Forum de la France chrétienne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

PROPOSITION DU CONSEIL DE REGENCE : LE ROI ET LA SANTE

Aller en bas

PROPOSITION DU CONSEIL DE REGENCE : LE ROI ET LA SANTE Empty PROPOSITION DU CONSEIL DE REGENCE : LE ROI ET LA SANTE

Message par Hervé J. VOLTO le Ven 10 Avr - 13:25

LE ROI ET LA SANTE






Bien que nous ne soyons plus en Monarchie, le Roi Perdu a un rôle à jouer dans la vie politique de notre Pays. Un Roi est par définition un arbitre, un cociliateur, quand il n'est pas un guide. Le Roi en exil, peut incarner une autorité morale qui peut être écoutée. Il peut attirer l'attention du pouvoir et de ses concitoyens sur des questions précises. Il doit pour celà se tenir en permanance au courant de la vie politique de son pays. Il incarne au-delà de tout une tradition, une continuité, comme un possible recours...





Pour sauvegader la santé, il faudrait :



1. Assurer la pérénité et la qualité des soins.
2. Améliorer la santé publique.
3. Suborner la médecine au respect de l’éthique et de la morale Chrétiennes.









1. Assurer la pérénité et la qualité des soins.


Confirmer le principe d'exellance dans les études médicales (Les étudiants, juqu'en sixième année, participeront d'avantage aux stages hospitaliers, les internes ayant réussi le concourt de l'internat verront leur salaire et la rémunération de leur garde rehaussés, les médecins généralistes qui le souitent pourront accéder à une spécialité grâce à une filière spécifique à créer, le médecins thésès en France pourront pourront s'installer en sceteur II, seuls les médecins titutlaires d'un diplome d'Etat et maîtrisant la langue Française seront autorisès à exercer en France), adapter le nombre des médecins à la population à soigner aussi bien en milieu urbain qu'en milieu rural, préserver le caractère libéral des professions de santé (L'exercice libéral de la médecine constitue un rampart essentiel contre l'étatisation et la régression de la qualité des soins), conforter le rôle du médecin généraliste (la qualité de la fromation initiale doit le préparer soigneusement à leur futur exercice, l'accès permanant à l'information sur les nouvelles maladies, les nouvelles techniques et les nouveaux traitement seront garanties), maintenir la médecine en milieux rural, revaloriser le statut du personnel infirmier, améliorer le système hospitalirer (Rigueur dans la gestion des établissEments hospitaliers publics, rigueur aussi pour l'hopspitalisation privé qui se verra attribuer des moyens comparables à ceux de l'hospitalisation publique, mise en oeuvre des modes d'hospitalisation de l'avenir : chirurgie ambulatoire, hôpital de jour et hôpital de semaine, ouverture à des alternatives à l'hopspitatilsation partout où celà est possible : hospitalisation à domicile, hospitalisation de moyen et de long séjour, les maires ne seront plus de droit le président du conseil d'administtartion de leur commune), encourager la recherche médicale et l’industrie pharmaceutique (préserver les capacités de recherche des laboratoires pharmaceutiques), ouvrir de nouveaux droits aux malades Français (respect absolu du secret médical, demende systématique d'autorisation de prélèvement d'organes, libre choix du médecin : avec égalemité de remboursement, qu'il soit conventionné ou nom), réserver aux seul Français l’accès aux emplois médicaux, supprimer l'Aide Médicale de l'Etat qui coute des milliards au contribuables Français et favorise le tourisme médical des clandestins.



2. Améliorer la santé publique.


Renforcer la prévention, prendre en compte la longévité accrue de la population, maîtriser l’épidémie du SIDA, combattre la drogue, lutter contre l’importation des maladies (L'obtention des visa pour les immigrés doit être lié à un contrôle médical systématique), subordonner la médecine au respect de l'éthique : respect et non-commercialisation du corps humain, consentement libre et éclairé en ce qui concerne les dons d'organe, protection du patrimoine génétique), réhabiliter la protection civile (lui donner les moyens de lutter contre les catastrophes naturelles, les risques industriels majeurs, chimiques, nucléaires, bactériologiques, les accidents divers -aériens, férovières, routiers et autoroutiers- les actions hostiles de terrorisme et d'espionage).



3. Suborner la médecine au respect de l’éthique et de la morale Chrétiennes.



L’être humain n’est pas une ressource : ni économique, ni biologique. Tout eugénisme embryonnaire, toute manipulation génétique, et toute production ou récupération de fœtus doit être strictement interdite. La PMA est autorisée uniquement pour les couples mariés à l'Eglise. La GPA est un crime et un délit. Hormis quatre cas extrême -viol, inceste, malformation irréversible du foetus, mise en danger immédiate de la santé de la future mère, l'interruption volontaire de grossesse est illégae et sa pratique un crime et un délit.



Conclusion.



Le Conseil de Régence demande :

-Préserver et améliorer le système de santé Français tel qu'il étaiten 1992.

-Faire face à une future demende de soin plus élevée.

-Préserver la responsabilité des particiens et la liberté de choix du paraticien pour les malades.

-Privilégier l'hospitalisation à domicile plutôt que le séjour systématique à l'hôpital.

-Encourager la découverte de nouvelles molécules.

-Prévention et dépistage systématique.

-Lutter coontre la drogue.

-Etablir un contrôle sanitaire aux frontières. Instituer ou renforcer au sein des Services un départemnent d'intelligence médicale ou saniataire chargé de survieller l'éclosion et lextepoension des épidémies dans le monde.

-L’abrogation de la loi Taubira, avec clause de rétroactivité, pour l’annulation et l'interdiction constituionnel des “mariages” homosexuels et de tous leurs effets.

-L’abrogation de la loi Veil et interdiction de l’avortement, responsable chaque année de la mort de centaines de milliers d’enfants, et ainsi de la chute démographique de notre pays, le développeme nt de l’accompagnement des mères en difficulté, faciliter l’adoption des enfants non désirés, financer la recherche sur les maladies génétiques et favoriser les soins palliatifs.

-L’interdiction de la GPA. L’enfant n’est ni une marchandise, ni une invention de laboratoire, sur lequel on peut mettre un prix.

-Doubler le budget de la santé et de la protection civile.




Hervé J. VOLTO, CJA



__________




A paraître : Le Roi et la sécurité publique.

Hervé J. VOLTO
Hervé J. VOLTO
Vénérable
Vénérable

PROPOSITION DU CONSEIL DE REGENCE : LE ROI ET LA SANTE A5comt10
Messages : 2456
Points : 3414
Date d'inscription : 01/12/2019
Age : 58
Localisation : Résident en Italie

Revenir en haut Aller en bas

PROPOSITION DU CONSEIL DE REGENCE : LE ROI ET LA SANTE Empty Re: PROPOSITION DU CONSEIL DE REGENCE : LE ROI ET LA SANTE

Message par Hervé J. VOLTO le Ven 10 Avr - 18:11




Etablir un contrôle sanitaire aux frontières. Instituer ou renforcer au sein des Services un département d'intelligence médicale ou sanitaire chargé de survieller l'éclosion et l'expension des épidémies dans le monde.
Hervé J. VOLTO
Hervé J. VOLTO
Vénérable
Vénérable

PROPOSITION DU CONSEIL DE REGENCE : LE ROI ET LA SANTE A5comt10
Messages : 2456
Points : 3414
Date d'inscription : 01/12/2019
Age : 58
Localisation : Résident en Italie

Revenir en haut Aller en bas

PROPOSITION DU CONSEIL DE REGENCE : LE ROI ET LA SANTE Empty Re: PROPOSITION DU CONSEIL DE REGENCE : LE ROI ET LA SANTE

Message par Hervé J. VOLTO le Mer 29 Avr - 17:23

Hervé J. VOLTO
Hervé J. VOLTO
Vénérable
Vénérable

PROPOSITION DU CONSEIL DE REGENCE : LE ROI ET LA SANTE A5comt10
Messages : 2456
Points : 3414
Date d'inscription : 01/12/2019
Age : 58
Localisation : Résident en Italie

Revenir en haut Aller en bas

PROPOSITION DU CONSEIL DE REGENCE : LE ROI ET LA SANTE Empty Re: PROPOSITION DU CONSEIL DE REGENCE : LE ROI ET LA SANTE

Message par Hervé J. VOLTO le Mer 29 Avr - 17:25

Hervé J. VOLTO
Hervé J. VOLTO
Vénérable
Vénérable

PROPOSITION DU CONSEIL DE REGENCE : LE ROI ET LA SANTE A5comt10
Messages : 2456
Points : 3414
Date d'inscription : 01/12/2019
Age : 58
Localisation : Résident en Italie

Revenir en haut Aller en bas

PROPOSITION DU CONSEIL DE REGENCE : LE ROI ET LA SANTE Empty Re: PROPOSITION DU CONSEIL DE REGENCE : LE ROI ET LA SANTE

Message par Hervé J. VOLTO le Ven 1 Mai - 10:08

Hervé J. VOLTO
Hervé J. VOLTO
Vénérable
Vénérable

PROPOSITION DU CONSEIL DE REGENCE : LE ROI ET LA SANTE A5comt10
Messages : 2456
Points : 3414
Date d'inscription : 01/12/2019
Age : 58
Localisation : Résident en Italie

Revenir en haut Aller en bas

PROPOSITION DU CONSEIL DE REGENCE : LE ROI ET LA SANTE Empty Re: PROPOSITION DU CONSEIL DE REGENCE : LE ROI ET LA SANTE

Message par Hervé J. VOLTO le Dim 17 Mai - 15:13

Le Conseil de Régence demande :

-Préserver et améliorer le système de santé Français tel qu'il était en 1992, et donc développer le système urgentiste.

-Faire face à une future demende de soin plus élevée.

-Préserver la responsabilité des particiens et la liberté de choix du paraticien pour les malades.

-Privilégier l'hospitalisation à domicile plutôt que le séjour systématique à l'hôpital.

-Encourager la découverte de nouvelles molécules.

-Prévention et dépistage systématique.

-Lutter contre la drogue.

-Etablir un contrôle sanitaire aux frontières. Instituer ou renforcer au sein des Services un départemnent d'intelligence médicale ou saniataire chargé de survieller l'éclosion et lextepoension des épidémies dans le monde.

-L’abrogation de la loi Taubira, avec clause de rétroactivité, pour l’annulation et l'interdiction constituionnel des “mariages” homosexuels et de tous leurs effets.

-L’abrogation de la loi Veil et interdiction de l’avortement, responsable chaque année de la mort de centaines de milliers d’enfants, et ainsi de la chute démographique de notre pays, le développeme nt de l’accompagnement des mères en difficulté, faciliter l’adoption des enfants non désirés, financer la recherche sur les maladies génétiques et favoriser les soins palliatifs.

-L’interdiction de la GPA. L’enfant n’est ni une marchandise, ni une invention de laboratoire, sur lequel on peut mettre un prix.

-Doubler le budget de la santé et de la protection civile.
Hervé J. VOLTO
Hervé J. VOLTO
Vénérable
Vénérable

PROPOSITION DU CONSEIL DE REGENCE : LE ROI ET LA SANTE A5comt10
Messages : 2456
Points : 3414
Date d'inscription : 01/12/2019
Age : 58
Localisation : Résident en Italie

Revenir en haut Aller en bas

PROPOSITION DU CONSEIL DE REGENCE : LE ROI ET LA SANTE Empty Re: PROPOSITION DU CONSEIL DE REGENCE : LE ROI ET LA SANTE

Message par florence_yvonne le Dim 17 Mai - 16:22

@Hervé J. VOLTO a écrit:L’abrogation de la loi Veil et interdiction de l’avortement

Quel sera le sort dévolu aux femmes qui braverons l'interdiction d'avorter ?

Quelle punition pour les "faiseuses d'anges" ?

_________________
Je suis contre l'avortement. Il y a de meilleurs moyens :
- La contraception.
- Un soutien financier de la future mère.
- Un soutien psychologique pour quelle puisse résister à la pression.
- La responsabilité du père, inscrite dans la législation italienne, dont on ne parle jamais en France.
- L'accouchement sous X.
florence_yvonne
florence_yvonne
Vénérable
Vénérable

Messages : 1416
Points : 2062
Date d'inscription : 24/03/2019
Age : 60
Localisation : Hérault

http://www.forum-religions.org/

Revenir en haut Aller en bas

PROPOSITION DU CONSEIL DE REGENCE : LE ROI ET LA SANTE Empty Re: PROPOSITION DU CONSEIL DE REGENCE : LE ROI ET LA SANTE

Message par Hervé J. VOLTO le Dim 17 Mai - 19:55

Commençons donc à dire que,

1. à part les 4 cas extrèmes de viol, d'inceste, de mise en danger immédiat de la santé de l future mère ou nmalformation irréversible du foetus, l'IVG est un crime et un délit.

2. que nous somme contre l'avortement. Il y a de meilleurs moyens :
- La contraception.
- Un soutien financier de la future mère.
- Un soutien psychologique pour quelle puisse résister à la pression.
- La responsabilité du père, inscrite dans la législation italienne, dont on ne parle jamais en France.
- L'accouchement sous X.

3. demendons L’abrogation de la loi Veil et interdiction de l’avortement, sauf les 4 cas extrêmes évoquès plus haut.

Ensuite, un PROJET DE LOI (initiative gouvernementale) débattu en Conseil des Minisitres après avis du Conseil d'Etat pourra présenter au Parlement, accompagné des Décrets d'application, d'un texte législatif punissant l'avortement et réglant le sort dévolu aux femmes qui braverons l'interdiction d'avorter et pour les "faiseuses d'anges".

Si les textes sont acceptés. La loi sera votée et promulguèe par le chef de l'Eta, Présient aujoiurd'hui, Roi demain.

Une autre solutuoion serait que la PROPOSITION DE LOI : d'ititiative parlementaire, le texte de loi émit par l'une des eux chambres du Parlement, s'il est est voté par les les eux chambres à l'uniatnité, sera présentée au Gouvernement, Le Chef de l'Etat peut alors convoquer le Conseil Constitutionnel pour vérifier que le texte de loi soit conforme à la constituton.

Etant encore en République, le Conseil de Régence, à travers le parti ALLIANCE ROYALE ou un parti républicain concervateur -CIVITAS, Rassemblement National, Debout la France, Partis de France, Chasse-Pèche-nature et Tradition- pourrait faire présenter par le parlement une PROPOSITION DE LOI contre l'avortement : si la loi ne passe pas , on attendra d'être en Monarchie pour un PROJET DE LOI du Gouvernement de Sa Majesté.
Hervé J. VOLTO
Hervé J. VOLTO
Vénérable
Vénérable

PROPOSITION DU CONSEIL DE REGENCE : LE ROI ET LA SANTE A5comt10
Messages : 2456
Points : 3414
Date d'inscription : 01/12/2019
Age : 58
Localisation : Résident en Italie

Revenir en haut Aller en bas

PROPOSITION DU CONSEIL DE REGENCE : LE ROI ET LA SANTE Empty Re: PROPOSITION DU CONSEIL DE REGENCE : LE ROI ET LA SANTE

Message par Hervé J. VOLTO le Dim 17 Mai - 19:57

La PROPOSITION DE LOI du Parlement, pour une législation Royaliste, est un procédé indirect, mis permettrait au Conseil de Régence de commencer à gouverner comme un Gouvrnement Royaliste provisoire...
Hervé J. VOLTO
Hervé J. VOLTO
Vénérable
Vénérable

PROPOSITION DU CONSEIL DE REGENCE : LE ROI ET LA SANTE A5comt10
Messages : 2456
Points : 3414
Date d'inscription : 01/12/2019
Age : 58
Localisation : Résident en Italie

Revenir en haut Aller en bas

PROPOSITION DU CONSEIL DE REGENCE : LE ROI ET LA SANTE Empty Re: PROPOSITION DU CONSEIL DE REGENCE : LE ROI ET LA SANTE

Message par florence_yvonne le Lun 18 Mai - 16:32

De tous les moyen anti-avortement, je retiendrais l'accouchement sous x qui permettra à l'enfant d'être adopté par des parents qui le désirons et l'aimerons, ce sera toujours mieux que de vivre avec une mère qui ne l'aime pas.

_________________
Je suis contre l'avortement. Il y a de meilleurs moyens :
- La contraception.
- Un soutien financier de la future mère.
- Un soutien psychologique pour quelle puisse résister à la pression.
- La responsabilité du père, inscrite dans la législation italienne, dont on ne parle jamais en France.
- L'accouchement sous X.
florence_yvonne
florence_yvonne
Vénérable
Vénérable

Messages : 1416
Points : 2062
Date d'inscription : 24/03/2019
Age : 60
Localisation : Hérault

http://www.forum-religions.org/

Revenir en haut Aller en bas

PROPOSITION DU CONSEIL DE REGENCE : LE ROI ET LA SANTE Empty Re: PROPOSITION DU CONSEIL DE REGENCE : LE ROI ET LA SANTE

Message par Hervé J. VOLTO le Dim 24 Mai - 16:15

Hervé J. VOLTO
Hervé J. VOLTO
Vénérable
Vénérable

PROPOSITION DU CONSEIL DE REGENCE : LE ROI ET LA SANTE A5comt10
Messages : 2456
Points : 3414
Date d'inscription : 01/12/2019
Age : 58
Localisation : Résident en Italie

Revenir en haut Aller en bas

PROPOSITION DU CONSEIL DE REGENCE : LE ROI ET LA SANTE Empty Re: PROPOSITION DU CONSEIL DE REGENCE : LE ROI ET LA SANTE

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum