Forum de la France chrétienne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

MISE EN PLACE D'UNE ECOLOGIE CATHOLIQUE ET ROYALE

Aller en bas

MISE EN PLACE D'UNE ECOLOGIE CATHOLIQUE ET ROYALE Empty MISE EN PLACE D'UNE ECOLOGIE CATHOLIQUE ET ROYALE

Message par Hervé J. VOLTO le Ven 17 Avr - 10:12

Tout le monde parle d'écologie !

Pendant trop longtemps les questions environnementales ont été sacrifiées au profit d’une industrialisation à court terme, polluante par souci d’économie, et poussée par les groupes de pression industriels auxquels les partis politiques sont redevables. Puis sont apparus les partis écologistes, qui se sont moins souciés d’environnement que d’instrumentaliser une cause à des objectifs économiques, révolutionnaires de naturalisme rousseauïste, d'entretient d'une culpabilisation de l'Occident et de l'Europe, d'un catastrophisme pseudo -scientifique et de peurs millénaristes. Aujourd’hui, une vague d’opinion assez consensuelle place l’écologie au centre des débats politiques, et le Conseil de Régence s’y associe.

Mais au-delà de l’aspect émotionnel, le problème de l’environnement demeure et avec eux les groupes de pression financiers ou révolutionnaires, tant en France qu’au niveau international, ce que la République ne peut pas gérer. Seule l’institution Royale permettra de prendre en compte la question de l’environnement avec suffisamment de hauteur et de constance. Le principe Royal, en effet, se place toujours par nature dans une perspective de continuité pour les générations futures.

La question suivante sera donc logiquement ET POURQUOI PAS UNE ECOLOGIE CATHOLIQUE ET ROYALE ?

Voici comment mettre ne place une véritable écologie Catholique et Royale :

1. Fondée sur la foi catholique, la croyance et la confiance en Dieu, créateur et providence, bienveillant et bienfaisant, fortifiée par les leçons du passé qui montrent ce que peut un peuple Français libéré et rendu fraternel, notre restauration Catholique et Royale aura pour règle souveraine le principe fondamental de la science et de l'art écologiques : l'harmonie de la terre, de l’habitat et du travail. C'est le plus précieux héritage de notre civilisation millénaire. Il faut sauver ce qu'il reste, il faut tenter de refaire ce qui a disparu et continuer à bâtir la civilisation humaine selon cette Sagesse plus encore divine et Chrétienne qu'humaine.

Cette harmonie consiste toute dans une distribution et un équilibre constants des trois grands éléments de la vie humaine.

- L'espace non pollué mais préservé, cultivé, soigné : la terre, la mer, l'air, les champs et les forêts, les eaux...

- L'habitat distribué dans l'espace selon une densité raisonnable et répondant à un peuplement qui reste dans des normes naturelles et civilisées : maisons de famille, groupées en villages, bourgs et villes provinciales, capitales régionales et nationale, convenablement dispersés.

- Le travail conçu en vue de la civilisation et non l'inverse : agriculture, arboriculture et pêcheries d'abord, artisanat et commerce ; petite et moyenne industrie, enfin grande industrie spécialement asservie aux nécessités écologiques ; et secteur des services lui-même inséparable des équilibres humains à sauvegarder et à enrichir.

2. La géographie Française montre l'incomparable prédestination de ce pays à toutes les perfections, si diverses, de l'équilibre écologique. Cependant, les conséquences insensées d'un siècle et demi de développement cancéreux de l'industrie et de concentration urbaine lépreuse ont largement détruit les harmonies fondamentales. Les rebâtir sera une œuvre de longue haleine, nécessitant une grande politique écologique décidée de haut, mais réalisée avec enthousiasme par la communauté nationale unanime.

3. Car le retour à « l’équilibre écologique » ne sera pas la création technocratique et planifiée d’un État omniscient, omnipotent. Ce sera une œuvre de patience et d’amour, spontanée et prudente, des quatre « piliers » de l’écologie : la famille, les associations de gré à gré qu’elles pourront former, les associations de gré à gré devenues de droit public, et enfin la communauté nationale. Ces institutions fondamentales de toute société humaine civilisée doivent s’épauler et se développer sagement selon mille subtiles corrélations. Leur restauration et leur bon fonctionnement constituent donc l’essentiel de notre écologie. Ce sera l'ouvre du Roi Très Chréien.

La solution semble dans la Contrerévolution. La Conterévolution, c'est la reconnaissance du Règne du christ, de la famille Chrétienne avec le père comme chef naturel, et l'Amour de la patrie, voulue comme terre Chrétienne. La Contrerévolution commencera par le retour à l'institution familiale traditionnelle.

La Noblesse, c'est la reconaissance publique du rôle social de la Famille.

La Royauté, c'est le couronnement de la Famille et de l'Etat. Voulus Chrétiens...






Hervé J. VOLTO, CJA
Hervé J. VOLTO
Hervé J. VOLTO
Vénérable
Vénérable

MISE EN PLACE D'UNE ECOLOGIE CATHOLIQUE ET ROYALE A5comt10
Messages : 2450
Points : 3405
Date d'inscription : 01/12/2019
Age : 58
Localisation : Résident en Italie

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum