Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant Empty Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant

Message par Prince de Talmont le Sam 20 Avr - 17:28

Aujourd'hui nous recevons Henri Vargroas, écrivain et croyant. N'hésitez pas à lui poser toutes les questions que vous souhaitez !


Bonjour Henri Vargroas et merci beaucoup d'avoir accepté cet entretien Smile

Vous dîtes être baptisé selon le rite catholique et croyant, cela ne semble pas impliquer une adhésion totale au catholicisme ?

Toutes les religions et cosmologies vous inspirent, pensez-vous qu'on puisse les placer toutes sur le même plan ?

En quoi consistent les textes que vous écrivez ?

Prince de Talmont
Prince de Talmont
Vénérable
Vénérable

Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant A5comt10
Messages : 983
Points : 1634
Date d'inscription : 17/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant Empty Re: Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant

Message par Henri_Vargroas le Lun 22 Avr - 22:58

Je vous remercie pour cet entretien.


Vous dîtes être baptisé selon le rite catholique et croyant, cela ne semble pas impliquer une adhésion totale au catholicisme ?

Je crois en Jésus et au baptème que m'a donné son église.
Ce qui fait de moi un catholique,car enfant, l'église m'a reconnu comme un des siens sur la demande de mes parents.

Lors de mon mariage un pretre m'a ouvert à la foi en Jésus ... et c'est le meme pretre qui a officié aux baptèmes de mes 3 enfants, il m'a fait comprendre le sens du baptème. Il ne m'a rien imposé, il m'a juste expliqué sa foi, posé quelques questions et fait lire des passages de la bible en me demandant ce que le texte voulait dire pour moi.

Par contre, il est vrai que meme si je reconnais l'autorité du pape et de ces évéques sur l'église, je ne leur reconnais aucune autorité quand à mes croyances.

Ce que je veux dire, c'est que je suis seul juge de ce en quoi je crois, et que je ne suis pas un grand fan des dogmes et liste de plus de 600 régles qui te disent ce que tu as le droit de faire ou ne pas faire.


Toutes les religions et cosmologies vous inspirent, pensez-vous qu'on puisse les placer toutes sur le même plan ?
De mon point de vue oui, par contre je comprends tout à fait que certains croient en une hiérarchie des vérités, ou en une vérité unique.

Pour moi, chacun de nous (humain) porte une vérité, et j'ai coutume de dire qu'il n'y a pas de bonne ou mauvaise façon de prier.

La prière qu'elle soit vers l'extérieur ou vers l'intérieur, ça ne change aucunement ce vers quoi on prie, en chacun de nous il y a une étincelle divine, et le divin est le créateur, donc peut importe le ou les noms qu'on lui donne, ça reste une prière vers le divin, c'est ça qui est important, voire pour moi essentiel.


En quoi consistent les textes que vous écrivez ?
J'assemble les bouts d'histoire qui m'inspire, j'y inclu mon vécu, et je transforme le tout en une histoire qui me touche, une histoire que j'aime écrire.

En résumé, je me raconte une histoire, où je suis à la fois l'auteur et le premier lecteur, et le sentiment le plus plaisant c'est quand j'arrive à me surprendre moi-meme, quand au détour d' ajouts de plusieurs petits bouts, je vois une cohérence, une compréhension.

Et une de mes sources d'inspiration, c'est la bible.

_________________
"Une pensée ouvre mille yeux. Un soleil apporte mille aurores." Crédo du porteur de lumière
Henri_Vargroas
Henri_Vargroas
Chef
Chef

Messages : 122
Points : 376
Date d'inscription : 19/04/2019
Age : 43
Localisation : Finistère

Feuille de personnage
Fonction:
Province:

Revenir en haut Aller en bas

Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant Empty Re: Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant

Message par anne-therese le Mar 23 Avr - 10:12

Bonjour Henri-Vargroas,

au sein de la foi catholique, il y a l'au-delà. Celui-ci a-t-il une importance pour vous et dans l'affirmative, comment le percevez-vous ? Enfer, paradis et démons ne sont-ils pas des illusions , des hallucinations ?

Bien á vous
,
anne-therese
anne-therese
Vénérable
Vénérable

Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant A2chev12
Messages : 221
Points : 513
Date d'inscription : 06/03/2019

Feuille de personnage
Fonction:
Province:

Revenir en haut Aller en bas

Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant Empty Re: Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant

Message par Dominique le Mar 23 Avr - 12:16

Bonjour Henri Vargroas ,

merci de vous prêter au jeu de l'entretien ! En vous lisant je perçois que nous avons beaucoup de choses qui nous rapprochent concernant la religion catholique . A mon age et âpres de nombreuses lectures "théologiques" à travers le prisme intellectuel d' Alan Watts , de Jung notamment , il me manque encore celui de Mircéa Eliade , je pense mieux comprendre cette religion si simple et si complexe à la fois . Ce n'est pas encore excessivement clair mais j'arrive à mieux discerner ce qui ,à mes yeux ,me parait essentiel dans cette religion , cette religion de mon enfance ,de mon adolescence que j'ai perdue de vue par la suite pris ,emporté par le flot intempestif de notre vie dite "moderne" . Cet espoir de clarté s'est " re " manifesté récemment en redécouvrant les ouvrages étonnants d' Alan Watts . J'aimerais avoir votre perception de cet auteur atypique et brillant qui sait de quoi il parle lorsque il s'exprime sur la religion !

Bien amicalement,

Dominique .

Lien sur Alan Watts : https://fr.wikipedia.org/wiki/Alan_Watts
Dominique
Dominique
Vénérable
Vénérable

Messages : 204
Points : 681
Date d'inscription : 07/03/2019
Age : 64

Feuille de personnage
Fonction:
Province:

http://dgiraudet-penser.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant Empty Re: Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant

Message par Henri_Vargroas le Mar 23 Avr - 12:20

Bonjour Anne-Thérèse,


au sein de la foi catholique, il y a l'au-delà. Celui-ci a-t-il une importance pour vous et dans l'affirmative, comment le percevez-vous ?
Je suis également convaincu que notre ame est eternelle, que notre chair ne dure qu'un temps. Qu'à la mort du corps, notre ame retrouve son entiereté car la dissociation de la chair et de l'esprit cesse (c'est une croyance)
Certains l'appellent le pays des morts, d'autres le paradis, le nirvana, le valhalla, ... etc ... etc ... mais pour moi ça designe une seule et unique chose.
Les mots que l'on utilise, véhiculent une perception donc une representation.


Enfer, paradis et démons ne sont-ils pas des illusions , des hallucinations ?
L'enfer existe, le paradis existe, l'illusion des mots vous donnent une representation de ce que sont l'enfer et le paradis, ce qu'est un démon ou ce qu'est un ange ...
J'ai vu plusieurs mots, la lumière et les ténèbres, la lumière et l'ombre, la lumière et la matière, personnellement, j'utilise 2 autres mots : la matière et l'ether.
Ce sont les mots qui créent l'illusion, et chaque humain interprete les mots suivant ce qu'il a vécu.


Dernière édition par Henri_Vargroas le Mar 23 Avr - 12:34, édité 1 fois
Henri_Vargroas
Henri_Vargroas
Chef
Chef

Messages : 122
Points : 376
Date d'inscription : 19/04/2019
Age : 43
Localisation : Finistère

Feuille de personnage
Fonction:
Province:

Revenir en haut Aller en bas

Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant Empty Re: Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant

Message par Henri_Vargroas le Mar 23 Avr - 12:30

Bonjour Dominique,


J'aimerais avoir votre perception de cet auteur atypique et brillant qui sait de quoi il parle lorsque il s'exprime sur la religion !
je ne connaissais pas cet auteur ... par contre, je ne suis pas très fan des experts sur tel ou tel sujet, je préfère me faire ma propre idée sur le sujet.

Exemple pour comprendre le MBTI, j'ai lu plusieurs ouvrages de Carl Gustav Jung non pas pour comprendre ce qu'il fait, mais pour savoir sur quoi il base sa théorie, j'y ai découvert des choses très intéressante (l'inconscient, association, tabou, libido, ...)  et d'autre un peu moins  (je trouve que parfois il va un peu trop loin dans ces associations, et qu'il sombre aussi quelque fois dans le mysticisme )

En meme temps, ma critique s'applique également à moi, il m'arrive aussi de sombrer dans le mysticisme, ou d'aller vers des liens qui n'ont pas lieu d'etre, quand je m'en rends compte je m'amuse de mon manque de discernement lol!
Henri_Vargroas
Henri_Vargroas
Chef
Chef

Messages : 122
Points : 376
Date d'inscription : 19/04/2019
Age : 43
Localisation : Finistère

Feuille de personnage
Fonction:
Province:

Revenir en haut Aller en bas

Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant Empty Re: Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant

Message par camisard le Mar 23 Avr - 12:46

Henri_Vargroas a écrit:Qu'à la mort du corps, notre ame retrouve son entiereté car la dissociation de la chair et de l'esprit cesse (c'est une croyance)

Je me permets cette réflexion parce que vous êtes écrivain, mais vraiment "entiereté" ce n'est pas français. De mon temps on disait "intégralité".

j'assume : oui je suis un sale réac !
camisard
camisard
Disciple
Disciple

Messages : 53
Points : 367
Date d'inscription : 18/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant Empty Re: Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant

Message par Dominique le Mar 23 Avr - 12:52

Merci pour votre claire réponse Henri ! Oui en fait je pense que Jung dans son désir sincère de comprendre la conscience humaine dans ses ultimes profondeurs s'est effectivement vu confronté à la question du mysticisme , et cela d'autant plus qu 'il a été lui-même traversé par de puissantes expériences intérieures , spirituelles qui l'ont beaucoup marqué et transformé et beaucoup perturbé aussi pour certaines d'entre elles ! Alan Watts témoigne de tout cela dans son autobiographie ou il raconte ses rencontres avec C-G Jung .

En fait il me semble que sans l'expérience mystique (ou spirituelle) authentique , une religion serait bien pauvre et peu apte à soulever une foi joyeuse et sincère parmi les fidèles . Il ne peut y avoir de foi sans cet élan vital quasiment organique qui se manifeste lorsque la conscience s'ouvre et fait l'expérience que l'on nomme "mystique" ou "spirituelle" , évidemment nous sommes là à la frontière du dicible , car ce vécu spécifique est le lot de chacun et de tout le monde . Il se manifeste au delà de la sphère du mental ,de l'intellect .
Dominique
Dominique
Vénérable
Vénérable

Messages : 204
Points : 681
Date d'inscription : 07/03/2019
Age : 64

Feuille de personnage
Fonction:
Province:

http://dgiraudet-penser.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant Empty Re: Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant

Message par Dominique le Mar 23 Avr - 12:58

camisard a écrit:
Henri_Vargroas a écrit:Qu'à la mort du corps, notre ame retrouve son entiereté car la dissociation de la chair et de l'esprit cesse (c'est une croyance)

Je me permets cette réflexion parce que vous êtes écrivain, mais vraiment "entiereté" ce n'est pas français.  De mon temps on disait "intégralité".

j'assume : oui je suis un sale réac  !


Oui Camisard ,apparemment le mot "entièreté" est d'origine Belge , mais je dois dire que pour ma part il me convient très bien .

Source :entièreté

nom féminin

En Belgique, totalité, intégralité. Lien : https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/enti%C3%A8ret%C3%A9/29938

Dominique
Dominique
Vénérable
Vénérable

Messages : 204
Points : 681
Date d'inscription : 07/03/2019
Age : 64

Feuille de personnage
Fonction:
Province:

http://dgiraudet-penser.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant Empty Re: Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant

Message par anne-therese le Mar 23 Avr - 13:06

Mais pour moi, le mystisime  engage forcément une vue de l´au-delà avec les purs espris, des lieux spirituels et Dieu.
Qu´en pensez vous ?
[/font]
anne-therese
anne-therese
Vénérable
Vénérable

Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant A2chev12
Messages : 221
Points : 513
Date d'inscription : 06/03/2019

Feuille de personnage
Fonction:
Province:

Revenir en haut Aller en bas

Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant Empty Re: Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant

Message par anne-therese le Mar 23 Avr - 14:00


J´aimerais aussi savoir si vous considerez que l´au-delá est une réalité pouquoi vous ne prononcez pas simplement les termes d´enfert, du royaume , du pugatoire  ?
anne-therese
anne-therese
Vénérable
Vénérable

Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant A2chev12
Messages : 221
Points : 513
Date d'inscription : 06/03/2019

Feuille de personnage
Fonction:
Province:

Revenir en haut Aller en bas

Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant Empty Re: Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant

Message par gereve le Mar 23 Avr - 14:25

Je rejoins tout à fait Dominique par l'intérêt qu'il porte à Alan Watts. Voici un passage de son livre " Être Dieu":

Dans "Être Dieu" ,Alan Watts, éditions Denoêl, collection "MEDIATIONS".


Page 156 :" Riant aux larmes en voyant jusqu'à quel point on a pu méconnaître la réalité du monde: regardée dans un pinceau de lumière, étroit à l'extrême, appelé conscience, il était vraiment impossible de comprendre comment toutes choses étaient reliées entre elles."

Parce que ce qu'il faut  comprendre entre autres choses , c'est que, selon A.W, nous les hommes sommes des "comédiens" dans lesquels Dieu joue à cache cache avec Lui-même,
" Ce qui apparaissait autrefois comme la souffrance et le mal, est compris maintenant comme le jeu de cache-cache de Dieu."
«   Il est pourtant évident que la vie, considérée comme un système d'organismes s' auto-détruisant en se nourrissant de lui-même, " veut" la souffrance tout autant qu'elle veut le plaisir. Il s'ensuit que maîtriser sa vie revient à admettre, à rendre consciente la secrète préoccupation que l'on a  pour l'extase à travers la douleur. (p.128 )   »

Qu'en pensez-vous?
gereve
gereve
Expert
Expert

Messages : 81
Points : 378
Date d'inscription : 07/03/2019
Age : 83
Localisation : l'univers

http://geweil15.wixsite.com/gerardweil

Revenir en haut Aller en bas

Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant Empty Re: Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant

Message par Bryand le Mar 23 Avr - 15:03

Henri_Vargroas a écrit:Bonjour Dominique,


J'aimerais avoir votre perception de cet auteur atypique et brillant qui sait de quoi il parle lorsque il s'exprime sur la religion !
je ne connaissais pas cet auteur ... par contre, je ne suis pas très fan des experts sur tel ou tel sujet, je préfère me faire ma propre idée sur le sujet.

Exemple pour comprendre le MBTI, j'ai lu plusieurs ouvrages de Carl Gustav Jung non pas pour comprendre ce qu'il fait, mais pour savoir sur quoi il base sa théorie, j'y ai découvert des choses très intéressante (l'inconscient, association, tabou, libido, ...)  et d'autre un peu moins  (je trouve que parfois il va un peu trop loin dans ces associations, et qu'il sombre aussi quelque fois dans le mysticisme )

En meme temps, ma critique s'applique également à moi, il m'arrive aussi de sombrer dans le mysticisme, ou d'aller vers des liens qui n'ont pas lieu d'etre, quand je m'en rends compte je m'amuse de mon manque de discernement lol!
Bonjour Henri,
Il me fait plaisir de vous accueillir!

J'espère que ça va bien pour vous et votre famille.

J'ai lu vos postes et ceux de nos amis 
       afin de tenter de discerner quelque peu vos approches 
            par le peu que je sais du fil de votre partage préliminaire.

Vous me semblez être un homme équilibré et honnête.

Me vient à l'esprit une question principale:
que vaut au concret la perception de ce que l'on tente d’assimiler au cours de notre existence?
Dans votre for intérieur c'est sûrement plus que
         de ce que l'on tente théoriquement de faire comprendre aux autres.
Je vois incidemment de fortes valeurs qui vous qualifient.

Mais au concret, que cherchons-nous, nous tous?

Vous vous qualifiez de chrétien, de catholique même?
Vous en êtes même fier, car vous savez que là vous espérez rencontrer les meilleures pistes pour trouver ce que vous cherchez encore et encore et toujours un peu mieux. Dieu merci! nous croyons que la grâce de Dieu assiste chacun en proportion de ses propres efforts. Vous irez loin, aussi loin que vous amènera votre persévérance unie au prolongement de votre bonne volonté.

Mais qu'allez-vous chercher chez Jung 
         ou chez n'importe lequel de ces psychologues-philosophes
              que vous ne trouveriez pas dans votre propre religion?
   Je pourrais me formuler avec cette autre appellation:
                      du ''nous'' au lieu que du ''vous'',
          car il ne faut pas hésiter à penser que Dieu
     ne donne à personne un absolu discernement sans jamais
           requérir l'apport (la part) qu'il a distribué à chacun, 
                                              (dans son Église, bien sûr)
                 afin de le mettre en commun.

Si à vos yeux l'Église (fondée par Jésus Christ) est un petit quelque chose, 
        à laquelle vous ne vous référez que très peu,
             afin de chercher dans d'autres avenues qui vous sembleraient renfermer un trésor significatif, peut-être que c'est parce que vous ignorez tous les trésors qu'elle renferme...
À suivre

______________________       
Serez-vous assez courageux de lire jusqu'au bout  ? 

Ainsi j'aimerais vous partager ce petit exposé sur le discernement, 
      qui pourrait bien vous intéresser, et que l'intitulerai pistes de réflexion:
Sur le DISCERNEMENT:

Le discernement une grâce qui s’acquiert ! 
  Le discernement est une grâce attachée à toute vie chrétienne normale,
              qui est vie dans l’Esprit
        L’esprit du monde et les suggestions du diable
                             (cette réalité du diable n'est pas une idée 
                                         à se représenter personnellement ... [ à suivre et à développer] )
                nous placent tous les jours devant des choix 
                                à opérer en tant que chrétiens. 
Face à ce dilemme entre le mensonge et la vérité,
                                        l’erreur et la justesse,
                                      les ténèbres et la lumière, 
           nous devons en tant que chrétiens 
     nous laisser guider par la volonté de Dieu, 
          soucieux de la connaître pour nous y soumettre.
  Alors une question existentielle se pose pertinemment à nous :

      comment savoir que nous sommes dans la volonté de Dieu ? 

 C’est en faisant un discernement dont le Christ est la seule référence.  
                   Question préalable afin de faire partie des siens réellement.
                      Question qui nous est posée même après notre baptême,
                      pour voir si nous n'avons pas trafiqué, 
                           ou la laisser être se trafiquer, 
                          cette représentation de Dieu et de sa Volonté... 
     ----Et pour employer vos propres termes:
                     pour ne pas sombrer dans le mysticisme... 
                           À chacun il demande:
                   Pour vous qui suis-je?
----- 
   Qu’est ce que le discernement ? 
     C’est une œuvre de prudence et de sagesse
               dans l’optique de rechercher du Bien et de  la Gloire de Dieu. 
         Tout pour la gloire de Dieu ...
    Et concrètement, que faisons-nous pour cette gloire?

 
Car tout doit  contribuer à cette gloire:
ce fut l'engagement pris lors de notre baptême....  

Après la vérification  (on s'auto-évalue , donc une propre auto-évaluation 
                                   et non pas celle des autres, comme le suggère JUNG)
             il faut choisir, séparer ou mettre à part (Éphésiens 5: 10-11) :
            « discerner ce qui plaît au seigneur
                  et ne prenez aucune part aux œuvres stériles des ténèbres ; 
                            dénoncez-les plutôt »...


   Ce que le discernement n’est pas :  
      ...
        Ce n’est pas une prise de position arbitraire à cause de nos opinions,
                     
          Ce n’est pas s’opposer au Saint-Esprit
                 parce que cela ne cadre pas avec nos habitudes, 
                             notre spiritualité, 
                notre philosophie qui dilue plus souvent la pure doctrine 
                          en permissivité d'octroi pour faire à la mode,
                               ou se rendre tendancieux à plaire 
                         à d'autres mentalités qui se veulent large d'esprit...
    Le chemin de la Vérité donne l'accès vers l'infini,
                          MAIS la porte qui nous y conduit est ÉTROITE...
Ainsi
   pourquoi discerner ? 
    Parce qu’il y a plusieurs esprits qui manifestent différentes réalités : 
             L’Esprit de Dieu, 
               L’esprit de l’homme qui aiment les apparences
                   (sa raison, son imagination, ses sentiments, ses émotions) :
                             1Samuel 16: 6-13 l’onction de David ; 2 Samuel 7: 1-13) 
                   L’esprit du mal. 
      Les différents genres d’esprits
                n’agissent pas de la même manière 
                        ni pour les mêmes objectifs
         Quelques critères de discernement:
              La Parole de Dieu (2 Timothée 3: 16-17 ; Galates 1, 9), 
               La foi de l’Eglise;
                 L’unité dans l’Eglise catholique (Philippiens 2: 1-5 ; Éphésiens 4: 3), 
                    La charité (Colossiens 13: 1-13 ; Romains 13: 10), 
      L’humilité (1 Corinthiens 13: 4 ; Éphésiens 4, 3), 
       L’ordre (1 Corinthiens 14: 33), 
         La paix (Gal 5,22 ; 1 Corinthiens 14: 33) 
            La soumission fraternelle et à l’Eglise (Éphésiens 5: 21), 
         La maîtrise de soi (Galates 5: 23), 
       Le bon sens (Matthieu 10: 16) 
                   la prudence.
    Ces critères ne sont pas tous nécessaires pour tous les cas, 
         mais utiles selon les circonstances.
    Les types de discernement 
        Le discernement doctrinal : biblique, théologique, historique 
              (l’exemple de Paul Galates 2: 1-10) 
  Le discernement spirituel : 
          les fruits positifs de l’Esprit. Cela exige une connaissance expérientielle 
                         de la vie spirituelle et mystique.
              Il peut être charismatique c'est-à-dire d’ordre prophétique. 
Le discernement naturel ou le bon sens ou une raison droite.
        La grâce du discernement s’acquiert dans l’adoration,
                 la lecture amoureuse de la Parole de Dieu, 
                       une profonde dévotion mariale, 
            la vie sacramentelle,
               l’union à Jésus-Christ l’ultime élément de discernement, (Luc 9: 49-50) 
                      celui qu’il faut rechercher. 
     En tout, chercher Jésus, en tout trouver Jésus, 
                 en tout aimer Jésus. 

inspiré partiellement d'une dissertation du Père Olivier HÉMA.


Dernière édition par Bryand le Mar 23 Avr - 15:19, édité 4 fois

_________________
Idéal : trouver la manière de dire / défendre le pape François de la mauvaise médiatisation qui le calomnie et des baptisés infidèles qui ne lui portent pas allégeance et qui se laissent influencer par les mauvais média / IL Y A DEUX VATICAN II: le vrai, béni par Dieu et le faux: celui des mauvais média qui sont nombreux à brouiller les pistes...
Saint intercesseur : L'Immaculée, saint André et tous les saints apôtres; ainsi que les Pères et les docteurs de l'Église
Bryand
Bryand
Vénérable
Vénérable

Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant A0page11
Messages : 768
Points : 1104
Date d'inscription : 26/02/2019
Age : 67
Localisation : Amérique, Québec, Montréal.

Revenir en haut Aller en bas

Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant Empty Re: Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant

Message par anne-therese le Mar 23 Avr - 15:05

Mais qu'est ce que vous faites de la rédemption de l' homme par Dieu ?
anne-therese
anne-therese
Vénérable
Vénérable

Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant A2chev12
Messages : 221
Points : 513
Date d'inscription : 06/03/2019

Feuille de personnage
Fonction:
Province:

Revenir en haut Aller en bas

Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant Empty Re: Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant

Message par ganem le Mar 23 Avr - 15:25

anne-therese a écrit:
J´aimerais aussi savoir si vous considérez que l´au-delà est une réalité pourquoi vous ne prononcez pas simplement les termes d´enfer, du royaume , du purgatoire  ?

affraid

Attention à ne pas violer systématiquement la langue française. Elle pourrait porter plainte.
ganem
ganem
Vénérable
Vénérable

Messages : 268
Points : 590
Date d'inscription : 20/02/2019
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant Empty Re: Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant

Message par Bryand le Mar 23 Avr - 15:36

camisard a écrit:
Henri_Vargroas a écrit:Qu'à la mort du corps, notre ame retrouve son entiereté car la dissociation de la chair et de l'esprit cesse (c'est une croyance)

Je me permets cette réflexion parce que vous êtes écrivain, mais vraiment "entiereté" ce n'est pas français.  De mon temps on disait "intégralité".

j'assume : oui je suis un sale réac  !

ganem a écrit:
anne-therese a écrit:
J´aimerais aussi savoir si vous considérez que l´au-delà est une réalité pourquoi vous ne prononcez pas simplement les termes d´enfer, du royaume , du purgatoire  ?

affraid

Attention à ne pas violer systématiquement la langue française. Elle pourrait porter plainte.

Mes bien chers amis
Au lieu de jouer sur le vocabulaire des interlocuteurs,
     petite réflexion:  le sens prévaut sans oublier ici que le mot entièreté est valable...
Dans notre monde, tout n'est que partiel de toute façon. 
Un jour nous retrouverons notre partie manquante dans son ... entièreté . 
                                                                                                     Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant Petit_10

_________________
Idéal : trouver la manière de dire / défendre le pape François de la mauvaise médiatisation qui le calomnie et des baptisés infidèles qui ne lui portent pas allégeance et qui se laissent influencer par les mauvais média / IL Y A DEUX VATICAN II: le vrai, béni par Dieu et le faux: celui des mauvais média qui sont nombreux à brouiller les pistes...
Saint intercesseur : L'Immaculée, saint André et tous les saints apôtres; ainsi que les Pères et les docteurs de l'Église
Bryand
Bryand
Vénérable
Vénérable

Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant A0page11
Messages : 768
Points : 1104
Date d'inscription : 26/02/2019
Age : 67
Localisation : Amérique, Québec, Montréal.

Revenir en haut Aller en bas

Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant Empty Re: Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant

Message par anne-therese le Mar 23 Avr - 15:38

Je m´adresse à un croyant et non pas à un incroyant !
anne-therese
anne-therese
Vénérable
Vénérable

Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant A2chev12
Messages : 221
Points : 513
Date d'inscription : 06/03/2019

Feuille de personnage
Fonction:
Province:

Revenir en haut Aller en bas

Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant Empty Jung ? Une image de l'homme-Dieu

Message par Bernard le Légitimiste le Mar 23 Avr - 19:13

La conception  jungienne de Dieu -d'un Dieu mis volontairement entre guillemets  afin que le mot de Dieu ne crée pas magiquement les choses (!!!)- est un concept anti-croyance.
Jung valide l'existence d'un Autre inconnaissable que le "Moi" ressentirait... Quel égo !!!
Jung rejette :
-toute croyance
-tout recours à la métaphysique
-toute transcendance
-toute adhésion à la religion !!!!
S'il évoque l'image de Dieu c'est pour en faire une réalité psychique autonome !!! et NON D'UN DIEU EXTÉRIEUR  A L'HOMME...
Pour lui les preuves  de l'existence de Dieu seraient nulles et non avenues !!!

  Dieu serait ainsi selon Jung l'être qui régit le monde intérieur ou chacun est maître ...Chacun serait Dieu lui-même (conception reprise par les francs-maçons et les sociétés théosophiques!!!) : il prône une image de l'homme dieu de l'homme divinisé (comme chez les gnostiques)
Bernard le Légitimiste
Bernard le Légitimiste
Sage
Sage

Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant A0page11
Messages : 180
Points : 505
Date d'inscription : 03/03/2019
Localisation : Provence

Feuille de personnage
Fonction:
Province:

Revenir en haut Aller en bas

Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant Empty Re: Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant

Message par anne-therese le Mar 23 Avr - 19:38

Compliments, Bernard le Légitimiste : C'est très clair !
anne-therese
anne-therese
Vénérable
Vénérable

Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant A2chev12
Messages : 221
Points : 513
Date d'inscription : 06/03/2019

Feuille de personnage
Fonction:
Province:

Revenir en haut Aller en bas

Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant Empty Dieu selon Carl Gustav Jung

Message par Dominique le Mar 23 Avr - 21:18

Bernard le Légitimiste a écrit:La conception  jungienne de Dieu -d'un Dieu mis volontairement entre guillemets  afin que le mot de Dieu ne crée pas magiquement les choses (!!!)- est un concept anti-croyance.
Jung valide l'existence d'un Autre inconnaissable que le "Moi" ressentirait... Quel égo !!!
Jung rejette :
-toute croyance
-tout recours à la métaphysique
-toute transcendance
-toute adhésion à la religion !!!!
S'il évoque l'image de Dieu c'est pour en faire une réalité psychique autonome !!! et NON D'UN DIEU EXTÉRIEUR  A L'HOMME...
Pour lui les preuves  de l'existence de Dieu seraient nulles et non avenues !!!

  Dieu serait ainsi selon Jung l'être qui régit le monde intérieur ou chacun est maître ...Chacun serait Dieu lui-même (conception reprise par les francs-maçons et les sociétés théosophiques!!!) : il prône une image de l'homme dieu de l'homme divinisé (comme chez les gnostiques)


En fait je préfère ce texte de Jung , il reflète plus justement sa pensée sur cette question :

Jung parle souvent de Dieu dans ses ouvrages. Lors d'une émission de la B.B.C. en 1959 (« Face à Face ») on lui demanda : « Croyez-vous en Dieu ? ». Jung répondit «Je n'ai pas besoin de croire en Dieu ; je sais. » Cette réponse provoqua immédiatement un flot de lettres écrites par ceux qui croyaient que la foi de Jung en « Dieu » était la même que la leur ; d'autres auditeurs disaient qu'ils ne croyaient pas en « Dieu », alors que d'autres encore voulaient savoir ce qu'il entendait au juste par « Dieu ». Dans l'impossibilité de répondre à ces nombreux correspondants, Jung choisit d'exprimer sa pensée sur ce point dans une lettre datée du 21 janvier 1960 qui fut publiée dans The Listener :

Monsieur,

J'ai reçu de nombreuses lettres dans lesquelles il était fait état de mes propos sur la « connaissance » (de Dieu). Ma façon de concevoir la « connaissance de Dieu » est peu conventionnelle et je comprendrai fort bien que l'on me reprochât de ne pas être un bon chrétien. Pourtant je me considère chrétien car je me fonde sur des concepts chrétiens. J'essaye seulement d'échapper à leurs contradictions internes en faisant intervenir une attitude plus modeste qui tienne compte des vastes ténèbres qui règnent dans l'âme humaine. L'évolution continue de l'idée chrétienne, comme celle du bouddhisme également, est une preuve de vitalité. Notre époque a certainement besoin de voir se développer un nouveau mode de pensée à ce sujet, car il n'est plus possible de continuer à penser à la façon des Anciens ou des chrétiens du moyen âge lorsque nous pénétrons dans le domaine de l'expérience religieuse.

Je n'ai pas dit, au cours de l'émission radiophonique en question : « Dieu existe ». J'ai dit : « Je ne crois pas en Dieu : je sais ». Ce qui ne veut pas dire que je connaisse un certain Dieu (Zeus, Jahvé, Allah, le Dieu de la Trinité, etc...) mais plutôt : je sais que je me trouve, de toute évidence, en face d'un facteur inconnu que j'appelle « Dieu » en consensu omnium (« quod semper, quod ubique, quod ab omnibus creditur »). Je me souviens de Lui, je L'évoque, chaque fois que je me sers de Son nom lorsque la colère ou la crainte m'envahit, chaque fois qu'involontairement je dis : « Oh Dieu ».

Ceci se passe chaque fois que je rencontre quelqu'un ou quelque chose de plus fort que moi. C'est une expression heureuse qui convient à toutes les émotions irrésistibles de mon propre système psychique, qui maîtrisent ma volonté consciente et s'emparent du contrôle que j'exerce sur moi-même. C'est le nom par lequel je désigne tout ce qui traverse mon chemin violemment et sans ménagement, tout ce qui bouleverse mes idées subjectives, mes plans et mes intentions et qui change le cours de ma vie pour le meilleur et pour le pire. D'accord avec la tradition, j'appelle « Dieu » la puissance du destin sous son aspect positif comme sous son aspect négatif et dans la mesure où son origine n'est pas vérifiable ; c'est un « dieu personnel » puisque mon destin signifie surtout moi-même, surtout lorsqu'il me parle sous la forme de la conscience comme une vox Dei avec laquelle je puis même m'entretenir et discuter. (Nous faisons et en même temps nous savons que nous faisons. Nous sommes sujet et objet à la fois.)

Et cependant, je considère qu'il serait intellectuellement immoral de se permettre de penser que le dieu que je conçois est l’Être universel et métaphysique des confessions ou des « philosophies ». Je n'ai pas l'impertinence de postuler une hypostase, ni l'arrogance de décerner des attributs tels que : « Dieu ne peut être que bon ». Seule mon expérience personnelle peut être bonne ou mauvaise, mais je sais que la volonté supérieure repose sur une base qui transcende l'imagination humaine. Étant donné que je connais ma confrontation avec une volonté supérieure, je connais Dieu, et si, de façon illégitime, je tentais d'hypostasier ma représentation, je dirais que je connais un Dieu qui est au-delà du bien et du mal, qui règne en moi comme ailleurs : Deus est circulus cuius centrum est ubique, cuius circumferen-tia vero nusquam.(Traduction : Dieu est un cercle dont le centre est partout et la circonférence nulle part )


Zürich

Lien vers l 'article : https://bouddhanar.blogspot.com/2011/12/dieu-selon-carl-gustav-jung.html


Dernière édition par Dominique le Mer 24 Avr - 10:12, édité 1 fois
Dominique
Dominique
Vénérable
Vénérable

Messages : 204
Points : 681
Date d'inscription : 07/03/2019
Age : 64

Feuille de personnage
Fonction:
Province:

http://dgiraudet-penser.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant Empty Re: Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant

Message par Jean-Pierre Aussant le Mar 23 Avr - 22:25

Ceux qui refusent d’obéir au successeur de Pierre peuvent bien dire ce qu’ils veulent, en réalité ils ne sont bien évidemment pas catholiques. En effet, comment pourrait-on prétendre l’être tout en insinuant que le Christ aurait menti en disant « tu es Pierre (Pierre est le premier Pape) et sur cette pierre je fonde mon Église et les forces des ténèbres ne pourront la vaincre. ». Si l’église catholique et non pas les 80000 mouvements protestants résiste à la culture de mort (assassinat des enfants à naître et mariage d’abomination) c’est qu’elle a justement obéi à ce premier sacrement. Contrairement aux protestants, les catholiques savent que l’interprétation de l’Écriture Sainte doit être faite à la lumière de la Sainte Tradition (c'est-à-dire Pierre et ses successeurs et toute la théologie catholique. Autrement au nom d’une lecture sèche de l’Écriture, on en arrive à faire exactement le contraire de ce que nous demande Dieu. Ainsi au nom d’un faux amour qui ne repose pas sur la vérité, les pasteures lesbiennes protestantes se marient entre elles dans les « temples » (plus du diable que de Dieu) en Norvège. Inutile de parler des protestants Allemands qui contrairement aux catholiques, ont toute de suite suivi Hitler avec enthousiasme (nous le savons maintenant malgré les fausses historiographies) ou encore de parler de telle ou telle sectes calvinistes proche des racistes du Ku Klux Klan aux USA. Libre à chacun de ne pas être catholique (Dieu nous a laissés le libre arbitre), mais de grâce arrêtez de prétendre l’être quand vous ne l’êtes pas car là, vous pourriez polluer l'Église (si c'était possible)
Jean-Pierre Aussant
Jean-Pierre Aussant
Postulant
Postulant

Messages : 37
Points : 362
Date d'inscription : 19/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant Empty Re: Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant

Message par Bryand le Mar 23 Avr - 22:37

Jean-Pierre Aussant a écrit:Ceux qui refusent d’obéir au successeur de Pierre peuvent bien dire ce qu’ils veulent, en réalité ils ne sont bien évidemment pas catholiques. En effet, comment pourrait-on prétendre l’être tout en insinuant que le Christ aurait menti en disant « tu es Pierre (Pierre est le premier Pape) et sur cette pierre je fonde mon Église et les forces des ténèbres ne pourront la vaincre. ». Si l’église catholique et non pas les 80000 mouvements protestants résiste à la culture de mort (assassinat des enfants à naître et mariage d’abomination) c’est qu’elle a justement obéi à ce premier sacrement. Contrairement aux protestants, les catholiques savent que l’interprétation de l’Écriture Sainte doit être faite à la lumière de la Sainte Tradition (c'est-à-dire Pierre et ses successeurs et toute la théologie catholique. Autrement au nom d’une lecture sèche de l’Écriture, on en arrive à faire exactement le contraire de ce que nous demande Dieu. Ainsi au nom d’un faux amour qui ne repose pas sur la vérité, les pasteures lesbiennes protestantes se marient entre elles dans les « temples » (plus du diable que de Dieu) en Norvège. Inutile de parler des protestants Allemands qui contrairement aux catholiques, ont toute de suite suivi Hitler avec enthousiasme (nous le savons maintenant malgré les fausses historiographies) ou encore de parler de telle ou telle sectes calvinistes proche des racistes du Ku Klux Klan aux USA. Libre à chacun de ne pas être catholique (Dieu nous a laissés le libre arbitre), mais de grâce arrêtez de prétendre l’être quand vous ne l’êtes pas car là, vous pourriez polluer l'Église (si c'était possible)

Vous êtes quelque peu excessif M. Aussant. 
colombe


Dernière édition par Bryand le Mar 23 Avr - 23:14, édité 2 fois

_________________
Idéal : trouver la manière de dire / défendre le pape François de la mauvaise médiatisation qui le calomnie et des baptisés infidèles qui ne lui portent pas allégeance et qui se laissent influencer par les mauvais média / IL Y A DEUX VATICAN II: le vrai, béni par Dieu et le faux: celui des mauvais média qui sont nombreux à brouiller les pistes...
Saint intercesseur : L'Immaculée, saint André et tous les saints apôtres; ainsi que les Pères et les docteurs de l'Église
Bryand
Bryand
Vénérable
Vénérable

Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant A0page11
Messages : 768
Points : 1104
Date d'inscription : 26/02/2019
Age : 67
Localisation : Amérique, Québec, Montréal.

Revenir en haut Aller en bas

Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant Empty Re: Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant

Message par Bryand le Mar 23 Avr - 22:42

Dominique a écrit:
Bernard le Légitimiste a écrit:La conception  jungienne de Dieu -d'un Dieu mis volontairement entre guillemets  afin que le mot de Dieu ne crée pas magiquement les choses (!!!)- est un concept anti-croyance.
Jung valide l'existence d'un Autre inconnaissable que le "Moi" ressentirait... Quel égo !!!
Jung rejette :
-toute croyance
-tout recours à la métaphysique
-toute transcendance
-toute adhésion à la religion !!!!
S'il évoque l'image de Dieu c'est pour en faire une réalité psychique autonome !!! et NON D'UN DIEU EXTÉRIEUR  A L'HOMME...
Pour lui les preuves  de l'existence de Dieu seraient nulles et non avenues !!!

  Dieu serait ainsi selon Jung l'être qui régit le monde intérieur ou chacun est maître ...Chacun serait Dieu lui-même (conception reprise par les francs-maçons et les sociétés théosophiques!!!) : il prône une image de l'homme dieu de l'homme divinisé (comme chez les gnostiques)


En fait je préfère ce texte de Jung , il reflète plus justement sa pensée sur cette question : 

Jung parle souvent de Dieu dans ses ouvrages. Lors d'une émission de la B.B.C. en 1959 (« Face à Face ») on lui demanda : « Croyez-vous en Dieu ? ». Jung répondit «Je n'ai pas besoin de croire en Dieu ; je sais. » Cette réponse provoqua immédiatement un flot de lettres écrites par ceux qui croyaient que la foi de Jung en « Dieu » était la même que la leur ; d'autres auditeurs disaient qu'ils ne croyaient pas en « Dieu », alors que d'autres encore voulaient savoir ce qu'il entendait au juste par « Dieu ». Dans l'impossibilité de répondre à ces nombreux correspondants, Jung choisit d'exprimer sa pensée sur ce point dans une lettre datée du 21 janvier 1960 qui fut publiée dans The Listener :

Monsieur,

J'ai reçu de nombreuses lettres dans lesquelles il était fait état de mes propos sur la « connaissance » (de Dieu). Ma façon de concevoir la « connaissance de Dieu » est peu conventionnelle et je comprendrai fort bien que l'on me reprochât de ne pas être un bon chrétien. Pourtant je me considère chrétien car je me fonde sur des concepts chrétiens. J'essaye seulement d'échapper à leurs contradictions internes en faisant intervenir une attitude plus modeste qui tienne compte des vastes ténèbres qui règnent dans l'âme humaine. L'évolution continue de l'idée chrétienne, comme celle du bouddhisme également, est une preuve de vitalité. Notre époque a certainement besoin de voir se développer un nouveau mode de pensée à ce sujet, car il n'est plus possible de continuer à penser à la façon des Anciens ou des chrétiens du moyen âge lorsque nous pénétrons dans le domaine de l'expérience religieuse.

Je n'ai pas dit, au cours de l'émission radiophonique en question : « Dieu existe ». J'ai dit : « Je ne crois pas en Dieu : je sais ». Ce qui ne veut pas dire que je connaisse un certain Dieu (Zeus, Jahvé, Allah, le Dieu de la Trinité, etc...) mais plutôt : je sais que je me trouve, de toute évidence, en face d'un facteur inconnu que j'appelle « Dieu » en consensu omnium (« quod semper, quod ubique, quod ab omnibus creditur »). Je me souviens de Lui, je L'évoque, chaque fois que je me sers de Son nom lorsque la colère ou la crainte m'envahit, chaque fois qu'involontairement je dis : « Oh Dieu ».

Ceci se passe chaque fois que je rencontre quelqu'un ou quelque chose de plus fort que moi. C'est une expression heureuse qui convient à toutes les émotions irrésistibles de mon propre système psychique, qui maîtrisent ma volonté consciente et s'emparent du contrôle que j'exerce sur moi-même. C'est le nom par lequel je désigne tout ce qui traverse mon chemin violemment et sans ménagement, tout ce qui bouleverse mes idées subjectives, mes plans et mes intentions et qui change le cours de ma vie pour le meilleur et pour le pire. D'accord avec la tradition, j'appelle « Dieu » la puissance du destin sous son aspect positif comme sous son aspect négatif et dans la mesure où son origine n'est pas vérifiable ; c'est un « dieu personnel » puisque mon destin signifie surtout moi-même, surtout lorsqu'il me parle sous la forme de la conscience comme une vox Dei avec laquelle je puis même m'entretenir et discuter. (Nous faisons et en même temps nous savons que nous faisons. Nous sommes sujet et objet à la fois.)

Et cependant, je considère qu'il serait intellectuellement immoral de se permettre de penser que le dieu que je conçois est l’Être universel et métaphysique des confessions ou des « philosophies ». Je n'ai pas l'impertinence de postuler une hypostase, ni l'arrogance de décerner des attributs tels que : « Dieu ne peut être que bon ». Seule mon expérience personnelle peut être bonne ou mauvaise, mais je sais que la volonté supérieure repose sur une base qui transcende l'imagination humaine. Étant donné que je connais ma confrontation avec une volonté supérieure, je connais Dieu, et si, de façon illégitime, je tentais d'hypostasier ma représentation, je dirais que je connais un Dieu qui est au-delà du bien et du mal, qui règne en moi comme ailleurs : Deus est circulus cuius centrum est ubique, cuius circumferen-tia vero nusquam.

Zürich

Lien vers l 'article : https://bouddhanar.blogspot.com/2011/12/dieu-selon-carl-gustav-jung.html

Si vous permettez, je dirais:
Avec la différence que notre ami Henri Vargroas n'est pas Jung;
Il a seulement dit qu'il avait lu Jung et en avait emprunté quelques idées...
Gustav Jung affabulait beaucoup sur les légendes alchimistes. 
   Cela ne veut pas dire que ceux qui le lisent acceptent tout de ses écrits...

Si on lit bien le propos de notre invité, nous voyons bien qu'il n'a pas rejeté 
                son  baptême reçu de l' Église catholique ...
S'il nous disait ce qu'il conserve de la pensée de Jung...
Car si on analyse tout ce que pouvait penser Jung, 
                 cela ne nous dit pas grand chose de la réelle pensée de  notre ami Henri.

J'aimerais que vous nous disiez Henri, par exemple, si cela vous convient,
  ce que pensent vos enfants concernant votre perception, dont on sait encore très peu...
Seulement pour clarifier un peu plus sur notre partage.


Sans omettre, bien sûr,  qu'il demeure intéressant de continuer à dévoiler la pensée de Jung...

_________________
Idéal : trouver la manière de dire / défendre le pape François de la mauvaise médiatisation qui le calomnie et des baptisés infidèles qui ne lui portent pas allégeance et qui se laissent influencer par les mauvais média / IL Y A DEUX VATICAN II: le vrai, béni par Dieu et le faux: celui des mauvais média qui sont nombreux à brouiller les pistes...
Saint intercesseur : L'Immaculée, saint André et tous les saints apôtres; ainsi que les Pères et les docteurs de l'Église
Bryand
Bryand
Vénérable
Vénérable

Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant A0page11
Messages : 768
Points : 1104
Date d'inscription : 26/02/2019
Age : 67
Localisation : Amérique, Québec, Montréal.

Revenir en haut Aller en bas

Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant Empty Re: Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant

Message par Zamie le Mar 23 Avr - 23:03

Henri_Vargroas a écrit:Je vous remercie pour cet entretien.


Vous dîtes être baptisé selon le rite catholique et croyant, cela ne semble pas impliquer une adhésion totale au catholicisme ?

Je crois en Jésus et au baptème que m'a donné son église.

Pouvez vous expliquez ce que signifie pour vous " croire en Jésus ""


Ce qui fait de moi un catholique,car enfant, l'église m'a reconnu comme un des siens sur la demande de mes parents.



Par contre, il est vrai que meme si je reconnais l'autorité du pape et de ces évéques sur l'église, je ne leur reconnais aucune autorité quand à mes croyances.

"  je suis seul juge de ce en quoi je crois "

Un catholique ne crois pas en quelque chose mais à Quelqu'un .Pouvez vous expliquez ce que signifie ce " en quoi je crois "




De mon point de vue oui, par contre je comprends tout à fait que certains croient en une hiérarchie des vérités, ou en une vérité unique.


Il n'y' a pas une hiérarchie des vérités, ne croyez vous pas que la Vérité est Jèsus ?


Pour moi, chacun de nous (humain) porte une vérité, et j'ai coutume de dire qu'il n'y a pas de bonne ou mauvaise façon de prier.

La prière qu'elle soit vers l'extérieur ou vers l'intérieur, ça ne change aucunement ce vers quoi on prie, en chacun de nous il y a une étincelle divine, et le divin est le créateur, donc peut importe le ou les noms qu'on lui donne, ça reste une prière vers le divin, c'est ça qui est important, voire pour moi essentiel.

Le " divin ""pour les catholiques est Dieu Père, Fils , Saint-Esprit.Donc on prie quelqu'un, et non pas " vers quoi on prie " .

_________________
Zamie colombe
Zamie
Zamie
Disciple
Disciple

Messages : 51
Points : 327
Date d'inscription : 16/03/2019
Localisation : Sud-Ouest de la France

Revenir en haut Aller en bas

Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant Empty Re: Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant

Message par Prince de Talmont le Mer 24 Avr - 2:12

Henri_Vargroas a écrit:
Pour moi, chacun de nous (humain) porte une vérité

Il y a donc plusieurs vérités ?
La caractéristique première de la vérité n'est-elle pas d'être une ?
C'est l'erreur ou le mensonge qui peuvent être multiples, non la vérité.
Prince de Talmont
Prince de Talmont
Vénérable
Vénérable

Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant A5comt10
Messages : 983
Points : 1634
Date d'inscription : 17/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant Empty Re: Entretien avec Henri Vargroas - écrivain croyant

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum