Le CrocoDeal du moment : -98%
Chargeur sans fil – Samsung ...
Voir le deal
0.43 €

Egypte terre d'islam

Aller en bas

Egypte terre d'islam Empty Egypte terre d'islam

Message par ganem le Sam 4 Mai - 12:47

Stoppez la répression de la liberté d’expression en Égypte
 
Des centaines d’Égyptiens et d’Égyptiennes, notamment des militant·e·s, des humoristes, des journalistes, des personnalités politiques, des supporters de football et des artistes, sont enfermés dans le cadre de la pire répression de la liberté d’expression menée par les autorités égyptiennes dans l’histoire récente du pays.
LA RÉPRESSION CONTRE LA LIBERTÉ D’EXPRESSION ATTEINT DES NIVEAUX ALARMANTS
En Égypte, les personnes qui critiquent le gouvernement sont emprisonnées sans bénéficier d’un procès équitable. Ces personnes sont qualifiées de « terroristes » et de « criminels » par les médias, simplement pour avoir exprimé leurs opinions. Une répression de cette ampleur n’a pas été observée depuis des dizaines d’années. Mais certaines personnes continuent courageusement de faire entendre leur voix, malgré les risques pour leur liberté.
Par peur, de nombreuses personnes sont forcées à garder le silence ou même à quitter le pays tandis que certaines personnes continuent courageusement de faire entendre leur voix malgré les risques pour leur liberté. Depuis décembre 2017, Amnesty International a recensé au moins 111 cas de personnes détenues par l’Agence de sécurité nationale pour avoir critiqué le président et la situation des droits humains en Égypte.
UNE PRISON À CIEL OUVERT
Aux arrestations massives s’ajoute l’adoption d’une nouvelle législation qui autorise une censure massive des plateformes d’information indépendantes et des sites des organisations de défense des droits humains. Ces lois ont été adoptées par le Parlement égyptien, sans consulter la société civile ni les journalistes en prétextant surtout des dispositions « antiterroristes ».
Conférant à l’État un contrôle quasi-total sur les organes de la presse écrite, en ligne et audiovisuelle, cette nouvelle législation a permis aux services de sécurité de bloquer au moins 504 sites Internet sans autorisation ni supervision judiciaires depuis avril 2017.
DES LIBÉRATIONS, MAIS CELA NE SUFFIT PAS
Grâce notamment à votre soutien, le photoreporter Mahmoud Abu Zeid (alias Shawkan), l’activiste Amal Fathy, l’avocat Haytham Mohamadeen et le journaliste Wael Abbas ont bénéficié d’une libération assortie d’une mise à l’épreuve.
Mais ces libérations conditionnelles ne suffisent pas. Amal Fathy a été condamnée à deux ans d’emprisonnement dans le cadre de l’une des deux procédures judiciaires engagées contre elle. Elle est obligée de se présenter à un poste de police deux fois par semaine pendant quatre heures, et elle risque d’être arrêtée à tout moment. Libéré début 2019, Shawkan doit passer 12 heures par jour au poste de police, de 18 heures à 6 heures du matin pendant les cinq prochaines années. De nombreuses autres personnes sont toujours en prison. Nous devons maintenir la pression.
Le président Abdel Fattah al-Sisi a déclaré à plusieurs reprises que les Égyptiens étaient libres de s’exprimer. La liberté d’expression est un droit humain que le gouvernement égyptien est légalement tenue de respecter. Il est temps qu’il honore cet engagement. Signez notre pétition en ligne et demandez aux autorités d’Égypte de :
libérer immédiatement et sans condition Adel Sabry (journaliste), Ahmed Tarek (monteur vidéo), Hassan al Banna (journaliste), Hisham Genena (juge), Moataz Wadnan (journaliste), Mustafa al Aasar (journaliste), Shady Abu Zeid (caricaturiste) et Shady al Ghazali (activiste politique) ;
abandonner toutes les poursuites contre Amal Fathy (militante des droits humains), Haytham Mohamadeen (avocat) et Wael Abbas (journaliste et bloggueur) ;
libérer toutes les autres personnes qui ont été emprisonnées pour avoir simplement exprimé leurs opinions ou mené leur travail de journalistes.
ganem
ganem
Vénérable
Vénérable

Messages : 277
Points : 671
Date d'inscription : 20/02/2019
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Egypte terre d'islam Empty Re: Egypte terre d'islam

Message par ganem le Dim 5 Mai - 13:54

Égypte: un islamiste rencontre Jésus

Egypte terre d'islam Post_header_Egypt_2004_0380005148-645
Devant une mosquée en Égypte

Abdul était un missionnaire islamiste en Égypte. Son but? Convertir le maximum de chrétiens à l’islam le plus strict. Était-il sûr d'avoir la vie éternelle? Voici son témoignage.

Longue barbe, tunique jusqu’aux chevilles… quand Abdul (pseudonyme) marchait dans la rue, les musulmans le respectaient et les chrétiens n’osaient pas croiser son regard. Ils n’avaient pas tort! Cet homme était un musulman très strict, un salafiste. Partout où il allait et dès qu’il rencontrait un chrétien, Abdul prêchait l’islam et dénigrait le christianisme. Personne n’aurait pu s’attendre à voir Abdul se tourner vers Jésus-Christ. Et pourtant…
Dieu touche qui il veut

C’est lors d’une conversation avec une chrétienne qui voulait se convertir à l’islam que Dieu a touché Abdul une première fois.

-«Pourquoi voulez-vous devenir musulmane?», demanda Abdul.

-«Pour être sûre d’avoir ma place au paradis», répondit-elle.

Pendant qu’Abdul acquiesçait d’un signe de tête, son cœur s’agitait. Lui-même était-il certain d’aller au paradis?

De retour chez lui, Abdul s’est mis à lire le Coran à la recherche d’un mot, d’une phrase ou d’un signe de son dieu confirmant qu’il était sauvé. Il est resté éveillé toute la nuit à chercher. En vain! Aucune garantie sur la vie éternelle. Son malaise n’a fait que grandir.
Recherche vie éternelle, désespérément

Deux jours plus tard, dans un magasin, Abdul voit un homme avec une croix tatouée au poignet. Comme d’habitude, il incite ce chrétien à faire un pas «vers la vraie foi musulmane». L’homme, nullement impressionné, répond:

«Lisez la Bible. Je n’ai pas besoin de chercher Dieu ailleurs: il m’a accordé la vie éternelle.»

Il tend une bible à Abdul. Abdul aurait pu dénoncer ce chrétien à la police: ne venait-il pas d’enfreindre la loi en essayant de convertir un musulman? Mais il ne l’a pas fait. La vie éternelle! Ces mots résonnent dans le cœur d’Abdul.
Qui cherche, trouve

À nouveau, il rentre chez lui pour chercher des réponses dans un livre. Mais cette fois, il lit la Bible. Et ce qu’il y trouve l’étonne: Jésus est mort sur la croix pour ses péchés. Ce Jésus accorde même la vie éternelle, sans condition!

Abdul appelle le chrétien rencontré dans le magasin. Ensemble, ils parlent de Jésus durant quatre longues soirées. Puis Abdul, ce musulman fondamentaliste, livre son cœur à Jésus! Quant à la dame qui voulait devenir musulmane, elle a reçu la visite d’Abdul qui lui a raconté son histoire. Aujourd’hui, ils font partie du même groupe de chrétiens qui se réunissent en secret.
Une foi secrète

Au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, les musulmans qui deviennent chrétiens risquent parfois jusqu’à leur vie. Beaucoup ne parlent de leur foi nouvelle que lorsqu’ils se sentent en sécurité. Pour cette raison, ils se connectent en ligne à d’autres chrétiens ou se retrouvent lors de réunions secrètes. Grâce à ses partenaires sur le terrain, Portes Ouvertes les aide à grandir spirituellement dans ces circonstances difficiles.
ganem
ganem
Vénérable
Vénérable

Messages : 277
Points : 671
Date d'inscription : 20/02/2019
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum