Démocratie et discrimination...

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

Démocratie et discrimination... Empty Démocratie et discrimination...

Message par Tanzor le Sam 1 Juin - 19:43

L’oligarchie mondialiste assoit son pouvoir sur deux principes : la démocratie et la non discrimination, une double hypocrisie, comme nous allons le voir.
La démocratie, si elle était pratiquée avec justice, ne permettrait pas qu’autant de Français soient pauvres, voire sans ressources. Elle ne permettrait pas, non plus, que des salariés ayant travaillé une grande partie de leur vie dans une entreprise soient jetés à la rue comme des malpropres. Elle ne permettrait pas qu’il existât en France plus de cent mille SDF, ce qui prive ses malheureux de la  dignité élémentaire que devrait posséder tout être humain. Enfin, elle ne permettrait pas que beaucoup d’agriculteurs vendent moins cher que leur prix de revient, alors que ce sont eux qui assurent notre nourriture.
D’ailleurs les résultats bien connus du référendum de 2005 sur le Traité constitutionnel apportent la preuve de ce déni de démocratie : alors que 55% des Français s’y étaient opposés, Nicolas Sarkozy a trouvé une manœuvre pour le faire valider, et ce fut ainsi que la France adhéra au Traité de Lisbonne.
La référence à la démocratie est le masque du totalitarisme
Le deuxième principe qu’on ne cesse de nous crier aux oreilles soir et matin est le refus de la discrimination. Au nom de ce principe, il faudrait gommer toutes les différences entre les hommes. C’est une absurdité ! D’ailleurs il est violé à chaque élection, puisqu’il faut bien faire la différence entre les partis politiques. De même, on est bien obligé de constater la différence entre la civilisation chrétienne vieille de deux mille ans et la civilisation arabe ou hindoue. Il faut bien faire la différence entre les valeurs chrétiennes basées sur l’amour entre les hommes et la loi de l’argent, c’est-à-dire la loi du plus fort.
Refuser toute discrimination, c’est refuser la distinction entre le bien et le mal
La référence à la non discrimination fait sciemment la confusion entre l’idée et le porteur de cette idée. Autant il faut être tolérant et respectueux à l’égard des hommes, autant il faut combattre les idéologies qui tendent à promouvoir un gouvernement mondial. Ainsi il est scandaleux d’avoir institué en France des lois dites mémorielles, qui interdisent de réfléchir sur certains moments de l’histoire (loi Gayssot et autres).
Alors, dira-t-on, que ferait un roi très chrétien ? Il aurait pour première tâche de mettre en œuvre toutes sortes de moyens de communication afin d’élever la vertu du peuple. Ainsi, par exemple, il enseignera le respect des musulmans tout en dénonçant le caractère totalitaire de l’islam. Et, bien entendu, il interdira l’avortement et les mariages homosexuels.
En ce qui concerne la démocratie, il est illusoire de considérer que toute vérité vient du peuple, ce qui est la théorie fumeuse du peuple souverain, jamais mise en pratique comme nous venons de le voir. Il faut distinguer ce qui ressort du pouvoir régalien et ce qui ressort de la démocratie.
Le pouvoir régalien, c’est, notamment, la maîtrise de la politique monétaire – ce qui implique l’abandon de l’euro et le retour au Franc – ainsi que la défense et la justice. Mais c’est aussi l’engagement permanent du roi à conserver le patrimoine national. Ainsi, il faudra, par exemple et s’il en est encore temps, stopper définitivement le processus d’abandon de la Nouvelle Calédonie initié par le traître Michel Rocard. Il faudra aussi renationaliser des fleurons de l’industrie française vendus à l’étranger, tels Péchiney, Alstom et maintenant Renault. Le pouvoir régalien devra aussi s’exercer en matière de politique de l’énergie, des transports et de la recherche ainsi que des choix relatifs aux échanges commerciaux avec l’Etranger.
Inversement, tout ce qui ressort de la vie quotidienne des Français doit faire l’objet de mécanismes de décisions démocratiques, par exemple le choix de l’école dans laquelle les parents veulent envoyer leurs enfants, l’urbanisme et la répartition géographique des établissements de santé.
Tanzor
Tanzor
Vénérable
Vénérable

Messages : 307
Points : 658
Date d'inscription : 07/03/2019
Age : 79
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Démocratie et discrimination... Empty Re: Démocratie et discrimination...

Message par Prince de Talmont le Dim 2 Juin - 13:30

Tanzor a écrit:
La démocratie, si elle était pratiquée avec justice, ne permettrait pas qu’autant de Français soient pauvres, voire sans ressources.

La démocratie est une utopie inapplicable, c'est un concept totalement absurde.
La somme des différentes volontés individuelles ne peut aboutir à une volonté générale qui les contenterait toutes.
Prince de Talmont
Prince de Talmont
Vénérable
Vénérable

Démocratie et discrimination... A5comt10
Messages : 983
Points : 1634
Date d'inscription : 17/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Démocratie et discrimination... Empty Démocratie et discrimination...

Message par Tanzor le Lun 3 Juin - 7:51

Prince de Talmont a écrit:
Tanzor a écrit:
La démocratie, si elle était pratiquée avec justice, ne permettrait pas qu’autant de Français soient pauvres, voire sans ressources.

La démocratie est une utopie inapplicable, c'est un concept totalement absurde.
La somme des différentes volontés individuelles ne peut aboutir à une volonté générale qui les contenterait toutes.
Peut-être ma formulation est perfectible. J'ai voulu exprimer deux idées :
1) (la phrase citée) il y a une contradiction flagrante entre la prétention du pouvoir à défendre un régime soi-disant démocratique et les conditions de vie lamentables de nombre de Français : si ces Français avaient vraiment le pouvoir (ce que prétend la démocratie), ils s'arrangeraient pour qu'ils n'y aient pas autant de pauvres.
2) J'ai bien distingué le domaine du pouvoir régalien et le domaine des décisions du peuple :
"(...) Inversement, tout ce qui ressort de la vie quotidienne des Français doit faire l’objet de mécanismes de décisions démocratiques".
Par exemple le choix du 80 km/h ne ressort pas du pouvoir régalien mais de décisions locales, donc "démocratiques". De même le fait de maintenir des maternités dans les zones rurales, etc.
Tanzor
Tanzor
Vénérable
Vénérable

Messages : 307
Points : 658
Date d'inscription : 07/03/2019
Age : 79
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Démocratie et discrimination... Empty Le régime démocratique : une illusion

Message par Bernard le Légitimiste le Lun 3 Juin - 18:33

Le régime démocratique est instable et fragile.
La démocratie libérale moderne est un régime sans corps reposant sur un individu désincarné.
Un régime sans foi refusant toute vérité transcendantale et toute force d'hétéronomie.
Un régime sans nom cachant des formes totalitaires sous l'invocation du droit ou de la pseudo égalité des citoyens.
La démocratie ?
C'est l'assoupissement du peuple : le peuple se replie sur soi, ce repli du peuple laisse la place à une puissance totalitaire résultant en un despotisme démocratique.
Le problème posé par le manque d'égalité
Le problème de la démagogie : recherche de la faveur du peuple pour obtenir des suffrages et dominer.
Bernard le Légitimiste
Bernard le Légitimiste
Sage
Sage

Démocratie et discrimination... A0page11
Messages : 180
Points : 505
Date d'inscription : 03/03/2019
Localisation : Provence

Feuille de personnage
Fonction:
Province:

Revenir en haut Aller en bas

Démocratie et discrimination... Empty Démocratie et discrimination...

Message par Tanzor le Mar 4 Juin - 19:43

Bernard le Légitimiste a écrit:Le régime démocratique est instable et fragile.
La démocratie libérale moderne est un régime sans corps reposant sur un individu désincarné.
Un régime sans foi refusant toute vérité transcendantale et toute force d'hétéronomie.
Un régime sans nom cachant  des formes totalitaires sous l'invocation du droit ou de la pseudo égalité des citoyens.
La démocratie ?
C'est l'assoupissement du peuple : le peuple se replie sur soi, ce repli du peuple laisse la place à une puissance totalitaire résultant en un despotisme démocratique.
Le problème posé par le manque d'égalité
Le problème de la démagogie : recherche de la faveur du peuple pour obtenir des suffrages et dominer.

Bien sûr, en tant que royaliste, je suis d'accord.
Mais notre responsabilité consiste à clarifier le contenu du régime royaliste que nous voulons. Et le roi ne pourra décider de tout. Alors, on fait comment ? Par quel mécanisme de décision va-t-on déterminer s'il faut limiter la vitesse à 80 ou à 90 km/h ? Et, dans le cadre d'un budget donné (à l'échelle d'un département ou d'une région), quel mécanisme de décision va déterminer l'emplacement des maternités ?
Tanzor
Tanzor
Vénérable
Vénérable

Messages : 307
Points : 658
Date d'inscription : 07/03/2019
Age : 79
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Démocratie et discrimination... Empty Re: Démocratie et discrimination...

Message par Prince de Talmont le Mar 4 Juin - 20:33

Le roi est l'ultime instance de décision.
De toutes façons quelque soit le régime politique, il y a toujours une personne ou une institution qui tranche à la fin.
Il vaut mieux que cette instance soit une, afin de garantir la cohérence de l'ensemble.

Bien sur le roi ne prend pas ses décisions sur un coup de tête. Il règne en son conseil, entouré d'experts qui lui délivrent leur avis dans leur domaine de compétence.
Prince de Talmont
Prince de Talmont
Vénérable
Vénérable

Démocratie et discrimination... A5comt10
Messages : 983
Points : 1634
Date d'inscription : 17/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Démocratie et discrimination... Empty Re: Démocratie et discrimination...

Message par florence_yvonne le Mer 5 Juin - 18:47

Sous la démocratie, nous avons les gilets jaune, sous la monarchie, il y avait les gueux, mais au fond, quelle différence ?
florence_yvonne
florence_yvonne
Vénérable
Vénérable

Messages : 726
Points : 1022
Date d'inscription : 24/03/2019
Age : 59
Localisation : Hérault

http://www.forum-religions.org/

Revenir en haut Aller en bas

Démocratie et discrimination... Empty Re: Démocratie et discrimination...

Message par Prince de Talmont le Mer 5 Juin - 19:25

La première c'est que la république est hypocrite alors que la monarchie assume l'inégalité des conditions.

La deuxième c'est que les inégalités sont plus fortes en république qu'en monarchie.

La troisième c'est que la monarchie a pour but la prospérité du pays et la république son démantèlement et sa ruine.
Prince de Talmont
Prince de Talmont
Vénérable
Vénérable

Démocratie et discrimination... A5comt10
Messages : 983
Points : 1634
Date d'inscription : 17/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Démocratie et discrimination... Empty Re: Démocratie et discrimination...

Message par florence_yvonne le Mer 5 Juin - 19:36

Je peux penser autrement ? j'ai le droit ?

C'était quoi la vie des gueux ? il faut dire que l’espérance de vie d'un gueux était de trente cinq ans.
florence_yvonne
florence_yvonne
Vénérable
Vénérable

Messages : 726
Points : 1022
Date d'inscription : 24/03/2019
Age : 59
Localisation : Hérault

http://www.forum-religions.org/

Revenir en haut Aller en bas

Démocratie et discrimination... Empty Démocratie et discrimination...

Message par Tanzor le Mer 5 Juin - 23:03

Prince de Talmont a écrit:Le roi est l'ultime instance de décision.
De toutes façons quelque soit le régime politique, il y a toujours une personne ou une institution qui tranche à la fin.
Il vaut mieux que cette instance soit une, afin de garantir la cohérence de l'ensemble.

Bien sur le roi ne prend pas ses décisions sur un coup de tête. Il règne en son conseil, entouré d'experts qui lui délivrent leur avis dans leur domaine de compétence.

Vous refusez de répondre à la question que je pose. Du temps des rois, la société était bien moins complexe qu'aujourd'hui. Un roi, même avec son conseil, ne peut pas traiter tous les sujets.
Et s'il avait envie de le faire - voire la cacophonie à propos de la limitation de vitesse sur les routes secondaires - il se ridiculiserait.
Il y a des problèmes purement locaux, le transport scolaire et le ramassage des ordures par exemple. Ce n'est pas au roi de s'en occuper. Alors, quelle instance de décision ?
Tanzor
Tanzor
Vénérable
Vénérable

Messages : 307
Points : 658
Date d'inscription : 07/03/2019
Age : 79
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Démocratie et discrimination... Empty Re: Démocratie et discrimination...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum