Textes Liturgiques du jour

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Page 14 sur 14 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14

Aller en bas

Textes Liturgiques du jour  - Page 14 Empty Re: Textes Liturgiques du jour

Message par Nicolas le Dim 2 Fév - 18:25

Lundi 3 Février 2020

Saint Anschaire, Évêque

Saint Blaise, Évêque et Martyr
Mort vers 316. Évêque de Sébaste, en Arménie. Il refusa de sacrifier aux idoles et fut décapité.

4ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année A





(Première lecture)
Deuxième Livre de Samuel 15 : 13 et 14, 30 ; 16 : 5 à 13a


« Fuyons devant Absalom. Laissez Shiméï me maudire, si le SEIGNEUR le lui a ordonné »

En ces jours-là,
un messager vint annoncer à David :
« Le cœur des hommes d’Israël
a pris parti pour Absalom. »
Alors David dit à tous ses serviteurs,
qui étaient avec lui à Jérusalem :
« Debout, fuyons !
Autrement nous n’échapperons pas à Absalom.
Vite, partez !
Sans quoi, il nous gagnera de vitesse,
il nous précipitera dans le malheur
et passera la ville au fil de l’épée. »

David montait par la montée des Oliviers ;
il montait en pleurant,
la tête voilée ; il marchait pieds nus.
Tous ceux qui l’accompagnaient avaient la tête voilée ;
et ils montaient en pleurant.
Comme le roi David atteignait Bahourim,
il en sortit un homme du même clan que la maison de Saül.
Il s’appelait Shiméï, fils de Guéra.
Tout en sortant, il proférait des malédictions.
Il lançait des pierres à David
et à tous les serviteurs du roi,
tandis que la foule et les guerriers
entouraient le roi à droite et à gauche.
Shiméï maudissait le roi en lui criant :
« Va-t’en, va-t’en, homme de sang, vaurien !
Le SEIGNEUR a fait retomber sur toi
tout le sang de la maison de Saül
dont tu as usurpé la royauté ;
c’est pourquoi le SEIGNEUR a remis la royauté
entre les mains de ton fils Absalom.
Et te voilà dans le malheur,
car tu es un homme de sang. »
Abishaï, fils de Cerouya, dit au roi :
« Comment ce chien crevé
peut-il maudire mon seigneur le roi ?
Laisse-moi passer, que je lui tranche la tête. »
Mais le roi répondit :
« Que me voulez-vous, fils de Cerouya ?
S’il maudit, c’est peut-être parce que le SEIGNEUR
lui a ordonné de maudire David.
Alors, qui donc pourrait le lui reprocher ? »
David dit à Abishaï et à tous ses serviteurs :
« Même celui qui est mon propre fils
s’attaque à ma vie :
à plus forte raison ce descendant de Benjamin !
Laissez-le maudire, si le SEIGNEUR le lui a ordonné.
Peut-être que le SEIGNEUR considérera ma misère
et me rendra le bonheur
au lieu de Sa Malédiction d’aujourd’hui. »

David et ses hommes continuèrent leur chemin.

– PAROLE du SEIGNEUR.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris







Entouré d’ennemis


Psaume appartenant au recueil de David. Il fait allusion à la fuite de David devant son fils Absalom.

Psaume 3, entièrement




Psaume 3 : 2 et 3, 4 et 5, 6 et 7


R/ Lève-toi, SEIGNEUR !
Sauve-moi, mon DIEU !


SEIGNEUR, qu’ils sont nombreux mes adversaires,
nombreux à se lever contre moi,
nombreux à déclarer à mon sujet :
« Pour lui, pas de salut auprès de DIEU ! »
R/

Mais TOI, SEIGNEUR, mon BOUCLIER,
ma GLOIRE, TU tiens haute ma tête.
À pleine voix je crie vers le SEIGNEUR ;
IL me répond de SA MONTAGNE SAINTE.
R/

Et moi, je me couche et je dors ;
je m’éveille : le SEIGNEUR est mon SOUTIEN.
Je ne crains pas ce peuple nombreux
qui me cerne et s’avance contre moi.
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Marc 5 : 1 à 20

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia. Un GRAND PROPHÈTE s’est levé parmi nous,
et DIEU a visité Son Peuple. Alléluia.
(Lc 7, 16)



« Esprit impur, sors de cet homme ! »

En ce temps-là,
JÉSUS et Ses Disciples
arrivèrent sur l’autre rive,
de l’autre côté de la mer de Galilée,
dans le pays des Géraséniens.
Comme JÉSUS sortait de la barque,
aussitôt un homme possédé d’un esprit impur
s’avança depuis les tombes à Sa Rencontre ;
il habitait dans les tombeaux
et personne ne pouvait plus l’attacher,
même avec une chaîne ;
en effet on l’avait souvent attaché
avec des fers aux pieds et des chaînes,
mais il avait rompu les chaînes, brisé les fers,
et personne ne pouvait le maîtriser.
Sans arrêt, nuit et jour,
il était parmi les tombeaux et sur les collines,
à crier, et à se blesser avec des pierres.
Voyant JÉSUS de loin,
il accourut, se prosterna devant LUI
et cria d’une voix forte :
« Que me veux-TU, JÉSUS, FILS DU DIEU TRÈS-HAUT ?
Je t’adjure par DIEU,
ne me tourmente pas ! »
JÉSUS lui disait en effet :
« Esprit impur, sors de cet homme ! »
Et IL lui demandait :
« Quel est ton nom ? »
L’homme LUI dit :
« Mon nom est Légion,
car nous sommes beaucoup. »
Et ils suppliaient JÉSUS avec insistance
de ne pas les chasser en dehors du pays.
Or, il y avait là, du côté de la colline, un grand troupeau de porcs
qui cherchait sa nourriture.
Alors, les esprits impurs supplièrent JÉSUS :
« Envoie-nous vers ces porcs,
et nous entrerons en eux. »
IL le leur permit.
Ils sortirent alors de l’homme et entrèrent dans les porcs.
Du haut de la falaise, le troupeau se précipita dans la mer :
il y avait environ deux mille porcs,
et ils se noyaient dans la mer.
Ceux qui les gardaient prirent la fuite,
ils annoncèrent la nouvelle dans la ville et dans la campagne,
et les gens vinrent voir ce qui s’était passé.
Ils arrivent auprès de JÉSUS, ils voient le possédé
assis, habillé, et revenu à la raison,
lui qui avait eu la légion de démons,
et ils furent saisis de crainte.
Ceux qui avaient vu tout cela leur racontèrent l’histoire du possédé
et ce qui était arrivé aux porcs.
Alors ils se mirent à supplier JÉSUS
de quitter leur territoire.
Comme JÉSUS remontait dans la barque,
le possédé LE suppliait de pouvoir être avec LUI.
IL n’y consentit pas,
mais IL lui dit :
« Rentre à la maison, auprès des tiens,
annonce-leur tout ce que le SEIGNEUR
a fait pour toi dans SA MISÉRICORDE. »
Alors l’homme s’en alla,
il se mit à proclamer dans la région de la Décapole
ce que JÉSUS avait fait pour lui,
et tout le monde était dans l’admiration.

– Acclamons la PAROLE de DIEU.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

Évangile + commentaire (audio)


Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/









Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

https://www.aelf.org/2020-02-03/romain/messe


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas




Nicolas
Nicolas
Vénérable
Vénérable

Messages : 382
Points : 745
Date d'inscription : 13/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Textes Liturgiques du jour  - Page 14 Empty Re: Textes Liturgiques du jour

Message par Nicolas le Lun 3 Fév - 18:19

Mardi 4 Février 2020

De la férie

4ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année A





(Première lecture)
Deuxième Livre de Samuel 18 : 9 et 10, 14b, 24 et 25a, 30 – 19 : 4


« Mon fils Absalom ! Pourquoi ne suis-je pas mort à ta place ? »

En ces jours-là, dans sa fuite,
Absalom se retrouva par hasard en face des serviteurs de David.
Il montait un mulet,
et le mulet s’engagea sous la ramure d’un grand térébinthe.
La tête d’Absalom se prit dans les branches,
et il resta entre ciel et terre,
tandis que le mulet qui était sous lui continuait d’avancer.
Quelqu’un l’aperçut et avertit Joab :
« Je viens de voir Absalom suspendu dans un térébinthe. »
Joab se saisit de trois épieux
qu’il planta dans le cœur d’Absalom,

David était assis à l’intérieur de la double porte de la ville.
Un guetteur allait et venait sur la terrasse de la porte,
au-dessus du rempart ;
comme il regardait au loin,
il aperçut un homme seul qui courait.
Le guetteur cria pour avertir le roi,
et le roi dit :
« S’il est seul,
c’est qu’il a une bonne nouvelle à nous annoncer. »
Le roi lui dit :
« Écarte-toi et tiens-toi là. »
Il s’écarta et attendit.
Alors arriva l’Éthiopien, qui déclara :
« Bonne nouvelle pour mon seigneur le roi !
Le SEIGNEUR t’a rendu justice aujourd’hui,
en t’arrachant aux mains
de tous ceux qui se dressaient contre toi. »
Le roi demanda :
« Le jeune Absalom est-il en bonne santé ? »
Et l’Éthiopien répondit :
« Qu’ils aient le sort de ce jeune homme,
les ennemis de mon seigneur le roi,
et tous ceux qui se sont dressés contre toi pour le mal ! »

Alors le roi fut bouleversé,
il monta dans la salle au-dessus de la porte,
et il se mit à pleurer.
Tout en marchant, il disait :
« Mon fils Absalom ! mon fils !
mon fils Absalom !
Pourquoi ne suis-je pas mort à ta place ?
Absalom, mon fils ! mon fils ! »
On alla prévenir Joab :
« Voici que le roi pleure : il est en deuil d’Absalom. »
La victoire, ce jour-là, se changea en deuil pour toute l’armée,
car elle apprit ce jour-là
que le roi était dans l’affliction à cause de son fils.
Et ce jour-là, l’armée rentra dans la ville à la dérobée,
comme se dérobe une armée qui s’est couverte de honte
en fuyant durant la bataille.

– PAROLE du SEIGNEUR.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris







Dans ma détresse je fais appel à TOI


Prière appartenant au recueil de David.

Psaume 85 (86), entièrement




Psaume 85 (86) : 1 et 2, 3 et 4, 5 et 6


R/ Écoute, SEIGNEUR, réponds-moi !

Écoute, SEIGNEUR, réponds-moi,
car je suis pauvre et malheureux.
Veille sur moi qui suis Fidèle, ô mon DIEU,
sauve Ton Serviteur qui s’appuie sur TOI.
R/

Prends pitié de moi, SEIGNEUR,
TOI que j’appelle chaque jour.
SEIGNEUR, réjouis Ton Serviteur :
vers TOI, j’élève mon âme !
R/

TOI QUI ES BON et qui PARDONNES,
PLEIN D’AMOUR pour tous ceux qui T’appellent,
écoute ma prière, SEIGNEUR,
entends ma voix qui TE supplie.
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Marc 5 : 21 à 43

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia. Le Christ a pris nos souffrances,
il a porté nos maladies. Alléluia.
(Lc 7, 16)



« Jeune fille, Je te le dis, lève-toi ! »

En ce temps-là,
JÉSUS regagna en barque l’autre rive,
et une grande foule s’assembla autour de LUI.
IL était au bord de la mer.
Arrive un des chefs de synagogue, nommé Jaïre.
Voyant JÉSUS, il tombe à Ses Pieds
et LE supplie instamment :
« Ma fille, encore si jeune, est à la dernière extrémité.
Viens LUI imposer les MAINS
pour qu’elle soit sauvée et qu’elle vive. »
JÉSUS partit avec lui,
et la foule qui LE suivait
était si nombreuse qu’elle L’écrasait.

Or, une femme, qui avait des pertes de sang depuis douze ans…
– elle avait beaucoup souffert
du traitement de nombreux médecins,
et elle avait dépensé tous ses biens
sans avoir la moindre amélioration ;
au contraire, son état avait plutôt empiré –…
cette femme donc, ayant appris ce qu’on disait de JÉSUS,
vint par derrière dans la foule et toucha Son Vêtement.
Elle se disait en effet :
« Si je parviens à toucher seulement Son Vêtement,
je serai sauvée. »
À l’instant, l’hémorragie s’arrêta,
et elle ressentit dans son corps qu’elle était guérie de son mal.
Aussitôt JÉSUS se rendit compte qu’une force était sortie de LUI.
IL se retourna dans la foule, et IL demandait :
« Qui a touché Mes Vêtements ? »
Ses Disciples LUI répondirent :
« TU vois bien la foule qui T’écrase,
et TU demandes : “Qui M’a touché ?” »
Mais LUI regardait tout autour
pour voir celle qui avait fait cela.
Alors la femme, saisie de crainte et toute tremblante,
sachant ce qui lui était arrivé,
vint se jeter à Ses Pieds et LUI dit toute la vérité.
JÉSUS lui dit alors :
« Ma fille, ta foi t’a sauvée.
Va en paix et sois guérie de ton mal. »

Comme IL parlait encore,
des gens arrivent de la maison de Jaïre, le chef de synagogue,
pour dire à celui-ci :
« Ta fille vient de mourir.
À quoi bon déranger encore le MAÎTRE ? »
JÉSUS, surprenant ces mots,
dit au chef de synagogue :
« Ne crains pas, crois seulement. »
IL ne laissa personne L’accompagner,
sauf Pierre, Jacques, et Jean, le frère de Jacques.
Ils arrivent à la maison du chef de synagogue.
JÉSUS voit l’agitation,
et des gens qui pleurent et poussent de grands cris.
IL entre et leur dit :
« Pourquoi cette agitation et ces pleurs ?
L’enfant n’est pas morte : elle dort. »
Mais on se moquait de LUI.
Alors IL met tout le monde dehors,
prend avec LUI le père et la mère de l’enfant,
et ceux qui étaient avec LUI ;
puis IL pénètre là où reposait l’enfant.
IL saisit la main de l’enfant, et lui dit :

« Talitha koum » ,

ce qui signifie :
« Jeune fille, Je te le dis, lève-toi ! »
Aussitôt la jeune fille se leva et se mit à marcher
– elle avait en effet douze ans.
Ils furent frappés d’une grande stupeur.
Et JÉSUS leur ordonna fermement
de ne le faire savoir à personne ;
puis IL leur dit de la faire manger.

– Acclamons la PAROLE de DIEU.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

Évangile + commentaire (audio)


Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/










Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

https://www.aelf.org/2020-02-04/romain/messe


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas




Nicolas
Nicolas
Vénérable
Vénérable

Messages : 382
Points : 745
Date d'inscription : 13/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Textes Liturgiques du jour  - Page 14 Empty Re: Textes Liturgiques du jour

Message par Nicolas le Mar 4 Fév - 18:32

Mercredi 5 Février 2020

Sainte Agathe, Vierge et Martyre
Vers 231-251. Jeune Sicilienne, Martyre à Catane. Pour avoir repoussé les avances d’un puissant et être restée fidèle au CHRIST, elle fut atrocement mutilée.

4ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Rouge )
Année A





(Première lecture)
Deuxième Livre de Samuel 24 : 2, 9 à 17


« C’est moi qui ai péché, c’est moi qui suis coupable ; mais ceux-là, le troupeau, qu’ont-ils fait ? »

En ces jours-là,
le roi David dit à Joab, le chef de l’armée, qui était près de lui :
« Parcourez toutes les tribus d’Israël, de Dane à Bershéba,
et faites le recensement du peuple,
afin que je connaisse le chiffre de la population. »
Joab donna au roi les chiffres du recensement :
Israël comptait huit cent mille hommes capables de combattre,
et Juda cinq cent mille hommes.
Mais après cela, le cœur de David lui battit
d’avoir recensé le peuple,
et il dit au SEIGNEUR :
« C’est un grand péché que j’ai commis !
Maintenant, SEIGNEUR,
daigne passer sur la faute de ton serviteur,
car je me suis vraiment conduit comme un insensé ! »
Le lendemain matin, David se leva.
Or la PAROLE du SEIGNEUR avait été adressée au Prophète Gad,
le voyant attaché à David :
« Va dire à David : Ainsi PARLE le SEIGNEUR :
Je vais te présenter trois châtiments ;
choisis l’un d’entre eux,
et Je te l’infligerai. »
Gad se rendit alors chez David et lui transmit ce message :
« Préfères-tu qu’il y ait la famine dans ton pays
pendant sept ans ?
Ou bien fuir devant tes adversaires lancés à ta poursuite,
pendant trois mois ?
Ou bien la peste dans ton pays
pendant trois jours ?
Réfléchis donc, et vois
ce que Je dois répondre à celui qui m’a envoyé. »
David répondit au Prophète Gad :
« Je suis dans une grande angoisse…
Eh bien ! tombons plutôt entre les MAINS du SEIGNEUR,
car SA COMPASSION EST GRANDE,
mais que je ne tombe pas
entre les mains des hommes ! »
Le SEIGNEUR envoya donc la peste en Israël
dès le lendemain jusqu’à la fin des trois jours.
Depuis Dane jusqu’à Bershéba,
il mourut 70 000 hommes.
Mais lorsque l’Ange du SEIGNEUR
étendit la Main vers Jérusalem pour l’exterminer,
le SEIGNEUR renonça à ce mal,
et IL dit à l’Ange exterminateur :
« Assez ! Maintenant, retire Ta Main. »
L’Ange du SEIGNEUR se trouvait alors
près de l’aire à grain d’Arauna le Jébuséen.
David, en voyant l’Ange frapper le peuple,
avait dit au SEIGNEUR :
« C’est moi qui ai péché, c’est moi qui suis coupable ;
mais ceux-là, le troupeau, qu’ont-ils fait ?
Que TA MAIN s’appesantisse donc sur moi
et sur la maison de mon père ! »

– PAROLE du SEIGNEUR.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris







Le bonheur d’être pardonné


Poème chanté appartenant au recueil de David.

Psaume 31 (32), entièrement




Psaume 31 (32) : 1 et 2, 5, 6 et 7


R/ Enlève, SEIGNEUR,
l’offense de ma faute.


Heureux l’homme dont la faute est enlevée,
et le péché remis !
Heureux l’homme dont le SEIGNEUR ne retient pas l’offense,
dont l’esprit est sans fraude !
R/

Je T’ai fait connaître ma faute,
je n’ai pas caché mes torts.
J’ai dit : « Je rendrai GRÂCE au SEIGNEUR
en confessant mes péchés. »
Et TOI, TU as enlevé
l’offense de ma faute.
R/

Ainsi chacun des Tiens TE priera aux heures décisives ;
même les eaux qui débordent ne peuvent l’atteindre.
TU es un REFUGE pour moi, mon ABRI dans la détresse ;
de chants de délivrance, TU m’as entouré.
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Marc 6 : 1 à 6

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia. Mes Brebis écoutent MA VOIX, dit le SEIGNEUR ;
Moi, Je les connais, et elles Me suivent. Alléluia.
(Jn 10, 27)



« Un Prophète n’est méprisé que dans son pays »

En ce temps-là,
JÉSUS se rendit dans Son Lieu d’Origine,
et Ses Disciples le suivirent.
Le jour du sabbat,
IL se mit à enseigner dans la synagogue.
De nombreux auditeurs, frappés d’étonnement, disaient :
« D’où cela LUI vient-il ?
Quelle est cette SAGESSE qui LUI a été donnée,
et CES GRANDS MIRACLES qui se réalisent par SES MAINS ?
N’est-IL pas le charpentier, le FILS de MARIE,
et le frère de Jacques, de José, de Jude et de Simon ?
Ses sœurs ne sont-elles pas ici chez nous ? »
Et ils étaient profondément choqués à Son Sujet.
JÉSUS leur disait :
« Un Prophète n’est méprisé que dans son pays,
sa parenté et sa maison. »
Et là IL ne pouvait accomplir aucun miracle ;
IL guérit seulement quelques malades
en leur imposant les MAINS.
Et IL s’étonna de leur manque de foi.
Alors JÉSUS parcourait les villages d’alentour en enseignant.

– Acclamons la PAROLE de DIEU.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

Évangile + commentaire (audio)


Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/









Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

https://www.aelf.org/2020-02-05/romain/messe


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas




Nicolas
Nicolas
Vénérable
Vénérable

Messages : 382
Points : 745
Date d'inscription : 13/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Textes Liturgiques du jour  - Page 14 Empty Re: Textes Liturgiques du jour

Message par Nicolas le Mer 5 Fév - 18:32

Jeudi 6 Février 2020

Saint Paul Miki et ses compagnons, Martyrs
1564-1597. Paul Miki, jésuite japonais, était l’un des vingt-six chrétiens – religieux et laïcs – qui furent crucifiés sur une colline, près de Nagasaki.

4ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Rouge )
Année A





(Première lecture)
Premier Livre des Rois 2 : 1 à 4, 10 à 12


« Je m’en vais par le chemin de tout le monde. Sois fort, Salomon, sois un homme courageux ! »

Comme les jours de David approchaient de leur fin,
il exprima ses volontés à son fils Salomon :
« Je m’en vais par le chemin de tout le monde.
Sois fort, sois un homme courageux !
Tu garderas les observances du SEIGNEUR ton DIEU,
en marchant dans SES CHEMINS.
Tu observeras SES DÉCRETS, SES COMMANDEMENTS,
SES ORDONNANCES et SES ÉDITS,
selon ce qui est écrit dans la Loi de Moïse.
Ainsi tu réussiras
dans tout ce que tu feras et entreprendras,
et le SEIGNEUR réalisera cette PAROLE qu’IL m’a dite :
“Si tes fils veillent à suivre leur chemin
en marchant devant Moi avec loyauté,
de tout leur cœur et de toute leur âme,
jamais tes descendants ne seront écartés
du trône d’Israël.”

David mourut,
il reposa avec ses pères,
et il fut enseveli dans la Cité de David.
Le règne de David sur Israël avait duré quarante ans :
il avait régné sept ans à Hébron,
et trente-trois ans à Jérusalem.
Salomon prit possession du trône de David son père,
et sa royauté fut solidement établie.

– PAROLE du SEIGNEUR.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris







Prière de David

1 Chroniques 29 : 10 à 20, entièrement



1 Chroniques 29 : 10, 11abc, 11de et 12a, 12bcd


R/ SEIGNEUR, c’est TOI, le MAÎTRE de Tout.

Béni sois-TU, SEIGNEUR,
DIEU de notre père Israël,
depuis les siècles et pour les siècles !
R/

À TOI, SEIGNEUR, FORCE et GRANDEUR,
ÉCLAT, VICTOIRE, MAJESTÉ,
Tout, dans les Cieux et sur la Terre !
R/

À TOI, SEIGNEUR, le RÈGNE,
la PRIMAUTÉ sur l’Univers :
la RICHESSE et la GLOIRE viennent de TA FACE !
R/

C’est TOI, le MAÎTRE de Tout :
dans TA MAIN, FORCE et PUISSANCE ;
Tout, par TA MAIN, GRANDIT et S’AFFERMIT.
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Marc 6 : 7 à 13

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia. Le RÈGNE de DIEU est tout proche.
Convertissez-vous et croyez à l’Évangile. Alléluia.
(Mc 1, 15)



« IL commença à les envoyer en mission »

En ce temps-là,
JÉSUS appela les Douze ;
alors IL commença à les envoyer en mission deux par deux.
IL leur donnait autorité sur les esprits impurs,
et IL leur prescrivit de ne rien prendre pour la route,
mais seulement un bâton ;
pas de pain, pas de sac,
pas de pièces de monnaie dans leur ceinture.
« Mettez des sandales,
ne prenez pas de tunique de rechange. »
IL leur disait encore :
« Quand vous avez trouvé l’hospitalité dans une maison,
restez-y jusqu’à votre départ.
Si, dans une localité,
on refuse de vous accueillir et de vous écouter,
partez et secouez la poussière de vos pieds :
ce sera pour eux un témoignage. »
Ils partirent,
et proclamèrent qu’il fallait se convertir.
Ils expulsaient beaucoup de démons,
faisaient des onctions d’huile à de nombreux malades,
et les guérissaient.

– Acclamons la PAROLE de DIEU.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

Évangile + commentaire (audio)


Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/











Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

https://www.aelf.org/2020-02-06/romain/messe


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas




Nicolas
Nicolas
Vénérable
Vénérable

Messages : 382
Points : 745
Date d'inscription : 13/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Textes Liturgiques du jour  - Page 14 Empty Re: Textes Liturgiques du jour

Message par Nicolas le Jeu 6 Fév - 18:39

Vendredi 7 Février 2020

De la férie

4ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année A





(Première lecture)
Livre de Ben Sira le Sage (Siracide) 47 : 2 à 11


« De tout son cœur, David a chanté les Psaumes, il a aimé son CRÉATEUR »

Dans le sacrifice de communion,
on met à part la graisse des animaux offerts à DIEU ;
ainsi David a été mis à part entre les fils d’Israël.
Il a joué avec les lions comme si c’étaient des chevreaux,
et avec les ours comme avec des agneaux.
N’était-il pas tout jeune quand il a tué le géant
et supprimé la honte de son peuple,
lorsqu’il lança la pierre de sa fronde
et abattit l’arrogance de Goliath ?
Il invoqua le SEIGNEUR TRÈS-HAUT
qui a mis dans sa main la vigueur
pour supprimer le puissant guerrier
et pour exalter la force de son peuple.
C’est pourquoi on lui a fait gloire
des dizaines de milliers qu’il a tués :
on l’a célébré en bénissant le SEIGNEUR
quand on lui a donné la glorieuse couronne royale.
En effet, il a détruit les ennemis alentour,
il a anéanti ses adversaires philistins,
il a détruit leur force comme on le voit encore aujourd’hui.
Dans tout ce qu’il a fait,
il a célébré la LOUANGE DU SAINT, DU TRÈS-HAUT,
en proclamant SA GLOIRE.
De tout son cœur, il a chanté les Psaumes,
il a aimé son CRÉATEUR.
Devant l’autel, il a placé des chantres,
et leur voix rendit les mélodies plus douces ;
chaque jour ils loueront DIEU par leurs chants.
Il a donné de l’éclat aux fêtes,
il a donné une parfaite splendeur aux solennités,
pour que le SAINT NOM DU SEIGNEUR soit célébré,
et que les chants retentissent dans le sanctuaire dès le matin.
Le SEIGNEUR a enlevé les péchés de David,
IL a pour toujours exalté sa force,
IL a fondé sur lui l’ALLIANCE avec sa dynastie,
le TRÔNE DE GLOIRE d’Israël.

– PAROLE du SEIGNEUR.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris







Un roi remercie DIEU après la victoire


Du répertoire du chef de chorale. Chant appartenant au recueil de David, le serviteur du SEIGNEUR. David adressa ces paroles au SEIGNEUR quand CELUI-CI l’eut délivré de tous ses ennemis, en particulier de Saül.

Psaume 17 (18), entièrement




Psaume 17 (18) : 31 et 33a, 47 et 50, 32a et 51


R/ Béni soit DIEU, mon SAUVEUR !

Notre DIEU a des CHEMINS SANS REPROCHE,
la PAROLE DU SEIGNEUR est SANS ALLIAGE,
IL est un BOUCLIER pour qui s’abrite en LUI.
C’est le DIEU qui m’emplit de vaillance.
R/

Vive le SEIGNEUR ! Béni soit mon ROCHER !
Qu’IL triomphe, le DIEU de ma VICTOIRE.
Aussi, je TE rendrai GRÂCE parmi les peuples,
SEIGNEUR, je fêterai TON NOM.
R/

Qui est DIEU, hormis le SEIGNEUR ?
IL donne à SON ROI DE GRANDES VICTOIRES,
IL se montre FIDÈLE à SON MESSIE,
à David et sa descendance, pour toujours.
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Marc 6 : 14 à 29

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia. Heureux ceux qui ont entendu la PAROLE
dans un cœur bon et généreux,
qui LA retiennent et portent du fruit par leur persévérance. Alléluia.
(cf. Lc 8, 15)



« Celui que j’ai fait décapiter, Jean, le voilà ressuscité ! »

En ce temps-là,
comme le NOM de JÉSUS devenait célèbre,
le roi Hérode en entendit parler.
On disait :
« C’est Jean, celui qui baptisait :
il est ressuscité d’entre les morts,
et voilà pourquoi des miracles se réalisent par Lui. »
Certains disaient :
« C’est le Prophète Élie. »
D’autres disaient encore :
« C’est un Prophète comme ceux de jadis. »
Hérode entendait ces propos et disait :
« Celui que j’ai fait décapiter, Jean,
le voilà ressuscité ! »
Car c’était lui, Hérode, qui avait donné l’ordre d’arrêter Jean
et de l’enchaîner dans la prison,
à cause d’Hérodiade, la femme de son frère Philippe,
que lui-même avait prise pour épouse.
En effet, Jean lui disait :
« Tu n’as pas le droit
de prendre la femme de ton frère. »
Hérodiade en voulait donc à Jean,
et elle cherchait à le faire mourir.
Mais elle n’y arrivait pas
parce que Hérode avait peur de Jean :
il savait que c’était un homme Juste et Saint,
et il le protégeait ;
quand il l’avait entendu, il était très embarrassé ;
cependant il l’écoutait avec plaisir.
Or, une occasion favorable se présenta
quand, le jour de son anniversaire,
Hérode fit un dîner pour ses dignitaires,
pour les chefs de l’armée et pour les notables de la Galilée.
La fille d’Hérodiade fit son entrée et dansa.
Elle plut à Hérode et à ses convives.
Le roi dit à la jeune fille :
« Demande-moi ce que tu veux,
et je te le donnerai. »
Et il lui fit ce serment :
« Tout ce que tu me demanderas, je te le donnerai,
même si c’est la moitié de mon royaume. »
Elle sortit alors pour dire à sa mère :
« Qu’est-ce que je vais demander ? »
Hérodiade répondit :
« La tête de Jean, celui qui baptise. »
Aussitôt la jeune fille s’empressa de retourner auprès du roi,
et lui fit cette demande :
« Je veux que, tout de suite,
tu me donnes sur un plat la tête de Jean le Baptiste. »
Le roi fut vivement contrarié ;
mais à cause du serment et des convives,
il ne voulut pas lui opposer un refus.
Aussitôt il envoya un garde
avec l’ordre d’apporter la tête de Jean.
Le garde s’en alla décapiter Jean dans la prison.
Il apporta la tête sur un plat,
la donna à la jeune fille,
et la jeune fille la donna à sa mère.

Ayant appris cela,
les disciples de Jean vinrent prendre son corps
et le déposèrent dans un tombeau.

– Acclamons la PAROLE de DIEU.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

Évangile + commentaire (audio)


Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/









Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

https://www.aelf.org/2020-02-07/romain/messe


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas




Nicolas
Nicolas
Vénérable
Vénérable

Messages : 382
Points : 745
Date d'inscription : 13/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Textes Liturgiques du jour  - Page 14 Empty Re: Textes Liturgiques du jour

Message par Nicolas le Ven 7 Fév - 18:44

Samedi 8 Février 2020

Saint Jérome Émilien
Mort en 1537. Ancien soldat vénitien converti en captivité, il fonda en 1534 la Compagnie des Serviteurs des Pauvres pour l’éducation des enfants abandonnés.

Sainte Joséphine Bakhita, Vierge
1869-1947. Après avoir connu l’horreur de l’esclavage, cette native du Darfour devint religieuse canossienne en Italie. Canonisée en 2000, elle est la première Sainte soudanaise.

4ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année A





(Première lecture)
Premier Livre des Rois 3 : 4 à 13


« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu’il sache gouverner Ton Peuple »

En ces jours-là,
le roi Salomon se rendit à Gabaon,
qui était alors le lieu sacré le plus important,
pour y offrir un sacrifice ;
il immola sur l’autel un millier de bêtes en holocauste.
À Gabaon, pendant la nuit, le SEIGNEUR lui apparut en songe.
DIEU lui dit :
« Demande ce que Je dois te donner. »
Salomon répondit :
« TU as traité ton serviteur David, mon père,
avec une grande fidélité,
lui qui a marché en TA PRÉSENCE
dans la loyauté, la justice et la droiture de cœur envers TOI.
TU lui as gardé cette grande fidélité,
TU lui as donné un fils qui est assis maintenant sur son trône.
Ainsi donc, SEIGNEUR mon DIEU,
c’est TOI qui m’as fait roi, moi, ton serviteur,
à la place de David, mon père ;
or, je suis un tout jeune homme,
ne sachant comment se comporter,
et me voilà au milieu du peuple que TU as élu ;
c’est un peuple nombreux,
si nombreux qu’on ne peut ni l’évaluer ni le compter.
Donne à ton serviteur un cœur attentif
pour qu’il sache gouverner Ton Peuple
et discerner le bien et le mal ;
sans cela, comment gouverner Ton Peuple,
qui est si important ? »

Cette demande de Salomon plut au SEIGNEUR,
qui lui dit :
« Puisque c’est cela que tu as demandé,
et non pas de longs jours,
ni la richesse, ni la mort de tes ennemis,
mais puisque tu as demandé le discernement,
l’art d’être attentif et de gouverner,
Je fais ce que tu as demandé :
Je te donne un cœur intelligent et sage,
tel que personne n’en a eu avant toi
et que personne n’en aura après toi.
De plus, Je te donne même ce que tu n’as pas demandé,
la richesse et la gloire,
si bien que pendant toute ta vie
tu n’auras pas d’égal parmi les rois. »

– PAROLE du SEIGNEUR.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris







MYSTÈRE et MERVEILLE de la LOI de DIEU


Psaume 118 (119), entièrement



Psaume 118 (119) : 9 et 10, 11 et 12, 13 et 14


R/ SEIGNEUR, apprends-moi TES COMMANDEMENTS.

Comment, jeune, garder pur SON CHEMIN ?
En observant TA PAROLE.
De tout mon cœur, je TE cherche ;
garde-moi de fuir TES VOLONTÉS.
R/

Dans mon cœur, je conserve TES PROMESSES
pour ne pas faillir envers TOI.
TOI, SEIGNEUR, TU es béni :
apprends-moi TES COMMANDEMENTS.
R/

Je fais repasser sur mes lèvres
chaque décision de TA BOUCHE.
Je trouve dans la voie de TES EXIGENCES
plus de joie que dans toutes les richesses.
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Marc 6 : 30 à 34

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia. Mes brebis écoutent MA VOIX, dit le SEIGNEUR ;
Moi, Je les connais, et elles Me suivent. Alléluia.
(Jn 10, 27)



« Ils étaient comme des brebis sans berger »

En ce temps-là,
les Apôtres se réunirent auprès de JÉSUS,
et LUI annoncèrent tout ce qu’ils avaient fait et enseigné.
IL leur dit :
« Venez à l’écart dans un endroit désert,
et reposez-vous un peu. »
De fait, ceux qui arrivaient et ceux qui partaient étaient nombreux,
et l’on n’avait même pas le temps de manger.
Alors, ils partirent en barque
pour un endroit désert, à l’écart.
Les gens les virent s’éloigner,
et beaucoup comprirent leur intention.
Alors, à pied, de toutes les villes,
ils coururent là-bas
et arrivèrent avant eux.
En débarquant, JÉSUS vit une grande foule.
IL fut saisi de compassion envers eux,
parce qu’ils étaient comme des brebis sans berger.
Alors, IL se mit à les enseigner longuement.

– Acclamons la PAROLE de DIEU.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

Évangile + commentaire (audio)


Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/








Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

https://www.aelf.org/2020-02-08/romain/messe


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas




Nicolas
Nicolas
Vénérable
Vénérable

Messages : 382
Points : 745
Date d'inscription : 13/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Textes Liturgiques du jour  - Page 14 Empty Re: Textes Liturgiques du jour

Message par Nicolas le Sam 8 Fév - 19:25

Dimanche 9 Février 2020


5ième Dimanche du Temps Ordinaire


(Couleur liturgique : Vert )
Année A






(Première lecture)
Livre du Prophète Isaïe 58 : 7 à 10


« Ta lumière jaillira comme l’aurore »

Ainsi PARLE le SEIGNEUR :
Partage ton pain avec celui qui a faim,
accueille chez toi les pauvres sans abri,
couvre celui que tu verras sans vêtement,
ne te dérobe pas à ton semblable.
Alors ta lumière jaillira comme l’aurore,
et tes forces reviendront vite.
Devant toi marchera ta justice,
et la GLOIRE DU SEIGNEUR fermera la marche.
Alors, si tu appelles, le SEIGNEUR répondra ;
si tu cries, IL dira : « ME VOICI. »
Si tu fais disparaître de chez toi
le joug, le geste accusateur, la parole malfaisante,
si tu donnes à celui qui a faim ce que toi, tu désires,
et si tu combles les désirs du malheureux,
ta lumière se lèvera dans les ténèbres
et ton obscurité sera Lumière de midi.


– PAROLE du SEIGNEUR.



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris







Le bonheur tranquille des fidèles


Psaume 111 (112), entièrement



Psaume 111 (112) : 4 et 5, 6 et 7, 8a et 9


R/ Lumière des cœurs droits,
le juste s’est levé dans les ténèbres.


Lumière des cœurs droits, il s’est levé dans les ténèbres,
homme de justice, de tendresse et de pitié.
L’homme de bien a pitié, il partage ;
il mène ses affaires avec droiture.
R/


Cet homme jamais ne tombera ;
toujours on fera mémoire du juste.
Il ne craint pas l’annonce d’un malheur :
le cœur ferme, il s’appuie sur le SEIGNEUR.
R/


Son cœur est confiant, il ne craint pas.
À pleines mains, il donne au pauvre ;
à jamais se maintiendra sa justice,
sa puissance grandira, et sa gloire !
R/


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - :copyright: AELF, Paris


« Chants audio du Psaume 111 (112) »

Du CD, Signes :

http://www.mirari.fr/XWyu







(Deuxième lecture)
Première Lettre de Saint Paul Apôtre aux Corinthiens 2 : 1 à 5


« Je suis venu vous annoncer le MYSTÈRE DU CHRIST CRUCIFIÉ »

Frères,
quand je suis venu chez vous,
je ne suis pas venu vous annoncer le MYSTÈRE DE DIEU
avec le prestige du langage ou de la sagesse.
Parmi vous, je n’ai rien voulu connaître d’autre que JÉSUS CHRIST,
ce MESSIE CRUCIFIÉ.
Et c’est dans la faiblesse, craintif et tout tremblant,
que je me suis présenté à vous.
Mon langage, ma proclamation de l’Évangile,
n’avaient rien d’un langage de sagesse qui veut convaincre ;
mais c’est l’ESPRIT et SA PUISSANCE qui se manifestaient,
pour que votre foi repose, non pas sur la sagesse des hommes,
mais sur la PUISSANCE DE DIEU.


– PAROLE du SEIGNEUR.



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris








Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu 5 : 13 à 16

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.

MOI, JE SUIS LA LUMIÈRE du monde, dit le SEIGNEUR.
Celui qui Me suit aura la LUMIÈRE DE LA VIE.

Alléluia.
(cf. Jn 8, 12)




Vous êtes la LUMIÈRE du monde

En ce temps-là,
JÉSUS disait à Ses Disciples :
« Vous êtes le sel de la Terre.
Mais si le sel devient fade,
comment lui rendre de la saveur ?
Il ne vaut plus rien :
on le jette dehors et il est piétiné par les gens.

Vous êtes la LUMIÈRE du monde.
Une ville située sur une montagne
ne peut être cachée.
Et l’on n’allume pas une lampe
pour la mettre sous le boisseau ;
on la met sur le lampadaire,
et elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison.
De même, que votre LUMIÈRE brille devant les hommes :
alors, voyant ce que vous faites de bien,
ils rendront GLOIRE à votre PÈRE qui est aux Cieux. »


– Acclamons la PAROLE de DIEU.



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris











Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

https://www.aelf.org/2020-02-09/romain/messe


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas



Nicolas
Nicolas
Vénérable
Vénérable

Messages : 382
Points : 745
Date d'inscription : 13/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Textes Liturgiques du jour  - Page 14 Empty Re: Textes Liturgiques du jour

Message par Nicolas le Dim 9 Fév - 18:38

Lundi 10 Février 2020

Sainte Scholastique, Vierge
Morte en 543. Soeur de Saint Benoît de Nursie, elle fonda un monastère au pied du mont Cassin. Elle est considérée comme la première moniale bénédictine.

5ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Blanc )
Année A





(Première lecture)
Premier Livre des Rois 8 : 1 à 7, 9 à 13


« Les prêtres transportèrent l’Arche dans le SAINT DES SAINTS, et la NUÉE remplit la MAISON DU SEIGNEUR »

En ces jours-là,
Salomon rassembla auprès de lui à Jérusalem
les anciens d’Israël et tous les chefs des tribus,
les chefs de famille des fils d’Israël,
pour aller chercher l’Arche de l’Alliance du SEIGNEUR
dans la Cité de David, c’est-à-dire à Sion.
Tous les hommes d’Israël
se rassemblèrent auprès du roi Salomon
au septième mois, durant la fête des Tentes.
Quand tous les anciens d’Israël furent arrivés,
les prêtres se chargèrent de l’Arche.
Ils emportèrent l’Arche du SEIGNEUR et la Tente de la Rencontre
avec tous les objets sacrés qui s’y trouvaient ;
ce sont les prêtres et les lévites qui les transportèrent.
Le roi Salomon et, avec lui, toute la communauté d’Israël
qu’il avait convoquée auprès de lui devant l’Arche
offrirent en sacrifice des moutons et des bœufs :
il y en avait un si grand nombre
qu’on ne pouvait ni le compter ni l’évaluer.
Puis les prêtres transportèrent l’Arche à sa place,
dans la CHAMBRE SAINTE que l’on appelle le SAINT DES SAINTS,
sous les ailes des kéroubim.
Ceux-ci, en effet, étendaient leurs ailes
au-dessus de l’emplacement de l’Arche :
ils protégeaient l’Arche et ses barres.
Dans l’Arche, il n’y avait rien,
sinon les DEUX TABLES DE PIERRE
que Moïse y avait placées au mont Horeb,
quand le SEIGNEUR avait conclu Alliance avec les fils d’Israël,
à leur sortie du pays d’Égypte.
Quand les prêtres sortirent du sanctuaire,
la NUÉE remplit la MAISON DU SEIGNEUR,
et, à cause d’elle,
les prêtres durent interrompre le service divin :
la GLOIRE DU SEIGNEUR remplissait la MAISON DU SEIGNEUR !
Alors Salomon s’écria :
« Le SEIGNEUR déclare demeurer dans la NUÉE obscure.
Et maintenant, je t’ai construit, SEIGNEUR,
une maison somptueuse,
un lieu où TU habiteras éternellement. »

– PAROLE du SEIGNEUR.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris







Qu’il est bon, pour des frères, d’être ensemble


Chant des pèlerinages, appartenant au recueil de David.

Psaume 131 (132), entièrement




Psaume 131 (132) : 1a et 2b et 4a et 5a, 6 et 7, 9 et 10


R/ Monte, SEIGNEUR, vers le Lieu de TON REPOS, TOI, et l’Arche de TA FORCE !

Souviens-TOI, SEIGNEUR, de David,
de sa promesse au PUISSANT de Jacob :
« J’interdirai tout sommeil à mes yeux
avant d’avoir trouvé un Lieu pour le SEIGNEUR. »
R/

Voici qu’on nous l’annonce à Éphrata,
nous l’avons trouvée près de Yagar.
Entrons dans la DEMEURE DE DIEU,
prosternons-nous AUX PIEDS DE SON TRÔNE.
R/

Que Tes Prêtres soient vêtus de Justice,
que Tes Fidèles crient de joie !
Pour l’amour de David, ton serviteur,
ne repousse pas la Face de TON MESSIE.
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Marc 6 : 53 à 56

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia. JÉSUS proclamait l’Évangile du Royaume
et guérissait toute infirmité dans le peuple. Alléluia.
(cf. Mt 4, 23)



« Tous ceux qui touchèrent la frange de SON MANTEAU étaient sauvés »

En ce temps-là,
après la traversée,
abordant à Génésareth
JÉSUS et Ses Disciples accostèrent.
Ils sortirent de la barque,
et aussitôt les gens reconnurent JÉSUS :
ils parcoururent toute la région,
et se mirent à apporter les malades sur des brancards
là où l’on apprenait que JÉSUS se trouvait.
Et dans tous les endroits où IL se rendait,
dans les villages, les villes ou les campagnes,
on déposait les infirmes sur les places.
Ils LE suppliaient de leur laisser toucher
ne serait-ce que la frange de SON MANTEAU.
Et tous ceux qui LA touchèrent
étaient sauvés.

– Acclamons la PAROLE de DIEU.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

Évangile + commentaire (audio)


Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/











Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

https://www.aelf.org/2020-02-10/romain/messe


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas




Nicolas
Nicolas
Vénérable
Vénérable

Messages : 382
Points : 745
Date d'inscription : 13/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Textes Liturgiques du jour  - Page 14 Empty Re: Textes Liturgiques du jour

Message par Nicolas le Lun 10 Fév - 18:32

Mardi 11 Février 2020

NOTRE-DAME de Lourdes
En invoquant l’IMMACULÉE MÈRE de DIEU, qui se manifesta à Bernadette dans la grotte de Massabielle à Lourdes, le peuple chrétien découvre en MARIE l’image de l’Église à venir. C’est aujourd’hui la journée mondiale des malades, instituée en 1992 par le Pape Jean-Paul II.

5ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année A





(Première lecture)
Premier Livre des Rois 8 : 22 et 23, 27 à 30


« Tu as dit : “C’est ici que sera MON NOM.” Écoute donc la supplication de Ton Peuple Israël »

En ces jours-là,
lors de la consécration du Temple,
Salomon se plaça devant l’autel du SEIGNEUR,
en face de toute l’assemblée d’Israël ;
il étendit les mains vers le Ciel
et fit cette prière :
« SEIGNEUR, DIEU d’Israël,
il n’y a pas de DIEU comme TOI,
ni là-haut dans les Cieux,
ni sur la Terre ici-bas ;
car TU gardes TON ALLIANCE et TA FIDÉLITÉ envers Tes Serviteurs,
quand ils marchent devant TOI de tout leur cœur.
Est-ce que, vraiment, DIEU habiterait sur la Terre ?
Les Cieux et les Hauteurs des Cieux ne peuvent TE contenir :
encore moins cette Maison que j’ai bâtie !
Sois attentif à la prière et à la supplication de ton serviteur.
Écoute, SEIGNEUR mon DIEU, la prière et le cri
qu’il lance aujourd’hui vers TOI.
Que TES YEUX soient ouverts nuit et jour sur cette Maison,
sur ce lieu dont TU as dit :
“C’est ici que sera MON NOM.”
Écoute donc la prière que ton serviteur fera en ce lieu.
Écoute la supplication de ton serviteur et de Ton Peuple Israël,
lorsqu’ils prieront en ce lieu.
TOI, dans les Cieux où TU habites,
écoute et pardonne. »

– PAROLE du SEIGNEUR.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris







Cantique des pèlerins arrivant à Jérusalem


Du répertoire du chef de chorale. Accompagnement sur la harpe de Gat.Psaume appartenant au recueil de la confrérie de Coré.

Psaume 83 (84), entièrement




Psaume 83 (84) : 3, 4, 5 et 10, 11abcd


R/ De quel AMOUR sont aimées TES DEMEURES, SEIGNEUR, DIEU de l’Univers !

Mon âme s’épuise à désirer
les PARVIS du SEIGNEUR ;
mon cœur et ma chair sont un cri
vers le DIEU VIVANT !
R/

L’oiseau lui-même s’est trouvé une maison,
et l’hirondelle, un nid pour abriter sa couvée :
Tes autels, SEIGNEUR de l’Univers,
mon ROI et mon DIEU !
R/

Heureux les habitants de TA MAISON :
ils pourront TE chanter encore !
DIEU, vois notre BOUCLIER,
regarde le VISAGE de TON MESSIE.
R/

Oui, un jour dans TES PARVIS
en vaut plus que mille.
J’ai choisi de me tenir sur le seuil,
dans la MAISON de mon DIEU.
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Marc 7 : 1 à 13

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia. Incline mon cœur vers TES EXIGENCES ;
fais-moi la GRÂCE de TA LOI, SEIGNEUR. Alléluia.
(Ps 118, 36a.29b)



« Vous laissez de côté le COMMANDEMENT de DIEU, pour vous attacher à la tradition des hommes »

En ce temps-là,
les pharisiens et quelques scribes, venus de Jérusalem,
se réunissent auprès de JÉSUS,
et voient quelques-uns de Ses Disciples prendre leur repas
avec des mains impures, c’est-à-dire non lavées.
– Les pharisiens en effet, comme tous les Juifs,
se lavent toujours soigneusement les mains avant de manger,
par attachement à la tradition des anciens ;
et au retour du marché,
ils ne mangent pas avant de s’être aspergés d’eau,
et ils sont attachés encore par tradition
à beaucoup d’autres pratiques :
lavage de coupes, de carafes et de plats.
Alors les pharisiens et les scribes demandèrent à JÉSUS :
« Pourquoi Tes Disciples ne suivent-ils pas la tradition des anciens ?
Ils prennent leurs repas avec des mains impures. »
JÉSUS leur répondit :
« Isaïe a bien prophétisé à votre sujet, hypocrites,
ainsi qu’il est écrit :

Ce peuple M’honore des lèvres,
mais son cœur est loin de MOI.
C’est en vain qu’ils ME rendent un culte ;
les doctrines qu’ils enseignent ne sont que des préceptes humains.


Vous aussi, vous laissez de côté le COMMANDEMENT DE DIEU,
pour vous attacher à la tradition des hommes. »
IL leur disait encore :
« Vous rejetez bel et bien le COMMANDEMENT DE DIEU
pour établir votre tradition.
En effet, Moïse a dit :
Honore ton père et ta mère.
Et encore :

Celui qui maudit son père ou sa mère sera mis à mort.

Mais vous, vous dites :
Supposons qu’un homme déclare
à son père ou à sa mère :
“Les ressources qui m’auraient permis de t’aider
sont korbane , c’est-à-dire DON RÉSERVÉ À DIEU”,
alors vous ne l’autorisez plus à faire quoi que ce soit
pour son père ou sa mère ;
vous annulez ainsi la PAROLE DE DIEU
par la tradition que vous transmettez.
Et vous faites beaucoup de choses du même genre. »


– Acclamons la PAROLE de DIEU.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

Évangile + commentaire (audio)


Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/









Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

https://www.aelf.org/2020-02-11/romain/messe


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas




Nicolas
Nicolas
Vénérable
Vénérable

Messages : 382
Points : 745
Date d'inscription : 13/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Textes Liturgiques du jour  - Page 14 Empty Re: Textes Liturgiques du jour

Message par Nicolas le Mar 11 Fév - 19:27

Mercredi 12 Février 2020

De la férie

5ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année A





(Première lecture)
Premier Livre des Rois 10 : 1 à 10


« La reine de Saba vit toute la sagesse de Salomon »

En ces jours-là,
la reine de Saba avait entendu parler
de la renommée de Salomon,
qui faisait HONNEUR AU NOM DU SEIGNEUR.
Elle vint donc pour le mettre à l’épreuve
en lui proposant des énigmes.
Elle arriva à Jérusalem avec une escorte imposante :
des chameaux chargés d’aromates
et d’une énorme quantité d’or et de pierres précieuses.
Quand elle fut parvenue auprès de Salomon,
elle lui exposa les questions qu’elle avait préparées,
mais Salomon trouva réponse à tout
et ne fut arrêté par aucune difficulté.
Lorsque la reine de Saba vit toute la sagesse de Salomon,
le palais qu’il avait construit,
les plats servis à sa table, le logement de ses officiers,
la tenue du service et l’habillement des serviteurs,
ses sommeliers,
les holocaustes qu’il offrait à la MAISON DU SEIGNEUR,
elle en eut le souffle coupé, et elle dit au roi :
« Ce que j’ai entendu dire dans mon pays
sur toi et sur ta sagesse,
c’était donc vrai !
Je ne voulais pas croire ce qu’on disait,
avant de venir et de voir de mes yeux ;
mais voilà qu’on ne m’en avait pas appris la moitié !
Tu surpasses en sagesse et en magnificence
la renommée qui était venue jusqu’à moi.
Heureux tes gens,
heureux tes serviteurs que voici,
eux qui se tiennent continuellement devant toi
et qui entendent ta sagesse !
Béni soit le SEIGNEUR TON DIEU,
qui T’a montré SA BIENVEILLANCE
en te plaçant sur le trône d’Israël.
Parce que le SEIGNEUR aime Israël pour toujours,
IL t’a établi roi pour exercer le Droit et la Justice. »
Elle fit présent au roi de cent vingt lingots d’or,
d’une grande quantité d’aromates et de pierres précieuses ;
il n’est plus jamais venu une quantité d’aromates
pareille à celle que la reine de Saba
avait donnée au roi Salomon.

– PAROLE du SEIGNEUR.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris







Ne t’irrite pas du succès des méchants


Du recueil de David.

Psaume 36 (37), entièrement




Psaume 36 (37) : 5 et 6, 30 et 31, 39 et 40ac


R/ Les lèvres du juste redisent la sagesse.

Dirige ton chemin vers le SEIGNEUR,
fais-LUI confiance, et LUI, IL agira.
IL fera lever comme le jour ta justice,
et ton droit comme le plein midi.
R/

Les lèvres du juste redisent la sagesse
et sa bouche énonce le droit.
La Loi de son DIEU est dans son cœur ;
il va, sans craindre les faux pas.
R/

Le SEIGNEUR EST LE SALUT pour les justes,
leur ABRI au temps de la détresse.
Le SEIGNEUR les aide et les délivre,
car ils cherchent en LUI leur REFUGE.
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Marc 7 : 14 à 23

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia. TA PAROLE, SEIGNEUR, EST VÉRITÉ ;
dans cette VÉRITÉ, sanctifie-nous. Alléluia.
(cf. Jn 17, 17ba)



« Ce qui sort de l’homme, voilà ce qui rend l’homme impur »

En ce temps-là,
appelant de nouveau la foule, JÉSUS lui disait :
« Écoutez-Moi tous, et comprenez bien.
Rien de ce qui est extérieur à l’homme
et qui entre en lui
ne peut le rendre impur.
Mais ce qui sort de l’homme,
voilà ce qui rend l’homme impur. »

Quand IL eut quitté la foule pour rentrer à la maison,
Ses Disciples L’interrogeaient sur cette parabole.
Alors IL leur dit :
« Êtes-vous donc sans intelligence, vous aussi ?
Ne comprenez-vous pas
que tout ce qui entre dans l’homme, en venant du dehors,
ne peut pas le rendre impur,
parce que cela n’entre pas dans son cœur,
mais dans son ventre, pour être éliminé ? »
C’est ainsi que JÉSUS déclarait purs tous les aliments.

IL leur dit encore :
« Ce qui sort de l’homme,
c’est cela qui le rend impur.
Car c’est du dedans, du cœur de l’homme,
que sortent les pensées perverses :
inconduites, vols, meurtres,
adultères, cupidités, méchancetés,
fraude, débauche, envie,
diffamation, orgueil et démesure.
Tout ce mal vient du dedans,
et rend l’homme impur. »

– Acclamons la PAROLE de DIEU.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

Évangile + commentaire (audio)


Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/












Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

https://www.aelf.org/2020-02-12/romain/messe


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas




Nicolas
Nicolas
Vénérable
Vénérable

Messages : 382
Points : 745
Date d'inscription : 13/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Textes Liturgiques du jour  - Page 14 Empty Re: Textes Liturgiques du jour

Message par Nicolas le Mer 12 Fév - 18:14

Jeudi 13 Février 2020

De la férie

5ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année A





(Première lecture)
Premier Livre des Rois 11 : 4 à 13


« Puisque tu n’as pas gardé mon alliance, je vais t’enlever le royaume. Mais je laisserai une tribu à ton fils, à cause de David »

Salomon vieillissait ; ses femmes le détournèrent vers d'autres dieux, et son cœur n'était plus tout entier au SEIGNEUR, comme l'avait été celui de son père David.
Salomon prit part au culte d'Astarté, la divinité des Sidoniens, et à celui de Milcom, l'idole des Ammonites. Il fit ce qui est mal aux Yeux du SEIGNEUR, et il ne LUI obéit pas aussi parfaitement que son père David. Il construisit alors, sur la montagne à l'est de Jérusalem, un sanctuaire pour Camosh, le dieu de Moab, et un autre pour Milcom, le dieu des Ammonites. Il en fit d'autres pour permettre à toutes ses femmes étrangères
d'offrir de l'encens et des sacrifices à leurs dieux.
Le SEIGNEUR s'irrita contre Salomon parce qu'il s'était détourné du SEIGNEUR DIEU d'Israël. Pourtant, CELUI-CI lui était apparu deux fois, et lui avait défendu de suivre d'autres dieux ; mais Salomon avait désobéi.
Le SEIGNEUR lui déclara :
« Puisque tu t'es conduit de cette manière, puisque tu n'as pas gardé Mon Alliance
ni observé Mes Prescriptions, Je vais t'enlever le royaume et le donner à l'un de tes serviteurs. Seulement, à cause de ton père David, je ne ferai pas cela durant ta vie ; c'est de la main de ton fils que j'enlèverai le royaume. Et encore, Je ne lui enlèverai pas tout, Je laisserai une tribu à ton fils, à cause de mon serviteur David et de Jérusalem, la ville que J'ai choisie. »

– PAROLE du SEIGNEUR.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris







Infidélité d’Israël, fidélité de DIEU


[Psaume 105 (106), entièrement]


Psaume 105 (106) : 3et4ab, 6et35, 36et37, 39et40

R/ Souviens-TOI de nous, SEIGNEUR,
dans TA BIENVEILLANCE pour Ton Peuple.


Heureux qui pratique la justice,
qui observe le droit en tout temps !
Souviens-TOI de moi, SEIGNEUR,
dans Ta Bienveillance pour Ton Peuple.
R/

Avec nos pères, nous avons péché,
nous avons failli et renié.
Ils allaient se mêler aux païens,
ils apprennaient leur manière d'agir.
R/

Alors ils ont servi leurs idoles,
et pour eux c'était un piège :
ils offraient leurs fils et leurs filles
en sacrifice aux démons.
R/

De telles pratiques les souillaient ;
ils se prostituaient par de telles actions.
Et le SEIGNEUR prit feu contre Son Peuple :
Ses Héritiers LUI firent horreur.
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Marc 7 : 24à30

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia. Accueillons humblement
la Parole semée en nous :
c'est Elle qui peut nous sauver. Alléluia. (cf. Jc 1, 21)



« Les petits chiens, sous la table, mangent bien les miettes des petits enfants ! »

JÉSUS se rendit dans la région de Tyr.
IL était entré dans une maison, et IL voulait que personne ne sache qu'IL était là ; mais IL ne réussit pas à se cacher. En effet, la mère d'une petite fille possédée par un esprit mauvais avait appris Sa Présence, et aussitôt elle vint se jeter à Ses Pieds. Cette femme était païenne, de nationalité syro-phénicienne, et elle LUI demandait d'expulser le démon hors de sa fille.
IL lui dit :
« Laisse d'abord les enfants manger à leur faim, car il n'est pas bien de prendre le pain des enfants pour le donner aux petits chiens. »
Mais elle LUI répliqua :
« C'est vrai, SEIGNEUR, mais les petits chiens, sous la table, mangent les miettes des petits enfants. »
Alors IL lui dit :
« À cause de cette parole, va : le démon est sorti de ta fille. »
Elle rentra à la maison, et elle trouva l'enfant étendue sur le lit : le démon était sorti d'elle.

– Acclamons la PAROLE de DIEU.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

Évangile + commentaire (audio)


Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/












Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

https://www.aelf.org/2020-02-13/romain/messe

Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas




Nicolas
Nicolas
Vénérable
Vénérable

Messages : 382
Points : 745
Date d'inscription : 13/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Textes Liturgiques du jour  - Page 14 Empty Re: Textes Liturgiques du jour

Message par Nicolas le Ven 14 Fév - 18:34

Samedi 15 Février 2020

Bienheureuse VIERGE MARIE
Les Samedis du Temps Ordinaire où il n’y a pas de mémoire obligatoire, on peut faire mémoire de la VIERGE MARIE, selon une tradition qui honore la foi et l’espérance sans défaut de MARIE le Samedi Saint.


De la férie

5ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année A





(Première lecture)
Premier Livre des Rois 12 : 26 à 32 ; 13 : 33 et 34


« Jéroboam fit fabriquer deux veaux en or »

Quand Jéroboam fut devenu roi des dix tribus d'Israël, il se dit :
« Maintenant, le royaume risque fort de se rallier de nouveau à la maison de David. Si le peuple continue de monter à Jérusalem pour offrir des sacrifices dans le Temple du SEIGNEUR, le cœur de ce pays reviendra vers son souverain, Roboam, roi de Juda, le fils de Salomon, et l'on me tuera. »
Après avoir tenu conseil, Jéroboam fit fabriquer deux veaux en or, et il déclara au peuple :
« Voilà trop longtemps que vous montez à Jérusalem ! Israël, voici tes dieux, qui t'ont fait monter du pays d'Égypte. »
Il plaça l'un des deux veaux à Béthel, l'autre à Dane, et ce fut un grand péché.

Le peuple conduisit en procession celui qui allait à Dane. Jéroboam y établit un temple illégitime. Il institua des prêtres pris n'importe où, et qui n'étaient pas des descendants de Lévi. Jéroboam célébra la fête le quinzième jour du huitième mois, fête pareille à celle que l'on célébrait en Juda, et il monta à l'autel. Il fit de même à Béthel en offrant des sacrifices aux veaux qu'il avait fabriqués ; il établit à Béthel les prêtres illégitimes qu'il avait institués.

Jéroboam persévéra dans sa mauvaise conduite ; il continua d'instituer des prêtres illégitimes, des gens pris n'importe où : il donnait l'investiture à tous ceux qui le désiraient, pour en faire des prêtres illégitimes. Tout cela fit tomber dans le péché la maison de Jéroboam, entraîna sa ruine et provoqua sa disparition de la surface de la Terre.

– PAROLE du SEIGNEUR.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris







Infidélité d’Israël, Fidélité de DIEU

[Psaume 105 (106), entièrement]


Psaume 105 (106) : 6et7b, 19et20, 21et22

R/ Souviens-TOI de nous, SEIGNEUR,
dans TA BIENVEILLANCE pour Ton Peuple.


Avec nos pères, nous avons péché,
nous avons failli et renié.
En Égypte, nos pères ont méconnu Tes Miracles,
oublié l'abondance de Tes Grâces.
R/

À l'Horeb ils fabriquèrent un veau,
ils adorèrent un objet en métal :
ils échangeaient ce qui était leur gloire
pour l'image d'un taureau, d'un ruminant.
R/

Ils oubliaient le DIEU qui les sauve,
qui avait fait des prodiges en Égypte,
des miracles au pays de Cham,
des actions terrifiantes sur la mer Rouge.
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Marc 8 : 1 à 10

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia. L’homme ne vit pas seulement de pain,
mais de toute PAROLE qui sort de la BOUCHE DE DIEU. Alléluia. (Mt 4, 4b)



« Les gens mangèrent et furent rassasiés »

En ces jours-là, comme il y avait de nouveau une grande foule de gens, et qu'ils n'avaient pas de quoi manger, JÉSUS appelle à LUI Ses Disciples et leur dit :
« J'ai pitié de cette foule, car depuis trois jours déjà ils sont avec Moi, et n'ont rien à manger. Si Je les renvoie chez eux à jeun, ils vont défaillir en route ; or, quelques-uns d'entre eux sont venus de loin. »
Ses Disciples LUI répondirent :
« Où donc pourra-t-on trouver du pain pour qu'ils en mangent à leur faim, dans ce désert ? »
IL leur demanda :
« Combien de pains avez-vous ? »
Ils LUI dirent : « Sept. »
Alors IL ordonna à la foule de s'asseoir par terre.
Puis, prenant les sept pains et rendant Grâce, IL les rompit, et IL les donnait à Ses Disciples pour que ceux-ci les distribuent ; et ils les distribuèrent à la foule.
On avait aussi quelques petits poissons.
IL les bénit et les fit distribuer aussi.
Ils mangèrent à leur faim, et, des morceaux qui restaient, on ramassa sept corbeilles.
Or, ils étaient environ quatre mille.
Puis JÉSUS les renvoya.
Aussitôt, montant dans la barque avec Ses Disciples, IL alla dans la région de Dalmanoutha.

– Acclamons la PAROLE de DIEU.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

Évangile + commentaire (audio)


Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/











Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

https://www.aelf.org/2020-02-15/romain/messe

Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas




Nicolas
Nicolas
Vénérable
Vénérable

Messages : 382
Points : 745
Date d'inscription : 13/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Textes Liturgiques du jour  - Page 14 Empty Re: Textes Liturgiques du jour

Message par Nicolas le Sam 15 Fév - 19:40

Dimanche 16 Février 2020


6ième Dimanche du Temps Ordinaire


(Couleur liturgique : Vert )
Année A






(Première lecture)
Livre de Ben Sira le Sage 15 : 15 à 20


« IL n’a commandé à personne d’être impie »

Si tu le veux, tu peux observer les commandements,
il dépend de ton choix de rester fidèle.
Le SEIGNEUR a mis devant toi l’eau et le feu :
étends la main vers ce que tu préfères.
La vie et la mort sont proposées aux hommes,
l’une ou l’autre leur est donnée selon leur choix.
Car LA SAGESSE DU SEIGNEUR EST GRANDE,
FORT EST SON POUVOIR, ET IL VOIT TOUT.
SES REGARDS sont tournés vers ceux qui LE craignent,
IL connaît toutes les actions des hommes.
IL n’a commandé à personne d’être impie,
IL n’a donné à personne la permission de pécher.


– PAROLE du SEIGNEUR.



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris







MYSTÈRE et MERVEILLE de la LOI de DIEU


Psaume 118 (119), entièrement



Psaume 118 (119) : 1 et 2, 4 et 5, 17 et 18, 33 et 34


R/ Heureux ceux qui marchent
suivant LA LOI DU SEIGNEUR !


Heureux les hommes intègres dans leurs voies
qui marchent suivant LA LOI DU SEIGNEUR !
Heureux ceux qui gardent SES EXIGENCES,
ils LE cherchent de tout cœur !
R/


TOI, TU promulgues des PRÉCEPTES
à observer entièrement.
Puissent mes voies s’affermir
à observer TES COMMANDEMENTS !
R/


Sois bon pour ton serviteur, et je vivrai,
j’observerai TA PAROLE.
Ouvre mes yeux,
que je contemple LES MERVEILLES DE TA LOI.
R/


Enseigne-moi, SEIGNEUR, LE CHEMIN DE TES ORDRES ;
à les garder, j’aurai ma récompense.
Montre-moi comment garder TA LOI,
que je l’observe de tout cœur.
R/


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - :copyright: AELF, Paris


« Chants audio du Psaume 118 (119) »

Du CD, Signes :

http://www.mirari.fr/MHG2







(Deuxième lecture)
Première Lettre de Saint Paul Apôtre aux Corinthiens 2 : 6 à 10


« La SAGESSE QUE DIEU avait prévue dès avant les siècles pour nous donner la gloire »

Frères,
c’est bien de sagesse que nous parlons
devant ceux qui sont adultes dans la foi,
mais ce n’est pas la sagesse de ce monde,
la sagesse de ceux qui dirigent ce monde
et qui vont à leur destruction.
Au contraire, ce dont nous parlons,
c’est de LA SAGESSE DU MYSTÈRE DE DIEU,
SAGESSE TENUE CACHÉE,
établie par LUI dès avant les siècles,
pour nous donner la gloire.
Aucun de ceux qui dirigent ce monde ne L’a connue,
car, s’ils L’avaient connue,
ils n’auraient jamais crucifié le SEIGNEUR DE GLOIRE.
Mais ce que nous proclamons, c’est, comme dit l’Écriture :

ce que l’œil n’a pas vu,
ce que l’oreille n’a pas entendu,
ce qui n’est pas venu à l’esprit de l’homme,
ce que DIEU a préparé pour ceux dont IL EST AIMÉ.


Et c’est à nous que DIEU, PAR L’ESPRIT, en a fait la RÉVÉLATION.
Car l’ESPRIT scrute le fond de toutes choses,
même LES PROFONDEURS DE DIEU.


– PAROLE du SEIGNEUR.



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris








Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu 5 : 17 à 37

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.

TU ES BÉNI, PÈRE,
SEIGNEUR DU CIEL ET DE LA TERRE,
TU as révélé aux tout-petits
les Mystères du Royaume !

Alléluia.
(cf. Mt 11, 25)




Il a été dit aux Anciens. Eh bien ! Moi, Je vous dis

En ce temps-là,
JESUS disait à Ses Disciples :
« Ne pensez pas que Je sois venu abolir la Loi ou les Prophètes :
Je ne suis pas venu abolir, mais accomplir.
AMEN, Je vous le dis :
Avant que le ciel et la Terre disparaissent,
pas un seul iota, pas un seul trait ne disparaîtra de la Loi
jusqu’à ce que tout se réalise.
Donc, celui qui rejettera
un seul de ces plus petits commandements,
et qui enseignera aux hommes à faire ainsi,
sera déclaré le plus petit dans le Royaume des Cieux.
Mais celui qui les observera et les enseignera,
celui-là sera déclaré grand dans le Royaume des Cieux.
Je vous le dis en effet :
Si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des pharisiens,
vous n’entrerez pas dans le Royaume des Cieux.

Vous avez appris qu’il a été dit aux anciens :

Tu ne commettras pas de meurtre,

et si quelqu’un commet un meurtre,
il devra passer en jugement.
Eh bien ! Moi, Je vous dis :
Tout homme qui se met en colère contre son frère
devra passer en jugement.
Si quelqu’un insulte son frère,
il devra passer devant le tribunal.
Si quelqu’un le traite de fou,
il sera passible de la géhenne de feu.
Donc, lorsque tu vas présenter ton offrande à l’autel,
si, là, tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi,
laisse ton offrande, là, devant l’autel,
va d’abord te réconcilier avec ton frère,
et ensuite viens présenter ton offrande.
Mets-toi vite d’accord avec ton adversaire
pendant que tu es en chemin avec lui,
pour éviter que ton adversaire ne te livre au juge,
le juge au garde,
et qu’on ne te jette en prison.
AMEN, Je te le dis :
tu n’en sortiras pas
avant d’avoir payé jusqu’au dernier sou.

Vous avez appris qu’il a été dit :

Tu ne commettras pas d’adultère.

Eh bien ! Moi, Je vous dis :
Tout homme qui regarde une femme avec convoitise
a déjà commis l’adultère avec elle dans son cœur.
Si ton œil droit entraîne ta chute,
arrache-le
et jette-le loin de toi,
car mieux vaut pour toi perdre un de tes membres
que d’avoir ton corps tout entier jeté dans la géhenne.
Et si ta main droite entraîne ta chute,
coupe-la
et jette-la loin de toi,
car mieux vaut pour toi perdre un de tes membres
que d’avoir ton corps tout entier qui s’en aille dans la géhenne.
Il a été dit également :

Si quelqu’un renvoie sa femme,
qu’il lui donne un acte de répudiation.


Eh bien ! Moi, Je vous dis :
Tout homme qui renvoie sa femme,
sauf en cas d’union illégitime,
la pousse à l’adultère ;
et si quelqu’un épouse une femme renvoyée,
il est adultère.

Vous avez encore appris qu’il a été dit aux anciens :

Tu ne manqueras pas à tes serments,
mais tu t’acquitteras de tes serments envers le SEIGNEUR.


Eh bien ! Moi, Je vous dis de ne pas jurer du tout,
ni par le Ciel, car c’est le TRONE DE DIEU,
ni par la Terre, car elle est SON MARCHEPIED,
ni par Jérusalem, car elle est la Ville du GRAND ROI.
Et ne jure pas non plus sur ta tête,
parce que tu ne peux pas
rendre un seul de tes cheveux blanc ou noir.
Que votre parole soit ‘oui’, si c’est ‘oui’,
‘non’, si c’est ‘non’.
Ce qui est en plus
vient du Mauvais. »


– Acclamons la PAROLE de DIEU.



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris











Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

https://www.aelf.org/2020-02-16/romain/messe


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas



Nicolas
Nicolas
Vénérable
Vénérable

Messages : 382
Points : 745
Date d'inscription : 13/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Textes Liturgiques du jour  - Page 14 Empty Re: Textes Liturgiques du jour

Message par Nicolas le Dim 16 Fév - 18:29

Lundi 17 Février 2020

Les Sept Saints fondateurs de l’ordre des Servites de MARIE
Au XIII ième siècle, sept jeunes riches Florentins renoncèrent à leurs biens et se retirèrent sur le Mont Senario pour fonder l’ordre des Servites ou Serviteurs de MARIE.

6ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année A





(Première lecture)
Commencement de la Lettre de Saint Jacques 1 : 1 à 11


« La vérification de votre foi produit l’endurance, pour que vous soyez parfaits et intègres »

Moi, Jacques, Serviteur de DIEU et du SEIGNEUR JÉSUS CHRIST, je vous salue joyeusement, vous qui appartenez aux douze tribus d'Israël dispersées dans le monde.
Mes frères, quand vous butez sur toute sorte d'épreuves, pensez que c'est une grande joie. Car l'épreuve, qui vérifie la qualité de votre foi, produit en vous la persévérance, et la persévérance doit vous amener à une conduite parfaite ; ainsi vous serez vraiment parfaits, il ne vous manquera rien.
Mais s'il manque à l'un de vous la Sagesse, qu'il La demande à DIEU : LUI qui donne à tous avec simplicité et sans faire de reproches, IL La lui donnera.
Mais qu'il demande avec foi, sans la moindre hésitation, car celui qui hésite est semblable au va-et-vient des flots de la mer agités par le vent.
Qu'il ne s'imagine pas, cet homme-là, qu'il recevra du SEIGNEUR quoi que ce soit, s'il est partagé, instable dans tout ce qu'il fait.
Parmi les frères, l'homme de basse condition pourra s'enorgueillir de ce que DIEU l'élève, et le riche de ce que DIEU l'abaisse, car il passera comme l'herbe en fleur.
Quand le soleil est monté, avec sa chaleur brûlante, l'herbe a séché, sa fleur est tombée, et l'éclat de sa beauté s'en est allé ; ainsi le riche se flétrira avec toutes ses entreprises.

– PAROLE du SEIGNEUR.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris







Mystère et Merveille de la Loi de DIEU



[Psaume 118 (119), entièrement]



Psaume 118 (119) : 67et68, 71et72, 75et76


R/ Que vienne à moi Ta Tendresse, SEIGNEUR, et je vivrai.

Avant d'avoir souffert, je m'égarais ;
maintenant, j'observe Tes Ordres.
TOI, TU es Bon, TU fais du Bien :
apprends-moi Tes Commandements.
R/

C'est pour mon bien que j'ai souffert,
ainsi, ai-je appris Tes Commandements.
Mon bonheur, c'est la Loi de Ta Bouche,
plus qu'un monceau d'or ou d'argent.
R/

SEIGNEUR, je le sais, Tes Décisions sont Justes ;
TU es Fidèle quand TU m'éprouves.
Que j'aie pour consolation Ton Amour
selon Tes Promesses à Ton Serviteur !
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Marc 8 : 11 à 13

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia. Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie, dit le Seigneur.
Personne ne va vers le Père sans passer par moi. Alléluia. (Jn 14, 6)



« Pourquoi cette génération cherche-t-elle un signe ? »

Les pharisiens survinrent et se mirent à discuter avec JÉSUS : pour LE mettre à l'épreuve, ils LUI demandaient un signe venant du Ciel.
JÉSUS soupira au plus profond de LUI-Même et dit :
« Pourquoi cette génération demande-t-elle un signe ? Amen, Je vous le déclare : aucun signe ne sera donné à cette génération. »
Puis IL les quitta, remonta en barque, et IL partit vers l'autre rive.

– Acclamons la PAROLE de DIEU.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

Évangile + commentaire (audio)


Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/










Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

https://www.aelf.org/2020-02-17/romain/messe

Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas


Nicolas
Nicolas
Vénérable
Vénérable

Messages : 382
Points : 745
Date d'inscription : 13/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Textes Liturgiques du jour  - Page 14 Empty Re: Textes Liturgiques du jour

Message par Nicolas le Lun 17 Fév - 18:46

Mardi 18 Février 2020

De la férie

6ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année A





(Première lecture)
Lettre de Saint Jacques 1 : 12 à 18


« Dieu ne tente personne »

Heureux l'homme qui supporte l'épreuve avec persévérance, car, une fois vérifiée sa qualité, il recevra la couronne de la vie comme la récompense promise à ceux qui aiment DIEU.
Dans l'épreuve de la tentation, que personne ne dise : « Ma tentation vient de DIEU.»
DIEU en effet ne peut être tenté de faire le mal, et LUI-MÊME ne tente personne. Chacun est tenté par ses propres désirs qui l'entraînent et le séduisent. Puis le désir engendre et met au monde le péché, et le péché, parvenu à sa maturité, enfante la mort.
Ne vous y trompez pas, frères bien-aimés, les Dons les Meilleurs, les Présents Merveilleux, viennent d'en Haut, ils descendent tous d'auprès du PÈRE de toutes les Lumières, LUI qui n'est pas, comme les astres, sujet au mouvement périodique ni aux éclipses passagères.
IL a voulu nous donner la Vie par Sa Parole de Vérité, pour faire de nous les premiers appelés de toutes Ses Créatures.

– PAROLE du SEIGNEUR.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris







DIEU vengeur de l’injustice



[Psaume 93 (94), entièrement]



Psaume 93 (94) : 12et13, 14et15, 18et18


R/ Heureux l'homme que TU châties, SEIGNEUR.

Heureux l'homme que TU châties, SEIGNEUR,
celui que TU enseignes par Ta Loi,
pour le garder en paix aux jours de malheur,
tandis que se creuse la fosse de l'impie.
R/

Car le SEIGNEUR ne délaisse pas Son Peuple,
IL n'abandonne pas Son Domaine :
on jugera de nouveau selon la justice ;
tous les hommes droits applaudiront.
R/

Quand je dis : « Mon pied trébuche ! »
Ton Amour, SEIGNEUR, me soutient.
Quand d'innombrables soucis m'envahissent,
TU me réconfortes et me consoles.
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Marc 8 : 14 à 21

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia. Si quelqu’un M’aime, il gardera MA PAROLE, dit le SEIGNEUR ;
MON PERE l’aimera, et nous viendrons vers LUI. Alléluia. (Jn 14, 23)



« Prenez garde au levain des pharisiens et au levain d’Hérode ! »

Les Disciples avaient oublié de prendre du pain, et ils n'avaient qu'un seul pain avec eux dans la barque.
JÉSUS leur faisait cette recommandation : « Attention ! Prenez garde au levain des pharisiens et à celui d'Hérode ! »
Ils discutaient entre eux sur ce manque de pain.
IL s'en aperçoit et leur dit : « Pourquoi discutez-vous sur ce manque de pain ? Vous ne voyez pas ? Vous ne comprenez pas encore ? Vous avez le cœur aveuglé ? Vous avez des yeux et vous ne regardez pas, vous avez des oreilles et vous n'écoutez pas ? Vous ne vous rappelez pas ? Quand J'ai rompu les cinq pains pour cinq mille hommes, combien avez-vous ramassé de paniers pleins de morceaux ? »
Ils LUI répondirent : « Douze.
— Et quand J'en ai rompu sept pour quatre mille, combien avez-vous rempli de corbeilles en ramassant les morceaux ? »
Ils LUI répondirent : « Sept. »
IL leur disait : « Vous ne comprenez pas encore ? »

– Acclamons la PAROLE de DIEU.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

Évangile + commentaire (audio)


Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/








Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

https://www.aelf.org/2020-02-18/romain/messe

Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas


Nicolas
Nicolas
Vénérable
Vénérable

Messages : 382
Points : 745
Date d'inscription : 13/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Textes Liturgiques du jour  - Page 14 Empty Re: Textes Liturgiques du jour

Message par Nicolas Hier à 18:57

Mercredi 19 Février 2020

De la férie

6ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année A





(Première lecture)
Livre de Saint Jacques 1 : 19à27


Accueillir la Parole de DIEU et la mettre en pratique

Frères bien-aimés, chacun devrait être toujours prêt à écouter, lent à parler, lent à se mettre en colère, car la colère de l'homme n'accomplit pas ce que DIEU attend du juste.
C'est pourquoi vous devez rejeter tout ce qui salit, tout ce qu'il vous reste de méchanceté, pour accueillir humblement la Parole de DIEU semée en vous ; elle est capable de vous sauver.
Mettez la Parole en application, ne vous contentez pas de L'écouter : ce serait vous faire illusion.
Car écouter la Parole sans La mettre en application, c'est ressembler à un homme qui se regarde dans une glace, et qui, aussitôt après, s'en va en oubliant de quoi il avait l'air.
Au contraire, l'homme qui se penche sur la Loi Parfaite, celle de la liberté, et qui s'y tient, celui qui ne L'écoute pas pour L'oublier, mais L'applique dans ses actes, heureux sera-t-il d'agir ainsi.
Si quelqu'un croit être un homme religieux, alors qu'il ne sait pas mettre un frein à sa langue, il se trompe lui-même, sa religion ne mène à rien.
Devant DIEU notre PÈRE, la manière pure et irréprochable de pratiquer la religion, c'est de venir en aide aux orphelins et aux veuves dans leur malheur, et de se garder propre au milieu du monde.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris







Ce que DIEU demande à Ses Fidèles

Psaume appartenant au recueil de David.
[Psaume 14 (15), entièrement]


Psaume 14 (15) : 1a et 2, 3bc et 4ab, 4d et 5

R/ Le juste habitera Ta Maison, SEIGNEUR.

SEIGNEUR, qui séjournera sous Ta Tente ?
Celui qui se conduit parfaitement,
qui agit avec justice
et dit la vérité selon son cœur.
R/

Il ne fait pas de tort à son frère
et n'outrage pas son prochain.
À ses yeux, le réprouvé est méprisable
mais il honore les Fidèles du SEIGNEUR.
R/

Il ne reprend pas sa parole.
Il prête son argent sans intérêt,
n'accepte rien qui nuise à l'innocent.
Qui fait ainsi demeure inébranlable.
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Marc 8 : 22à26

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia. Chante, ô mon âme, la Louange du SEIGNEUR : IL ouvre les yeux des aveugles, IL redresse les accablés. Alléluia. (Ps 145, 1.08)



Le signe de l'aveugle à qui JÉSUS rend la vue

JÉSUS et Ses Disciples arrivent à Bethsaïde. On LUI amène un aveugle et on LE supplie de le toucher.
JÉSUS prit l'aveugle par la main et le conduisit hors du village. IL lui mit de la salive sur les yeux et lui imposa les mains. IL lui demandait : « Est-ce que tu vois quelque chose ? »
Ayant ouvert les yeux, l'homme disait : « Je vois les gens, ils ressemblent à des arbres, et ils marchent. »
Puis JÉSUS, de nouveau, imposa les mains sur les yeux de l'homme ; celui-ci se mit à voir normalement, il se trouva guéri, et il distinguait tout avec netteté.
JÉSUS le renvoya chez lui en disant : « Ne rentre même pas dans le village. »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

Évangile + commentaire (audio)


Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/











Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

https://www.aelf.org/2020-02-19/romain/messe

Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas




Nicolas
Nicolas
Vénérable
Vénérable

Messages : 382
Points : 745
Date d'inscription : 13/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Textes Liturgiques du jour  - Page 14 Empty Re: Textes Liturgiques du jour

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 14 sur 14 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14

Revenir en haut


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum