Forum de la France chrétienne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

THEORIE ET PRATIQUE ROYALISTES : LA REPUBLIQUE EN CRISE

Aller en bas

THEORIE ET PRATIQUE ROYALISTES : LA REPUBLIQUE EN CRISE Empty THEORIE ET PRATIQUE ROYALISTES : LA REPUBLIQUE EN CRISE

Message par Hervé J. VOLTO le Ven 3 Juil - 10:08

THEORIE ET PRATIQUE ROYALISTES : LA REPUBLIQUE EN CRISE









Emmnuel Macron, alors en campagne pour les Présidentielles qu'il gagnera contre Marine Le Pen n'at-il pas lui-même déclaré :



-Il nous manque un Roi. La démocratie comporte toujours une forme d'incomplétude, car elle ne se suffit pas à elle-même. Il ya dans la processus démocratique et dans son fonctionnement un absent. Dans la politique Française, cet absent est la figure du Roi, dont je pense fondamentalement que le peuple Français n'a pas voulu la mort. La Terreur a creusé un vide émotionnel, imaginaire, collectif : le Roi n'est plus là ! On a essayé ensuite de réinvestir ce vide, d'y placer d'autres figures : ce sont les moments napoléonien et gaulliste, notamment. Le reste du temps, la démocratie Française ne remplit pas l'espace. On le voit bien avec l'interrogation permanante sur la figure présidentielle, qui vaut depuis le départ du Général De Gaulle. Après lui, la normalisation de la figure présidentielle a réinstallé un siège vide au coeur de la vie politique. Pourtant, ce qu'on attend du Président de la République, c'est qu'il occuppe cette fonction. Tout est construit sur ce malentendu (Emmanuel Macron, le 28 Juillet 2915, dans une interwiew à l'hebdomadaire LE 1) .



Philosophie politique, théorie politique, partique politique : même si on arrive à se pénétrer de la pensée de Saint-Thomas d'Aquin, de Bossuet, Bonald, Maîstre, qui démontre que la MONARCHIE a cela de bien qu'elle apporte l'UNITE, l'ARBITRAGE au-dessus des factions, la CONTINUITE dans la conduite des affaires, si l'on arrive à dépasser les querelles dynastiques grâce au Régentisme, et de lancer une solide propagande, il n'en reste pas moins que les Royalistes devront passer à l'action pour redonner à la France le vêtement glorieux de Royauté que la république lui arrachée...

Et à l'heure où la République est en crise, une opportunité d'action s'ouvre pour nous Royalistes !



Crise de la Souveraineté : la présence à la tête de notre Etat d'un Monarque fait de chair et de sang, issu d'une dynastie assurant la continuité de l'Etat serait la meilleure garantie de la Souveraineté de la France, et permettrait que la voie de la solidarité européenne soit empruntée et parcourue sans criante, sans arrière pensée, sans crispation. La France demeurerait vivante et sûre de vivre, elle ne serait plus seulement une allégorie anonyme peinte sur les murs de nos batiments officiels, la France serait une réalité parce que le Roi de France serait une rèalité visible. Rien n'est plus actuel aujourd'hui que le discourt Royaliste pour répondre aux graves questions soulevèes par l'unité européenne, rien n'est plus concret et plus efficace que la restauration du souverain pour maintenir la France dans l'Europe.



Crise de l'unité : une expression géographique, un continant européen où les nations éclatent, redistribuées en ethnies, pas toutes européennes ni Chrétiennes, vivraient sous l'arbitrage naturel de l'Allemagne, telle est la future Europe qui se profile. Dans ce domaine encore, le Royalisme est au coeur de problèmes soulevés par le présent, ou déjà induite dans l'avenir. Là encore, le Royalisme, qui propose une vision d'ensemble de la société qui propose à la France de retrouver sa vocation Catholique, et qui propose aux Européens de retrouver leurs racines Chrétiennes, est une réponse à ce nouveau défit de l'Histoire.



Crise de l'identité : si la France, fille aînèe de l'Eglise, était plus forte intérieurement, si elle avait de véritable insitutions Chrétiennes, et non plus seulement des constitution, elle se réconcilierait enfin avec elle-même, elle redeviendrait cette Educatrices des Peuples dont parlait avec admiration Jean-Paul II, méditant sur son passé Très Chrétien. On ne peut faire un trait sur cette identité fondamentale de la France, fondée sur les principes hérités des Celtes, des Grecs, des Romains, des Francs et des Juifs du Royaume d'Israël, héritage polymorphe, politique et culturel, nourri à la sève Chrétienne sans laquelle on ne peut vriament comprendre ce qu'est notre vieux pays. Là encore, le Royalisme, qui propose une vision d'ensemble de la société qui propose à la France de retrouver sa vocation Catholique, et qui propose aux Français de retourver leurs racines Chrétiennes, est une réponse à ce nouveau défit de l'Histoire. Là aussi, le Royalisme pourrait non seulement prendre des mesures d'arret des flux migratoires, incontrôlés aujourd'hui, mais restaurer nos Valeurs comme nos principes fondateurs de l'identité Française, de telle façon que notre Pays soit en mesure de de répondre à ce défit, à n'en pas douter l'un des plus grands de son Histoire.



Crise politique : débarassées de sa gangrène idéologique, la représentation du peuple se construit différamment. Aucun pouvoir ne pouvant durer en s'apuyant uniquement sur la réthorique, la tchatche, à défaut de force, il faudra bien au Chef d'Etat acquérir une Légitimité naturelle par le services rendus au peuple qui lui a été confié, qui en retour, lui manifestera une reconaissance capable de consacrer son utoité. Ces services concernent les nécessités naturelles : gérer l'ordre, faire respecter la justice, défendre le peuple contre les ennemis, assurer le conditions de la propérité du Pays . La Monarchie n'est pas un parti. Parce que le Roi doit être publiquement le Roi de tous et non d'un lobby ou d'une faction, reconnaissant à tous de leur attachement, il n'a jamais pu être en particulier l'homme de quelques uns. On voit qu'il est parfaitement possible de créer une représentation sincère du peuple au sommet de l'Etat. Le bon de la Royauté est de pouvoir s'adapter aux solutions, aux situations présentes, parce que l'Etat est mieux assuré sur ses bases. C'est là l'essentiel, c'est celà que le Royalisme doit faire comprendre, en amont des programmes factuels de gouvernement.



Crise sociale : la solitude de nos contemporains, dans une société où les solidarités naturelles comme la Famille, ont été détruites pour être prétendument remplacées par une solidarité idéologiquement abstraite -la “fraternité” républicaine- joue un rôle de premier plan dans les suicides à la campagne et dans le gang-stérisme des cités. C'est dans la Famille qu'on apprend l'Amour, Amour filial, Amour fraternel, Amour conjugal, Amour parental. La Noblesse, c'est la reconaissance publique du rôle social de la Famille. La Royauté, c'est le couronnement de la Famille et de l'Etat.



Crise culturelle : les solutions politiques qu'apportent le Royalisme sont consolidées non pas seulement par un édifice institutionnel, mais par un supplément d'âme qui assure la sauvegarde de notre patrimoine autant naturel que culturel, nos Valeurs, notre terroir et nos traditions. Il est évident que la lutte contre l'idéologie républicaine, massifiante et dont l'un des premiers effets est d'aliéner les esprits, contribue au relèvement culturel, et se porte au secour des âmes déracinées.



C'est peut-être l'heure d'un RECOUR ROYAL, RECOURS CONSTITUTIONNEL. La conscience du peuple procède par degrés : on découvre qu'il faut se battre contre un patron, puis on comprend que le patron n'y est pour rien et qu'il faut se battre contre le gouvernement, puis on comprend que le gouvernement est impuissant puisqu'il n'est que le larbin des puissances mondialistes.

Ne pas expliquer tout cela dès le départ n'est pas du mensonge, mais simplement tenir à chaque étape le discours que la personne est capable de comprendre. Jadis les Rois luttaient contre la féodalité à l'intérieur et l'Empire à l'extérieur. La France est l'ouvre de la construction Capétienne.

Comme nous allons le voir, aucune action Royaliste d'une certaine ampleur n'est envisageable si la querelle dynastqiue l'emporte sur l'adhésion commune au PRINCIPE ROYAL qui que LE ROI EST LA SEULE AUTORITE LEGITME EMANANT DE DIEU. Il n'en demeure pas moins qu'on ne peut pas nier que, par nature, l'action politique Royaliste tourne autour due l'hypothèse de la monté d'un Prince sur le Trône. Donc, on ne saurait éviter d'évoquer la dynastie qui, depuis mille ans, incarne le principe Royal EN FRANCE.







Hervé J. VOLTO, CJA





_______





A paraître : La perspective est faussée.
Hervé J. VOLTO
Hervé J. VOLTO
Vénérable
Vénérable

THEORIE ET PRATIQUE ROYALISTES : LA REPUBLIQUE EN CRISE A5comt10
Messages : 2450
Points : 3405
Date d'inscription : 01/12/2019
Age : 58
Localisation : Résident en Italie

Revenir en haut Aller en bas

THEORIE ET PRATIQUE ROYALISTES : LA REPUBLIQUE EN CRISE Empty Re: THEORIE ET PRATIQUE ROYALISTES : LA REPUBLIQUE EN CRISE

Message par Hervé J. VOLTO le Lun 6 Juil - 8:31

A paraître : La perspective est faussée.
Hervé J. VOLTO
Hervé J. VOLTO
Vénérable
Vénérable

THEORIE ET PRATIQUE ROYALISTES : LA REPUBLIQUE EN CRISE A5comt10
Messages : 2450
Points : 3405
Date d'inscription : 01/12/2019
Age : 58
Localisation : Résident en Italie

Revenir en haut Aller en bas

THEORIE ET PRATIQUE ROYALISTES : LA REPUBLIQUE EN CRISE Empty Re: THEORIE ET PRATIQUE ROYALISTES : LA REPUBLIQUE EN CRISE

Message par Hervé J. VOLTO le Sam 11 Juil - 14:47

A paraître :

-Théorie et pratique Royalistes : La perspective est faussée.

-Théorie et pratique Royalistes : La force des choses.

-Théorie et pratique Royalistes : Les trois contraintes du Royalisme.

-Théorie et pratique Royalistes : Possibilite d'actions Royalistes.

-Théorie et pratique Royalistes : Au travail !

-Théorie et pratique Royalistes : Le discourt du Prince.

-Théorie et pratique Royalistes : Le Royalisme triomphera !



A lire : Yves-Marie Adelyne, LE ROYALISME EN QUESTIONS (L'Age de L'homme- Editions de Paris)
https://www.amazon.fr/royalisme-questions-1792-2002-Perspectives-XXI%C3%A8me/dp/2851620843
Hervé J. VOLTO
Hervé J. VOLTO
Vénérable
Vénérable

THEORIE ET PRATIQUE ROYALISTES : LA REPUBLIQUE EN CRISE A5comt10
Messages : 2450
Points : 3405
Date d'inscription : 01/12/2019
Age : 58
Localisation : Résident en Italie

Revenir en haut Aller en bas

THEORIE ET PRATIQUE ROYALISTES : LA REPUBLIQUE EN CRISE Empty Re: THEORIE ET PRATIQUE ROYALISTES : LA REPUBLIQUE EN CRISE

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum