Pour ou contre l'avortement ?

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Pour ou contre l'avortement ? - Page 2 Empty Re: Pour ou contre l'avortement ?

Message par Loiseau le Mer 8 Jan - 19:05

florence_yvonne a écrit:Tu te dis contre, mais tu ne justifie pas cette affirmation.
Je te défis de justifier le rapport que tu fais entre l'avortement et la république.
Si vous aviez pris la peine de lire le lien que j'avais posté vous n'auriez pas dit ça.

Les lois de la république autorisent l'avortement. C'est suffisant.
Loiseau
Loiseau
Vénérable
Vénérable

Messages : 225
Points : 563
Date d'inscription : 05/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou contre l'avortement ? - Page 2 Empty Re: Pour ou contre l'avortement ?

Message par Terrestre le Mer 8 Jan - 23:20

Loiseau a écrit:Vous croyez que nos arrières grand-mères avaient besoin de sanctions pour ne pas avorter ? Elle avaient une conscience, tout simplement...
Celles qui étaient dans le besoin étaient aidées. Charité oblige. Ceci dit, si elles étaient seules, cela était honteux (puisqu'elle étaient censée avoir un époux).
Avez vous déjà parlé de tels sujet avec votre grand-mère? Moi oui, et avec les femmes plus âgées de ma famille en général, et je peux vous dire que ce qu'elles ont eu à raconter était effarant, le genre d'histoires qu'on croit n'arriver que chez les autres, chez les gens "pas comme il faut", les gens qui n'ont pas de cervelle, pas pris leur précaution, qui n'ont pas de cœur...
En fait non, ça s'est surement déjà produit dans la plupart de nos familles, et comme on dit "ça arrive même aux meilleurs".

Sans aller jusqu'à rejoindre la république qui fait carrément la pub de l'avortement et le subventionne, pour revendre les fœtus et embryon à la recherche, je pensais plutôt à réfléchir à ce qui cause le fait que des femmes avortent à l'heure actuelle.
Quels sont les leviers? Pourquoi n'y a-t-il pas d'autre solution (ou n'en voit-on pas du moins), et quelles pourraient-elles être?
Terrestre
Terrestre
Vénérable
Vénérable

Pour ou contre l'avortement ? - Page 2 A4vico12
Messages : 364
Points : 464
Date d'inscription : 19/11/2019

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou contre l'avortement ? - Page 2 Empty Re: Pour ou contre l'avortement ?

Message par Loiseau le Jeu 9 Jan - 9:27

Terrestre a écrit:

Avez vous déjà parlé de tels sujet avec votre grand-mère? Moi oui, et avec les femmes plus âgées de ma famille en général, et je peux vous dire que ce qu'elles ont eu à raconter était effarant, le genre d'histoires qu'on croit n'arriver que chez les autres, chez les gens "pas comme il faut", les gens qui n'ont pas de cervelle, pas pris leur précaution, qui n'ont pas de cœur...
En fait non, ça s'est surement déjà produit dans la plupart de nos familles, et comme on dit "ça arrive même aux meilleurs".
C'est certain, mais je ne crois pas que c'était quelque chose d'aussi répandu que de nos jours.

Terrestre a écrit:
Sans aller jusqu'à rejoindre la république qui fait carrément la pub de l'avortement et le subventionne, pour revendre les fœtus et embryon à la recherche, je pensais plutôt à réfléchir à ce qui cause le fait que des femmes avortent à l'heure actuelle.
--> enfants sans mariage (qui étaient je le rapelle considérés avant comme "illégitimes") = possibilité pour l'homme de ne pas prendre ses responsabilités en fuyant, laissant la femme seule qui a peur d'/ ne peut pas assumer l'enfant
--> femmes victimes de viol
--> facilité de la démarche (avortement) et soutien du système
--> possibilité de contourner le système (législation en Espagne plus favorable [et ça se dit pays catholique...])
--> "libération" de la femme, autrement dit, émancipation financière au prix de sa vie familiale
https://www.youtube.com/watch?v=IGQA1ddzbug&t=830s
https://www.youtube.com/watch?v=tGuB-lXBg4
Mme. Sigaut parle de la difficulté qu'elle a eu pour garder son enfant, personne ne la soutenant.
Elle fait une réflexion assez juste. Aujourd'hui quand des gens ont un enfant, beaucoup font la réflexion "alors, tu le gardes ?". Comme si l'enfant n'était qu'un objet de consommation...


Terrestre a écrit:
Quels sont les leviers? Pourquoi n'y a-t-il pas d'autre solution (ou n'en voit-on pas du moins), et quelles pourraient-elles être?
Réinstaurer une mentalité globale catholique qui permettrait aux gens de réfléchir aux conséquences avant de faire une action (sexe = plaisir, éphémère, sans conséquences VS sexe = amour, responsabilité, conséquences, engagement). Je pense que ce problème se rencontre beaucoup moins chez les catholiques que chez les athés.
Les solutions, il y en a. Elles commencent par nous-mêmes et par mesurer la conséquence et l'importance de nos actes concernant nos relations avec autrui.
Rééduquer le peuple à la chasteté et la fidelité, au lieu de lui proposer l'épicurianisme comme mentalité (moyens de contraceptions, planning famillial, sexe dans les médias, etc.).
Revenir à l'ancienne méthode: vous êtes allés trop vite ? Vous êtes enceinte ? Madame vous devez vous marier avec monsieur et inversement monsieur avec madame (il fallait réfléchir avant, tant pis pour vous, maintenant ce n'est plus à vous que vous devez penser mais à votre enfant).
Loiseau
Loiseau
Vénérable
Vénérable

Messages : 225
Points : 563
Date d'inscription : 05/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou contre l'avortement ? - Page 2 Empty Re: Pour ou contre l'avortement ?

Message par florence_yvonne le Jeu 9 Jan - 11:44

Quoi que l'on pense et quoi que l'on dise, l'avortement, c'est toujours la mort d'un enfant.

_________________
Je suis contre l'avortement. Il y a de meilleurs moyens :
- La contraception.
- Un soutien financier de la future mère.
- Un soutien psychologique pour quelle puisse résister à la pression.
- La responsabilité du père dont on ne parle jamais.
- L'accouchement sous X.
florence_yvonne
florence_yvonne
Vénérable
Vénérable

Messages : 1026
Points : 1394
Date d'inscription : 24/03/2019
Age : 59
Localisation : Hérault

http://www.forum-religions.org/

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou contre l'avortement ? - Page 2 Empty Re: Pour ou contre l'avortement ?

Message par Terrestre le Jeu 9 Jan - 22:01

Loiseau a écrit:--> enfants sans mariage (qui étaient je le rapelle considérés avant comme "illégitimes") = possibilité pour l'homme de ne pas prendre ses responsabilités en fuyant, laissant la femme seule qui a peur d'/ ne peut pas assumer l'enfant
--> femmes victimes de viol
--> facilité de la démarche (avortement) et soutien du système
--> possibilité de contourner le système (législation en Espagne plus favorable [et ça se dit pays catholique...])
--> "libération" de la femme, autrement dit, émancipation financière au prix de sa vie familiale

Donc... il y a bien un énorme travail à faire. Et je suis d'accord avec vous à 100%, ainsi qu'avec Florence-Yvonne. Le problème est bien celui soulevé par les féministes, ce sont les solutions qu'elles croient nous vendre qui sont pourries (alors qu'en vérité c'est elles qui se font acheter en croyant reconquérir ainsi leur dignité).

Ceci m'amène vers une autre question: Si notre église aujourd'hui est dans une mouvance très féminine, et donc éduque très bien les femmes à se respecter, à être responsables de leurs choix, nous le voyons, les aspects en figure de proue de notre époque (au sein de l'Eglise) sont plutôt axées sur la charité, la guérison, le partage, l'épanouissement personnel et dans la foi, le dialogue interne, la communication avec les autres religions, avec le monde, ce sont pratiquement seulement les valeurs féminines qu'on retrouve comme fer de lance, qu'en est-il des valeurs plus masculines?

Je trouve qu'on manque cruellement d'exemples masculins à donner aux jeunes hommes, du moins cet aspect est plutôt occulté, par exemple Padre Pio qui choque toujours autant aujourd'hui qu'en son temps, les vertus de courage, de force et d'affirmation de sa foi, de visibilité, bref les vertus plus féminines ont beau être les meilleures du monde, seules elles se transforment en un repli stratégique (dont il faudra bien sortir un jour), et sans ces valeurs plus masculines, plus tournées vers l'extérieur, je pense qu'on est pas sortis de l'auberge pour ce qui est de donner un modèle aux jeunes hommes.
Dans beaucoup d'Eglises il y a plus de femmes que d'homme et pour avoir discuté de ça avec quelques jeunes hommes de mon âge, pour la plupart l'enseignement de l'Eglise est perçu comme quelque chose de faible, de quelque chose qui ne fonctionne pas et qui échoue, et c'est attribué à tort une fois de plus aux valeurs plus féminines, alors qu'en vérité ce sont les seules qui tiennent encore la baraque... Mais seules ces valeurs ne peuvent que maintenir tant bien que mal notre Eglise, ce serait comme demander à un unijambiste de marcher, il pourra au mieux se tenir droit que ce sera déjà miraculeux.

Qu'en pensez vous et faites vous, vous aussi ce rapprochement?
Terrestre
Terrestre
Vénérable
Vénérable

Pour ou contre l'avortement ? - Page 2 A4vico12
Messages : 364
Points : 464
Date d'inscription : 19/11/2019

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou contre l'avortement ? - Page 2 Empty Re: Pour ou contre l'avortement ?

Message par Loiseau le Ven 10 Jan - 11:06

Terrestre a écrit:
Ceci m'amène vers une autre question: Si notre église aujourd'hui est dans une mouvance très féminine, et donc éduque très bien les femmes à se respecter, à être responsables de leurs choix, nous le voyons, les aspects en figure de proue de notre époque (au sein de l'Eglise) sont plutôt axées sur la charité, la guérison, le partage, l'épanouissement personnel et dans la foi, le dialogue interne, la communication avec les autres religions, avec le monde, ce sont pratiquement seulement les valeurs féminines qu'on retrouve comme fer de lance, qu'en est-il des valeurs plus masculines?

Je trouve qu'on manque cruellement d'exemples masculins à donner aux jeunes hommes, du moins cet aspect est plutôt occulté, par exemple Padre Pio qui choque toujours autant aujourd'hui qu'en son temps, les vertus de courage, de force et d'affirmation de sa foi, de visibilité, bref les vertus plus féminines ont beau être les meilleures du monde, seules elles se transforment en un repli stratégique (dont il faudra bien sortir un jour), et sans ces valeurs plus masculines, plus tournées vers l'extérieur, je pense qu'on est pas sortis de l'auberge pour ce qui est de donner un modèle aux jeunes hommes.
Dans beaucoup d'Eglises il y a plus de femmes que d'homme et pour avoir discuté de ça avec quelques jeunes hommes de mon âge, pour la plupart l'enseignement de l'Eglise est perçu comme quelque chose de faible, de quelque chose qui ne fonctionne pas et qui échoue, et c'est attribué à tort une fois de plus aux valeurs plus féminines, alors qu'en vérité ce sont les seules qui tiennent encore la baraque... Mais seules ces valeurs ne peuvent que maintenir tant bien que mal notre Eglise, ce serait comme demander à un unijambiste de marcher, il pourra au mieux se tenir droit que ce sera déjà miraculeux.

Qu'en pensez vous et faites vous, vous aussi ce rapprochement?

Très bonne remarque. Un élément dont j'ai déjà parlé avec des paroissiens d'ailleurs.
Je pense que ce problème va de paire avec la féminisation de la société qui provoque forcément une féminisation au sein de l'Eglise (elle-même étant une partie de la société). Et encore, n'est-ce pas parce qu'il y a une féminisation de la société qu'on s'imagine forcément une féminisation de l'Eglise ?

Ceci dit, Jésus a aussi une part d'humanité et Il est le meilleur représentant des Saintes Écritures donc dire que  la charité, la guérison, le partage, l'épanouissement personnel et dans la foi, le dialogue interne sont des valeurs féminines... pas vraiment non. Je crois plutôt que ce sont des valeurs universelles aux deux sexes, mais qui se manifestent différemment (de l'extérieur ?).

Attention au danger de faire l'opposition hommes/femmes comme la société qui fait tout pour créer le maximum d'oppositions possibles (homme/ femme, jeunes/vieux, classe haute/prolétariat, etc.) alors qu'il faut plutôt parler de complémentarité.

les vertus plus féminines ont beau être les meilleures du monde
C'est largement discutable.
Loiseau
Loiseau
Vénérable
Vénérable

Messages : 225
Points : 563
Date d'inscription : 05/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou contre l'avortement ? - Page 2 Empty Re: Pour ou contre l'avortement ?

Message par Terrestre le Sam 11 Jan - 0:12

Façon de parler Smile Je dis bien valeurs féminines, pas féministes. Selon vous si je comprend bien, le défi serait plutôt de faire cohabiter les deux sortes de valeur, mais aussi d'apprendre aux hommes (je pense surtout aux plus jeunes) les valeurs telles que décrites plus haut, valeurs que les femmes auraient eu moins de mal à s'approprier, puisque d'une manière générale, (c'est affreux mais c'est ainsi), une femme qui échoue, qui ne peut pas se défendre, c'est mieux toléré par la société que pour un homme?

En fait je pense aux plus jeunes justement parce que ce sont eux qui ont besoin de repères (comme tous les jeunes) et ce sont eux qui sont en pleine construction de leur identité, et du rôle qu'ils vont vouloir jouer vis à vis de leur famille et du monde, j'ai l'impression que les femmes s'en tirent mieux, peut-être qu'elles se mettent moins la pression je ne sais pas... Ou que malheureusement elles ont déjà souffert de leur condition et accepté le fait qu'on ne peut pas toujours être fort et gagner, et savent que tout orgueil sur le sujet est vain.

Selon vous manque-t-on de modèles et d'enseignement qui pourraient toucher spécifiquement les hommes (enfin devrais-je dire ne les met on pas assez en avant car des enseignements nous en avons de toutes sortes il y en a pour tout le monde), ou bien est-ce seulement que notre foi est méconnue? Ou encore des problèmes plus terre à terre, comme le fait qu'il est plus difficile de parler de sa foi chrétienne à un homme car c'est en général une religion qui renvoie à une image de douceur, de sacrifice, d'oubli de soi, bref, des vertus jugées malheureusement dans notre monde comme "niaises"...

Mais que fait on des valeurs d'autorité, de force, de courage, d'honneur (ce mot n'est même plus utilisé dans des conversations!), protection des plus faibles, service...

D'ailleurs même des valeurs plus mixtes telles que la sagesse, la tempérance, le discernement, sont toujours prêchées, mais dans la société elles disparaissent car elles renvoient au fait de devenir adulte et de s'accomplir. Les hommes comme les femmes sont priés de rester des enfants...
Les féministes nous feraient elles leur adolescence? Et vous savez ce qu'on dit, les petits garçons deviennent matures en général légèrement après les filles, alors un mouvement masculiniste ça ne saurait tarder, et quelque chose me dit que l'âge bête des garçons n'augure rien de meilleur que celui des filles Razz

Et comme vous dites les valeurs, les enseignements, l'exemple du christ sont tout à fait mixtes et ne divisent pas mais rassemblent et eux mettent réellement tout le monde sur un pied d'égalité pour ceux qui les suivent.
Terrestre
Terrestre
Vénérable
Vénérable

Pour ou contre l'avortement ? - Page 2 A4vico12
Messages : 364
Points : 464
Date d'inscription : 19/11/2019

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou contre l'avortement ? - Page 2 Empty Re: Pour ou contre l'avortement ?

Message par Loiseau le Sam 11 Jan - 8:09

Vous parlez d'éducation. À ce niveau, le système fait tout pour enrayer la pensée conservatrice et donc les enseignants qui sont (jugés) "de droite". Quand bien même ils arrivent à intégrer le système, ce dernier ne leur laisse pas d'autres choix que de suivre le modèle républicain gauchisant "vivrensembloniste".
D'après ce qu'on m'a dit, il y avait avant en primaire, beaucoup plus de maîtres qu'à l'heure actuelle, ce point paraît aussi important. Je pense que cela est valable dans l'enseignement en général (de mon expérience, je peux confirmer qu'il y a plus de femmes que d'hommes dans le supérieur). Cela fait moins de modèles masculins

'il est plus difficile de parler de sa foi chrétienne à un homme car c'est en général une religion qui renvoie à une image de douceur, de sacrifice, d'oubli de soi, bref, des vertus jugées malheureusement dans notre monde comme "niaises".

Je ne sais pas vraiment. Je suis un homme et je ne perçois pas la foi chrétienne comme cela. J'associe le sacrifice au courage, l'autorité à la tempérence, la protection des plus faibles et l'honneur. Comme modèles masculins je mettrais Jésus en premier mais aussi ses apôtres ou plusieurs saints. Mais je ne fais au fond pas grande différence entre saints et saintes, puisqu'ils ont le même objectif au final et difficile de connaître leur caractère exact d'après un livre.

D'ailleurs même des valeurs plus mixtes telles que la sagesse, la tempérance, le discernement, sont toujours prêchées, mais dans la société elles disparaissent car elles renvoient au fait de devenir adulte et de s'accomplir. Les hommes comme les femmes sont priés de rester des enfants...
Vous avez tout dit.
Et cela renvoit à votre question. C'est peut-être dans leur prise de responsabilité que l'homme et la femme traduisent en terme d'actes leur sexe respectif.
Loiseau
Loiseau
Vénérable
Vénérable

Messages : 225
Points : 563
Date d'inscription : 05/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou contre l'avortement ? - Page 2 Empty Re: Pour ou contre l'avortement ?

Message par florence_yvonne le Sam 11 Jan - 16:43

Terrestre a écrit:Façon de parler Smile Je dis bien valeurs féminines, pas féministes. Selon vous si je comprend bien, le défi serait plutôt de faire cohabiter les deux sortes de valeur, mais aussi d'apprendre aux hommes (je pense surtout aux plus jeunes) les valeurs telles que décrites plus haut, valeurs que les femmes auraient eu moins de mal à s'approprier, puisque d'une manière générale, (c'est affreux mais c'est ainsi), une femme qui échoue, qui ne peut pas se défendre, c'est mieux toléré par la société que pour un homme?

En fait je pense aux plus jeunes justement parce que ce sont eux qui ont besoin de repères (comme tous les jeunes) et ce sont eux qui sont en pleine construction de leur identité, et du rôle qu'ils vont vouloir jouer vis à vis de leur famille et du monde, j'ai l'impression que les femmes s'en tirent mieux, peut-être qu'elles se mettent moins la pression je ne sais pas... Ou que malheureusement elles ont déjà souffert de leur condition et accepté le fait qu'on ne peut pas toujours être fort et gagner, et savent que tout orgueil sur le sujet est vain.

Selon vous manque-t-on de modèles et d'enseignement qui pourraient toucher spécifiquement les hommes (enfin devrais-je dire ne les met on pas assez en avant car des enseignements nous en avons de toutes sortes il y en a pour tout le monde), ou bien est-ce seulement que notre foi est méconnue? Ou encore des problèmes plus terre à terre, comme le fait qu'il est plus difficile de parler de sa foi chrétienne à un homme car c'est en général une religion qui renvoie à une image de douceur, de sacrifice, d'oubli de soi, bref, des vertus jugées malheureusement dans notre monde comme "niaises"...

Mais que fait on des valeurs d'autorité, de force, de courage, d'honneur (ce mot n'est même plus utilisé dans des conversations!), protection des plus faibles, service...

D'ailleurs même des valeurs plus mixtes telles que la sagesse, la tempérance, le discernement, sont toujours prêchées, mais dans la société elles disparaissent car elles renvoient au fait de devenir adulte et de s'accomplir. Les hommes comme les femmes sont priés de rester des enfants...
Les féministes nous feraient elles leur adolescence? Et vous savez ce qu'on dit, les petits garçons deviennent matures en général légèrement après les filles, alors un mouvement masculiniste ça ne saurait tarder, et quelque chose me dit que l'âge bête des garçons n'augure rien de meilleur que celui des filles Razz

Et comme vous dites les valeurs, les enseignements, l'exemple du christ sont tout à fait mixtes et ne divisent pas mais rassemblent et eux mettent réellement tout le monde sur un pied d'égalité pour ceux qui les suivent.

Je pense surtout que la contraception n'est pas fait pour les chiens.

Combien d'avortements évités par la prise de la pilule ?

Pour sauver l'enfant, il faut d'abord sauver la mère.
florence_yvonne
florence_yvonne
Vénérable
Vénérable

Messages : 1026
Points : 1394
Date d'inscription : 24/03/2019
Age : 59
Localisation : Hérault

http://www.forum-religions.org/

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou contre l'avortement ? - Page 2 Empty Re: Pour ou contre l'avortement ?

Message par Terrestre le Sam 11 Jan - 19:00

La contraception n'est pas forcément que la pilule ou le préservatif. Au lieu de filer des pilules aux femmes et de faire violence chimique à leur corps pour étouffer leurs fonctions naturelles, je trouve qu'il serait préférable de créer de quoi permettre à toutes les femmes enceintes de trouver un refuge bon pour elle et leur bébé quoiqu'en pense l'entourage. De permettre autre chose que juste "prend ta pilule, sinon ferma là et débrouille toi toute seule t'avais qu'à prendre la pilule".
La pilule a des conséquences désastreuses sur la santé. Et quand bien même vous la prendriez, en plus du préservatif, vous pouvez toujours tomber enceinte, même si le risque est faible, c'est toujours possible. Même si le préservatif ne craque pas, ça s'est déjà vu.
Faut peut être intégrer dans la tête des gens que rapport sexuel = possible grossesse, au lieu de leur dire ce qui leur fait plaisir: qu'ils peuvent faire et être tout ce qu'ils veulent, que ça n'aura aucune conséquences, qu'aucune de leurs actions ne pourront jamais leur nuire et qu'ils ne seront jamais responsable du bien être de qui que ce soit, qu'ils n'ont qu'à s'amuser et ne réfléchir à rien... (et c'est un problème qui va au dela de la seule sphère de la sexualité).
Terrestre
Terrestre
Vénérable
Vénérable

Pour ou contre l'avortement ? - Page 2 A4vico12
Messages : 364
Points : 464
Date d'inscription : 19/11/2019

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou contre l'avortement ? - Page 2 Empty Re: Pour ou contre l'avortement ?

Message par florence_yvonne le Sam 11 Jan - 19:06

Faut-il obliger une femme qui ne veut pas avoir d'enfant à pratiquer la chasteté ? surtout que rare sont les hommes qui acceptent la chasteté.

La meilleure parade à l'avortement, c'est qu'il n'y ai pas de grossesse
florence_yvonne
florence_yvonne
Vénérable
Vénérable

Messages : 1026
Points : 1394
Date d'inscription : 24/03/2019
Age : 59
Localisation : Hérault

http://www.forum-religions.org/

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou contre l'avortement ? - Page 2 Empty Re: Pour ou contre l'avortement ?

Message par Terrestre le Sam 11 Jan - 19:14

Faut-il l'obliger ou pas? Personne ne l'y oblige, nous sommes ainsi faits, quand nous avons un rapport sexuel notre corps a de grandes chances de procréer, nous avons été créés féconds... Je ne vois pas en quoi quelqu'un décide de ça, je veux dire, autant engueuler votre utérus d'exister, mais alerte spoiler, je pense qu'il s'en fou...
Terrestre
Terrestre
Vénérable
Vénérable

Pour ou contre l'avortement ? - Page 2 A4vico12
Messages : 364
Points : 464
Date d'inscription : 19/11/2019

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou contre l'avortement ? - Page 2 Empty Re: Pour ou contre l'avortement ?

Message par florence_yvonne le Sam 11 Jan - 19:37

Donc, tu admets qu'une femme puisse avoir le droit de refuser d'avoir des enfants.

Moi, j'ai eu deux enfants, comme cela me suffisait j'ai pris la pilule jusqu’à ma ménopause.

_________________
Je suis contre l'avortement. Il y a de meilleurs moyens :
- La contraception.
- Un soutien financier de la future mère.
- Un soutien psychologique pour quelle puisse résister à la pression.
- La responsabilité du père dont on ne parle jamais.
- L'accouchement sous X.
florence_yvonne
florence_yvonne
Vénérable
Vénérable

Messages : 1026
Points : 1394
Date d'inscription : 24/03/2019
Age : 59
Localisation : Hérault

http://www.forum-religions.org/

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou contre l'avortement ? - Page 2 Empty Re: Pour ou contre l'avortement ?

Message par Terrestre le Sam 11 Jan - 19:46

Bien sur Florence-Yvonne qu'une femme peut refuser d'avoir des enfants, et ce n'est pas moi qui vais m'en plaindre, puisque je n'ai pas pour projet d'en faire. En revanche je n'ai jamais pris la pilule. Ma mère a été dans le même cas que vous, pilule toute sa vie ou presque, et deux enfants. Aujourd'hui avec le recul et l'arrêt de celle-ci elle réalise qu'elle s'est farci des années de migraines durant lesquels les médecins lui disaient que c'était normal pour une femme de souffrir et que la pilule n'était pas en cause et elle qui les croyait alors, pense aujourd'hui le contraire, et quelle que soit la pilule elle a toujours eu des effets secondaires (différents selon les marques).

Mais dire "la chasteté c'est trop dur, c'est la faute des vilains cathos" c'est un raisonnement fallacieux. Vous êtes faite comme ça et rien ne vous oblige non plus à avoir des rapports, si ne pas avoir de rapports sexuels est une souffrance insurmontable, on peut se poser la question de l'addiction comportementale. Vous pouvez accuser la nature, Dieu, ou vos parents de vous avoir fabriquée féconde, mais je trouve ça si dommage de percevoir votre nature charnelle comme quelque chose qu'il faille "flageller"... Il est sans doute meilleur de faire la paix avec son corps et avec sa partie la plus "animale", et de la mettre à votre service, de l'apprivoiser et d'en être la maîtresse, plutôt que de devoir l'enchaîner chimiquement car elle vous encombre, vous empêche de vivre comme vous le voudriez et ne pouvez en avoir la maîtrise...

On devient un adulte non pas le jour ou on pratique du sexe pour la première fois, mais le jour où on est capable d'être le maître de ses pulsions, de choisir quand y laisser cours ou pas, c'est un apprentissage, tout comme pour les pulsions d'agressivité, qui sont elles aussi des comportements naturels liés à la hiérarchie au sein d'un groupe social, ça s'éduque. Tout ça n'est pas mauvais si c'est utilisé dans le bon cadre mais peut devenir très néfaste lorsque c'est complètement incontrôlé et pulsatile, bref, quand c'est immature.

Pour moi l'esbrouffe actuelle, c'est de dire que les pulsions sexuelles sont des choses parfaitement incontrôlables dont il faut avoir peur, que si on ne prend pas la pilule ou le préservatif on se sera incapable de se contrôler (ça s'adresse d'ailleurs essentiellement aux femmes, tiens tiens, un relant de "les femmes sont des êtres trop émotifs?"). La peur de la grossesse, la peur du jugement, la peur de ne pas maîtriser son corps, de ne pas le posséder, vivre l'enfant à naître comme un intrus, un amas de cellule indésirable donc il faut se débarrasser... Pour moi tout cela vient du fait qu'on empêche la femme de devenir adulte (il faut qu'elle soit épilée, comme une fillette, et puis toujours jeune, pas de rides, pas de cheveux blancs...). Et ces dernières, de croire à tort que la maturité qu'on veut leur retirer est leur part de masculinité...
De même les règles sont souvent utilisées pour faire penser à la femme que sa capacité de reproduction est quelque chose de nécessairement subit, car cyclique, et incontrôlable, de subi, d'affaiblissant, et donc devrait être le reflet de ce qu'est la sexualité féminine, et sa place dans la société. Tout ça est très récent et n'est pas d'origine chrétienne, ni païenne d'ailleurs car chez les païens la sexualité féminine était perçue comme quelque chose de sacré, comme la lune ayant plusieurs phases (ce qui n'est pas idiot au sens qu'effectivement les cycles menstruels sont régulés par cet astre chez bon nombre de mammifères, humains y compris).

Historiquement il me semble que cet humiliation de la condition féminine provient plutôt des romains. En effet quand la gaule a été romanisée ces derniers exigeaient des vaincus hommes comme femme qu'ils se rasent en signe d'infantilisation vis à vis des vainqueurs. Ensuite les femmes romaines ont trouvé ça plus esthétique et les légendes urbaines faisant leur oeuvre tous ont cru cela plus hygiénique.
Et devinez quel comportement est un signe d'apaisement envers un harceleur chez un tas d'espèces mammifères dont les humains? L'infantilisation volontaire (pour apaiser l'agresseur). Chez les chiens, les orang-outans, et même chez les humains, quand quelqu'un vous parle volontairement d'un ton "gnan-gnan" pour ne pas vous vexer...

Pour moi la pilule est à rapprocher de l'infantilisation des femmes.
Femme sans ses capacités de procréation = petite fille. Il n'y a (sauf anomalie) que les enfants qui ne sont pas capables de procréer. Je trouve ça vraiment problématique qu'hommes comme femme préfèrent s'adonner à une sexualité dans lesquelles ils s'infantilisent mutuellement, et ne peut m'empêcher de penser que la source de la pédophilie se trouve probablement dans les conséquences de tout ça.


Dernière édition par Terrestre le Sam 11 Jan - 20:05, édité 2 fois
Terrestre
Terrestre
Vénérable
Vénérable

Pour ou contre l'avortement ? - Page 2 A4vico12
Messages : 364
Points : 464
Date d'inscription : 19/11/2019

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou contre l'avortement ? - Page 2 Empty Re: Pour ou contre l'avortement ?

Message par Loiseau le Sam 11 Jan - 20:00

Terrestre a écrit: mais alerte spoiler, je pense qu'il s'en fou...
Laughing

Terrestre a écrit:
Il est sans doute meilleur de faire la paix avec son corps et avec sa partie la plus "animale", et de la mettre à votre service, de l'apprivoiser et d'en être la maîtresse, plutôt que de devoir l'enchaîner chimiquement car elle vous encombre, vous empêche de vivre comme vous le voudriez et ne pouvez en avoir la maîtrise...
Bien dit.
Loiseau
Loiseau
Vénérable
Vénérable

Messages : 225
Points : 563
Date d'inscription : 05/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou contre l'avortement ? - Page 2 Empty Re: Pour ou contre l'avortement ?

Message par florence_yvonne le Dim 12 Jan - 11:23

Pour les hommes le besoin d'avoir des rapports sexuels est physiologique, en effet, ils fabriquent des spermatozoïdes en permanence, au bout d'un moment, il faut les évacuer, Mais il est vrai qu'ils peuvent toujours se masturber, cela aura le même effet.

Personnellement, étant frigide, je me passe bien volontiers de rapports sexuels.
florence_yvonne
florence_yvonne
Vénérable
Vénérable

Messages : 1026
Points : 1394
Date d'inscription : 24/03/2019
Age : 59
Localisation : Hérault

http://www.forum-religions.org/

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou contre l'avortement ? - Page 2 Empty Re: Pour ou contre l'avortement ?

Message par Loiseau le Dim 12 Jan - 18:54

Pour les hommes le besoin d'avoir des rapports sexuels est physiologique, en effet, ils fabriquent des spermatozoïdes en permanence, au bout d'un moment, il faut les évacuer, Mais il est vrai qu'ils peuvent toujours se masturber, cela aura le même effet.

Cela est avant tout psychologique.
Vous seriez surprise des capacités du corps humain.
Loiseau
Loiseau
Vénérable
Vénérable

Messages : 225
Points : 563
Date d'inscription : 05/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou contre l'avortement ? - Page 2 Empty Re: Pour ou contre l'avortement ?

Message par Loiseau le Dim 12 Jan - 22:00

Loiseau
Loiseau
Vénérable
Vénérable

Messages : 225
Points : 563
Date d'inscription : 05/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou contre l'avortement ? - Page 2 Empty Re: Pour ou contre l'avortement ?

Message par florence_yvonne le Lun 13 Jan - 16:00

Loiseau a écrit:Pour les hommes le besoin d'avoir des rapports sexuels est physiologique, en effet, ils fabriquent des spermatozoïdes en permanence, au bout d'un moment, il faut les évacuer, Mais il est vrai qu'ils peuvent toujours se masturber, cela aura le même effet.

Cela est avant tout psychologique.
Vous seriez surprise des capacités du corps humain.

Oui, toi aussi.

Comment font les prêtres qui font vœux de chasteté quand il sont confrontés à un trop plein de sperme ?
florence_yvonne
florence_yvonne
Vénérable
Vénérable

Messages : 1026
Points : 1394
Date d'inscription : 24/03/2019
Age : 59
Localisation : Hérault

http://www.forum-religions.org/

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou contre l'avortement ? - Page 2 Empty Re: Pour ou contre l'avortement ?

Message par florence_yvonne le Lun 13 Jan - 16:02

Loiseau a écrit:https://news.sky.com/story/hundreds-of-young-trans-people-seeking-help-to-return-to-original-sex-11827740

Pour florence.
Si vous ne parlez pas anglais: google traduction.

Je m'intéresserais à ton texte quand tu auras la politesse de le traduire en français.

C'est comme si je demandais un croissant à un pâtissier et qu'il me donne les ingrédient en disant débrouillez vous.

Surtout que la traduction de Google est très approximative car la traduction se fait au mot par mot.
florence_yvonne
florence_yvonne
Vénérable
Vénérable

Messages : 1026
Points : 1394
Date d'inscription : 24/03/2019
Age : 59
Localisation : Hérault

http://www.forum-religions.org/

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou contre l'avortement ? - Page 2 Empty Re: Pour ou contre l'avortement ?

Message par Loiseau le Lun 13 Jan - 18:46

florence_yvonne a écrit:

Comment font les prêtres qui font vœux de chasteté quand il sont confrontés à un trop plein de sperme ?
Je suppose que leur corps le rejette pendant le moment qui les incombe "le moins": la nuit.

C'est comme si je demandais un croissant à un pâtissier et qu'il me donne les ingrédient en disant débrouillez vous.
Rien à voir.
Google est très efficace maintenant. Vous comprendriez l'essentiel de l'article.
Loiseau
Loiseau
Vénérable
Vénérable

Messages : 225
Points : 563
Date d'inscription : 05/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou contre l'avortement ? - Page 2 Empty Re: Pour ou contre l'avortement ?

Message par Terrestre le Lun 13 Jan - 23:59

Loiseau oui c'est précisément ainsi que ça fonctionne. Le corps peut très bien évacuer tout seul. Dieu n'a créé aucun d'entre nous forcé de faire quoi que ce soit par sa nature.

Autrement avoir des rapports sexuels est une pulsion physiologue pour les hommes mais pour les femmes aussi. Mais les deux ont la capacité de maîtriser ces pulsions et de savoir quand et comment leur laisser libre cours, et de les réfréner.

C'est comme la faim: vous savez que vous devrez manger mais vous êtes capable d'attendre l'heure, ou les autres, excepté que pour le sexe vous ne mourrez pas ou n'aurez pas de problème de santé si vous en êtes privés, ce n'est pas vital.

Vous savez j'ai beau n'avoir pas projet de faire des enfants j'éprouve des envies envers des hommes parfois et bien il faut savoir "se la mettre derrière l'oreille" comme on dit Rolling Eyes Les hommes ne sont pas des sacs à main on ne peut pas leur faire miroiter monts et merveilles pour obtenir d'eux ce qu'on veut puis les laisser pour vivre sa vie. Et on ne peut pas non plus avoir des rapports et prendre le risque d'être enceinte simplement pour une partie de jambes en l'air. Et bien sur pour couronner le tout il y a Dieu, qui désapprouve la fornication: un rapport sexuel n'a de sens que dans le cadre du mariage, avec pour fond que faire un enfant est la volonté du couple, le sens du mariage, de fonder une famille... Si c'est pour faire autre chose que ça je ne vois pas à quoi ça sert, sinon un peu de plaisir éphémère, ça ne vaut pas tous ces sacrifices. Rendre un homme malheureux, un enfant malheureux, voire vous rendre vous même malheureuse... Et idem un homme ne devrait pas chercher à avoir des rapports juste "pour évécuer des spermatozoïdes", c'est grotesque. Dans ce cas moi je dois avoir des rapports sexuels au moins 5 jours avant et après ovulation, c'est hormonal, c'est ma pulsion de reproduction. N'importe quoi.

Ce ne sont pas des domaines avec lesquels on blague je trouve.


Terrestre
Terrestre
Vénérable
Vénérable

Pour ou contre l'avortement ? - Page 2 A4vico12
Messages : 364
Points : 464
Date d'inscription : 19/11/2019

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou contre l'avortement ? - Page 2 Empty Re: Pour ou contre l'avortement ?

Message par florence_yvonne le Mar 14 Jan - 17:30

Donc, les ecclésiastiques ne se masturbent pas ? ce sont des surhommes ?

_________________
Je suis contre l'avortement. Il y a de meilleurs moyens :
- La contraception.
- Un soutien financier de la future mère.
- Un soutien psychologique pour quelle puisse résister à la pression.
- La responsabilité du père dont on ne parle jamais.
- L'accouchement sous X.
florence_yvonne
florence_yvonne
Vénérable
Vénérable

Messages : 1026
Points : 1394
Date d'inscription : 24/03/2019
Age : 59
Localisation : Hérault

http://www.forum-religions.org/

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou contre l'avortement ? - Page 2 Empty Re: Pour ou contre l'avortement ?

Message par Loiseau le Mer 15 Jan - 9:30

florence_yvonne a écrit:Donc, les ecclésiastiques ne se masturbent pas ? ce sont des surhommes ?
Hahaha, un homme qui ne se masturbe pas serait un surhomme alors ?
La bétise n'a vraiment pas de limite donc.
Loiseau
Loiseau
Vénérable
Vénérable

Messages : 225
Points : 563
Date d'inscription : 05/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou contre l'avortement ? - Page 2 Empty Re: Pour ou contre l'avortement ?

Message par florence_yvonne le Mer 15 Jan - 16:34

J'ai toujours pensé que tu étais illimité.

Si un homme arrive a tenir la chasteté sans se masturber, ce n'est pas un homme, alors j'ai dit surhomme, à défaut de qualificatif adapté.

_________________
Je suis contre l'avortement. Il y a de meilleurs moyens :
- La contraception.
- Un soutien financier de la future mère.
- Un soutien psychologique pour quelle puisse résister à la pression.
- La responsabilité du père dont on ne parle jamais.
- L'accouchement sous X.
florence_yvonne
florence_yvonne
Vénérable
Vénérable

Messages : 1026
Points : 1394
Date d'inscription : 24/03/2019
Age : 59
Localisation : Hérault

http://www.forum-religions.org/

Revenir en haut Aller en bas

Pour ou contre l'avortement ? - Page 2 Empty Re: Pour ou contre l'avortement ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum