Forum de la France chrétienne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

DES RAPPORTS ENTRE LA MAISON ROYALE DE FRANCE ET LE SACRE COEUR

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

DES RAPPORTS ENTRE LA MAISON ROYALE DE FRANCE ET LE SACRE COEUR Empty DES RAPPORTS ENTRE LA MAISON ROYALE DE FRANCE ET LE SACRE COEUR

Message par Hervé J. VOLTO le Ven 6 Déc - 11:27

Pour comprendre les demandes du Sacré-Coeur à Paray-le-Monial, il faut tout d’abord se rendre compte que les Messages donnés à Sainte Marguerite Marie Alacoque s’adressent AU ROIS DE FRANCE et PAS SEULEMENT A LOUIS XIV. Les adversaires du Message prétendent que Louis XIV, quand à lui, n’était pas digne de le recevoir et d’être appellé par N.S. Fils Ainé de Son Sacré Coeur à cause de sa vie privée, de son orgueil et de sa politique gallicane.

Ce qui suit démontre le contraire...

Tout d'abord Saint-Joseph, ou l’ami du Sacré-Coeur et dont le culte s’est développé parallèlement à celui du Sacré-Coeur Luimême, apparait le 7 Juin 1660 à un paysan de Cotignac, dans l’actuel Département du Var (83570) et fait jaillir une source. L’autorité religieuse saise fait une enquète, conclut à l’authenticité des faits et autorise la construction d’une chapelle sur le lieu de l’apparition. L’éloquence de Bossuet et ce miracle décideront le Roi Louis XIV à manifester sa reconnaissance et celle du Royaume par la consécration de la France à Saint-Joseph, par Arrêt du 17 Mars 1661, consécration publique qu’il réalisera deux jours plus tard le 19 mars : cet acte Royal aura les plus heureuses concéquences non seulement dans le Royaume qui connaîtra le Grand Siècle Français, mais aussi à l’extérieur et notamment dans les Missions.

SI LPOUYIS XIV A ACCEPTE DE BONNE FOIS DE CONSACRER LA FRANCE A SAINT-JOSPEH, POURQUOI N'A-T-IL PAS CONSACRE LA FRANCE AU SACRE-COEUR LUI-MEME ?

Selon le MARQUIS André Le Sage DE LA FRANQUERIE, le Père Lachaise, confesseur du Roi Soleil, aurait du avertir ce dernier de l’importance du Message. Le prélat n’ayant pas fait son devoir, la responsabilité Royale est dégagée : bien que le Roi Soleil n’ait pas répondu aux demandes de Paray-le-Monial, la Vierge à Laus (05130) demandera que l’on prie pour le Roi de France car « s’il venait à disparaître, c’en serait fini de la France » . Les adversaires du Message sont plus sévères que l’Eglise elle-même puisque, dans la Bulle de Canonisation de Sainte Marguerite Marie, elle adopte ces paroles de N.S. sans aucune réserve.

Au surplus, l’Histoire est là pour montrer l’inanité de ces reproches, reproches qui furent adressés également aux sucesseurs du Roi Soleil :

1675 : N.S. Jésus-Christ apparait à Marguerite-Marie Alacoque, religieuse de l’Ordre des Visitandimes de Paray-le- Monial et lui demande L'ETABLISSMENT D'UNE FETE VOTIVE EN L'HONNEUR A SON SACRE COEUR dans l’octave de la Fête-Dieu ET LA CONSTRUCTION D'UN EDIFICE RELIGIEUX DEDIE AU SACRE-COEUR.

1689 : N.S. apparait de nouveau à Sainte Marguerite Marie le 17 Juin :

–Faites savoir, dit-Il, au FILS AINE DE MON SACRE COEUR -Il parle de Louis XIV- que, comme sa naissance temporelle a été obtenue par la dévotion aux mérites de ma Sainte Enfance, de même il obtiendra sa naissance de grâce et de gloire éternelle par LA CONSECRATION QU'IL DERA DE LUI-MEME A MON COEUR ADORABLE QUI VEUT triompher du sien et, par son entremise, des grands de la terre. Il veut régner dans son palais, ETRE PEINT SUR LES ETENDARDS ET GRAVE SUR SES ARMES, pour les rendre victorieuses de tous ses ennemis, en abattant à ses pieds ces têtes victorieuses et superbes, pour les rendre triomphantes de tous les ennemis de la Sainte Eglise.

Mal renseigné et mal conseillé, le Roi Soleil ne consacrera pas la France.

Personne ne devrait ignorer qu‘un siècle, JOUR POUR JOUR, exactement après cette demande non satisfaite -et ce ne peut -être une coïncidence- les Etats Généraux réunis depuis le 5 mai 1789 se proclamèrent Assemblée Nationale. La disparition consécutive des trois ordres constituante structurelle de la France d’Ancien Régime ( Clergé, Noblesse, Tiers Etat) marquait le véritable début de la révolution dite Française

1765 : Le pape Clément XIII accorde LA FETE DU SACRE COEUR à la France grâce à la Reine Marie Leszczyńska, épouse de Louis XV, dont le fils, le Dauphin Louis de France (1729-1765), de concert avec sa soeur Marie-Louise de France, consacre au sacré-Coeur, avec l’autorisation de leur père, un autel de la Chapelle Royale Saint-Louis du château de Versailles, dans l’attente de la construction de la basilique de Montmartre.

1771 : le 11 Juin, le Parlement de Paris rend un arrêt par lequel il proscrit le culte du Sacré-Coeur

Un Ange, armé d’un fouet et portant un bouclier sur lequel est écrit le premier mot de la Bulle Unigenitus, lancée en 1713 contre le Jansénistes par le Pape Clément XI, apparait et disperse l’assemblée ! Quelle que soit leur perspective concernant l’histoire du Parlement de Paris, les historiens du règne de Louis XV portent tous une attention particulière à deux événements : la Séance de la Flagellation (3 Mars 1766) et le Lit de justice du 13 avril 1771.

Quoi qu’il en soit de ces deux approches, il ne fait aucun doute que Louis XV fut souvent irrité par l’apparente insubordination des magistrats rebels.

1789 : le 17 Juin, en Angleterre, un siècle exactement après le message donné à Sainte Marguerite Marie et la demende non exécutée, les loges maçonniques décident de fomenter la révolution en France. Après le prise de la Bastille le 14 Juillet, le Comte de Provence, le Comte d’Artois et les deux fils de ce dernier, les Ducs d’Angoulême et de Berry, partent en émigration. Ce dernier, à peine âgé de 11 lors des émeutes parisiennes, grandira sur les champs de bataille et FERA COUDRE SUR SON UNIFORME UN MOUCHOIR BLANC BRODE D'UN SACRE-COEUR ROUGE : LE COEUR DE L'AMOUR SURMONTE DE LA CROIX DU SACRIFICE. C’est sur l’exemple du jeune Duc de Berry (1778-1820) que les Chouans de Bretagne et de Vendée feront coudre sur leurmanteau, leur veste ou leur uniforme un mouchoir au Sacré-Coeur : La Rochejaquelein, Lescure et Cathelineau, entre autres, se feront gloire de porter cet insigne.

1792 : LOUIS XVI est alors emprisonné. Il décide de répondre de répondre au Voeux demandé à son aïeul Louis XIV: il CONSACRE LA FRANCE, SA PERSONNE, SA FAMILLE AU DIVIN COEUR SACRE ET MISERICORDIEUX. Bien que tardive, la consécration faite ne prison est valable : ELLE NOUS VAUDRA LA RESTAURATION…

1793 : 80 ans avant le Général de Sonis, le Conseil Supérieur de l’Armée Catholique et RoyalE de la Vendée Militaire, qui agit AU NOM DU PETIT LOUIS XVII emprisonnéau Temple, appose le Sacré-Coeur sur son Drapeau. C’est le DRAPEAU DIT DE LA ROCHEJAQUELIN. Durant tout lesguerres de Vendée, les résistants Contrerévolutionnaires déploieront le Drapeau Blanc au Sacré-Coeur.

1823 : N.S. Jésus-Christ renouvelle auprès de Louis XVIII sa demande de consécration au Sacré-Coeur parl’intermédiaire d’une religieuse, Mère Marie de Jésus, de la Congrégation des Soeurs de Notre-Dame de Paris. Louis XVIII n’en fait rien et meurt un an après. Selon le témoignage de la Bienheureusse Madelaine-Sophie Barat, Charles X s'apprétait à faire la consécration lorsqu'il fut renversé par le Révolution de 1830 (c'est le sens de l'apparition de la Rue du Bac) :

-Sire, avait la Bienheureuse à Charles X, Il y a lieu d'espérer que Votre Majestécèdera aux désirs de ses plus fidèles sujets, et qu'accomplissant le Voeu de Louis XVI, il mettra son Royaume sous la protection du Sacré-Coeur.

Cette protection ayant fait défaut, Jésus se fait voir à la Rue du Bac, perdant Sa couronne et ses attributs Royaux...
1870 : le sacré-Coeur renouvelle Sa demande à Napoléon III par l’intermédiaire de Mme Royer : cette demande fut rejetée et occasiona la chute de Sedan.

Mais Mme Royer annoncera cependant des perspectives de réparation :

1) conversion par le recours au Coeur de Jésus
2) relèvement grâce à un « Elu de Dieu » que, dans d’autres confidences, elle désignera expressément comme un Roi...

1871 : Un an après que N.S. ait renouvelé Sa demande à Napoléon III par l’intermédiaire de Mme Royer, demandequi fut rejetée et occasiona par ce refus la chute de Sedan, Le 11 Janvier, le pape Pie IX, à la demande des évêques de France, sur l’initiative du cardinal Pie, inspiré par une demande expresse du Comte de Chambord qui lui a dépêché secrètement Jospeh du Bourg, établit LA FETE DU SACRE COEUR EN L'EGLISE UNIVERSELLE. Sa Sainteté envoie un télégramme de bénédiction du VOEU NATIONAL obtenu lui aussi par une intervention discrète du Comte de Chambord auprès de parlementaires Royalistes, dont M. de Mun, qui consacrent la France au Sacré-Coeur..

Quelques jours plus tard, Le 17 janvier, la première pierre de la basilique de Montmartre est posée. La Vierge Marie apparait le même jour à Pontmain. Le lendemain, la Mère de Dieu apparaît à Marie-Julie Jahenny et lui dit:

-Le plaisir de Dieu est fait! la France est sauvée!

Le Comte de Chambord ne renoncera au Trône, deux ans plus tard, qu’après la révélation du berger de La Salette( Maximin) de la survivance de Louis XVII et de sa descendance Royale !

Un an après la renonciation du plus grand de nos Princes, Marie-Julie Jahenny (1850-1941) reçoit les prophéties du Grand Monarque, HENRI V DE LA CROIX, futur Roi du Sacré-Coeur. D’où sortira ce Roi? l’image du profil de Louis XVI inscrit dans la tache de sang ayant coulé du flanc -du Coeur Divin- de N.S semble nous répondre.

1923 : Le 21 juin 1923, un siècle après la demande faite à Louis XVIII par l’intermédiaire de Mère Marie de Jésus, la Soeur Marie de Jésus, religieuse de la Congrégation Notre-Dame (chanoinesses de Saint-Augustin) au Couvent des Oiseaux à Paris, reçoit confirmation des demandes antérieures adressées par Marguerite-Marie à la Maison Royale de France et le message suivant pour le futur Grand Monarque:

–La France est toujours bien chère à mon divin Coeur, et elle lui sera consacrée. Mais il faut que ce soit le Roi luimême qui consacre sa personne, sa famille et tout son Royaume à mon Divin Coeur; et qu’il lui fasse, comme je t’ai déjà dit, élever un autel comme on en a élevé un en l’honneur de la Sainte Vierge. Je prépare à la France un déluge de grâces lorsqu’elle sera consacrée à mon divin Coeur.

1925 : Sept ans après avoir renouvelé les demandes de Paray-le-Monial par l’intermédiaire de Claire Ferchaud, au Président Poincaré ( Président dela République Française du 18 février 1913 au 18 février 1920) qui les a rejeté avec légèreté, le Christ-Roi apparait de nouveau à Claire Ferchaud (1896-1972) et lui dit:

-Quand je verrai ces lieux que j’ai spécialement choisi pour répandre mon Amour miséricordieux sur le monde, LES FOULES A GENOUX et DEMENDER PARDON, mon Père fera grâce et mon Coeur apparaîtra dans le triomphe de la Paix sur une France régénérée !

Pour obtenir plus rapidement le Roi du Sacré-Coeur qui régénèrera la France en Son Nom, ne faudrait-il pas obéir? ALLER PRIER EN FOULE, et A GENOUX? Des bonnes volontés ne pourraient-ils pas organiser cette initiative? Vivant en Italie, je serai incapable d'organiser quoi que ce soit.

–Mais priez mes enfants, priez! Mon Fils se laisse toucher (N.D. de Pontmain) !

Et l’intercession de Saint-Joseph pourrait intervenir ici :

-Saint-Joseph, Patron des amis du Sacré-Coeur, Priez pour nous ! Saint-Joseph, Patron des amis du Sacré-Coeur, Priez pour nous ! Saint-Joseph, Patron des amis du Sacré-Coeur, Priez pour nous !

Et la prière de Mme Royer :

-Cœur de Jésus, ayez pitié de nous, pardonnez-nous, sauvez-nous !

1956: Jeanne Louise Ramonet reçoit à Kérizinenun message demandant la réactualisation des messages du Sacré-Coeur aux Coeurs-Unis, prophétisant la venue du Grand Monarque futur et le rôle de la Bretagne dans la geste de ce dernier.

2000: Agnès-Marie reçoit des messages prophétisant un Grand Monarque, Roi du sacré-Cœur, recoupant les Messages reçuts par Marie Julie Jehenny. L’un de ces messages concerne LE DRAPEAU ROYAL: il est dit qu’en plus des Lys, la Croix doit figurer dans les Armes du Roi de France. Le Drapeau sera donc BLANC, avec le blason Royal au milieu: d’Azur à la Croix d’Argent, cantonné de 12 Lys d’or, 3 par cantons en 2 et 1, les Coeurs-Unis de gueules en abime de la Croix.

Et si les Armes royales ressemblent au blason emblême de l’Union des Cercles Légitimiste de France, pourquoi pas? l’UCLF a toujours présenté le Royalisme de manière traditionnelle. Or le Royalisme traditionnel, présent dans le Légitimisme, le Survivantisme et le Providentialisme, existe toujours : c’est lui qui peut encore sauver nos sociétés minées par ces créatures révolutionnaires que sont, le socialisme délétère, le nationalisme haineux et enfin, le libéralisme individualiste dont la forme totalitaire (la technocratie asservie au grand capital) s’impose de plus en plus.

Car les Rois de France et leurs descendants, régnant ou en exil, ont répondu en leur temps aux demendes du Sacré-Coeur et le Roi à venir, qui qu'il sera, connait déjà sa mission de Roi du sacré-Coeur : C’EST AUX FRANCAIS A PRESENT DE DEMANDER PARDON A DIEU POUR OBTENIR LE RETOUR DU ROI…

Une seule conclusion :

TOUS A PARAY-LE-MONIAL ! TOUS A GENOUX !!!



Hervé J. VOLTO, CJA



___________

A lire :

-Marquis de La Franquerie, Saint-Jospeh (édité par l’auteur)

-Marquis de La Franquerie, Le Sacré-Coeur et la France (Editions Résiac)

-Pierre Salgas, Le Message de 1689 du Sacré-Coeur à la France (Editions Résiac)

-Père Victor Alet, La France et le Sacré-Coeur (Paris 1889)
Hervé J. VOLTO
Hervé J. VOLTO
Vénérable
Vénérable

DES RAPPORTS ENTRE LA MAISON ROYALE DE FRANCE ET LE SACRE COEUR A5comt10
Messages : 2439
Points : 3385
Date d'inscription : 01/12/2019
Age : 58
Localisation : Résident en Italie

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum