une forme originale de gouvernement à quatre. Il découpe les vastes provinces de l'empire et crée des circonscriptions de taille plus réduite, plus faciles à organiser et défendre. Rome n'est plus le siège du gouvernement. La Ville éternelle est délaissée au profit de quatre capitales frontalières plus proches des légions.

Dioclétien et son collègue Maximien prennent le titre d'Auguste. Le premier gouverne l'Orient (capitale : Nicomédie, au sud de la mer de Marmara, en face de Byzance, le second l'Italie et l'Afrique (capitale : Milan). Les adjoints prennent le titre de César. Constance Chlore gouverne l'Espagne, la Bretagne et la Gaule (capitale : Trèves), Galère l'Illyrie (capitale : Sirmium, dans la Hongrie actuelle). Les premiers résultats se révèlent satisfaisants : mieux encadrées, les légions repoussent avec succès les assauts barbares....



1er mars 487 : Le vase de Soissons
Selon le chroniqueur Grégoire de Tours (539-594), Clovis, âgé de 20 ans et encore païen, avait pillé diverses églises, notamment à Reims.

Clovis et le vase de Soissons (image de manuel scolaire)L'évêque de la ville, identifié à Remi (ou Rémi), le prie de lui restituer un vase remarquable et le jeune roi des Francs, soucieux de lui plaire, le lui promet. C'est ainsi qu'à Soissons, devant le butin rassemblé, il demande à ses soldats la permission d'enfreindre l'usage, qui est de distribuer le butin par tirage au sort, en en restituant un lot. Mais l'un des soldats, envieux et impulsif, s'insurge et frappe de sa francisque le vase qui s'en trouve cabossé. Clovis ravale sa rage et restitue malgré tout le vase à l'évêque.



Là-dessus, le 1er mars 487, il passe ses troupes en revue et repère dans les rangs l'homme qui l'a défié. Il lui reproche une tenue négligée et d'un geste brutal jette ses armes à terre. Le soldat se baisse pour les ramasser. Clovis, alors, lève sa hache et la lui plante dans la tête. « Ainsi as-tu traité le vase de Soissons », aurait-il dit en guise d'oraison funèbre.



1er mars 1244 : Chute de Montségur
Le 1er mars 1244, la forteresse de Montségur tombe aux mains du sénéchal de Carcassonne après un siège de 9 mois. 205 réfugiés cathares sont jugés par l'Inquisition et brûlés vifs quelques jours plus tard.



1er mars 1382 : La révolte fiscale des Maillotins
Le 1er mars 1382, marchands et artisans parisiens, exaspérés par la pression fiscale et les désordres de la cour, prennent à parti les agents du fisc. Cette révolte fiscale surgit pendant la guerre de Cent ans qui met aux prises la monarchie capétienne et le roi anglais...



1er mars 1562 : Massacre de Wassy
Le 1er mars 1562, 200 protestants du village de Wassy (ou Vassy), en Champagne, écoutent un prêche dans une grange, à l'intérieur de la ville, quand ls sont surpris par les soldats de François II de Guise...



1er mars 1565 : Fondation de Rio de Janeiro
Le 1er mars 1565, sur la côte du Brésil, au fond d'une baie, le capitaine portugais Estácio de Sá fonde la ville de São Sebastião do Rio de Janeiro...



1er mars 1580 : Publication des Essais
Le 1er mars 1580, publication des Essais à Bordeaux. L'oeuvre de Michel de Montaigne reçoit un accueil excellent tant du public cultivé que du roi lui-même.



1er mars 1815 : Napoléon débarque à Golfe-Juan, début des Cent-Jours
Le 1er mars 1815, Napoléon débarque à Golfe-Juan avec 900 grenadiers, en provenance de l'île d'Elbe...



1er mars 1896 : Les Italiens défaits à Adoua
Le 1er mars 1896, 100.000 Éthiopiens répondent à l'appel de leur empereur ou négus Ménélik II. Bien armés et dotés d'une artillerie grâce à la bienveillance des Anglais, ils écrasent une armée italienne de 18.000 hommes (dont 10.000 Européens) près de la localité d'Adoua. Le héros du jour est un prince éthiopien, le ras Makkonen.

Commandés par le général Baratieri, les Italiens projetaient de conquérir le dernier pays indépendant d'Afrique noire...



1er mars 1919 : Les Coréens manifestent pour l'indépendance
Le 1er mars 1919, les Coréens défilent en masse à Séoul, capitale du pays, pour réclamer leur indépendance. Un gouvernement est bientôt constitué en exil à Shanghai, sous la présidence du docteur Syngman Rhee. Quelques années plus tôt, le 22 août 1910, le « royaume du Matin calme », précédemment vassal de la Chine, avait été annexé par le Japon.



1er mars 1970 : Les Rhodésiens blancs proclament leur indépendance
Le 1er mars 1970, les colons blancs de la Rhodésie britannique proclament leur indépendance sous l'égide de Ian Smith. Pour la première fois depuis l'indépendance des État-Unis, la Grande-Bretagne est confrontée à une sécession unilatérale.

Les Blancs de Rhodésie devront en 1979 partager le pouvoir avec la majorité noire. L'année suivante, le leader communiste Robert Mugabe deviendra le Premier ministre d'un nouvel État baptisé Zimbabwe (capitale : Harare, ex-Salisbury).

En 2000, les premières expropriations de fermes appartenant à des Blancs ont lieu. Mugabe est désavoué lors d’un référendum sur une réforme constitutionnelle. En 2002, Robert Mugabe gagne l’élection présidentielle lors d’un scrutin dont l’honnêteté est contestée. En 2003, une grave crise agraire et politique éclate à la suite de l’expropriation par Mugabe des fermiers blancs. L’État installe sur les terres réquisitionnées des proches du régime, officiellement anciens combattants de la guerre d’indépendance. Ceux-ci n’ont cependant pas les connaissances ni le matériel nécessaires pour cultiver leurs lopins et beaucoup de terres restent en friches. Crise politique quand les mouvements d’opposition comme la MDC sont réprimés et les élections truquées. À la suite d'une campagne intensive des mouvements des droits de l’Homme, des Britanniques et de l’opposition, le Commonwealth impose des mesures de rétorsion contre les principaux dirigeants du Zimbabwe. Au sein du Commonwealth, Mugabe reçoit cependant le soutien de plusieurs pays africains et dénonce des mesures prises à l’instigation des pays « blancs » (Canada, Grande-Bretagne, Australie). L’opposition locale du MDC est réprimée. En 2004, conséquence de la réforme agraire, l'ancien grenier à blé de l'Afrique ne peut plus subvenir à ses besoins et 70 % de la population se retrouve sans emploi. Le Zimbabwe se retire du Commonwealth. Le pays est alors au bord de la famine, famine que les milices gouvernementales cherchent à dissimuler

Au moins 99 % de la population est constituée de noirs africains, liés surtout aux ethnies Shona et Ndébélé. Il y avait 140 000 blancs (appelés Rhodésiens) en 1986, mais la politique agraire de reprise des terres et le racisme ambiant font descendre ce chiffre à environ 30 000 en 2013, essentiellement des descendants de colons britanniques, afrikaners et portugais.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Zimbabwe#%C3%88re_Mugabe_(1980-2017)

Robert Mugabe
Son engagement anticolonialiste assure sa popularité auprès d'une partie de sa population et du continent africain. Cependant, il est accusé de faire reculer les libertés individuelles et de favoriser le racisme antiblanc.

Il a toujours affiché sa vive opposition à l'homosexualité, traitant les homosexuels de « porcs » ou de « chiens », et appelant la population à les dénoncer et les livrer à la police77. Présentant l'homosexualité comme « un péché contre nature », il s'est encore radicalisé entre 2008 et 2012, appelant à « castrer les homosexuels », ou à les décapiter.

Éloge d'Adolf Hitler
En mars 2003, il déclare : « Hitler avait un seul objectif : la justice pour son peuple, la souveraineté pour son peuple, la reconnaissance de l'indépendance de son peuple et ses droits sur ses ressources. Si cela c'est Hitler, laissez-moi être le décuple de Hitler (If that is Hitler, then let me be a Hitler tenfold. That is what we stand for.). »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Mugabe

Excalibur
Excalibur
Postulant
Postulant


Messages : 38
Points : 75
Date d'inscription : 18/02/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est arrivé le : 23 Mars .... l'histoire d'un jour sur terre.

Message par Excalibur le Sam 2 Mar - 7:28

C'est arrivé le : 2 Mars .... l'histoire d'un jour sur terre.

2 mars 1476 : Charles le Téméraire battu à Grandson
Le 2 mars 1476, Charles le Téméraire reçoit une magistrale raclée des Suisses près de Grandson. Les vainqueurs remportent un honorable butin...



2 mars 1698 : Fondation de Bâton-Rouge
Pierre Le Moyne d’Iberville, né à Ville-Marie (Montréal) le 16 juillet 1661, est chargé par Louis XIV de prendre possession de la Louisiane, à l'embouchure du Mississippi, en vue de sa colonisation. Le fleuve a été découvert un peu plus tôt, en 1682, par Cavelier de la Salle qui l'a baptisé « fleuve Colbert » avant qu'il ne reprenne son nom indien.

Le Moyne (ou LeMoyne) établit un fort à Biloxi (aujourd'hui dans l'État du Mississippi) et y installe une petite garnison française. En explorant le fleuve, il rencontre des Indiens qui délimitent leur territoire avec des poteaux peints en rouge et nomme en conséquence la région « Bâton Rouge ». C'est aujourd'hui le nom de la capitale de l'État de Louisiane (200 000 habitants), la plus grande ville étant La Nouvelle-Orléans (New Orleans pour les Anglo-Saxons), qui sera fondée vingt ans plus tard, le 25 août 1718.



2 mars 1791 : Le décret d'Allarde abolit les corporations
Le 2 mars 1791, un décret de l'Assemblée constituante française abolit les corporations au nom de la liberté d'entreprendre : « À compter du 1er avril prochain, il sera libre à toute personne de faire tel négoce ou d'exercer telle profession, art ou métier qu'elle trouvera bon », écrit le baron Pierre d'Allarde, rapporteur du décret.

Dans un souci de cohérence, la loi Le Chapelier interdit par ailleurs le 14 juin 1791 la reconstitution de toute association professionnelle tant de patrons que de salariés.



2 mars 1807 : L'Angleterre interdit la traite
Le 2 mars 1807, les Anglais interdisent la traite atlantique, c'est-à-dire la déportation des noirs en Amérique, où ils doivent travailler sur les plantations de coton ou de canne à sucre...


2 mars 1820 : Compromis du Missouri sur l'esclavage
Le 2 mars 1820, par le compromis du Missouri, les Américains conviennent que l'esclavage sera désormais autorisé dans tous les nouveaux États qui seront créés en-dessous d'une certaine latitude. Ce compromis ne sera que provisoire et ne permettra pas aux États-Unis d'échapper à une affreuse guerre civile...



2 mars 1836 : Le Texas se proclame indépendant
Le 2 mars 1836, le Texas se sépare du Mexique et proclame son indépendance. Celle-ci ne durera que jusqu'à l'annexion par les États-Unis, en 1845.



2 mars 1848 : La France limite la journée de travail
Le 2 mars 1848, un décret du jeune gouvernement de la IIe République réduit d'une heure la journée de travail parce que, selon ses termes, « un travail manuel trop prolongé non seulement ruine la santé mais en l'empêchant de cultiver son intelligence porte atteinte à la dignité de l'homme ». La journée de travail tombe à... dix heures à Paris et à onze en province (serait-ce que le travail est plus éprouvant à Paris qu'ailleurs ?).

Mais en avril 1848 est élue à l'Assemblée une majorité de députés issue de la bourgeoisie de province. Elle considère d'un mauvais oeil les réformes sociales et ne craint pas de massacrer les manifestants ouvriers lors des journées dramatiques de juin. Quarante ans plus tard va s'amplifier dans le monde industrialisé la revendication des « trois huit », soit huit heures par jour pour le travail, huit pour les loisirs et autant pour le sommeil.



2 mars 1941 : Le « serment de Koufra »
Le 2 mars 1941, le colonel Leclerc (38 ans) enlève aux Italiens l'oasis de Koufra, au sud de la Libye.

Avec ses hommes, qui ont rejoint comme lui le général de Gaulle après l'invasion de la France par la Wehrmacht, il fait le serment de ne plus déposer les armes avant que le drapeau français ne flotte sur Strasbourg.

Ce «serment de Koufra» marque le début d'une longue marche glorieuse qui passera par la Libération de Paris...



2 mars 1956 : Indépendance du Maroc
Le 2 mars 1956, la France reconnaît la fin du protectorat instauré sur le sultanat du Maroc en 1912. C'est la conclusion de la conférence ouverte à Aix-les-Bains le 22 août 1955 à l'initiative du président du Conseil Edgar Faure et de son ministre des Affaires étrangères Antoine Pinay.

Le pays devient indépendant et le souverain convertit son titre de sultan en celui de roi sous le nom de Mohammed V. Le 7 mars 1956, annonce à son peuple le retour à l'indépendance. L'Espagne à son tour reconnaît l'indépendance du pays le 7 avril 1956 avant de lui restituer un peu plus tard l'enclave d'Ifni et le littoral méditerranéen (à l'exception de Ceuta et Melilla). Enfin, le statut international de Tanger est aboli le 21 octobre de la même année et le grand port du nord retourne dans le giron du royaume.
Excalibur
Excalibur
Postulant
Postulant


Messages : 38
Points : 75
Date d'inscription : 18/02/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est arrivé le : 23 Mars .... l'histoire d'un jour sur terre.

Message par Excalibur le Dim 3 Mar - 7:20

C'est arrivé le : 3 Mars .... l'histoire d'un jour sur terre.

3 mars 1861 : Abolition du servage en Russie
Le tsar Alexandre II abolit le servage dans toute la Russie le 3 mars 1861 (19 février selon le calendrier julien en vigueur en Russie).

De cette révolution sans précédent, hélas, la paysannerie arriérée de Russie ne saura pas tirer profit. Et les maladresses du «tsar libérateur» jointes à l'opposition des classes privilégiées et à la bêtise des libéraux auront tôt fait de replonger l'empire dans ses errements.

Michel Dalan
Abolition du servage par le tsar Alexandre II, le 3 mars 1861.
Un « tsar libérateur »
À son avènement, en 1855, désappointé par l'humiliante défaite de la Russie dans la guerre de Crimée, le « tsar libérateur » décide de rompre avec la politique réactionnaire de son précédesseur, Nicolas 1er.

L'empire russe compte à cette époque près de 50 millions de paysans, ou «moujiks», sur une population totale de 60 millions d'habitants. Tous les paysans sont des serfs. La moitié exploitent les domaines de l'État, les autres survivent sur les domaines d'environ 100 000 familles nobles.

Chaque village forme une communauté, le «mir», qui alloue les terres aux différentes familles pour le compte du propriétaire. Chaque famille a le droit de cultiver aussi un lopin individuel.

De la liberté au servage
Cette forme de servage est récente. Dans les premiers siècles du Moyen Âge, la paysannerie russe était libre et même relativement plus émancipée que son homologue occidentale !

À partir du XIIIe siècle, sous l'effet de l'occupation mongole puis des troubles politiques et du poids de plus en plus oppressant de la noblesse d'État, les habitants des campagnes voient leur statut se dégrader progressivement, tandis qu'en Europe de l'Ouest, au contraire, la paysannerie sort lentement mais sûrement du servage.

Au XVIIIe siècle, à l'époque des «Lumières» et à contre-courant du reste de l'Europe, les paysans russes retombent dans un servage profond ! C'est l'effet de la politique menée par les tsars «éclairés» de la dynastie des Romanov, Pierre 1er le Grand et Catherine II.

Ces tsars ont en effet octroyé la propriété des terres aux nobles pour s'attacher leurs services et leur fidélité. Ils ont progressivement limité la liberté de circulation des paysans afin de garantir aux nouveaux propriétaires une main-d'oeuvre docile et corvéable.

Une réforme habilement menée
Le tsar Alexandre II prend soin de convaincre la noblesse d'en finir avec le servage pour éviter un soulèvement général. Il a l'habileté de confier la réforme à un conservateur, son ministre de la Justice, Victor Panine. Ce grand propriétaire terrien accepte de conduire une mesure qui heurte ses intérêts personnels parce qu'il est convaincu de son utilité pour le bien général de la Russie et la survie du régime impérial.

Avec la loi de libération des serfs, les paysans acquièrent le droit de racheter les 2/3 des domaines par l'intermédiaire du mir, avec des paiements échelonnés sur... 49 ans ! Ils gagnent un statut de citoyen libre mais restent attachés au mir. Dans les faits, leur sort matériel ne s'améliore guère avec la réforme. Le mécontentement perdure partout malgré la bonne volonté du tsar qui complète l'émancipation des paysans en ressuscitant les «zemstva» ou assemblées locales.

Alexandre II est assassiné en 1881 par des révolutionnaires. Son échec consacre l'immense difficulté de la Russie à se moderniser (hier comme aujourd'hui).

C'est seulement en 1906, à la veille de la Grande Guerre de 1914-1917, qu'un réformateur, le ministre Stolypine, donnera enfin aux paysans les moyens d'acquérir la pleine propriété de la terre. Cette réforme décisive aura des effets bénéfiques immédiats mais elle viendra trop tard pour sauver le régime et la Russie elle-même de la catastrophe.

Le mir et le servage seront remis en vigueur par le régime communiste sous le nom de «kolkhoze». Sous cette forme «progressiste», ils se révèleront aussi néfastes que sous le règne des premiers tsars de la dynastie des Romanov dans leurs conséquences sociales et économiques.



3 mars 1875 : Première de Carmen
Le 3 mars 1875, les Parisiens assistent à la première représentation de Carmen, un opéra de Georges Bizet, d'après une nouvelle éponyme de Prosper Mérimée, mort cinq ans plus tôt à 67 ans.

Georges Bizet (25 octobre 1838 – 3 juin 1875)Le compositeur, qui a lui-même 37 ans, reçoit le jour même la Légion d'honneur.

Quelques mois plus tard, le 3 juin 1875, il meurt suite à un refroidissement après un bain dans la Seine, à Bougival. Carmen, devenu l'opéra le plus populaire du monde, va lui valoir une éternelle renommée.

Toreador, en garde, Toreador, Toreador !
Et songe bien, oui, songe en combattant
Qu'un oeil noir te regarde,
Et que l'amour t'attend,
Toreador, L'amour t'attend !



3 mars 1878 : Traité de San Stefano
Le 3 mars 1878, le traité de San Stefano consacre la formation d'une grande Bulgarie.



3 mars 1911 : Fondation de La Main noire à Belgrade
Un groupe de nationalistes serbes fondent, le 3 mars 1911, dans un appartement de Belgrade, l'organisation secrète : Ujedinjenje ili smrt ! (« L'Union ou la mort ! »), plus communément connue sous le nom de « Main noire ».

Cette organisation prône la création d'une « Grande Serbie » qui réunirait autour de Belgrade tous les territoires peuplés par des Serbes (ou supposés tels). Elle naît en réaction à l'annexion de la Bosnie-Herzégovine à l'Autriche-Hongrie.

Parmi ses promoteurs figurent des officiers qui ont participé à l'horrible attentat contre le roi de Serbie Alexandre 1er et la reine Draga Machin. Le principal est Dragutin Dimitrievitch : surnommé «Apis» par ses admirateurs en raison de sa carrure imposante qui évoque le taureau de la mythologie égyptienne, il est entré dans les services secrets serbes et va organiser dans l'ombre l'attentat de Sarajevo.
Assez comparable aux organisations djihadistes du XXIe siècle, la « Main noire » compte très vite quelques milliers de membres et ouvre des camps d'entraînement en vue d'attentats et d'opérations clandestines.



3 mars 1918 : De la paix de Brest-Litovsk à la guerre civile
Le 3 mars 1918, à Brest-Litovsk, en Biélorussie, les bolcheviques russes signent la paix avec les Allemands et leurs alliés. Ils se retirent de la Grande Guerre, laissant choir la France et l'Angleterre qui s'étaient engagées aux côtés du tsar.

Les Allemands en profitent pour une offensive de la dernière chance sur le front français...



3 mars 1924 : Le califat disparaît après 1292 ans d'existence
Le 3 mars 1924, les députés turcs votent l'abolition du califat. La Turquie devient le premier État officiellement laïc du monde musulman... Laughing  Rolling Eyes

Le 30 octobre 1922, le général Moustafa Kémal a imposé à la Grande Assemblée nationale réunie à Ankara (ou Angora) l'abolition du sultanat.

Toutefois, il n'ose pas abolir tout de suite la fonction religieuse du sultan, représentée par le titre de calife qui fait de lui le chef spirituel de tous les musulmans sunnites et le remplaçant du Prophète. Le 19 novembre 1922, les députés transfèrent la fonction à Abdülmecid II, cousin de l'ancien sultan, qui devient le 101e (et dernier) calife.

Âgé de 54 ans, il a bien plus de prestance et de charisme que son prédécesseur et témoigne du désir d'assumer sa charge au mieux. N'est-il pas pour 300 millions de sunnites l'« Ombre de Dieu sur terre » ? Dans le prestigieux palais impérial de Dolmabahçe, il reçoit les notables et s'applique à les séduire.

Mais Moustafa Kémal veut en son for intérieur laïciser le pays et en finir avec le cosmopolitisme ottoman : « La Turquie ne saurait être tenue à la disposition du calife pour que celui-ci accomplisse la mission dont on le prétend investi, de fonder un État embrassant tout l'islam. La nation n'y saurait consentir. Le peuple turc n'est pas en état d'assumer une si grande responsabilité, une mission si peu raisonnable. Notre nation a été conduite durant des siècles sous l'influence de cette idée erronée. Mais qu'en est-il résulté ? Partout où elle a passé, elle a laissé des millions d'hommes. Savez-vous quel est le nombre des fils d'Anatolie qui ont péri dans les déserts torrides du Yémen ?... » (note).

Aussi met-il tout en oeuvre pour briser le calife, par exemple en lui refusant les dotations financières qui lui permettraient de tenir son rang et au moins assurer un bien-être raisonnable à ses proches...

Un an plus tard, le 29 octobre 1923, il franchit un pas de plus et fait proclamer la République turque. Lui-même, fort de ses succès militaires face aux Grecs et aux Arméniens, en devient le premier président. Soucieux toutefois de ménager le camp religieux, son adjoint Ismet pacha prend toutefois la précaution de faire inscrire dans la nouvelle Constitution l'islam comme religion d'État.

La détermination de Moustafa Kémal reste intacte.

Deux sommités musulmanes des Indes britanniques s'étant avisées de protester auprès du gouvernement turc contre le mauvais traitement infligé au califé, leur lettre est publiée par des journaux de Constantinople. C'est le prétexte que va saisir le Ghazi pour en finir. Il dénonce devant des journalistes cette ingérence de deux suppôts de l'impérialisme britannique dans les affaires intérieures turques et fait condamner sévèrement les rédacteurs en chef qui ont publié la lettre ! La messe est dite...

Le 3 mars 1924, à Ankara, il harangue les députés kémalistes du Parti républicain du Peuple et leur fait déposer une motion en vue d'abolir le califat et d'expulser l'impétrant et sa famille. La loi est votée sur le champ à main levée par les députés, soumis ou terrorisés plus que convaincus. Dès le lendemain matin, un convoi emmène le calife et les siens à la petite gare de Çatalca, en Thrace, où ils embarquent sur l'Orient Express.

La disparition du califat après quatorze siècles est accueillie avec une relative indifférence en Anatolie mais inspire aux Stambouliotes, habitants de l'ancienne capitale, une grande détestation de Moustafa Kémal, lequel évite de se rendre à Constantinople et ferme les yeux sur les démonstrations redoublées de ferveur religieuse de certaines administrations (jeûne du Ramadan, prière...).

Elle suscite surtout de l'incompréhension et de l'hostilité dans les cercles religieux et politiques arabes qui voyaient précédemment en Moustafa Kémal un nouvel héros de l'islam universel. Ils s'offusquent de ce qu'il ait pu combattre en agitant l'étendard de l'islam et le rejette une fois la victoire acquise.

Le Ghazi, aussitôt après, engage à marche forcée la construction d'un État de type occidental... Son objectif est de moderniser le pays et plus encore de rendre aux Turcs leur identité nationale en les dépouillant de l'influence arabe.

Vous avez dit laïque ?...
À l'orée du XXIe siècle, la laïcité instaurée par Moustafa Kémal a de plus en plus de mal à résister à la réislamisation de la société turque. Le retour en force du voile, sous une forme encore plus stricte qu'auparavant, en est un symbole comme autrefois, de la laïcisation kémaliste, le remplacement du fez par la casquette.

Il faut dire que la laïcité n'a jamais eu en Turquie le sens qui est le sien en Occident et en France. Elle ne s'est pas traduite par une séparation de l'État et de la religion mais plutôt par une subordination de celle-ci à l'État. Ainsi Moustafa Kémal lui-même a-t-il eu soin de conserver à l'islam son statut de religion d'État, avec des prérogatives sur les autres religions. La hiérarchie religieuse, rattachée au Premier ministre, a vocation à éduquer les citoyens dans le respect de la morale civique et l'amour de la Nation.

Aujourd'hui encore, la conversion d'un Turc musulman à une autre religion ou la proclamation de son athéisme sont passibles des rigueurs de la loi.
Excalibur
Excalibur
Postulant
Postulant


Messages : 38
Points : 75
Date d'inscription : 18/02/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est arrivé le : 23 Mars .... l'histoire d'un jour sur terre.

Message par Excalibur le Dim 3 Mar - 23:19

C'est arrivé le : 4 Mars .... l'histoire d'un jour sur terre.

4 mars 1152 : Frédéric de Hohenstaufen élu empereur
L'empereur allemand Frédéric de Hauhenstaufen, dit Barberousse, entre ses fils le roi Henri VI et le duc de Souabe Frédéric VI (miniature de la Chronique des Guelfes, 1188, abbaye de Saint-Martin, Weingarten)Le 4 mars 1152, Frédéric de Hohenstaufen, dit Barberousse, est élu empereur par la Diète de Francfort. Le jeune duc de Souabe (30 ans) succède à la tête du Saint Empire à son oncle Conrad III, premier représentant de la dynastie des Hohenstaufen, en concurrence avec la maison des Guelfes.

En Allemagne, le nouvel empereur doit combattre les prétentions des grands seigneurs et notamment du duc de Bavière Henri le Lion. Mais il est surtout attiré par l'Italie et tente d'y rétablir l'autorité impériale mise à mal par la Querelle des Investitures. Il se présente comme l'héritier de Charlemagne et fait canoniser celui-ci en 1165 par l'antipape Pascal III.

Malgré cela, il se voit contraint de combattre le Saint-Siège. Vaincu à Legnano le 29 mai 1176 par la Ligue lombarde, il doit se prosterner aux pieds du pape Alexandre III ! Chassé de l'Italie du nord, il se rattrappe en mariant son fils Henri, futur Henri VI, avec Constance, héritière du royaume normand des Deux-Siciles. Avec leur fils Frédéric II s'arrêtera la dynastie des Hohenstaufen.

En attendant, Frédéric Barberousse s'engage dans une troisième croisade et part combattre Saladin. Mais il se noie en chemin dans un torrent de Cilicie (Turquie actuelle), le 10 juin 1190.



4 mars 1681 : Fondation de la Pennsylvanie
Le roi d'Angleterre Charles II Stuart signe le 4 mars 1681 une charte royale qui attribue à William Penn un vaste territoire vierge, situé entre la colonie de New York au nord et la colonie de Virginie au sud, en échange d'une créance de 12.000 livres de son père.

William Penn (37 ans) est un membre éminent de la Société des Amis, un mouvement religieux plus connu sous le nom de Quakers, parce que ses adeptes sont pris de tremblements (to quake, trembler en anglais) pendant leurs prières. Ayant appelé Pennsylvanie (la forêt de Penn) le territoire reçu du roi, il décide d'en faire un refuge pour ses coreligionnaires et un modèle d'État démocratique.

L'année suivante, remontant le fleuve Delaware avec une centaine de Quakers, il fonde la ville de Philadelphie, d'un mot grec qui signifie « Cité de l'amour fraternel » ! Penn rédige par ailleurs un code de lois qui se veut exemplaire sous le nom de « Great Law » (Grande Loi). Il interdit l'esclavage, limite la peine de mort à deux crimes : meurtre et trahison, accorde le droit de vote à tous les contribuables, impose une formation professionnelle à tous les enfants de plus de 12 ans et garantit à tous la liberté de religion.



4 mars 1861 : Investiture de Lincoln
Le 4 mars 1861, dans son discours d'investiture, le nouveau président des États-Unis, Abraham Lincoln, exclut tout compromis avec les États esclavagistes du Sud. La guerre de Sécession devient inévitable.



4 mars 1933 : Investiture de Roosevelt
Le 4 mars 1933, le président américain Franklin Delano Roosevelt entre en fonction tandis que le pays se débat dans la plus grave crise économique de son histoire.

Dans son discours d'investiture, il annonce un « New Deal » (une Nouvelle Donne). Il s'agit d'un ambitieux programme politique destiné à remettre les États-Unis sur pied et les sortir de la crise économique (ainsi que le monde occidental). Pour mener ses réformes, fondées sur la dépense publique et la solidarité, il demande au Congrès de lui laisser les mains libres. Pour la première fois depuis la panique boursière du 24 octobre 1929, le pays reprend confiance.



4 mars 2018 : Victoire de la coalition Di Maio-Salvini en Italie
Les élections générales en Italie consacrent l’échec du centre pro-européen et néolibéral incarné par Matteo Renzi (43 ans). Il ne recueille que 23% des voix alors que, quatre ans plus tôt, ce  quasi-inconnu de 39 ans avait remporté la Présidence du Conseil et promis de réformer l’Italie à bride abattue...

Les grands vainqueurs, inattendus, sont le Mouvement 5 étoiles (M5S) de Luigi Di Maio (32 ans) et la Ligue du Nord de Matteo Salvini (45 ans). Situés aux deux extrémités du spectre politique, ils communient dans une commune méfiance à l’égard des institutions européennes et du néolibéralisme. Ils partagent aussi la crainte de leurs électeurs à l’égard d’une immigration massive et débridée. Leur victoire ajoute aux fractures et aux tensions qui divisent l’Union européenne et la zone euro...
Excalibur
Excalibur
Postulant
Postulant


Messages : 38
Points : 75
Date d'inscription : 18/02/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est arrivé le : 23 Mars .... l'histoire d'un jour sur terre.

Message par Excalibur le Mar 5 Mar - 22:39

C'est arrivé le : 5 Mars .... l'histoire d'un jour sur terre.

5 mars 1946 : Début de la guerre froide
Pendant un demi-siècle, le monde a vécu sous la menace d'une guerre majeure entre les États-Unis et l'URSS.

Cette «guerre froide» a été inaugurée le 5 mars 1946 par un discours de Winston Churchill à Fulton, dans le Missouri....

5 mars 1953 : Staline et Prokofiev s'éteignent à Moscou
Staline s'éteint à Moscou, le 5 mars 1953, à l'âge de 73 ans, selon l'annonce qu'en fait le Kremlin le lendemain matin au monde stupéfait...
Le même jour que le dictateur soviétique et dans la même ville, à quelques heures d'intervalle, c'est dans une totale discrétion que disparaît le compositeur Serge Prokofiev, à la veille de ses 62 ans. Ancien « enfant terrible » de la musique russe, il a émigré aux États-Unis puis s'est épanoui à Paris, avant de revenir finir sa vie en URSS.



Dernière édition par Excalibur le Mar 5 Mar - 22:41, édité 1 fois
Excalibur
Excalibur
Postulant
Postulant


Messages : 38
Points : 75
Date d'inscription : 18/02/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est arrivé le : 23 Mars .... l'histoire d'un jour sur terre.

Message par Excalibur le Mar 5 Mar - 22:40

C'est arrivé le : 6 Mars .... l'histoire d'un jour sur terre.

6 mars 1836 : Massacre à Fort Alamo
Le 6 mars 1836, 5000 soldats mexicains, sous le commandement de l'illustre général Antonio Lopez de Santa Anna, s'emparent de Fort Alamo, au Texas, après des combats acharnés.

Le fort n'était défendu que par 187 ressortissants texans ou américains. Tous succombent au terme de l'assaut non sans avoir mis hors de combat, dit-on, 1.500 ennemis. Parmi les morts figurent des trappeurs légendaires du Kentucky, Davy Crockett et Jim Bowie...



6 mars 1869 : Mendeleïev met de l'ordre dans la chimie
Le 6 mars 1869, un chimiste russe de 35 ans, Dimitri Ivanovitch Mendeleïev, présente devant la Société chimique russe la première version de sa classification périodique des éléments. Elle conserve toute sa pertinence et est aujourd'hui connue de tous les collégiens du monde entier...



6 mars 1946 : Accord Hô Chi Minh-Sainteny
Le 6 mars 1946, peu après avoir proclamé l'indépendance du Viêt-nam, Hô Chi Minh signe un accord avec Jean Sainteny, Compagnon de la Libération et commissaire de la République pour le Tonkin et l'Annam du Nord. Par cet accord, la France reconnaît l'indépendance de la République Démocratique du Viêt-nam dans le cadre de l'Union française. Cet accord sera vite rendu caduc sous l'effet de provocations des deux bords...



6 mars 1957 : Indépendance de la Gold Coast (Ghana)
Le 6 mars 1957, la Gold Coast, ou Côte de l'or britannique, devient la première colonie d'Afrique noire à accéder à l'indépendance. Elle prend le nom d'un ancien empire bantou, le Ghana.
Excalibur
Excalibur
Postulant
Postulant


Messages : 38
Points : 75
Date d'inscription : 18/02/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est arrivé le : 23 Mars .... l'histoire d'un jour sur terre.

Message par Excalibur le Jeu 7 Mar - 8:16

C'est arrivé le : 7 Mars .... l'histoire d'un jour sur terre.

7 mars 161 : Mort d'Antonin le Pieux
Le 7 mars 161 meurt l'empereur Antonin le Pieux. Marc Aurèle (40 ans) et Lucius Verus (31 ans) lui succèdent à la tête de Rome. L'un et l'autre ont été adoptés 23 ans plus tôt par l'empereur défunt en vue de lui succéder, sur l'injonction de son prédécesseur, l'empereur Hadrien !



7 mars 1276 : Un êvêque à poigne à la tête d'Albi
Le 7 mars 1276, le pape nomme à la tête de l'évêché d'Albi, sur les bords du Tarn, un juriste brillant qui l'a assisté au concile de Lyon, deux ans plus tôt. Il s'agit de Bernard de Castanet. Le nouvel évêque reconstruit la cathédrale Sainte-Cécile dans le style gothique méridional inauguré par l'église des Jacobins, à Toulouse. Il fortifie également le palais épiscopal de la Berbie.



7 mars 1524 : Verrazane explore la côte nord-américaine
Le 7 mars 1524, Jean de Verrazane (né Giovanni da Verrazano ou Verrazzano) aborde en Caroline du Sud. Il fait ensuite escale sur une rivière qu'il baptise Vendôme et qui sera plus tard appelée Hudson, la rivière de New York. Le navigateur baptise cet endroit Terre d'Angoulême en l'honneur du roi de France François 1er, ex-duc d'Angoulême.

L'entrée du port de New York, en face de la statue de la Liberté, porte aujourd'hui son nom...



7 mars 1936 : Hitler réoccupe la Rhénanie
Le 7 mars 1936, prenant prétexte d'un accord franco-soviétique, Hitler occupe la Rhénanie en violation du pacte de Locarno d'octobre 1925. Des détachements de son armée traversent le Rhin et entrent dans Cologne, Mayence et Trèves sans que les Français ne s'interposent. Strasbourg est désormais sous le feu des canons allemands.

Plus rien ne subsiste des garanties militaires que la victoire de 1918 avait données à la France. « Le 7 mars 1936 était probablement la dernière occasion de porter un coup d'arrêt à la politique du fait accompli du 3ème Reich », écrit l'historien René Rémond.



7 mars 1956 : Le procès de « l'affaire des fuites »
Le 7 mars 1956, François Mitterrand, alors ministre de l'intérieur de Pierre Mendès France, est blanchi des accusations calomnieuses de haute trahison portées contre lui. Il est injustement accusé d'avoir fourni, en 1953, des informations concernant l'effort de guerre français en Indochine au Parti Communiste et donc indirectement à l'URSS, allié des rebelles communistes indochinois. L'accusation, en temps de guerre, est gravissime et apte à briser la carrière de ce jeune ministre prometteur.

L'affaire se révèle être en fait une machination montée par les mouvements poujadistes, hostiles à Mitterrand depuis que celui-ci a démissionné du gouvernement Daniel pour condamner la politique de répression menée par la France au Maroc et en Tunisie. Elle est à l'origine de la mésentente entre François Mitterrand et Pierre Mendès France, ces deux brillants hommes de gauche de la France de l'après-guerre. Le futur président de la république ne pardonnera en effet jamais, par la suite, à Mendès France de ne pas l'avoir prévenu des suspicions pesant sur lui.
Excalibur
Excalibur
Postulant
Postulant


Messages : 38
Points : 75
Date d'inscription : 18/02/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est arrivé le : 23 Mars .... l'histoire d'un jour sur terre.

Message par Excalibur le Jeu 7 Mar - 8:17

C'est arrivé le : 8 Mars .... l'histoire d'un jour sur terre.

8 mars 1702 : Anne Stuart monte sur le trône d'Angleterre
Le 8 mars 1702, le roi anglais Guillaume III meurt inopinément d'une chute de cheval. Petit-fils par sa mère du roi Charles 1er, il est aussi le gendre de l'ancien roi Jacques II Stuart dont il a épousé la fille Marie. Faute d'héritier direct, le roi laisse la couronne à sa belle-soeur Anne.

Âgée de 37 ans à son avènement, Anne Stuart est la deuxième fille du roi Jacques II Stuart et d'Anne Hyde, sa première épouse. Mariée au prince Georges de Danemark, elle en a eu... 17 enfants, tous morts en bas âge !

À sa mort, le 12 août 1714, après un règne des plus honorables, elle lègue le trône à un lointain cousin allemand, l'Électeur de Hanovre, futur Georges 1er.



La Journée Internationale des femmes
Le 8 mars est devenu la Journée internationale des femmes suite à une décision du congrès des femmes socialistes, à Copenhague, en 1910 (en France, la journée est dite : Journée internationale des droits des femmes).

À l'initiative d'une journaliste allemande, Clara Zetkin, les congressistes décidèrent de consacrer cette journée « à la propagande en faveur du vote des femmes ». Les Françaises allaient devoir attendre la Libération pour l'accomplissement de ce voeu.

En ce début du XXIe siècle, l'égalité politique des droits semble acquise dans la plupart des pays (à l'exception notable des pays islamistes comme l'Arabie séoudite et les émirats arabes) et les États dirigés par une femme ne font plus exception.

Notons que c'est de la célébration de la Journée internationale des femmes qu'est sortie la Révolution russe de Février 1917...



8 mars 1917 : La Révolution de Février en Russie
Le 8 mars 1917, à l'occasion de la Journée des femmes, des travailleurs défilent paisiblement à Petrograd (ex-Saint-Pétersbourg), capitale de l’empire russe. La manifestation se dégrade très vite et entraîne l'effondrement du régime tsariste. Une semaine plus tard, au terme de la Révolution de Février (ainsi nommée d’après le calendrier russe), le tsar Nicolas II abdique et laisse la place à une République russe démocratique. Celle-ci s'effondrera à son tour neuf mois plus tard, laissant le pouvoir aux bolcheviques...


8 mars 1952 : Le miracle Pinay
Antoine Pinay, Paris Match, n° 162, 19 avril 1952.Le 8 mars 1952, comme l'inflation menace la croissance économique, le président Vincent Auriol appelle à la tête du gouvernement français un inconnu, Antoine Pinay, maire de Saint-Chamond (Loire).

En quelques mois, celui-ci rétablit la confiance des financiers et des consommateurs. Il fait notamment chuter les prix avec la complicité des grands magasins et lance un emprunt indexé sur l'or et défiscalisé, la rente 3,5%. Les souscriptions atteignent 428 milliards de francs !

Bien qu'ayant ainsi rétabli l'équilibre des finances publiques, le président du Conseil est mis en minorité par la défection des députés MRP sur un projet de réforme de la sécurité sociale et de l'impôt foncier. Antoine Pinay, qui n'a pas le goût des batailles politiques, jette l'éponge le 23 décembre 1952. Son passage, malgré sa brièveté, marquera de son empreinte la IVe République.
Excalibur
Excalibur
Postulant
Postulant


Messages : 38
Points : 75
Date d'inscription : 18/02/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est arrivé le : 23 Mars .... l'histoire d'un jour sur terre.

Message par Excalibur le Sam 9 Mar - 7:29

C'est arrivé le : 9 Mars .... l'histoire d'un jour sur terre.

9 mars 1762 : Condamnation de Jean Calas
Le 9 mars 1762, Jean Calas est condamné à mort par le Parlement de Toulouse. Il est roué vif, étranglé et brûlé sur la place Saint-Georges le lendemain.

Le «philosophe» Voltaire, lui-même déjà âgé à ce moment-là de 67 ans, va se saisir de ce fait divers tragique pour mettre à nu les malfaçons de la justice française...



9 mars 1776 : La Richesse des Nations
Le 9 mars 1776 est publié à Glasgow, en Écosse, un ouvrage d'apparence aride, Recherches sur la Nature et les Causes de la Richesse des Nations (en abrégé La Richesse des Nations).

Son auteur, Adam Smith, est lui-même un vieux garçon de 53 ans aux moeurs austères, ancien professeur de philosophie morale de l'Université de Glasgow, déjà connu comme l'auteur d'une aussi volumineuse Théorie des sentiments moraux (1759). Avec ces deux ouvrages, il est considéré comme le père de l'économie politique et du libéralisme.



9 mars 1796 : Napoléon épouse Joséphine de Beauharnais
Le 9 mars 1796, sous le Directoire, le général Napoléon Bonaparte (26 ans) épouse sans formalités, devant un officier d'état-civil, Marie-Josèphe-Rose de Tascher de La Pagerie (32 ans), veuve du vicomte Alexandre de Beauharnais...

Quelques jours plus tard, il prend le commandement de l'armée d'Italie. Son prodigieux destin se met en marche.



9 mars 1804 : Arrestation de Cadoudal
Le 9 mars 1804, le comploteur royaliste Georges Cadoudal (32 ans) est arrêté à Paris, rue Monsieur le Prince, par la police du Premier Consul Napoléon Bonaparte, après avoir tué deux des agents qui tentaient de l'interpeller.

Le Premier Consul tire parti de l'arrestation de Georges Cadoudal pour faire exécuter le duc d'Enghien sous prétexte de complicité. Les royalistes n'osant plus se manifester, Napoléon peut se faire lui-même couronner empereur ! « Nous voulions faire un roi, nous avons fait un empereur », dit justement Cadoudal dans sa prison.



9 mars 1831 : Création de la Légion étrangère
Suite à la dissolution du régiment de Hohenlohe le 5 janvier 1831, le roi Louis-Philippe 1er reprend la tradition des régiments étrangers attachés à la monarchie (Suisses, Irlandais, Hongrois, Polonais...). Il fonde la Légion étrangère par la loi du 9 mars 1931 en vue d'encadrer les recrues étrangères, à commencer par les mercenaires suisses. Il renoue ce faisant avec la tradition des régiments étrangers attachés aux rois de France. Le décret précise que la légion « ne pourra être employée que hors du territoire continental du royaume » (article 1er) mais cette clause sera contournée par la force des choses quand le territoire sera envahi, en 1870, 1914-1918 et 1940.

C'est en Algérie que la légion s'illustre pour la première fois, sous la devise : « Honneur et Fidélité », avant d'acquérir ses lettres de noblesse à Camerone (Mexique). Ses unités sont d'abord regroupées par nationalités pour « pour faciliter le commandement » mais cette disposition s'avère très vite source de tensions et dès 1835, le colonel Bernelle impose l'« amalgame » avec le français pour langue unique de commandement.



9 mars 1911 : La France adopte le méridien de Greenwich
Par une loi du 9 mars 1911, la France renonce à imposer le méridien de Paris comme référence temporelle et point de départ des fuseaux horaires. Elle se rallie comme le reste du monde au méridien de Greenwich, ville proche de Londres, où se situe l'observatoire royal anglais. Ce méridien passe à proximité du Havre, de Caen et du Mans.

Dans la nuit du 18 au 19 mars 1911, toutes les horloges de France s'arrêtent à minuit pour repartir 9 minutes et 21 secondes plus tard afin de se mettre en concordance avec le temps universel (Greenwich Mean Time, en abrégé « GMT » ou « temps moyen à Greenwich »). C'en est bel et bien fini de la rivalité franco-anglaise, en astronomie comme dans en politique.



9 mars 1945 : Les Japonais s'emparent de l'Indochine
Le 9 mars 1945, les Japonais attaquent les garnisons françaises d'Indochine. Ils capturent l'amiral Jean Decoux, gouverneur de la colonie, et portent un coup fatal à la présence coloniale de la France dans le Sud-Est asiatique...
Excalibur
Excalibur
Postulant
Postulant


Messages : 38
Points : 75
Date d'inscription : 18/02/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est arrivé le : 23 Mars .... l'histoire d'un jour sur terre.

Message par Excalibur le Dim 10 Mar - 8:10

C'est arrivé le : 10 Mars .... l'histoire d'un jour sur terre.

10 mars 1762 : Supplice de Calas
Le 10 mars 1762, Jean Calas est roué vif, étranglé et brûlé sur la place Saint-Georges, à Toulouse.



10 mars 1793 : Création du Tribunal révolutionnaire
Le dimanche 10 mars 1793, à Paris, l'assemblée révolutionnaire de la Convention décrète la levée en masse de 300 000 hommes pour protéger les frontières. Cette mesure entraîne aussitôt le soulèvement des paysans de Vendée.

Le soir même, l'assemblée institue un Tribunal criminel extraordinaire, plus tard appelé Tribunal révolutionnaire, pour « juger sans appel et sans recours les conspirateurs et les contre-révolutionnaires »...



10 mars 1813 : Frédéric-Guillaume III crée la Croix de fer
Le 10 mars 1813, en pleine guerre contre l'Empire napoléonien, le roi de Prusse Frédéric-Guillaume III crée l'ordre de la Croix de fer (Eiserne Kreuz), avec une médaille en forme de croix de Malte.

Cette décoration honorifique est calquée sur la Légion d'Honneur mais va demeurer strictement militaire. De prussienne, elle va devenir allemande en 1939, sur une décision de Hitler. Elle est depuis 1956 la décoration de référence de la Bundeswehr, l'armée de l'Allemagne démocratique.



10 mars 1893 : Naissance de la Côte d'Ivoire
Le 10 mars 1893, le gouvernement français regroupe ses comptoirs du golfe de Guinée dans une colonie qui prend le nom de Côte d'Ivoire. Elle perdurera à peine plus d'un demi-siècle, jusqu'à son indépendance en 1960.

La nouvelle colonie constitue un quadrilatère d'environ 322.000 km2, soit les 2/3 de la France, avec un peu plus d'un million d'habitants au début du XXe siècle (20 millions au début du siècle suivant)...



10 mars 1906 : La catastrophe de Courrières
Le 10 mars 1906, un coup de poussière ensevelit plus d'un millier de mineurs dans la région de Courrières. Les travailleurs du bassin minier débraient en masse pour protester contre une reprise prématurée de l'activité...



10 mars 1945 : Bombardement de Tokyo
À partir de novembre 1944, les Américains bombardent intensément l'archipel nippon. Les B29 détruisent les usines et les voies de communication sans épargner les villes.

Dans la nuit du 10 au 11 mars 1945, un tiers de la capitale Tokyo est elle-même détruite dans l'un des pires bombardements de l'Histoire, avec un total de 83 000 morts et 30 000 blessés dont beaucoup décéderont les jours suivants de leurs brûlures (« opération Meetinghouse »). C'est autant qu'à Hiroshima et plus qu'à Nagasaki, cinq mois plus tard.

Selon une technique mise au point contre l'Allemagne, plusieurs centaines de bombardiers déversent en quelques heures 1700 tonnes de bombes explosives et incendiaires. Sous l'effet du vent qui souffle cette nuit-là, les maisons, dont la plupart sont en bois, s'embrasent instantanément. Beaucoup d'habitants meurent carbonisés, parmi lesquels des survivants du terrible tremblement de terre qui avait eu lieu en 1923 !

Tokyo après le bombardement américain du 10 mars 1945
Les Américains ne s'en tiennent pas là. Les autres métropoles, Kôbe, Ôsaka, Nagoya... subissent à peu près le même sort de même que les villes côtières. Au total plus de 430 000 morts dans la population civile japonaise.



10 mars 1959 : Révolte des Tibétains
Le 10 mars 1959, les Tibétains se révoltent contre les Chinois communistes qui occupent leur pays depuis dix ans. Le chef religieux des Tibétains, le dalaï-lama, doit s'enfuir en Inde. Il y est encore et poursuit sans trêve son combat pour la reconnaissance des droits nationaux de son peuple.
Excalibur
Excalibur
Postulant
Postulant


Messages : 38
Points : 75
Date d'inscription : 18/02/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est arrivé le : 23 Mars .... l'histoire d'un jour sur terre.

Message par Excalibur le Lun 11 Mar - 15:52

C'est arrivé le : 11 Mars .... l'histoire d'un jour sur terre.

11 mars 843 : Fin de la « querelle des images »
Le 11 mars 843, Théodora, régente de l'empire byzantin, met un terme à la « querelle des images » en instituant solennellement une fête des images dans la basilique Sainte-Sophie, à Constantinople. Ce jour est encore fêté avec éclat tous les premiers dimanches de Carême. C'est la « Fête du Triomphe de l'orthodoxie ».



11 mars 1649 : La Fronde contre le Roi
Le 11 mars 1649, à Rueil, Anne d'Autriche et Mazarin concluent la paix avec le président du Parlement de Paris Mathieu Molé. C'est la fin de la Fronde parlementaire. Les magistrats renoncent à limiter en France le pouvoir royal. Les Princes et les grands seigneurs s'y essaient à leur tour mais sans plus de succès.

Les uns et les autres, représentants des classes privilégiées, ont été poussés à la révolte par l'augmentation des impôts et le besoin pour l'État d'accroître ses recettes fiscales. Les mêmes causes allaient conduire 150 ans plus tard à la Révolution...



11 mars 1793 : Soulèvement des Vendéens et massacre de Machecoul
Le dimanche 10 mars 1793, l'assemblée de la Convention recourt à la levée en masse autoritaire de 300 000 hommes dans tout le pays, pour suppléer aux insuffisances des engagements volontaires après sa proclamation du 24 février précédent sur la « patrie en danger ». La levée en masse entraîne dès le lendemain le soulèvement des paysans vendéens qui, jusque-là indifférents à l'agitation parisienne, ne supportent pas qu'on leur demande de verser leur sang pour une cause qu'ils exècrent.

Le 11 mars 1793, à Machecoul, en Loire-Inférieure (aujourd'hui Loire-Atlantique), des paysans exaspérés par la conscription militaire massacrent plusieurs gardes nationaux ainsi que quelques bourgeois, connus pour leurs sympathies républicaines, et le curé assermenté (il a approuvé la Constitution civile du clergé). C'est le début des guerres de Vendée...



11 mars 1882 : « Qu'est-ce qu'une nation ?  »
Le 11 mars 1882, à la Sorbonne, l'historien Ernest Renan, au faîte de sa gloire, prononce une conférence appelée à un grand retentissement : « Qu'est-ce qu'une nation ? ». Prenant le contrepied des romantiques allemands, devenus les ennemis de la France par la guerre franco-prussienne de 1870, il rejette toute définition culturelle ou raciale de la nation. À ses yeux, celle-ci naît de l'héritage historique et de la volonté de vivre ensemble.



11 mars 1917 : Les Britanniques entrent à Bagdad
Le 11 mars 1917, les troupes britanniques entrent pour la première fois dans Bagdad et en chassent les Turcs après de difficiles combats dans l'ancienne Mésopotamie...


11 mars 1920 : Fayçal roi de « Grande Syrie »
Le 11 mars 1920, l'émir Fayçal, fils du chérif Hussein, gardien des Lieux Saints de La Mecque et ami de « Lawrence d'Arabie » se fait élire roi de « Grande Syrie » à Damas, après que les Anglais en ont chassé les Turcs. Mais les Français, au nom d'une longue tradition de protection des chrétiens orientaux, revendiquent et obtiennent de la Société des Nations (SDN) un mandat sur le Liban ainsi que sur la Syrie. Le général Gouraud chasse aussitôt Fayçal de Damas. Les Anglais offrent à celui-ci le trône d'Irak en lot de consolation.



11 mars 1932 : Premières allocations familiales en France
Confrontée à une grave crise de dénatalité, la France, après la Première Guerre mondiale, ébauche une politique de soutien aux familles avec enfants. À partir de 1919, l'État et quelques entreprises proposent des suppléments salariaux à leurs salariés chargés de famille. Mais cette politique a un effet pervers en dissuadant l'embauche de pères de famille... Quelques entreprises pionnières surmontent cet inconvénient en créant des caisses de compensation financées par l'ensemble des salariés.

La loi du 11 mars 1932, entrée en application le 14 juin suivant, généralise ce système en rendant obligatoire l'adhésion des entreprises à une caisse de compensation. C'est l'amorce d'une politique familiale qui permettra à la France de retrouver une nouvelle jeunesse dans la décennie suivante.



11 mars 1963 : Dernière exécution politique en France
Le 11 mars 1963, le lieutenant-colonel Jean Bastien-Thiry est passé par les armes au fort d'Ivry. Il s'agit de la dernière exécution politique, en France, à ce jour...



11 mars 1985 : Gorbatchev à la tête de l'URSS
Le 11 mars 1985, Mikhail Gorbatchev devient à 54 ans secrétaire général du parti communiste de l'Union Soviétique. Il ne sait pas encore qu'il sera le dernier à porter ce titre mais il porte déjà en lui la volonté de réformer un régime paralysé...



11 mars 2004 : attentat à la gare d'Atocha (Madrid)
Le matin du 11 mars 2004, plusieurs bombes explosent dans des trains de banlieue en voie d'entrer dans la gare d'Atocha, au cœur de Madrid. Elles causent la mort de 191 personnes et en blessent près de deux mille.

Le drame, que les Espagnols désignent sous l'acronyme 11-M, survient très exactement trente mois après les attentats du World Trade Center et du Pentagone... et trois jours avant les élections générales en Espagne.

Très embarrassé du fait de son engagement dans la coalition contre l'Irak aux côtés de George Bush Jr et Bill Clinton, le gouvernement de droite du Président du Conseil José Maria Aznar (Parti Populaire) attribue dans un premier temps la responsabilité du crime aux terroristes basques de l'ETA, bien que ceux-ci n'aient jamais auparavant pratiqué d'attentat de masse et s'en soient tenus à des attentats ciblés.

La vérité ne tarde pas à éclater. Elle va conduire à la mise en jugement en 2007 de 29 terroristes islamistes en lien avec al-Qaida, dont une moitié de Marocains. Accessoirement, elle va détourner aussi les électeurs espagnols du Parti Populaire et donner le 14 mars une large victoire aux socialistes du PSOE guidés par José Luis Zapatero.



11 mars 2011 : Séisme de Sendai et accident nucléaire de Fukushima
Le 11 mars 2011, à 14h26, un tremblement de terre d'une magnitude 9 sur l'échelle de Richter (la plus forte amplitude servant de mesure) a lieu au large de Sendai, au nord-est de l'île de Honshu (Japon). Elle provoque des dégâts considérables et fait plusieurs milliers de victimes dans la préfecture de Fukushima. La catastrophe est amplifiée par un impressionnant tsunami qui balaye les côtes 10 minutes seulement après les premières secousses, endommageant gravement plusieurs villes comme Ishinomaki, Natori ou encore Okuma.

Dans cette ville, le risque nucléaire s'ajoute à la désolation car la centrale atomique, construite au bord de la mer, est balayée par le raz-de-marée qui met hors circuit les circuits de refroidissements de plusieurs réacteurs. Des fuites radioactives sont constatées et un nuage se propage dans l'atmosphère, provoquant un début de panique dans la population.

Cette double catastrophe, qui associe la Nature et l'Homme, est sans doute la plus grave qu'ait jamais connue le Japon, justifiant une intervention exceptionnelle de l'empereur Akihito dans les médias dès le mercredi 16 mars 2011. Le Premier ministre Naoto Kan et son administration se voient reprocher l'opacité de l'information et la lenteur de leurs réactions cependant que les responsables de Tokyo Electric Power Company (Tepco), l'exploitant de la centrale, se voient accusés de coupables négligences.

Le bilan immédiat du tsunami s'est soldé par 18 000 victimes dans la région de Tōhoku, mais à ce bilan s'ajoutent d'année en année plusieurs milliers de cancers induits par les radiations. Pas moins de 340 000 ont dû être déplacées dont 160 000 du fait des radiations qui ont affecté une surface d'environ 30 000 km2 (l'équivalent de la Belgique).
Excalibur
Excalibur
Postulant
Postulant


Messages : 38
Points : 75
Date d'inscription : 18/02/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est arrivé le : 23 Mars .... l'histoire d'un jour sur terre.

Message par Excalibur le Lun 11 Mar - 22:44

C'est arrivé le : 12 Mars .... l'histoire d'un jour sur terre.

12 mars 1854 : Alliance contre la Russie
Le 12 mars 1854, la France, l'Angleterre et le sultan ottoman concluent une alliance contre la Russie. Le traité débouchera le 27 mars suivant sur une déclaration de guerre. Ce sera le début de la guerre de Crimée.



12 mars 1921 : Lénine lance la Nouvelle Politique Économique (NEP)
Le 12 mars 1921, Lénine surprend les communistes de son parti en annonçant une Nouvelle Politique Économique (en russe : NEP)...



12 mars 1930 : Gandhi entame la « marche du sel »
Le 12 mars 1930, le Mahatma Gandhi lance une première campagne de désobéissance civile contre le pouvoir colonial anglais aux Indes.

Au terme d'une marche de 300 km, il arrive avec ses partisans au bord de la mer et recueille un peu de sel dans ses mains, violant ainsi symboliquement le monopole d'État sur la distribution du sel...



12 mars 1938 : Anschluss de l'Autriche
Le 12 mars 1938, Hitler occupe l'Autriche et réalise l'Anschluss (le « rattachement »)...



12 mars 1939 : Intronisation du pape Pie XII
Le 12 mars 1939, Eugenio Pacelli, élu dix jours plus tôt à la succession de Pie XI, est intronisé pape sous le nom de Pie XII (Pius XII)...



12 mars 1940 : Traité de Moscou entre la Finlande et l'URSS
Trois mois après l'invasion brutale de la Finlande par les troupes soviétiques, Staline, surpris par la résistance des Finnois, se résigne à une paix de compromis.

Il renonce à l'occupation complète du pays et conclut avec son adversaire le traité de Moscou du 12 mars 1940 par lequel il annexe la Carélie orientale et les abords du lac Ladoga. La plupart des habitants (environ un dixième de la population finlandaise) quittent leurs foyers pour la Finlande libre.

Sa victoire à l'arraché a pour effet d'isoler un peu plus l'URSS sur le plan international. Elle met aussi en évidence la médiocrité du commandement soviétique et la faible motivation des troupes. Vorochilov, commissaire du peuple (ministre) à la Défense, est d'ailleurs démis de ses fonctions dès le 7 mai.

Hitler va en tirer d'utiles enseignements quand il prendra la décision d' attaquer son associé le 22 juin 1941...



12 mars 2008 : Mort du dernier poilu français
Le 12 mars 2008 s'est éteint Lazare Ponticelli (110 ans), dernier « poilu » français de la Grande Guerre (1914-1918).

Né en 1897 dans une famille très pauvre d'Italie, il est arrivé à Paris, à la gare de Lyon, seul et sans ressources, à l'âge de 9 ans ! Il a vécu de petits boulots et, dès qu'a éclaté la guerre, s'est porté volontaire par reconnaissance pour la France qui l'avaut accueilli. Il n'a pas hésité pour cela à tricher sur son âge (17 ans).

L'historien Jean-Jacques Becker (né en 1928), spécialiste de la Grande Guerre et du XXe siècle, professeur émérite à l'Université de Paris-X Nanterre et président du centre de recherche de l'Historial de la Grande Guerre (Péronne), évoque pour nous les origines de la Grande Guerre de 14-18 et la signification qu'elle peut encore revêtir.
Excalibur
Excalibur
Postulant
Postulant


Messages : 38
Points : 75
Date d'inscription : 18/02/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est arrivé le : 23 Mars .... l'histoire d'un jour sur terre.

Message par Excalibur le Mar 12 Mar - 8:25

C'est arrivé le : 13 Mars .... l'histoire d'un jour sur terre.

13 mars 1569 : Les protestants français sont défaits à Jarnac
Les armées catholiques et protestantes s'affrontent à Jarnac, près de La Rochelle, le 13 mars 1569, après que la reine Catherine de Médicis eut interdit le culte réformé (protestant) par l'édit de Saint-Maur (25 septembre 1568). Ainsi débute une troisième guerre de religion.



13 mars 1848 : Metternich chassé de Vienne
Le 13 mars 1848, une émeute oblige le prince de Metternich à s'enfuir de Vienne. Mais le fin diplomate ne tardera pas à restaurer l'autorité de l'empereur autrichien et à mettre fin au « printemps des peuples ».



13 mars 1881 : assassinat du tsar Alexandre II
Le tsar Alexandre II est assassiné par un groupe de jeunes bourgeois anarchistes appelé Narodnaia volia (Volonté du peuple) le 13 mars 1881, le jour où il s'apprêtait à donner une Constitution à son pays et... annoncer son mariage avec sa jeune maîtresse...


13 mars 1954 : Giap à l'assaut de Diên Bên Phu
Le 13 mars 1954, le général Giap donne l'assaut à Diên Bên Phu. Le camp retranché français, assiégé depuis le 3 février, tombera la veille de la commémoration du 8 mai.



13 mars 1989 : Tim Berners-Lee invente le World Wide Web
En 1980, Tim Berners-Lee, informaticien britannique de 22 ans tout juste sorti d'Oxford, est en stage à Genève, au CERN (Centre Européen pour la Recherche Nucléaire), pour une durée de six mois...

Pour faciliter la lecture de la base de données du centre, il conçoit une connexion directe entre tout mot-clé et le dossier référent. Ainsi naît le lien hypertexte...

Neuf ans plus tard, de retour au CERN après un détour par une entreprise britannique, il a l'idée de relier par des liens hypertexte non plus seulement les dossiers du CERN mais toutes les bases de données scientifiques mises en relation à travers le monde par le réseau internet, dérivé du réseau ARPAnet.

Le 13 mars 1989, il crée à cet effet une interface visuelle qu'il baptise World Wide Web (« Toile d'Araignée Mondiale »). C'est le début d'une révolution planétaire.



13 mars 2013 : Élection du pape François
Le 13 mars 2013, Jorge Mario Bergoglio (76 ans), archevêque de Buenos Aires (Argentine), succède à Benoît XVI sur le trône de Saint Pierre, et se choisit pour nom François...
Excalibur
Excalibur
Postulant
Postulant


Messages : 38
Points : 75
Date d'inscription : 18/02/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est arrivé le : 23 Mars .... l'histoire d'un jour sur terre.

Message par Excalibur le Jeu 14 Mar - 7:55

C'est arrivé le : 14 Mars .... l'histoire d'un jour sur terre.

14 mars 1369 : Du Guesclin fait le ménage en Espagne
Le 14 mars 1369, Bertrand Du Guesclin bat le roi de Castille Pierre le Cruel à Montiel, au sud-est de la Castille. Cette bataille met fin à la première guerre civile espagnole qui a opposé pendant une quinzaine d'années l'héritier légitime de Castille aux bâtards de son père...



14 mars 1590 : Henri IV victorieux à Ivry
L'affrontement a lieu au matin du 14 mars 1590, près du village d'Ivry-sur-l'Eure... Avant la bataille, le truculent Béarnais aurait ainsi harangué ses troupes : « Mes compagnons, Dieu est pour nous ! Voici ses ennemis et les nôtres ! Voici votre roi (...). Si vous perdez vos enseignes, cornettes ou guidons, ne perdez point de vue mon panache, vous le trouverez toujours au chemin de l'honneur et de la victoire... »


14 mars 2013 : Xi Jinping président de la Chine
Le 14 mars 2013, l'Assemblée nationale populaire, réunie en session annuelle dans le Grand Palais du peuple, place Tiananmen à Pékin, a porté à la présidence de la République Xi Jinping pour un mandat de cinq ans renouvelable une fois. Le vote a eu lieu sans surprise, conformément à un système de cooptation bien rodé des élites dirigeantes. Cinq ans plus tard, l'heureux élu a obtenu la possibilité constitutionnelle de voir son mandat indéfiniment renouvelé...
Excalibur
Excalibur
Postulant
Postulant


Messages : 38
Points : 75
Date d'inscription : 18/02/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est arrivé le : 23 Mars .... l'histoire d'un jour sur terre.

Message par Excalibur le Jeu 14 Mar - 21:20

C'est arrivé le : 15 Mars .... l'histoire d'un jour sur terre.

15 mars 44 av. J.-C. : « Tu quoque, mi fili »
Jules César est assassiné le 15 mars de l'an 44 avant JC, le jour des Ides de mars, sous le «portique de Pompée», où s'est réuni le Sénat romain. Parmi ses assassins figure Brutus.

Le dictateur meurt à 55 ans. Issu de l'illustre famille Julia, il a mené une vie dissipée de jeune dandy avant de révéler son génie...



15 mars 493 : Théodoric le Grand, seul maître de l'Italie
Le 15 mars 493, le chef ostrogoth Théodoric invite son ennemi Odoacre à un banquet de réconciliation et saisit l'occasion pour l'égorger de sa main. Il devient dès lors le seul maître de l'Italie et va s'employer à restaurer Rome dans son antique grandeur...



15 mars 1667 : La Reynie dote Paris d'une police moderne
Le 15 mars 1667, par un édit signé à Saint-Germain-en-Laye, le roi Louis XIV et son ministre Colbert confient à Gabriel Nicolas de La Reynie (42 ans) la charge de lieutenant de police de Paris avec mission d'éradiquer la « Cour des miracles ». C'est l'acte de naissance de la police moderne...



15 mars 1744 : Louis XV déclare la guerre à l'Angleterre
Le 15 mars 1744, Louis XV déclare la guerre à l'Angleterre et relance la guerre de la Succession d'Autriche.



15 mars 1850 : Loi Falloux sur l'enseignement confessionnel
Le 15 mars 1850, après deux mois de vifs débats, les députés de la Seconde République votent une loi qui permet aux congrégations catholiques d'ouvrir en toute liberté un établissement secondaire avec les enseignants de leur choix. Qui plus est, elle soumet les établissements publics et les instituteurs au contrôle des autorités administratives et « morales », autrement dit religieuses.



15 mars 1917 : Abdication de Nicolas II
Le soir du 15 mars 1917, le tsar Nicolas II abdique au profit de son frère, le grand-duc Michel. Mais celui-ci décline l'honneur. C'en est fini de la dynastie des Romanov. La Russie devient pour quelques mois une République démocratique.



15 mars 1939 : La Wehrmacht entre à Prague
Le 15 mars 1939, l'armée allemande occupe sans combat la Bohême-Moravie, une région d'Europe centrale, peuplée de Tchèques et d'Allemands. En 1918, elle a constitué un nouvel État avec la Slovaquie : la Tchécoslovaquie.
Excalibur
Excalibur
Postulant
Postulant


Messages : 38
Points : 75
Date d'inscription : 18/02/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est arrivé le : 23 Mars .... l'histoire d'un jour sur terre.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum