Forum de la France chrétienne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-60%
Le deal à ne pas rater :
PHILIPS SHB3175BK/00 Casque Bluetooth
28.80 € 71.26 €
Voir le deal

MAI, le mois de Marie

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

MAI, le mois de Marie - Page 2 Empty Re: MAI, le mois de Marie

Message par ami de la Miséricorde le Lun 27 Mai - 22:18

MAI, le mois de Marie - Page 2 4845f3490f3d74487bdad868645f5329

MAI, le mois de Marie : 28ème jour :

Près de la croix, Marie nous est donnée pour Mère


Parmi les paroles si touchantes et si pleines de hautes leçons, que Jésus-Christ prononce sur la croix, il en est une qui paraît bien dure pour Marie : "Femme dit-il en montrant Jean, voici votre fils ! " O triste échange ! s'écit Saint Bernard; Jean vous est donné pour Jésus, le disciple pour le Maitre, le fils de Zébédée pour le Fils de Dieu.

Le coeur de Marie en est sans doute navré; mais à côté de la victime trois fois sainte qui s'immole par amour pour nous, pourrait-elle hésiter de s'y soumettre, elle qui nous aime aussi et plus que tous les esprits céléstes ? Dans la personne de l'apôtre bien-aimé, elle nous adopte pour ses enfants, et Saint Jean, transporté de joie à cette parole : Mon fils, voilà votre Mère, l'honore et l'aime désormais comme sa mère véritable.

Sur la confiance en Marie

La confiance en Dieu doit être entière. Comme Mère de Dieu, Marie est toute-puissante, et dans le ciel comme sur la terre rien ne saurait lui résister : l'Eglise le reconnaît, quand elle lui donne le titre de Reine du Ciel. Il est juste assurément que le fils communique sa puissance à sa mère, et la puissance du divin Fils de Marie étant sans bornes, il la donne à sa Mère dans la mesure qu'une créature peut en porter, en l'assurant de plus que jamais elle ne lui demandera rien sans l'obtenir. " Il est impossible dit Saint Bonaventure, qu'une prière faite à la Sainte Vierge ne soit pas exaucée, car elle ne sait ce que c'est de ne pas compatir à nos maux ou de ne pas les soulager."

Notre confiance doit être filiale; comme Marie est bien réellement notre mère, notre confiance en elle doit avoir un caractère particulier et s'imprégner d'un sentiment qui n'a point la confiance que nous inspirent les autres saints. Une mère n'aime pas, ne gratifie et ne pardonne pas, comme le fait un ami ou un bienfaiteur; elle est tout autrement bonne et généreuse cette mère du divin amour et de la sainte espérance.

Prions Marie avec la confiance et l'abandon d'un enfant; dans nos misères et dans la douleur que nous inspirent nos péchés; implorons sa clémence, comme un enfant expose ses besoins à sa mère, lui découvre les plaies de son coeur, et remet son avenir entre ses mains. S'il est des prières qu'elle n'exauce pas, ce sont celles qui ont pour objet des biens dangereux et ce refus prouve encore sa tendresse maternelle : une bonne mère arrache des mains de son enfant le 1er qui pourrait le blesser.

Pieuse maxime : Il est certain que l'amour de Dieu ne consiste pas à verser des larmes ni à ressentir une douceur ou une tendresse de coeur, mais bien à servir Dieu avec justice, force et humilité.

Source : Les quatre mois réunis de l'Abbé Guillaume 1890
ami de la Miséricorde
ami de la Miséricorde
Vénérable
Vénérable

Messages : 1030
Points : 1683
Date d'inscription : 03/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

MAI, le mois de Marie - Page 2 Empty Re: MAI, le mois de Marie

Message par ami de la Miséricorde le Jeu 30 Mai - 7:47

MAI, le mois de Marie - Page 2 4845f3490f3d74487bdad868645f5329

MAI, le mois de Marie : 30 ème jour :

Dernères années de Marie


Après la descente du Saint-Esprit, les écrivains sacrés gardent du nouveau sur la vie de la Vierge-Mère un silence, que nous devons respecter. Alors aussi sans doute on pouvait dire d'elle : "Elle était humble de coeur, grave dans ses discours, pleine d'ardeur à lire les saintes Ecritutres et à les méditer...

Elle était attentive à tout ce qu'elle faisait, et ne parlait qu'avec retenue et modestie; ce n'était point les hommes, mais Dieu qu'elle cherchait pour témoin de ses actions. Marie n'offensait personne; bienveillante envers tout le monde, pleine de respect pour ceux qui étaient plus agées qu'elle, elle n'enviait pas ses égaux, fuyait l'orgueil et cultivait la vertu."

Mais quoique toujours et parfaitement soumise à cette volonté divine qui règle tout et préside à tout, Marie désirait ardemment de voir arriver le terme de son exil; elle souhaitait impatiemment la venue du céleste Epoux, non seulement en lui disant avec l'amour en conjurant ceux qui entendaient ses gémissements de prendre part à sa prière : Et qui audit dicat : Veni. Pensons-nous comme notre bonne Mère, à la fin de notre pèlerinage ?

Sur la pensée de la mort

Il est des personnes que la pensée de la mort importune et qui n'ont rien tant à coeur que de s'éloigner de leur esprit. Elles ont un grand tort à coup sûr, puisque l'oracle divin nous recommande de nous souvenir de nos fins dernières, que la mort est la première de ces fins et même règle, car selon qu'elle sera bonne ou mauvaise, les autres seront heureuses ou malheureuses.

La pensée de la mort est donc salutaire. Nous sommes assurés que nous mourrons, mais nous ne savons ni quand, ni dans quel lieu, ni de quelle manière; et de notre mort dépend une éternité tout entière, nous serons à tout jamais ce que nous aurons été à ce moment, amis ou ennemis de Dieu. On ne conteste point ces vérités, mais y pense-t-on?

Combien de Saints doivent le bonheur éternel, dont ils jouissent, à la pensée salutaire de la mort ! Qui est aussi consolante pour le fidèle. Que Dieu nous ordonne, comme il lui plaira, de la longueur de notre route : il en est le maître, et nous devons nous réjouir qu'il le soit.

Mais s'il daigne l'abréger, pour nous réunir à lui, est-ce bien l'aimer que de nous en plaindre ? C'est aux ennemis de Jésus à craindre sa venue et à désirer que son règne soit différé; mais pour ses disciples, ils ne vivent que dans son attente.

Maxime pieuse : L'humilité sans amour et l'amour sans humilité ne peuvent subsister et l'on ne peut acquérir l'un sans l'autre.

Source : Les quatre mois réunis de l'Abbé Guillaume 1890
ami de la Miséricorde
ami de la Miséricorde
Vénérable
Vénérable

Messages : 1030
Points : 1683
Date d'inscription : 03/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

MAI, le mois de Marie - Page 2 Empty Re: MAI, le mois de Marie

Message par ami de la Miséricorde le Jeu 30 Mai - 22:27

MAI, le mois de Marie - Page 2 4845f3490f3d74487bdad868645f5329

MAI, le mois de Marie : 31 ème jour :

Assomption de la Sainte Vierge


Marie a dû subir la loi commune de la mort, mais ce n'est ni l'âge ni la maladie qui l'a causée : Elle mourut par un élan de l'amour divin et son âme fût portée au ciel sur une nuée de désirs sacrés. C'est ce qui a fait dire aux anges : Qui est celle-ci qui s'élève comme une fumée odoriférante de myrrhe et d'encens ? Le corps sacré de Marie, le trône de la chasteté, le temple de la sagesse incarnée et le siège de la vertu du Très-haut, ne pouvait demeurer dans le tombeau et le triomphe de Marie eût été imparfait, s'il s'était accompli dans sa chaire virginale et glorieuse.

Ce qui soumet la chair à la nécessité de la corruption, c'est qu'elle est un attrait au mal, une source de mauvais désirs, enfin une chair de péché, comme parle Saint Paul. Le corps de Marie doit être par conséquent incorruptible, cette chair à laquelle cette virginité inéffable d'esprit et de corps, et cette parfaite conformité avec Jésus-Christ, ont ôté avec le foyer du mal tout principe de corruption. Mais qui nous dira les magnificences de l'entrée triomphale de notre divine Mère dans la céleste Jérusalem ? Les acclamations et les cantiques de réjouissances de tous les choeurs des anges, l'allégresse des Patriarches et des prophètes ? Qui nous fera voir la Vierge, présentée par son divin Fils devant le trône du Père, pour y recevoir de sa main une couronne de gloire immortelle ? C'est là un spectacle vraiment auguste et qui ravit d'admiration le ciel et la terre, mais qu'un ange seul pourrait décrire.

Sur le désir de la vie éternelle

Nous ne pouvons pas prétendre sans doute au diadème de gloire qui ceint le front de notre bonne Mère dans l'éternité; mais si nous imitons au mieux ses vertus, pour sortir vainqueur de la lutte que nous avons à soutenir dans le monde, nous aussi nous obtiendrons une couronne de vie éternelle : J'accorderai à celui qui sera victorieux, dit le Sauveur, une place avec moi sur mon trône. Un félicité parfaite dans la possession de Dieu même, sera notre partage; comment se peut-il que le désir de ce bonheur nous quitte un seul instant ? Rien de plus efficace que ce désir pour nous détacher du monde. A quoi vous amusez-vous dans le monde, dit Saint Jérôme, vous qui êtes plus grands que le monde ? Vous pouvez aspirer à la gloire de posséder Dieu, et vous bornez vos désirs et des espérances à des biens créés, indignes de vous et incapables de remplir votre coeur !

Rien n'est plus puissant pour nous fortifier dans nos peines que le désir de la vie future. Quels dangers n'affrontent pas les enfants des hommes et à quelles humiliations ne se soumettent-ils pas pour acquérir une fortune incertaine et en tout cas éphémère !

Les hommes de Dieu comptaient-ils donc pour quelque chose des peines et des travaux, dont la récompense est sûre, immense et éternelle ? Elevons-nous par l'espérance chrétienne au-dessus de tous les objets mortels et périssables : et que notre bonheur, même sur la terre, ne nous occupons que du bonheur à venir.

Maxime pieuse : Npus ne pouvons avoir d'ami plus fidèle à notre côté que Notre-Seigneur Jésus-Christ qui ne nous délaisse pas dans l'affiliction comme font les gens du monde.

MAI, le mois de Marie - Page 2 Enguerrand_Quarton_2C_Le_Couronnement_de_la_Vierge__281454_290

Conclusion du mois de Marie :

Nous avons terminé heureusement le mois de Marie et sous le patronage de notre auguste mère, nous en avons suivi sans doute avec ferveur les pieux exercices et cueilli, non des fleurs qui passent du matin au soir, mais des fruits durables de vertus.

Renouvelons avec amour la promesse de mener dans la suite une vie plus régulière et plus mortifiée; de souffrir avec plus de douceur tout ce qui excitait autrefois notre humeur; d'agir avec une plus grande pureté d'intention, surtout dans nos oeuvres de charité et toutes nos actions extérieures, de ne plus contrister désormais l'Esprit Saint, mais d'étudier et de suivre plus fidèlement les heureuses inspirations de la grâce; enfin de sacrifier généreusement, en tout et partout, notre amour-propre à l'amour de Dieu.

Nous aurons probablement encore quelques chutes à déplorer; mais gardons-nous bien du moindre découragement.

Nous sommes plus que jamais persuadés que la puissance de l'amour maternel de Marie n'ont point de bornes; comme nous avons commencé sous ses auspices ce mois de salut, mettons sous sa protection les résolutions que nous y avons formées, et soyons bien assurés que notre confiance en elle ne sera jamais confondue.  

Source :  Les quatre mois réunis de l'Abbé Guillaume 1890
ami de la Miséricorde
ami de la Miséricorde
Vénérable
Vénérable

Messages : 1030
Points : 1683
Date d'inscription : 03/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

MAI, le mois de Marie - Page 2 Empty Re: MAI, le mois de Marie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum