Le VIH est inoffensif

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Le VIH est inoffensif Empty Le VIH est inoffensif

Message par Prince de Talmont le Mar 27 Aoû - 12:00

Quelques éléments pour montrer l'absurdité de la croyance que le rétrovirus inoffensif appelé VIH cause le SIDA.

Le VIH est inoffensif Maxresdefault

Le Dr Peter Duesberg Professeur de Biologie Moléculaire de renommée mondiale, Université de Californie, Berkeley. Académie Nationale des Sciences a déclaré :

"Le VIH ne provoque pas le SIDA... Ce que personne ne comprend, c'est que tous les rapports écrits par Robert Gallo sur le VIH ont été déclarés frauduleux...L'hypothèse du VIH était basée sur ces rapports''.

Les avocats de Gallo ont fait changer les lois sur la fraude scientifique pour que Gallo ne soit pas condamné.

Nous avons tous des milliards de rétrovirus. Ce ne sont que des morceaux d'ARN enveloppés (des messagers pour la cellule) qui apportent une information à l'ADN de la cellule (chromosome) que celle-ci intègre naturellement dans son génome sans être détruite.

Le test de séropositivité est mensonger car il est positif dans 70 maladies différentes.

Il n'est pas le même dans tous les pays.

Il est basé sur l'augmentation des anticorps, jamais sur la mise en évidence d'un rétrovirus, alors que les anticorps signent dans toute autre infection une protection.

Le test de séropositivité serait positif pour tout être humain s'il n'était pas dilué 400 fois.

On a rajouté 30 maladies différentes aux deux attribuées au SIDA initial (syndrome de Kaposi, pneumocytose) pour faire croire à la réalité d'une épidémie. Le syndrome de Kaposi a d'ailleurs été supprimé des années plus tard de la liste par Robert Gallo lui-même car il était dû aux poppers (Nitrite d'amyle) et non à un hypothétique virus.

En Afrique on ne faisait même plus de test. Tousser, avoir de la fièvre et de la diarrhée pendant un mois et vous étiez comptabilisé sidaïque.

La vraie cause du SIDA

Le SIDA était provoqué par l'usage de drogues et de poppers qui tuaient les homosexuels toxicomanes en 10 à 20 ans environ. Le médicament prescrit AZT qui est un poison à forte dose tuait les drogués comme les gens sains en 2 à 3 ans.

L'AZT qui avait été testé pour le cancer tuait toutes les souris et avait été abandonné. Il a été ressorti par Burough Wellcome malgré que son inventeur l'ait déclaré toxique et dangereux, et a été mis sur le marché en accéléré après des test frauduleux.

Tous les « séropositifs » non toxicomanes qui ont arrêté ou refusé de prendre l'AZT ont vécu normalement.

Quand on a décidé de donner de l'AZT aux personnes séropositives qui n'avaient aucun symptôme, (ce n'était pas le cas au début) tous sont tombés malades et sont morts très vite.

Les acteurs de l'ombre

Quand Baltimore un des grands promoteur du médicament AZT et du mensonge sur la cause VIH a été convaincu de fraude, David Rockeffeler lui-même est intervenu pour tenter de le soutenir. Il a été jusqu'à donner 20 millions de dollars à son université pour qu'il reste président.

L'institut Rockefeller avait déjà soutenu Cornelius Rhoads, qui, en 1932, quand il travaillait pour cet institut à Porto-Rico, s'était vanté, dans une lettre qu'il n'a jamais démentie avoir écrite, d'avoir tué médicalement 8 portoricains, d'avoir tenté de greffer le cancer à plusieurs autres, et que tout le monde là-bas s 'amusait à torturer les malades, qu'il méprisait ce peuple et qu'il souhaitait le voir englouti par un tsunami. C'est lui qui a gazé pour expérimenter les gaz de combat 60 000 soldats américains dont beaucoup furent handicapés à vie.

C'est à lui que nous devons les débuts de la chimiothérapie qui tue la plupart des malades et n'en guérit aucun. (Ceux qui en réchappent croient naïvement qu'il ont été guéris par ce poison) L'AZT n'est qu'une forme de chimiothérapie.

Quand les vrais savants, qui ont été muselés pendant dix ans, (ils étaient 400 officiels, dont de nombreux prix Nobels) ont commencé à se faire entendre, que le Congrès américain a demandé des comptes, les résultats de la guerre contre le SIDA étant nuls et ayant couté 35 milliards de dollars, la CDC, organisme inspiré par la fondation Rockefeller pour que le gouvernement américain étende leur pouvoir, et sous contrôle de la médecine de l'ombre, a décidé de diminuer les doses de poison en inventant la trithérapie très couteuse. Les petites doses permettent aux victimes du système de survivre beaucoup plus longtemps. Ils ont même inventé cyniquement le terme de « vacances médicaments » pour arrêter le poison pendant quelques jours dès que des signes importants d'intoxication se manifestent, Le terme d'empoisonnement intermittent serait plus approprié. Ils ont bien sûr fait croire qu'ils avaient fait des progrès dans le traitement à tous les naïfs qui ignorent les motifs réels de la médecine de l'ombre.

Gordon Stewart, Epidémiologiste britannique de l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) a déclaré :"Le fait est que toute cette affaire SIDA/hétérosexualité est un canular."

La presse propagande et les vraies informations

Les 100 000 publications officielles qui ont inondé le monde et qui inondent le web sont toutes sous contrôle de la médecine de l'ombre et non fiables car basées sur un mensonge d'origine et des intérêts financiers et de pouvoir.

Les documents ci-dessous en lien sont eux motivés par le souci de vérité et de sauver des malheureux d'une condamnation injuste et mensongère.

Ce n'est qu'un témoignage parmi des centaines d'autres mais celui d'un savant héroïque de notre époque : Peter Duesberg.

Même Robert Gallo qui s'est vendu au système ce qui lui a rapporté des millions de dollar grâce au test inefficace Western Blot et Elisa dont il a obtenu le brevet a dit de lui ceci :

" Peter Duesberg est un homme d'une énergie extraordinaire, d'une honnêteté inhabituelle, d'un sens de l'humour extraordinaire et d'une rare critique. Ce sens critique nous amène souvent à regarder deux fois, puis une troisième fois, à la conclusion que beaucoup d’entre nous croyons perdue..."

Il a commencé à travailler avec les rétrovirus vers 1966 et il a été parmi les premiers, voire même les tout premiers, à caractériser leurs protéines structurelles. Il a été impliqué dans le premier travail fournissant une carte génétique des rétrovirus. le plus important de ses nombreuses contributions biochimiques, à savoir l'ordre des gènes gag, pol env et certains aspects de la nature de leurs séquences nucléotidiques Nous savons maintenant que ce résultat fondamental est applicable à tous les rétrovirus, y compris HTLV-I. Ainsi, l’application de méthodes biochimiques à la cartographie des gènes de rétrovirus a été réalisée en premier lieu par Peter. Certains de ses travaux sont également devenus critiques pour la taxonomie des rétrovirus.

Il a réalisé la première cartographie d'endonucléase de restriction d'un provirus. Ce fut la première, ou l'une des premières, à démontrer des séquences répétitives aux extrémités des provirus, qui ont été le début de notre compréhension des LTR dont nous parlons régulièrement. Il a été impliqué dans les premières publications qui démontraient que ces virus se répliquaient via une forme circulaire d’ADN proviral. Après la découverte des transcriptions inverses (c’était à peu près à cette époque, j'ai commencé à bien connaître Peter), ses publications avec ses collègues furent les premiers rapports montrant que la transcriptase inverse utilisait un mécanisme d'amorce, pas seulement une matrice, mais une amorce pour initier la synthèse de l'ADN, et il fut le premier à montrer que l'amorce était une molécule ».

Voilà pour présenter l'homme qui a écrit les articles ci-dessous. Il est facile de comprendre que lorsqu'il a employé son honnêteté et son énergie et sa Science à s'opposer à cette campagne de propagande mensongère ayant pour but de récolter des fonds énormes sous prétexte d'une épidémie mondiale dévastatrice, sans se préoccuper des victimes innocentes qui en subiraient les conséquences, il a été dénigré et calomnié par la médecine de l'ombre et on lui a retiré ses subventions pour bloquer ses travaux de laboratoire après qu'il ait refusé de signer un papier où il rentrerait dans le rang des décideurs de l'ombre.


http://www.virusmyth.com/aids/index/pduesberg.htm
Prince de Talmont
Prince de Talmont
Vénérable
Vénérable

Le VIH est inoffensif A5comt10
Messages : 862
Points : 1462
Date d'inscription : 17/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Le VIH est inoffensif Empty Re: Le VIH est inoffensif

Message par Nicolas-p le Mar 27 Aoû - 23:44

êtes vous conscient de ce que vous propagez?

je vous affirme que des gens sont guéris par la chimio et la radiothérapie pour des cancers et qu'ils meurent en l'absence de traitement.

et je ne tire pas cela d'inepties trouvées ça et la sur le net puisque c'est mon métier quotidien depuis 20 ans et que je soigne des vrais patients.

pour le VIH je n'ai pas la compétence et m'abstiens donc .
Nicolas-p
Nicolas-p
Sympathisant
Sympathisant

Messages : 10
Points : 95
Date d'inscription : 27/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Le VIH est inoffensif Empty Re: Le VIH est inoffensif

Message par Prince de Talmont le Mer 28 Aoû - 12:24

Bien qu'ils aient fait d'énormes efforts pour tirer les résultats vers le haut, malheureusement, les statistiques ne sont pas du tout en faveur de la chimiothérapie.
En fait l'être humain en assez bonne santé peut résister assez bien à ce poison s'il ne dure pas trop longtemps (le créateur essaye de préserver la vie contre les entreprises diaboliques) et c'est pourquoi la croyance de la guérison par ce poison inutile est répandue avec la foi universelle dans la religion médicale actuelle. Mais le nombre de ceux qui survivent ne change pas le nombre impressionnant de ceux qui sont éliminés.
N'oublions pas qui a initié l'utilisation de ce poison légal. Faut-il faire confiance à cet homme et à ceux qui l'ont soutenu? (Cornelius Rhoads)

Et pourquoi la fondation Rockefeller a-t-elle persécuté tous les médecins qui guérissaient le cancer même à un stade avancé?
Hoxsey, Burzynski, Naessens, Hamer, Rife etc...malgré les innombrables témoignages de guérisons?
Qui peut être assez naïf pour croire encore qu'ils veulent vraiment guérir cette maladie qui rapporte des milliards de dollars alors qu'il n'y a aucun progrès sérieux depuis bientôt un siècle?

Encore au début du XXème siècle on empoisonnait les gens à l'antimoine, au mercure et à l'arsenic en prétendant les guérir. N'était-ce pas une ineptie de croire que l'arsenic (la mort aux rats) qui tue les rats et qu'il est interdit de donner à un être humain en bonne santé pourrait faire du bien à un malade? Or ce sont les mêmes créateurs de la médecine actuelle. qui cautionnaient cela et qui reprennent le même boniment avec un poison plus sophistiqué mais qui dans un certain nombre d'années sera relégué à la poubelle du passé médical.

Mais laissons parler les spécialistes de la question qui ne nous laissent aucun doute sur le sujet et sortons un peu de la propagande habituelle de la médecine de l'ombre :

« Les patients qui ont refusé tout traitement ont vécu en moyenne douze ans et demi. Ceux qui se sont soumis à l’intervention chirurgicale et aux autres traitements traditionnels ont vécu en moyenne trois ans seulement »
Hardin B Jones, professeur de Physique médicale et de Physiologie

« Il y a de plus en plus de cancers parce que le dépistage est beaucoup plus précoce, mais on ne les maîtrise pas aussi bien qu’on le dit, malgré la chimiothérapie qui est surtout prônée par les chimiothérapeutes et par les laboratoires [ce qu’il appelait la « cancer-connection »], et pour cause : ils en vivent. Si j’avais une tumeur, je n’irais pas dans un centre anticancéreux.
Pr. G.eorges Mathé

« Certains cancérologues informent leurs patients du manque d’évidence que ce traitement soit utile, d’autres sont sans doute égarés par l’optimisme des parutions scientifiques sur la chimiothérapie. D’autres encore répondent à une stimulation économique. Les praticiens peuvent gagner davantage en pratiquant la chimiothérapie qu’en prodiguant consolation et apaisement aux patients mourants et à leurs familles. »
Dr Martin Shapiro

Le Dr Jean-Claude Salomon, directeur de recherche au CNRS, cancérologue, estime que le pourcentage de survie à cinq ans après le diagnostic initial s’est accru pour la seule raison que l’on sait faire des diagnostics plus précoces, mais que s’il n’est pas accompagné d’une baisse de la mortalité, l’augmentation du pourcentage de survie à cinq ans n’est pas un indice de progrès.

Le Dr Salomon précise qu’on comptabilise sans distinction les vrais cancers et des tumeurs qui n’auraient sans doute jamais provoqué de maladie cancéreuse, ce qui contribue à augmenter artificiellement le pourcentage des cancers « guéris ». Cela augmente aussi, évidemment, celui des cancers « déclarés ».

« À part quelques rares cancers, il est impossible de déceler une quelconque amélioration par la chimiothérapie dans la mortalité des cancers les plus importants. Il n’a jamais été établi que n’importe quel cancer peut être guéri par la chimiothérapie. »
John Cairns, Professeur de microbiologie à l’université d’Harvard

« En tant que chimiste, entraîné à interpréter des publications, il m’est difficile de comprendre comment les médecins peuvent ignorer l’évidence que la chimiothérapie fait beaucoup, beaucoup plus de mal que de bien. »
Alan Nixon, ancien Président de l’American Chemical Society

« Finalement, il n’existe aucune preuve que la chimiothérapie prolonge la vie dans la majorité des cas, et c’est un grand mensonge d’affirmer qu’il existe une corrélation entre la diminution d’une tumeur et l’allongement de la vie du patient. Le traitement conventionnel du cancer est tellement toxique et inhumain que je le crains davantage que mourir d’un cancer. Nous savons que cette thérapie ne marche pas — si elle marchait vous ne craindriez pas davantage le cancer qu’une pneumonie. »

Cependant, la plupart des traitements alternatifs, quelles que soient les preuves de leur efficacité, sont interdits, ce qui oblige les patients à se diriger vers l’échec car il n’ont pas d’alternative.

Ralph Moss scientifique spécialiste du cancer auteur de "The Cancer Industry"

Le Dr Maurice Fox, professeur émérite de biologie au MIT (Massachusetts Institute of Technology) a constaté, comme nombre de ses pairs, que les cancéreux qui refusaient les soins médicaux avaient un taux de mortalité inférieur à ceux qui les acceptaient.

Le Centre du Cancer de l’université McGill au Canada a envoyé un questionnaire à 118 médecins spécialisés dans le cancer des poumons afin de déterminer le degré de confiance qu’ils accordaient aux produits que les scientifiques de l’université étaient en train d’évaluer. On leur demandait d’imaginer qu’ils avaient un cancer et de dire quel médicament ils choisiraient parmi six autres en cours d’essais.

Il y eut 79 réponses des médecins, parmi lesquelles 64, soit 81 % n’accepteraient pas de participer aux essais de la chimiothérapie à base de Cisplatine qu’ils étaient en train de tester et 58 autres médecins parmi les mêmes 79, soit 73 %, estimaient que les essais en question étaient inacceptables, étant donne l’inefficacité des produits et leur degré élevé de toxicité

Le Dr Ulrich Abel, épidémiologiste allemand du Centre du cancer de Heidelberg-Mannheim, a passé en revue tous les documents publiés sur la chimiothérapie par plus de 350 centres médicaux à travers le monde.

Le Dr Abel a conclu : « Nombre de cancérologues tiennent pour acquis que la chimiothérapie prolonge la vie des patients. C'est une opinion fondée sur une illusion qui n'est étayée par aucune des études cliniques ».

Cette étude n’a jamais été commentée par les grands médias et a été entièrement enterrée.

L’étude la plus significative a été publiée par le journal Clinical Oncology et menée par trois fameux oncologues australiens, le Pr Graeme Morgan du Royal North Shore Hospital de Sydney, le Pr Robyn Ward de l’Université de New South Wales-St. Vincent's Hospital et le Dr Michael Barton, membre de la Collaboration for Cancer Outcomes Research and Evaluation du Liverpool Health Service à Sydney.

Le travail minutieux des trois fameux oncologues australiens (dont l’étude est plus surprenante), est basé sur l’analyse des résultats de toutes les études contrôlées en double aveugle menées en Australie et aux États-Unis, concernant la survie de 5 ans mise au crédit de la chimiothérapie chez les adultes durant la période de janvier 1990 à janvier 2004, soit un total de 72 964 patients en Australie et de 154 971 aux États-Unis, tous traités par chimiothérapie.
Cette vaste étude démontre qu’on ne peut plus prétendre, comme de coutume, qu’il ne s’agit que de quelques patients, ce qui permet aux systèmes en place de les balayer avec mépris du revers de la main.
Les auteurs ont délibérément opté pour une estimation optimiste des bénéfices, mais malgré cette précaution, leur publication prouve que la chimiothérapie ne contribue qu’à un peu plus de 2 % à la survie des patients après 5 ans, soit 2,3 % en Australie, et 2,1 % aux États-Unis.

D’autres études ont paru dernièrement : La première, publiée dans la revue Nature, indique qu'une grande majorité des études sur le cancer sont inexactes et potentiellement frauduleuses. Les chercheurs n'arrivent que rarement à répliquer les résultats des grandes études « de référence ». Parmi 53 études importantes sur le cancer, pourtant publiées dans des revues scientifiques de haut niveau, 47 n'ont jamais pu être reproduites avec des résultats semblables.

Ce n'est pas une nouveauté d'ailleurs, puisque, en 2009, des chercheurs de l’University of Michigan's Comprehensive Cancer Center avaient également publié des conclusions de célèbres études sur le cancer, toutes biaisées en faveur de l'industrie pharmaceutique.

Fred Hutchinson Cancer Research Center de Seattle : alors que des chercheurs travaillaient sur la résistance à la chimiothérapie dans des cas de cancers métastasés du sein, de la prostate, du poumon et du colon, ils ont découvert par hasard que la chimiothérapie, non seulement ne guérit pas le cancer, mais active plutôt la croissance et l’étendue des cellules cancéreuses ...


Dernière édition par Prince de Talmont le Mer 28 Aoû - 20:23, édité 1 fois
Prince de Talmont
Prince de Talmont
Vénérable
Vénérable

Le VIH est inoffensif A5comt10
Messages : 862
Points : 1462
Date d'inscription : 17/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Le VIH est inoffensif Empty Re: Le VIH est inoffensif

Message par Nicolas-p le Mer 28 Aoû - 20:18

je vais vous la faire brève ...

des patients qui vivaient 6 mois avec leur cancer métastatique il y a 20 ans quand j'ai commencé (traitements limités de chimio) vivent maintenant 10 à 15 ans avec leurs métastases grace à la chimio, thérapies ciblée ( anti ALk/ anti EGFR...) ou immunothérapie (anti PD1/ anti PDL1 ou anti CTLA4)

c'est du concret de 20 ans de carrière et une réalité que je vois de mes yeux tous les jours...

vous êtes oncologue? vous suivez ou traitez des patients atteints de cancer? vous êtes compétent en analyse de la revue de la littérature en cancérologie?

moi OUI ainsi que tous mes confrères ou consœurs ainsi que les données de survie des cancers .

et tous les jours que DIEU fait je vois des patients guéris la ou ils ne l'étaient pas avant, faire parfois même un 2° ou 3° cancer car guéri des 2 premiers.... ou dont la qualité de vie et la survie a explosée depuis 20 ans grâce aux traitements.
Nicolas-p
Nicolas-p
Sympathisant
Sympathisant

Messages : 10
Points : 95
Date d'inscription : 27/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Le VIH est inoffensif Empty Re: Le VIH est inoffensif

Message par Prince de Talmont le Jeu 29 Aoû - 1:46

Bien . Faisons bref également :

Les thérapies ciblant les altérations des gènes ALK

EFFETS SECONDAIRES

Troubles visuels, troubles digestifs (nausées, vomissements, diarrhées, dyspepsie), oedèmes, syncopes, fatigue…

Certaines précautions sont à prendre pour la conduite automobile et l’utilisation de machines en cas de faible luminosité.

Symptômes pulmonaires (difficulté respiratoire, toux, fièvre), insuffisance cardiaques

(difficulté respiratoire, œdèmes des membres inférieurs, diarrhées, vomissements sévères ou persistants, ictère (teint jaune), douleurs abdominales, signes d’infection, syncopes…

Les femmes en âge de procréer doivent être informées qu’elles doivent utiliser une contraception efficace pendant le traitement et au-delà.

La fécondité masculine ou féminine pourrait être affectée par un traitement par crizotinib. Les effets du céritinib sur la fertilité masculine et la fécondité ne sont pas connus.


Les thérapies ciblant le facteur de croissance épidermique (EGFR)

EFFETS SECONDAIRES

Troubles ophtalmiques, éruptions cutanées, alopécie, hirsutisme, troubles digestifs, mucites, dysgueusie, fatigue…

Hydratation des yeux avec des larmes artificielles pour éviter la sécheresse oculaire, coupe des cils en cas d’allongement gênant, limitation de l’exposition au soleil,

Symptômes oculaires (inflammation, larmoiement, vision floue…), difficulté respiratoire et œdèmes des membres inférieures, éruption cutanée, toux, fièvre, diarrhées sévères ou persistantes, inflammation au niveau de la bouche (rougeur, douleur, aphtes…).

Les femmes en âge de procréer doivent être informées qu’elles doivent utiliser une contraception efficace pendant le traitement et au-delà. Les effets des ITK ciblant EGFR sur la fertilité masculine et la fécondité ne sont pas connus.



Magnifique travail des apprentis sorciers de la génétique qui sont bien loin de maîtriser le sujet mais l'utilisent plutôt pour de nouvelles aventures thérapeutiques afin de détourner l'attention des anciens poisons qui commencent à trop faire parler d'eux.

Comment faut-il appeler cela ? Un médicament ou un empoisonnement moins radical ?


Tous ces symptômes secondaires sont évidemment traités par d'autres médicaments. Nous pouvons donc constater un progrès réel de la médecine de l'ombre qui parvient à conserver les malades plus longtemps vivants et à les traiter plus longtemps qu'avant.

On peut se demander si les tenants du système médical ont bien changé depuis l'époque où ils ont commencé à persécuter les médecins qui avaient trouvé le moyen de guérir rapidement et sans chimiothérapie le cancer.

Voir un exemple parmi beaucoup d'autres qui parle assez bien à notre bon sens :

Prince de Talmont
Prince de Talmont
Vénérable
Vénérable

Le VIH est inoffensif A5comt10
Messages : 862
Points : 1462
Date d'inscription : 17/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Le VIH est inoffensif Empty Re: Le VIH est inoffensif

Message par Nicolas-p le Jeu 29 Aoû - 23:40

bien sur qu'il y a des effets secondaires parfois sévères et même plus graves que ceux que vous décrivez avec (rarement heureusement) des décès toxiques liés aux traitements.

l'index thérapeutique est très faible et on flirte en permanence entre l’efficacité et la toxicité.

ceux sont des traitements lourds dont tout le monde se passerait bien, les patients en premier et les médecins en deuxième.

on rêve tous de traitement moins toxique et efficace: malheureusement cela n'existe pas encore...

une belle saleté comme maladie et une belle saleté ces traitements ...mais indispensables malheureusement
Nicolas-p
Nicolas-p
Sympathisant
Sympathisant

Messages : 10
Points : 95
Date d'inscription : 27/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Le VIH est inoffensif Empty Re: Le VIH est inoffensif

Message par Isabelle-Marie le Jeu 29 Aoû - 23:44

Il y a aussi un facteur important qui joue, c'est la confiance envers son cancérologue, le médecin spécialiste (pour moi c'est une dermato) et le généraliste.

Oui, les effets indésirables sont là, surtout la fatigue, mais la vie continue.

En France, nous avons la chance d'avoir des aides importantes, financières pour les médicaments et les soins et l'aide ménagère.
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie

Messages : 4
Points : 87
Date d'inscription : 29/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Le VIH est inoffensif Empty Re: Le VIH est inoffensif

Message par Philippe-Antoine le Ven 30 Aoû - 11:54

...les braves médecins (comme Hugues) font ce qu'ils peuvent! On ne peut pas leur en vouloir, mais quand même, malgré tous les moyens mis en oeuvre et les sommes d'argent colossales dépensées pour tenter d'éradiquer cette saloperie de maladie, les résultats sont très insuffisants! On ne m'enlèvera pas de l'idée que si le cancer tue, certains en vivent grassement et ne veulent pas tuer la "poule aux oeufs d'or"! Je suis complètement profane en la matière, mais j'ai comme le sentiment que tous les traitements s'attaquent aux effets non pas aux causes réelles (histoire de fric). Il y a certes des rémissions de la maladie, mais peut-on parler de vraies guérisons dans la plupart des cas? Dans ces conditions, j'ai l'impression que le cancer a encore beaux jours devant lui!!!



Dernière édition par Philippe le Ven 30 Aoû - 12:02, édité 1 fois
Philippe-Antoine
Philippe-Antoine

Messages : 4
Points : 86
Date d'inscription : 30/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Le VIH est inoffensif Empty Re: Le VIH est inoffensif

Message par Voltar le Ven 30 Aoû - 12:01

Merci Hugues pour votre témoignage et ce que vous faites pour les autres.

Voltar

Messages : 1
Points : 83
Date d'inscription : 30/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Le VIH est inoffensif Empty Re: Le VIH est inoffensif

Message par Prince de Talmont le Ven 30 Aoû - 13:00

Une des plus grandes inventions de la médecine de l'ombre, c'est l'idée d'effet secondaire.
Ça leur permet d'empoisonner les malades avec des médicaments toxiques voire mortels sans risquer d'être soupçonnés de tentative d'empoisonnement.

Les gentils, qui ne pensent jamais à mal croient vraiment qu'il doit y avoir un effet primaire efficace car ils sont impressionnés par les raisonnements cabbalistiques d'apparence scientifique tirés au forceps à partir de recherches en laboratoires qui ne se focalisent que sur un récepteur, une molécule, en fermant les yeux sur la géniale complexion de l'être pris dans son ensemble, et sont avalisés frauduleusement par les experts aux ordres du trust des « drogues médicaments ».
Et ainsi l'innocent se livre au sacrificateur avec consentement.
Avec l'invention complémentaire de « l'index thérapeutique », il peuvent augmenter les doses chimiques dangereuses impunément réalisant ainsi le crime parfait sous les yeux du monde.
Et bien sûr, le gentil malade donne sa foi au gentil médecin qui donne sa foi à la médecine de l'ombre et tous sont tellement sûrs que s'il y avait un remède il serait connu et que le poison breveté est la meilleure chose qu'on puisse leur proposer qu'ils ne vont même pas chercher à s'informer sur tous les patients qui ont été guéris et continuent de l'être quand ils ne choisissent pas le poison officiel.
Ils ne connaîtront ainsi jamais les efforts de la mafia médicale pour persécuter et éliminer par la presse et par les actes les médecins qui ont prouvé l'efficacité d'autres traitements non brevetés et non toxiques.
L'illusionniste diabolique a réussi son détournement d'attention et le malade est torturé et empoisonné dans un confort financier et une assistance d'apparence philanthropique confondante, convaincu jusqu'à son dernier souffle qu'on ne lui veut que du bien.

Paul Carton avait bien raison de dire :

« La conservation ou la réfection de la santé sont avant tout une œuvre de réforme et de progrès individuels. La vraie santé et le véritable bonheur ne peuvent se gagner que par l'effort incessant vers la vérité et par la volonté de soumission aux lois naturelles et divines. La vraie santé et le véritable bonheur se répartissent donc en proportion du savoir et du mérite de chacun. Qui veut les posséder doit donc apprendre à se bien conduire, de corps et d'esprit... »
Prince de Talmont
Prince de Talmont
Vénérable
Vénérable

Le VIH est inoffensif A5comt10
Messages : 862
Points : 1462
Date d'inscription : 17/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Le VIH est inoffensif Empty Re: Le VIH est inoffensif

Message par Nicolas-p le Ven 30 Aoû - 14:50

je vous laisse à vos délires...
j'ai des patients vrais eux, qui ont besoin de vrais soins
bonne journée
Nicolas-p
Nicolas-p
Sympathisant
Sympathisant

Messages : 10
Points : 95
Date d'inscription : 27/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Le VIH est inoffensif Empty Re: Le VIH est inoffensif

Message par Isabelle-Marie le Ven 30 Aoû - 15:01

Pour ma part, Prince de Talmont, en tant que malade, je trouve offensant ce que vous dites.
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie

Messages : 4
Points : 87
Date d'inscription : 29/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Le VIH est inoffensif Empty Re: Le VIH est inoffensif

Message par Prince de Talmont le Ven 30 Aoû - 15:25

Chère Anne-Marie, mieux vaut blesser une fausse croyance que la santé d'une personne.

croix
Prince de Talmont
Prince de Talmont
Vénérable
Vénérable

Le VIH est inoffensif A5comt10
Messages : 862
Points : 1462
Date d'inscription : 17/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Le VIH est inoffensif Empty Re: Le VIH est inoffensif

Message par Nicolas-p le Ven 30 Aoû - 15:28

c'est honteux de tenter de perturber quelqu'un grave d'une maladie grave en cours de traitement comme semble l'indiquer Anne-Marie.

par un discours sectaire (vous êtes incompétent en cancérologie!)

effarant!
Nicolas-p
Nicolas-p
Sympathisant
Sympathisant

Messages : 10
Points : 95
Date d'inscription : 27/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Le VIH est inoffensif Empty Re: Le VIH est inoffensif

Message par Prince de Talmont le Ven 30 Aoû - 15:29

Mes conseils sont désintéressés et se basent sur le témoignage de milliers de personnes sauvées de cette terrible maladie par des moyens naturels.

Pourquoi avoir fait fermer les cliniques qui obtenaient des résultats exceptionnels et pourchassé les médecins voulant s'affranchir de la tutelle des labos ?

Des personnes très proches de moi sont mortes de la chimio et des rayons, elle seraient peut-être encore en vie aujourd'hui. Comprenez que ce combat me soit cher.
Prince de Talmont
Prince de Talmont
Vénérable
Vénérable

Le VIH est inoffensif A5comt10
Messages : 862
Points : 1462
Date d'inscription : 17/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Le VIH est inoffensif Empty Re: Le VIH est inoffensif

Message par Nicolas-p le Ven 30 Aoû - 15:49

il peut vous être cher bien sur. mais vous êtes dans l'erreur.

de plus les traitements actuels que ce soit en radiothérapie (modulée en intensité par arcthérapie volumique/ stéréotaxie etc...) ou thérapies ciblées immuno etc... n'ont plus rien à voir avec ce qui se faisait il y a 10 ou 15 ans.
j'ai aussi des proches atteint de cancer, je sais bien malheureusement ce qui leur est nécessaire.
Nicolas-p
Nicolas-p
Sympathisant
Sympathisant

Messages : 10
Points : 95
Date d'inscription : 27/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Le VIH est inoffensif Empty Re: Le VIH est inoffensif

Message par Prince de Talmont le Sam 31 Aoû - 15:23

Je connaissais un organisateur de concert, conseiller municipal d'un petit village de Lozère.

Au cours d'un examen salivaire on lui a trouvé des cellules anormales. Il lui ont annoncé un cancer sans aucun symptôme apparent. Il a été traité puis ils lui ont enlevé les ganglions . Bref ils l'ont torturé pendant deux ans. Je n'ai rien pu faire parce qu'il a cru au boniment qu'on lui racontait à savoir : il y a maintenant de nouveaux traitements d'immunothérapie ciblée qui sont très efficaces. C'était un homme vigoureux. Il l'ont détruit. A la fin il ne pouvait plus parler. Il est mort l'année dernière détruit par ce poison de l'immunothérapie ciblée que les laboratoires prônent aux cancérologues sans savoir vraiment de quoi ils parlent.
Prince de Talmont
Prince de Talmont
Vénérable
Vénérable

Le VIH est inoffensif A5comt10
Messages : 862
Points : 1462
Date d'inscription : 17/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Le VIH est inoffensif Empty Re: Le VIH est inoffensif

Message par Isabelle-Marie le Sam 31 Aoû - 15:25

Prince de Talmont, vous ne connaissez rien de rien et votre discours est une honte.

Les médicaments ont des effets secondaires qui sont atténués, pour moi du moins, par l'homéopathie, prescrit par le généraliste, avec beaucoup de tatonnement, en sachant toutefois que ce n'est pas les médicaments "naturels" comme les plantes et même la gemmothérapie qui peuvent guérir.

Et chaque personne est différente. Certaines ne ressentent rien avec la chimio. C'est rare, mais j'en connais

Allez faire un tour à une antenne de la "Ligue contre le cancer", vous serez certainement bien reçu avec vos belles théories.

S'il n'y avait pas de dépistage, beaucoup de malades seraient déjà morts.
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie

Messages : 4
Points : 87
Date d'inscription : 29/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Le VIH est inoffensif Empty Re: Le VIH est inoffensif

Message par Desiderius Ulixes le Sam 31 Aoû - 16:41

Chacun aura compris pourquoi le clivage se fait entre les patients (en partie) et la médecine... Il faut bien le dire, il y a du mensonge éhonté dans le milieu médical comme ailleurs...
On accepte bien du point de vue moral le "qui vole un œuf vole un bœuf" alors pourquoi pas : qui ment pour des choses bénignes ment pour des choses graves...

Par exemple, si on lit ça :

https://michel.delorgeril.info/conferences/que-signifie-la-notion-de-conflit-dinteret/

ou si on écoute ça (eh bien, on commence à se gratter la tête ou le menton, ça dépend...)

Desiderius Ulixes
Desiderius Ulixes

Messages : 4
Points : 85
Date d'inscription : 31/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Le VIH est inoffensif Empty Re: Le VIH est inoffensif

Message par Nicolas-p le Sam 31 Aoû - 16:50

Il existe des margoulins comme partout et certains ont effectivement des collusions avec l'industrie.

Moi je vous parle de centaines voire milliers de patients que j'ai traité moi même ou participé aux traitements sur 20 ans que ce soit en CHU ou centre de lutte contre le cancer et maintenant CHG ou j'exerce et pas d'articles ou publireportage médicaux trouvés sur le net au grès de vos pérégrinations :
Les résultats sont la et incontestables au bénéfice des patients avec des taux de survie multipliés par 4 ou 5 voir 10 pour certains ( pas tous malheureusement et pas tous les cancers)

Comme souvent la plupart des médecins sont honnêtes, (compétents j'espère ...) mais cela vous dépasse?
Nicolas-p
Nicolas-p
Sympathisant
Sympathisant

Messages : 10
Points : 95
Date d'inscription : 27/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Le VIH est inoffensif Empty Re: Le VIH est inoffensif

Message par Desiderius Ulixes le Sam 31 Aoû - 17:02

Le problème, c'est qu'ici, vous n'écoutez que vous...
Desiderius Ulixes
Desiderius Ulixes

Messages : 4
Points : 85
Date d'inscription : 31/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Le VIH est inoffensif Empty Re: Le VIH est inoffensif

Message par Nicolas-p le Sam 31 Aoû - 17:05

Merci de me faire part de vos compétences médicales.

En effet en général surtout quand la vie des gens est en jeux j'écoute ceux qui savent (professionnels internationaux) j'applique des traitements reconnus , validés et éprouvés et les gens survivent...
Étonnant ?
Nicolas-p
Nicolas-p
Sympathisant
Sympathisant

Messages : 10
Points : 95
Date d'inscription : 27/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Le VIH est inoffensif Empty Re: Le VIH est inoffensif

Message par Desiderius Ulixes le Sam 31 Aoû - 17:08

Pardonnez-moi, mon cher ami, mais vous avez une légère inclinaison au psittacisme... bref... j'ai dit ce que j'avais à dire. Au revoir.
Desiderius Ulixes
Desiderius Ulixes

Messages : 4
Points : 85
Date d'inscription : 31/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Le VIH est inoffensif Empty Re: Le VIH est inoffensif

Message par Prince de Talmont le Sam 31 Aoû - 17:38

Hugues de Payns a écrit:

Comme souvent la plupart des médecins sont honnêtes, (compétents j'espère ...)  mais cela vous dépasse?

Sans doute, de même que les pires dictatures ont eu leur lot de bons fonctionnaires honnêtes, dévoués et consciencieux.
La médecine que vous pratiquez n'est pas votre œuvre, elle est celle des fabricants et vendeurs de médicaments. On vous demande juste de pratiquer cette médecine chimique en vous assurant qu'elle est la meilleure.
Mais vous avez aussi la possibilité de résister.
Sans une initiative individuelle et courageuse, le Mediator continuerait de faire des milliers de morts chaque année, dans l'indifférence générale, dont la vôtre apparemment.
Prince de Talmont
Prince de Talmont
Vénérable
Vénérable

Le VIH est inoffensif A5comt10
Messages : 862
Points : 1462
Date d'inscription : 17/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Le VIH est inoffensif Empty Re: Le VIH est inoffensif

Message par Prince de Talmont le Sam 31 Aoû - 17:44

Hugues de Payns a écrit:
Moi je vous parle de centaines voire milliers de patients que j'ai traité moi même ou participé aux traitements sur 20 ans que ce soit en CHU ou centre de lutte contre le cancer et maintenant CHG ou j'exerce et pas d'articles ou publireportage médicaux trouvés sur le net au grès de vos pérégrinations :
Les résultats sont la et incontestables au bénéfice des patients avec des taux de survie multipliés par 4 ou 5 voir 10 pour certains ( pas tous malheureusement et pas tous les cancers)

Je vous crois honnête, compétent à servir le système et je crois aussi qu'avec des poisons moins puissants, on a moins de décès.
Mais je ne crois pas que tous les médecins cités plus haut et qui ont étudié sur des centaines de milliers de cas les effets dévastateurs de la chimiothérapie soient des margoulins et méritent moins d'attention que vous.
Prince de Talmont
Prince de Talmont
Vénérable
Vénérable

Le VIH est inoffensif A5comt10
Messages : 862
Points : 1462
Date d'inscription : 17/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Le VIH est inoffensif Empty Re: Le VIH est inoffensif

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum