Le Deal du moment : -85%
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
Voir le deal
22.95 €
Le Deal du moment : -23%
TV QLED Samsung QE65Q65R 2019
Voir le deal
999 €

Quelle place pour la femme dans le royalisme ?

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

La place de la femme dans une monarchie est-elle pour vous :

Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 Vote_lcap64%Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 Vote_rcap 64% 
[ 7 ]
Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 Vote_lcap27%Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 Vote_rcap 27% 
[ 3 ]
Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 Vote_lcap9%Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 Vote_rcap 9% 
[ 1 ]
 
Total des votes : 11
 

Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 Empty Re: Quelle place pour la femme dans le royalisme ?

Message par Terrestre le Ven 6 Déc - 23:44

Trinité en fait ce qui est gênant, ce n'est pas que certaines petites filles aient des comportements plutôt "garçon", c'est différent qu'une fille s'identifie aux garçons et aspire à devenir un homme, que de considérer qu'une fille doive s'intéresser au ménage et au pouponnage tandis que si elle aime d'autres jeux ça la classe "garçon manquée" malgré elle).
Je comprend très bien ce que vous voulez dire même si pour ma part j'aimais autant mes poupées que mes dinosaures Razz
Je rejoins pour le coup plutôt Florence-Yvonne, je trouve cela très pervers de la part des adultes de vouloir conditionner les petits garçons à être des sacrifiables (la guerre) et les petites filles à être des sacrifiées (condamnée à s'effacer pour gérer seules un effort de guerre et vie familiale sans le mari, puisqu'on leur apprend que c'est elles qui doivent "tout faire" à la maison...)
Je trouve ça très révélateur voire prophétique de ce qui nous attend, ce que qu'on veut faire de nous. Pas besoin d'avoir inventé la poudre pour comprendre...

Il faut faire bien attention à ne pas mélanger les deux, ce conditionnement là n'est pas la définition de la différence garçon fille, c'est plutôt l'attitude de l'enfant qui va chercher à s'identifier aux hommes ou aux femmes de la famille, dans lequel de ces deux environnement est-ce qu'il va chercher à grandir, vis à vis des hommes ou des femmes? En bref auprès de qui l'enfant cherche-t-il à devenir un homme, une femme, (voire parfois à l'opposé de son sexe biologique). C'est plus subtil au niveau des comportements ce genre de différence, il ne s'agit pas de préférences de jouets ou de vêtements. Par exemple avec qui l'enfant se sent-il plutôt en compétition?

Eh oui cher Hervé il ne faut pas oublier que les femmes arrivent le plus souvent très bien à exercer leur pouvoir sans toutefois n'avoir aucun titre pour cela! En clair on ne leur donne pas de légitimité en terme de grade, pourtant elles arrivent à exercer une forme de pouvoir quand même. C'est un pouvoir différent de celui des hommes. A mon sens l'exemple le plus frappant de ce fait c'est quand le Christ appelle Marie "femme" (il aurait pu l'appeler Mère, ou Marie)... Car "Femme" est un grade en soi, Jesus n'étais pas irrespectueux en disant ça Razz Dès que vous cessez d'être fillette, vous êtes femme, et avec la capacité d'être enceinte vous devenez votre forme la plus aboutie de vous même sans avoir rien à faire (même si ça n'empêche pas d'accomplir des choses également), tandis que les hommes eux, ne pouvant vivre la grossesse, devront davantage s'accomplir par des faits, par la conquête de quelque chose, devront plutôt chercher la reconnaissance parmi leurs pairs, et se trouver une place dans une sorte de hiérarchie...
Ça peut sembler un peu animal, un peu primaire, mais telle est notre nature humaine et si contempler des fleurs coupées est très joli, il ne faut pas oublier comment les racines sont faites si on veut comprendre ce qu'est une fleur.

Ce serait si bien que les femmes cessent de se forcer courir après ces accomplissements plus visibles propres aux hommes et si elles prenaient simplement conscience qu'en étant seulement elles, elles ont un pouvoir immense, et surtout qu'elles cessent de se sentir illégitimes à en faire usage... Et puis qu'elles apprennent les arts martiaux aussi, un peu d'indépendance en terme de sécurité ne fait de mal à personne clown
Terrestre
Terrestre
Vénérable
Vénérable

Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 A4vico12
Messages : 610
Points : 763
Date d'inscription : 19/11/2019

Revenir en haut Aller en bas

Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 Empty Re: Quelle place pour la femme dans le royalisme ?

Message par Trinité le Sam 7 Déc - 1:18

Terrestre a écrit:Trinité en fait ce qui est gênant, ce n'est pas que certaines petites filles aient des comportements plutôt "garçon", c'est différent qu'une fille s'identifie aux garçons et aspire à devenir un homme, que de considérer qu'une fille doive s'intéresser au ménage et au pouponnage tandis que si elle aime d'autres jeux ça la classe "garçon manquée" malgré elle).
Je comprend très bien ce que vous voulez dire même si pour ma part j'aimais autant mes poupées que mes dinosaures Razz
Je rejoins pour le coup plutôt Florence-Yvonne, je trouve cela très pervers de la part des adultes de vouloir conditionner les petits garçons à être des sacrifiables (la guerre) et les petites filles à être des sacrifiées (condamnée à s'effacer pour gérer seules un effort de guerre et vie familiale sans le mari, puisqu'on leur apprend que c'est elles qui doivent "tout faire" à la maison...)
Je trouve ça très révélateur voire prophétique de ce qui nous attend, ce que qu'on veut faire de nous. Pas besoin d'avoir inventé la poudre pour comprendre...


.
 
Bonsoir Terrestre,

Dans ma réflexion, et à partir de l'exemple que j'avais dans ma famille, il ne s'agissait nullement d'une obligation, relative aux petits garçons et petites filles mais d'un constat!
En l'occurrence, n'en déplaise à certains sur ce forum et depuis les années 60 ces étiquettes filles et garçons ont tendance à disparaitre. En l'occurrence on voit de plus en plus de femmes affectées à des métiers (soi-disant...) masculins, et de plus en plus d'hommes qui partagent les tâches ménagères...ce qui n'était certainement pas le cas dans les années antérieures à la guerre 40...
En l'espèce, il y a, à cet égard beaucoup moins de conditionnement que par le passé, depuis la libération de la femme , ce qui va faire hurler beaucoup d'entre vous! Very Happy
Trinité
Trinité
Vénérable
Vénérable

Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 A2chev10
Messages : 383
Points : 791
Date d'inscription : 03/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 Empty Re: Quelle place pour la femme dans le royalisme ?

Message par Trinité le Sam 7 Déc - 1:21

Pour moi et comme Bryand, ce sera également mon dernier post!

Je vous laisse débattre des moyens d'accéder à votre royauté! Laughing
Trinité
Trinité
Vénérable
Vénérable

Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 A2chev10
Messages : 383
Points : 791
Date d'inscription : 03/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 Empty Re: Quelle place pour la femme dans le royalisme ?

Message par Trinité le Sam 7 Déc - 1:23

Trinité a écrit:Pour moi et comme Bryand, ce sera également mon dernier post!

Je vous laisse débattre des moyens d'accéder à votre royauté! Laughing
Vous allez être en famille!

Quelle joie! Rolling Eyes
Trinité
Trinité
Vénérable
Vénérable

Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 A2chev10
Messages : 383
Points : 791
Date d'inscription : 03/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 Empty Re: Quelle place pour la femme dans le royalisme ?

Message par florence_yvonne le Sam 7 Déc - 16:27

Hervé J. VOLTO a écrit:Parce que celà violerait la Loi Salique.

Et alors ? le changement c'est l'évolution.

_________________
Je suis contre l'avortement. Il y a de meilleurs moyens :
- La contraception.
- Un soutien financier de la future mère.
- Un soutien psychologique pour quelle puisse résister à la pression.
- La responsabilité du père dont on ne parle jamais.
- L'accouchement sous X.
florence_yvonne
florence_yvonne
Vénérable
Vénérable

Messages : 1197
Points : 1622
Date d'inscription : 24/03/2019
Age : 59
Localisation : Hérault

http://www.forum-religions.org/

Revenir en haut Aller en bas

Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 Empty Re: Quelle place pour la femme dans le royalisme ?

Message par florence_yvonne le Sam 7 Déc - 16:35

Pendant la première guerre mondiale, qui travaillait à la ferme, qui travaillait dans les usine d'armement ? les femmes et quand la guerre finit les hommes sont revenus, qu'ont-ils fait ? ils les ont renvoyées aux fourneaux

pendant que mon grand-père et ses deux frères allaient à l'école, leur sœur travaillait à la vigne et quand elle avait finit son ouvrage, elle rentrait à la maison pour aider sa mère à faire les repas, le ménage et s'occuper de ses frères. Elle n'a jamais mit les pieds à l'école.

PS : mon grand-père le plus jeune de la fratrie est né en 1913
florence_yvonne
florence_yvonne
Vénérable
Vénérable

Messages : 1197
Points : 1622
Date d'inscription : 24/03/2019
Age : 59
Localisation : Hérault

http://www.forum-religions.org/

Revenir en haut Aller en bas

Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 Empty Re: Quelle place pour la femme dans le royalisme ?

Message par Terrestre le Sam 7 Déc - 22:00

Trinité a écrit:Dans ma réflexion, et à partir de l'exemple que j'avais dans ma famille, il ne s'agissait nullement d'une obligation, relative aux petits garçons et petites filles mais d'un constat!
En l'occurrence, n'en déplaise à certains sur ce forum et depuis les années 60 ces étiquettes filles et garçons ont tendance à disparaitre. En l'occurrence on voit de plus en plus de femmes affectées à des métiers (soi-disant...) masculins, et de plus en plus d'hommes qui partagent les tâches ménagères...ce qui n'était certainement pas le cas dans les années antérieures à la guerre 40...
En l'espèce, il y a, à cet égard beaucoup moins de conditionnement que par le passé, depuis la libération de la femme , ce qui va faire hurler beaucoup d'entre vous! Very Happy

Oui justement, là dessus nous sommes d'accord, ce que je voulais dire c'est que ce phénomène que vous décrivez ne peut pas être le seul révélateur d'une anomalie de comportement vis à vis du sexe biologique de l'enfant. Et qu'aujourd'hui on voudrait bien se servir de l'un pour justifier l'autre... Alors que ces constructions là en l’occurrence sont purement sociales mais non naturelles.
(Toute construction sociale n'est pas nécessairement un mal justement, la façon de percevoir la famille et ce qu'elle doit être est une construction sociale, et certaines sont naturelles au sens qu'elles viennent spontanément au service de la vie, d'autres sont artificielles, fruit d'expériences sociales sur nos pauvres vies avec pour but le plus souvent de nous vendre des choses ou de nous faire prendre part à des conflits pour l’intérêt d'un très petit nombre).

Et j'espère bien que NOUS n’accéderons pas à NOTRE royauté, mais qu'un roi guidé par Dieu le fera lui Rolling Eyes Si nous voulions nous ériger nous mêmes à ce poste il suffirait d'être des tyrans nul besoin d'avoir la foi pour ça.

Et je trouve heureux également que les femmes soient libres aujourd'hui, puissent s'habiller comme elles le désirent, bref puissent juste vivre leur vie.
Terrestre
Terrestre
Vénérable
Vénérable

Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 A4vico12
Messages : 610
Points : 763
Date d'inscription : 19/11/2019

Revenir en haut Aller en bas

Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 Empty Re: Quelle place pour la femme dans le royalisme ?

Message par Trinité le Sam 7 Déc - 23:50

Pour finir, je voulais cependant m'excuser auprès de vous de mon humour un peu sarcastique!
Vous ne le méritez pas!
Bon courage dans vos convictions!
Trinité
Trinité
Vénérable
Vénérable

Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 A2chev10
Messages : 383
Points : 791
Date d'inscription : 03/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 Empty Re: Quelle place pour la femme dans le royalisme ?

Message par Terrestre le Dim 8 Déc - 17:49

Je vous aime quand même geek
Terrestre
Terrestre
Vénérable
Vénérable

Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 A4vico12
Messages : 610
Points : 763
Date d'inscription : 19/11/2019

Revenir en haut Aller en bas

Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 Empty Re: Quelle place pour la femme dans le royalisme ?

Message par Hervé J. VOLTO le Lun 9 Déc - 16:57

Florence Yvonne a écrit :

-Hervé J. VOLTO a écrit:
Parce que celà violerait la Loi Salique.

Et alors ? le changement c'est l'évolution.

L'évolution Isabelliste en Espagne n'a apporté que ruine, guerre civile et désolation.

En France, la Royaté traditionnelle est salique : EN FRANCE, LE YS NE FILE POINT.

Il y a une raison : le ministère Royal, EN FRANCE, étant comme un Sacerdoce (selon Saint-Louis) ET L'EGLISE CATHOLIQUE N'ORDONNANT PAS LES FEMES, la Royauté Française TRADITIONNELLE étant fondée sur le Catholicisme, Il ne peut y avoir de Reine SOUVERAINE EN FRANCE, comme il y eu un (grande , je vous le convient) Catherine de Russie ou une Victoira d'Angleterre).

Cathos Tradis, nous sommes pas des Catholiques de restaurant : nous ne choisissons pas le menus : c'est pareil pour les Royalistes Français.

L'évotution que vous sembler vouloir proposer (par provocation ou par dérison), ce searit comme cuisiner sans sel ou avec trops de sucre : çà pourrait donner quelque chose de déguelasse.

Sainte-Jeanne d'Arc -une jeune fille !- fut envoyé PAR DIEU pour sauver... le Roi SALIQUE ! contre son cousin anglais, la mère de ce dernier étant la soeur du père du Roi de France !

Plus près de nous, on a Napèoléon VII, fils de la Princesse Beatrice de Bourbon-Siciles. Le voulez-vous comme Roi ? Il est beau gossse -34 ans- riche (il est banquier) et il vient de se marier il y a une semaine avec une contessina austro-hongroise de son age (ha m... ince, il n'est plus disponible !) et il vit à New York (à Long Islan, sìil vous plait).

Il y avait tout le gotha ! J'ai été invité, mais je me suis fait porter pale, n'ayant ni les vacances (la chasse au crime organisé ne nous laisse que peu de jours de repos), ni les fonds nécessaires à faire un dépplacement jusqu'en Slovaquie !

Plus que l'Orléanisme : c'est bien le Bonapartisme que doivent selon votre serviteur craindre les vrais Légitmistes.

A bon entendeur...
Hervé J. VOLTO
Hervé J. VOLTO
Vénérable
Vénérable

Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 A5comt10
Messages : 1207
Points : 1618
Date d'inscription : 01/12/2019

Revenir en haut Aller en bas

Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 Empty Re: Quelle place pour la femme dans le royalisme ?

Message par Hervé J. VOLTO le Lun 9 Déc - 18:46

Une dernière chose, Florence Yvonne.

Peut-être ai-je été un peu dur avec dans mes réponses, ici ou d'autres sujets : je vous prie de me pardonner.

En France, la Royauté traditionnelle est donc salique : EN FRANCE, LE LYS NE FILE POINT.

Il y a une raison : le ministère Royal, EN FRANCE, étant comme un Sacerdoce (selon Saint-Louis) ET L'EGLISE CATHOLIQUE N'ORDONNANT PAS LES FEMES, la Royauté Française TRADITIONNELLE étant fondée sur le Catholicisme, Il ne peut y avoir de Reine SOUVERAINE EN FRANCE, comme il y eu une (grande , j'en convient avec vous) Catherine de Russie ou une (grandissime) Victoira d'Angleterre).

Je me premettrai une petite suggestion :

Si on vous confié le Régiment du Languedoc, c'est que vous devez connaître votre matière... mais si de jeunes Royalistes en quète de savoir tombent sur cet exellant site, leur faire des remarques, même si par provocation ou dérision, un peu... "gauchisantes"... pourrait choquer quelqu'un qui ne vous connaît pas encore et pourrait prendre tout au premier degrès.

Restons professionnels. Nous devons éclairer nos frères et soeurs. Et rendre un peu de ce qui nous a été donné...
Hervé J. VOLTO
Hervé J. VOLTO
Vénérable
Vénérable

Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 A5comt10
Messages : 1207
Points : 1618
Date d'inscription : 01/12/2019

Revenir en haut Aller en bas

Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 Empty Re: Quelle place pour la femme dans le royalisme ?

Message par florence_yvonne le Mer 11 Déc - 17:10

Le seul problème que j'ai avec tes messages, c'est que je ne comprend qui dit quoi puisque tu ne respectes pas les quotes.

_________________
Je suis contre l'avortement. Il y a de meilleurs moyens :
- La contraception.
- Un soutien financier de la future mère.
- Un soutien psychologique pour quelle puisse résister à la pression.
- La responsabilité du père dont on ne parle jamais.
- L'accouchement sous X.
florence_yvonne
florence_yvonne
Vénérable
Vénérable

Messages : 1197
Points : 1622
Date d'inscription : 24/03/2019
Age : 59
Localisation : Hérault

http://www.forum-religions.org/

Revenir en haut Aller en bas

Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 Empty Re: Quelle place pour la femme dans le royalisme ?

Message par Hervé J. VOLTO le Mer 11 Déc - 17:35

Bon. Alors je ferai attention, chère Florence_Yvonnes.

Amitiés.
Hervé J. VOLTO
Hervé J. VOLTO
Vénérable
Vénérable

Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 A5comt10
Messages : 1207
Points : 1618
Date d'inscription : 01/12/2019

Revenir en haut Aller en bas

Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 Empty Re: Quelle place pour la femme dans le royalisme ?

Message par florence_yvonne le Mer 11 Déc - 18:14

Je te remercie I love you

_________________
Je suis contre l'avortement. Il y a de meilleurs moyens :
- La contraception.
- Un soutien financier de la future mère.
- Un soutien psychologique pour quelle puisse résister à la pression.
- La responsabilité du père dont on ne parle jamais.
- L'accouchement sous X.
florence_yvonne
florence_yvonne
Vénérable
Vénérable

Messages : 1197
Points : 1622
Date d'inscription : 24/03/2019
Age : 59
Localisation : Hérault

http://www.forum-religions.org/

Revenir en haut Aller en bas

Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 Empty Re: Quelle place pour la femme dans le royalisme ?

Message par Hervé J. VOLTO le Lun 24 Fév - 18:11

Pouyr vous Floren-Yvonnes :

Au sein du monde chevaleresque, viril par définition, militaire et donc rude, la Dame tient cependant une place essentielle. Elle « anime » au sens théologique du terme cette société chevaleresque, comme elle a d’ailleurs animé la société féodale tout entière. Sans elle, il n’y a pas de vrai chevalier. Elle en est l’inspiratrice et la protectrice, la confidente et la muse ! Elle est pour lui la vivante image de la beauté de l’âme dans sa dignité originelle.

Femme accomplie, la Dame assume ce rôle majeur d’inspiratrice sur la voie mystique du Chevalier, et d’éveilleuse aux mystères de l’œuvre de Dieu, spécialement à l’âme de la nature avec laquelle elle est en communion privilégiée. Sans sa Dame, le Chevalier est privé de son acuité à saisir ce que Dieu murmure à son âme : la Dame est la clef d’harmonie du chevalier.

Mais, tout comme le Chevalier doit présenter des qualifications morales et spirituelles pour être admis et demeurer dans la fratrie chevaleresque, de même aussi, la Dame doit faire preuve de sa « capacité », morale et spirituelle, à revêtir et assumer cet état.

Par l’ensemble de ses vertus et charismes propres, la Dame assume le rôle de protectrice du Chevalier et, « dans le monde », image Notre-Dame en qui un vrai chevalier confie toujours son âme et le sort de ses armes. Elle lui est aussi l’inspiratrice de ses « hauts faits », de son esprit de prouesse qui le porte à la fois au plus dru des combats et au plus « haut » des chemins de prière.

C’est pourquoi, les Chevaliers rendent honneur aux Dames et écoutent ce que leur cœur sait entendre des mystères de Dieu.

Mais tout celà n'est possible que parce que la Chevalerie découle d'une culture Chrétienne qui respecte les femmes. L'idéal du Chevalier est sensiblement le même que l'idéal proposé au Roi de France: combattre pour le droit et la justice, protéger les clercs, les femmes, les faibles, les pauvres, l'Eglise et le Saint-Royaume de France. Cette Chevalerie, qui est d'institution Royale donc, est consacrée à la Très Sainte Virege Marie et un vrai Chevalier ne peut être que Royaliste. On ne peut comprendre le recul de la brutalité féodale que par un action Royale continue, héréditaire, qui oppose une Chevalerie dévouée à des soudards à cheval, sipendiés par des féodaux brutaux et grégaires les utilisant comme des mercenaires.

Des Chevaliers modernes, ET DES DAMES DE CHEVALERIE, peuvent servir aujourd'hui à protéger la Tradition, l'attachement aux racines Chrétiennes de la France, à la Famille, à l'Armée et à la terre natale. Il appartiendra au Roi à venir de restaurer les Ordres de Chevalerie, rajoutant peut-être l'Ordre du Lys insttitué par Charles X pour la Garde Royale et en instituant de nouveau comme un Ordre Royal de de Sainte-Jeanne d'Arc, par exemple.

Un Ordre de Chevalerie sert aujourd'hui à trois choses: anoblir un roturier méritant comme on le voit encore en Angleterre, fidéliser une Noblesse déjà existante comme on le voit encore en Espagne et sacraliser le métier des armes, réintroduisant les grades de l'Ordre de Chevalerie au sein de la hiérarchie militaire. Les vrais Royalistes comprendront ici que l’une des fonctions Royales soit non seulement rayonner dans le Royaume visible, mais encore de faire rayonner aussi les sujets qui l’entourent: de même que le Soleil, en projetant ses rayons bienfaisants sur les astres qui l’environnent, les fait briller à leur tour. Cette belle métaphore louis-quatorzienne nous fait comprendre de quelle façon la Royauté, vécue comme l’ascension de chacun vers un idéal moral et politique, est une réalité à nouveau envisageable.

Pour un(e) vrai8e) Chrétien(ne), seule la Chevalerie peut extraire du chaos actuel un Ordre conforme au plan Divin.
Hervé J. VOLTO
Hervé J. VOLTO
Vénérable
Vénérable

Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 A5comt10
Messages : 1207
Points : 1618
Date d'inscription : 01/12/2019

Revenir en haut Aller en bas

Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 Empty Re: Quelle place pour la femme dans le royalisme ?

Message par florence_yvonne le Mar 25 Fév - 16:17

De nos jour, le rôle de la femme n'a rien de théologique, ni de mystique,

Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 Molly-une-femme-au-combat7

_________________
Je suis contre l'avortement. Il y a de meilleurs moyens :
- La contraception.
- Un soutien financier de la future mère.
- Un soutien psychologique pour quelle puisse résister à la pression.
- La responsabilité du père dont on ne parle jamais.
- L'accouchement sous X.
florence_yvonne
florence_yvonne
Vénérable
Vénérable

Messages : 1197
Points : 1622
Date d'inscription : 24/03/2019
Age : 59
Localisation : Hérault

http://www.forum-religions.org/

Revenir en haut Aller en bas

Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 Empty Sexe faible

Message par Catoneo le Mar 25 Fév - 19:15


Catoneo
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 Empty Re: Quelle place pour la femme dans le royalisme ?

Message par Terrestre le Mar 25 Fév - 19:36

Oui Catoneo, si on apprend aux femmes à faire quelque chose de leur corps elles aussi peuvent avoir de la puissance physique, qui n'a rien à envier à celle des hommes. Cette force s’exercera différemment, mais le résultat sera identique.
Le rôle de la femme peut être théologique et mystique et cela se traduit dans la réalité en actions, et pour certaines par de la puissance physique, tout comme pour les hommes d'ailleurs qui n'ont pas tous un caractère de guerrier; certains sont assez chétifs et préfèrent des rôles plus intellectuels aussi, certains sont plus spirituels que les femmes. Il faut respecter ces deux cas.

Après le fait qu'il y ai des femmes militaires sort un peu de la question "place au niveau du royalisme", ça répondrait plus à la question de la place de la femme dans le monde actuel, mais là, la question est plus de savoir quel sort on à l'intention de lui réserver plus tard.

Pour ma part le seul sort acceptable qu'on doive donner aux femmes c'est de leur rendre leur liberté en leur apprenant à elles aussi à se battre et à se défendre. Je ne vois pas pourquoi les femmes devraient être éternellement dépendantes d'autrui si elles ont des capacités physiques et morales d'autosuffisance.
L'amour est tellement plus beau lorsque la personne se donne en toute liberté, et qu'il n'y a pas ce petit fond d'obligation pour être protégée (surtout que l'homme n'a plus le droit de protéger sa femme...). Et même pour l'homme c'est mauvais car la femme ne se tourne plus vers lui pour lui, mais pour obtenir quelque chose. C'est malsain.
Terrestre
Terrestre
Vénérable
Vénérable

Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 A4vico12
Messages : 610
Points : 763
Date d'inscription : 19/11/2019

Revenir en haut Aller en bas

Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 Empty Re: Quelle place pour la femme dans le royalisme ?

Message par Trinité le Mar 25 Fév - 21:23

Moi j'aimais bien l'époque, ou les femmes se tournaient vers les hommes, dans le cadre d'un rôle de protecteur! Mes filles me diront sans doute que  cette époque est révolue, et je vais vous confier une chose...j'ai 77 ans et je continue à agir comme cela avec elles...ça les agace d'ailleurs...mais en même temps elles aiment bien... Wink
Il y aurait beaucoup de choses à dire à ce sujet...notamment que certains hommes ont profité de cet état de fait pour dévaloriser leurs femmes...mais il s'agit d'un autre débat!
Trinité
Trinité
Vénérable
Vénérable

Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 A2chev10
Messages : 383
Points : 791
Date d'inscription : 03/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 Empty Re: Quelle place pour la femme dans le royalisme ?

Message par Terrestre le Mar 25 Fév - 21:51

Eh bien Trinité je ne pense pas que les femmes doivent cesser de se tourner vers les hommes malgré qu'on leur donne les capacités de ne pas le faire si nécessaire.
Imaginez qu'une femme puisse se défendre aussi bien qu'un homme (je dis aussi bien qu'un homme puisque bien sur savoir se défendre ne rend personne invulnérable), je ne vois pas ce qu'il l'empêcherait de se tourner quand même vers un homme.
Elle ne sera plus dépendante de l'homme, ça ne veux pas dire qu'elle ne l'aimera plus.
Si l'homme a peur de ne plus être aimé, maintenir la femme dans la dépendance n'aidera pas... Peut-être bien qu'au fond, c'est la raison qui fait que Dieu dans sa sagesse à fait Eve pour Adam, car il savait que la pire des choses pour l'homme était d'être délaissé de la femme.
Peut-être est-ce de là que l'homme s'il n'a pas un ascendant sur la femme, se sent vulnérable et préfère maintenir la femme à ses côtés à tout prix, même par la violence, tout plutôt que de la voir s'éloigner de lui. Lorsque la femme se détourne de l'homme cela le remet gravement en question dans son identité, dans ce qu'il a de plus profond.
Le fait pour la femme d'être un être capable et indépendant ne veut pas dire qu'elle devra mépriser l'homme et le délaisser, le fuir, se passer de lui.
Pour ma part je me débrouilles très bien sans l'aide de personne, mais la vie est tellement plus agréable avec des hommes d'honneur à mes côtés. Je fais d'eux mes bras droits, mes alliés, je leur confie la protection des femmes que j'apprécie et je surveille qu'ils prennent soin d'elles, et souvent ils viennent me demander conseil quand la femme est "trop compliquée" clown C'est amusant mais avant tout je suis très touchée qu'ils me confient leur vulnérabilité, car au fond ce qu'ils me disent c'est "je ne sais pas quoi faire, j'ai l'impression d'être impuissant à jouer mon rôle, il me manque quelque chose que je devrais savoir". Je trouve ça beau que des hommes se creusent autant les méninges pour leurs amies, mères, compagnes.
Merci mon Dieu car il y a encore des hommes comme ça et il y en a beaucoup! Et ceux là malheureusement tombent souvent dans le problème inverse: celui de croire qu'il faut toujours tout satisfaire, le moindre caprice, la moindre exigence, alors qu'il est de leur rôle de se faire respecter eux-même en premier, et ensuite de mettre une limite aux caprices de la femme si ceux ci menacent l'équilibre du foyer, de la situation, de la relation.
C'est à eux de tempérer les excès de la féminité qui sont l’apitoiement sur soi, le fait d'accorder trop d'importance aux émotions par rapport aux faits ou aux principes, et souvent aussi le sentiment d'urgence à satisfaire les besoins (le côté "tout tout de suite"). Et je trouve que les dames elles doivent tempérer les excès de la masculinité qui sont l'inverse: la négation de soi (qui va inévitablement engendrer celle des autres), le fait de faire passer du même coup des principes et des valeurs parfois à côté de la plaque au mépris des besoins des siens, et enfin le fait de trop solliciter la patience de celui qui est en détresse par paresse (beaucoup de femmes désespèrent de voir leur mari ramener la graine à la maison, tandis que celui ci préfère regarder la télé, profiter, et dit qu'il trouvera du travail "plus tard..").
Terrestre
Terrestre
Vénérable
Vénérable

Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 A4vico12
Messages : 610
Points : 763
Date d'inscription : 19/11/2019

Revenir en haut Aller en bas

Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 Empty Re: Quelle place pour la femme dans le royalisme ?

Message par Trinité le Mar 25 Fév - 23:07

Chère Terrestre,

Des remarques, pleines de bon sens et de réalités hommes/femmes dans votre post!
A juste titre, vous faites remarquer:
"Elle ne sera plus dépendante de l'homme, ça ne veux pas dire qu'elle ne l'aimera plus."
Les hommes ont eu à mon avis quelque part, peur de cette indépendance, estimant (à tort ou à raison...) quelle pouvait aboutir à la destruction du couple...
A cet égard, la notion est ténue entre "la libération de la femme" et "l'indépendance de la femme"...
Il faut reconnaître à ce sujet, que la libération de la femme a pu engendrer pas mal de divorces et séparations...
A vous lire, je ressens chez vous beaucoup de droiture, et une personne chez qui, je ne m'étonne pas; beaucoup d'hommes vous retrouve comme confidente et capable d'expliciter les réactions de la gente féminine, des personnes de votre sexe! Smile
Trinité
Trinité
Vénérable
Vénérable

Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 A2chev10
Messages : 383
Points : 791
Date d'inscription : 03/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 Empty Re: Quelle place pour la femme dans le royalisme ?

Message par Terrestre le Mar 25 Fév - 23:20

Je vous remercie Trinité, vous aussi vous devez inspirer les hommes autour de vous et si vous le faîtes par habitude ou par tradition, plus que par un acte recherché, sachez que c'est tout aussi beau, et que c'est une excellente habitude Very Happy
Car c'est dans le regard que la femme porte sur lui que l'homme se sentira approuvé ou méprisé, et c'est relativement à la femme que l'homme va adapter son comportement, s'il cherche à lui plaire ou lui déplaire (et peu de monde échappe à la psychologie inversée! Razz ).
Vous savez, ce cliché un peu drôle, du petit bout de femme un peu bourrue, qui dit à son mari "allez chéri allez! J'ai besoin que tu ailles me chercher ça au magasin! hop hop!" et le mari, levant les yeux au ciel, désespéré car il aurait préféré se reposer un peu, d'y aller quand même en racontant à qui veut bien l'entendre que sa femme l'"oblige" à se lever un dimanche matin parce qu'il lui manque des œufs pour sa quiche...
Alors qu'il fait deux fois sa force, et qu'en soi rien ne l'y oblige réellement, mais au fond c'est que le couple n'aurait pas de sens sans cette entraide: l'homme rapporte à la femme ce dont elle a besoin, et elle peut alors prendre soin d'elle-même, et donc ensuite prendre soin de lui.
De nos jours on divorce pour des queues de cerise, ou pour une boîte d’œuf. C'est très symptomatique de la perte d'identité chez les jeunes générations. A mon avis la première des causes c'est que l'un comme l'autre ne sont plus obligés de vivre ensemble pour leur stricte survie, ce que je trouve terrible, c'est que les gens se sentent obligés d'être en danger de mort pour se mettre en couple, ne pourraient-ils le faire par envie d'aimer? Par autre chose que l'instinct? Ou tout du moins essayer d'accorder leur instinct à leur spirituel?
Du coup je rejoins la nuance que vous faite entre "liberté" et "indépendance".
La liberté en question serait une fausse liberté, puisqu'elle serait en fait obligation de rester seul, et se mettre en couple seulement si vous n'avez vraiment pas le choix. Tout sauf l'amour du coup... Quand on a qu'un seul choix possible, c'est qu'on a pas de liberté.
Terrestre
Terrestre
Vénérable
Vénérable

Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 A4vico12
Messages : 610
Points : 763
Date d'inscription : 19/11/2019

Revenir en haut Aller en bas

Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 Empty Re: Quelle place pour la femme dans le royalisme ?

Message par Platonicien le Mer 26 Fév - 12:36

florence_yvonne a écrit:De nos jour, le rôle de la femme n'a rien de théologique, ni de mystique,

Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 Molly-une-femme-au-combat7

Bonjour Florence-Yvonne.

"Rien n'est plus." Sitting Bull

J'ai obtenu naguère de servir dans une troupe d'élite. Parce que j'y fus cadre, il m'a été appris qu'en cas de guerre avec le pacte de Varsovie, nous ne disposions statistiquement que d'un peu moins de 24 heures de survie, ce que les hommes ne savaient pas.

Je vous laisse imaginer le spectacle après un tir d'artillerie ou plus simplement de mortiers, raison pour laquelle je suis foncièrement opposé à la présence féminine en première ligne.

C'est dans les pays communistes que l'on a le mieux réalisé l'égalité homme/femme. Et pour cause : dans les deux cas, il y avait réification. Remarquons que la démocratie libérale libérale fait de même aujourd'hui. La révolution française égalitariste (tutoiement, habillement, ...) est toujours là.

Je n'ai pas avec les femmes un comportement normal, c'est à dire conforme au plus grand nombre. Et elles apprécient ...

Quand je me sentirais mieux, je poursuiverais peut être.

Bien à vous.

Platonicien
Platonicien
Vénérable
Vénérable

Messages : 287
Points : 413
Date d'inscription : 16/02/2020
Age : 58
Localisation : Beaujolais

Feuille de personnage
Fonction:
Province:

Revenir en haut Aller en bas

Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 Empty Re: Quelle place pour la femme dans le royalisme ?

Message par Hervé J. VOLTO le Mer 26 Fév - 13:56

La demende était “Quelle place pour la femme dans le Royalisme ?” Et vous sembler tous virer à quelle “place pour la femme dans la société actuelle”.

Le Role de la femme dans le Royalisme est définie dans LA LOI SALIQUE :

-La Royauté en France est délégué à la Race régnante de mâle en mâle, par ordre de primogéniture mâle hors le cas de Choix Divin, mais à l’exclusion perpétuelle des femmes et de leur descendance: EN FRANCE LE LYS NE FILE POINT ! En contrepartie, le Sang Royal ne pouvant être sali par aucun sang commun car choisi par Dieu, le régime de mariage morganatique n’existe pas en France : LE ROI FAIT LA BERGERE REINE ! La Reine peut donc aider et conseiller son époux ou, devenue veuve, assurer la régence en cas de minorité Royale.

Et c'est une petite bergère de 17 ans, SAINTE-JEANNE D'ARC, APOTRE ET MARTYRE DE LA ROYAUTE UNIVERSELLE DE N.S. JESUS-CHRIST ET DU CARACTERE SACRE ET DIVIN DU ROI DE FRANCE SON LIEUTANT, qui sauva la Loi Salique !
Blanche de Castille, Louise de Savoie, Anne d'Autriche et Catherine de Médicis : elles furent des femmes, des épouses de Roi, des mères de Roi et des Régentes de Rois mineur. De grandes dames

Louis XV admis une Marquise de Pompadour à son Conseil, pas seulement parce qu'elle était sa maitresse, mais parce qu'elle était intelligente, et elle y avait comme rôle celui d'une espèce de Ministre de la Culture en l'état, ce qui choqua pas mal de monde à l'époque.

Aujourd'hui, une Sandrine Pico-Deprez, de L'ALLIANCE ROYALE, une Marion Maréchal ou une Emmanuelle Ménard, pour ne citer que des femmes proches de nos idées, pourraient très bien figuerer au sein du Conseil des Ministres d'un Roi restauré possédant les pouvoirs du Président de la V° République. La femme a les mêmes droits que l'homme en politique...
Pourquoi en France, la Royauté traditionnelle est-elle donc Salique ?

Il y a une raison : le ministère Royal, EN FRANCE, étant comme un Sacerdoce (selon Saint-Louis) ET L'EGLISE CATHOLIQUE N'ORDONNANT PAS LES FEMES, la Royauté Française TRADITIONNELLE étant fondée sur le Catholicisme, Il ne peut y avoir de Reine SOUVERAINE EN FRANCE, comme il y eu une Catherine de Russie ou une Victoria d'Angleterre).
Autra chose : Au sein du monde Chevaleresque, viril par définition, militaire et donc rude, la Dame tient cependant une place essentielle. Elle « anime » au sens théologique du terme cette société chevaleresque, comme elle a d’ailleurs animé la société féodale tout entière. Sans elle, il n’y a pas de vrai chevalier. Elle en est l’inspiratrice et la protectrice, la confidente et la muse ! Elle est pour lui la vivante image de la beauté de l’âme dans sa dignité originelle.

Femme accomplie, la Dame assume ce rôle majeur d’inspiratrice sur la voie mystique du Chevalier, et d’éveilleuse aux mystères de l’œuvre de Dieu, spécialement à l’âme de la nature avec laquelle elle est en communion privilégiée. Sans sa Dame, le Chevalier est privé de son acuité à saisir ce que Dieu murmure à son âme : la Dame est la clef d’harmonie du chevalier.

Mais, tout comme le Chevalier doit présenter des qualifications morales et spirituelles pour être admis et demeurer dans la fratrie chevaleresque, de même aussi, la Dame doit faire preuve de sa « capacité », morale et spirituelle, à revêtir et assumer cet état.

Par l’ensemble de ses vertus et charismes propres, la Dame assume le rôle de protectrice du Chevalier et, « dans le monde », image Notre-Dame en qui un vrai chevalier confie toujours son âme et le sort de ses armes. Elle lui est aussi l’inspiratrice de ses « hauts faits », de son esprit de prouesse qui le porte à la fois au plus dru des combats et au plus « haut » des chemins de prière.

C’est pourquoi, les Chevaliers rendent honneur aux Dames et écoutent ce que leur cœur sait entendre des mystères de Dieu.
Une femme Premier Ministre d'un Roi possédant les pouvoirs du Président de la V° Rèpublique ?

Emmanuelle Ménard https://fr.wikipedia.org/wiki/Emmanuelle_M%C3%A9nard a un bon profil. Sandrine Pico-Deprez, de L'ALLIANCE ROYALE, n'est psa mal non plus (je parle ici de politique, pas d'autre chose)

Marion Maréchal, qui a de très bonne idées, sera parfaite dans dix ans. Au moins comme ministre...
Hervé J. VOLTO
Hervé J. VOLTO
Vénérable
Vénérable

Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 A5comt10
Messages : 1207
Points : 1618
Date d'inscription : 01/12/2019

Revenir en haut Aller en bas

Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 Empty Re: Quelle place pour la femme dans le royalisme ?

Message par Platonicien le Mer 26 Fév - 14:04

Hervé J. VOLTO a écrit:La demende était “Quelle place pour la femme dans le Royalisme ?” Et vous sembler tous virer à quelle “place pour la femme dans la société actuelle”.

Merci pour ce juste recadrage.

Bien à vous.
Platonicien
Platonicien
Vénérable
Vénérable

Messages : 287
Points : 413
Date d'inscription : 16/02/2020
Age : 58
Localisation : Beaujolais

Feuille de personnage
Fonction:
Province:

Revenir en haut Aller en bas

Quelle place pour la femme dans le royalisme ? - Page 3 Empty Re: Quelle place pour la femme dans le royalisme ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum